Jump to content
Migoo

Pointe En Obsidienne

Recommended Posts

Migoo   

Salut,

à l'occasion de la préparation du lot que j'ai proposé (pointes silex et obsidienne), je propose une petite démo du façonnage d'une pointe en obsidienne. Le débitage des éclats à partir du bloc brut sera détaillé dans une autre sujet (j'ai n'ai pas encore fait de photo) mais vous aurez quelques indices dans ce post. Ce tuto devrait vous aider à fabriquer vous-même quelques pointes. Je sais qu'il y en a parmi vous qui savent le faire, n'hésitez pas à me faire vos remarques, à compléter. Enfin pour tous ceux qui voudrons essayer, n'oubliez pas que

1- ces petites pierres coupent franchement (voire traitreusement)

2- vos essais vont provoquer la multiplication de déchets très semblables à ceux laissés par les préhistoriques, donc n'éparpillez pas ces dechets dans la nature, taillez chez vous (jardin, garage, lit, baignoire...en fonction de votre engouement), et récuperez les petits éclats, les esquilles, les cassons de silex ou d'obsidienne pour les jeter à la décharge (bien emballés, sinon ça éventre les sacs plastiques), ou les couler dans du béton s'il y a des travaux pas loin, mais à distance des zones privilégiées par la mafia, elle n'aime pas la concurrence. Ou encore les piler très fin au marteau.

3- vous pouvez vous entrainer sur des éclats de verres (bouteille de whisky à parois plates, cul de bouteille...) comme cela a déjà été développé sur le forum.

Bon le matériel:

le bloc d'obsidienne (celui là fait 9 cm de long)

post-41-1143669014_thumb.jpg

Edited by Migoo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

un chasse-lame en bois de cerf, il servira à détacher les éclats du bloc et à façonner (sculpter) la pointe dans un éclat

post-41-1143669532_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

et enfin un percuteur en buis qui sert à frapper sur le chasse lame dont la pointe est posée sur le bord du bloc d'obsidienne (dit "nucléus"). Le meilleur endroit pour poser le chasse-lame sur le bloc de la première photo serait le "bec" sur la partie bien noire.

post-41-1143670292_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

Un petit coup sec pas trop fort (c'est le poids du maillet en buis qui fait le gros du travail) et ça détache une lamelle.

post-41-1143670971_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

à gauche et au milieu : les éclats qui vont servir à faire les pointes, à droite le nucléus avec les négatifs des éclats produits

post-41-1143671192_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
alpha   

Je suis impatient de voir la suite :24:

On peut avoir un gros plan de la pointe de ton chasse-lame ? :07:

Share this post


Link to post
Share on other sites
JMG   

ben c'est pas pour moi un truc pareil... :22:

je préfère te laisser le faire... :23:

:07: en tout cas d'expliquer aux néophytes :29:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   
:24: super interessant. Mais où trouver des nucleus d'obsidienne quand on n'habite pas sur un vieux volcan ? :bhaoui..:

c'est le plus dur. Si tu vas en vacances dans les iles italiennes (Sardaigne, Lipari, Pantelleria) tu auras des chances d'en trouver (y'a eu un reportage dans des racines et des ailes mercredi soir, on a vu les coulées d'obsidienne de Lipari). Autrement tu peux te "rabattre" sur des blocs d'un bon silex et améliorer sa qualité par chauffe (creuser petite fosse, mettre blocs dedans, reboucher, faire feu dessus plusieurs heures, laisser refroidir, déterrer blocs, tailler). autrement il faut s'entrainer sur des pains de verre (mais pour les trouver c'est pas forcément plus évident, peut-être que quelqu'un aura des indices ?)

Edited by Migoo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

allez je continue : je sélectionne un éclat pas trop mince et assez large, comme il va y avoir du dechet pendant le façonnage, je prévois un éclat plus grand que la pointe de 4 cm que je veux faire.

post-41-1143758842_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

voici l'outil qui va me servir à tailler la pointe, encore un segment tiré d'un bois de cerf, son extrémité est plus fine et plus précise que celle de mon chasse-lame.

post-41-1143759138_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

ensuite je tiens fermement l'éclat dans ma main protégée par le cuir. Il faut que l'éclat bouge le moins possible, donc il faut serrer fort. De l'autre main, j'appuie le compresseur (ou retouchoir) sur le bord de l'éclat comme si je voulais fendre la point en os en deux. Il faut presser avec tout bras et l'épaule pour que les petits éclats filent le plus loin possible sur la pièce à travailler. En travaillant assis vous piuvez poser la main qui tient l'éclat sur un genou pmour gagner en stabilité et en résistance au mouvement de compression fait par la point en os.

post-41-1143759375_thumb.jpg

Edited by Migoo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

Sans relacher la compression, quand vous êtes bien arqué" sur votre éclat, hop un petit mouvement de la pointe en os vers le bas (donc vers le cuir qui protège la main) comme pour arracher le bord. Sur la photo, on voit les arrachament qui forment une denticulation (c'est pas un gros mot) sur le bord de l'éclat.

post-41-1143759681_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

en retournant l'éclat, vous verrez les retouches qui s'étale sur la face lisse qui était contre le cuir. C'est le but de toute la manoeuvre : multiplier ces retouches en faisant le tour de l'éclat et en travaillant alternativement sur ces deux faces, toujours en compressant sur les bords.

post-41-1143759842_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

il est fort probable que le bord s'affine au point de devenir friable et ne plus permettre une bonne compression de la pointe en os. Donc de temps en temps, raper le bord avec l'os pour éliminer ces petites corniches trop fragiles. Attention, il ne faudra plus le faire une fois la pointe bien avancée sinon on abime le tranchant et ses bords sont pas nets.

post-41-1143760048_thumb.jpg

Edited by Migoo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

vue de la première face façonnée après avoir fait le tour complet de l'éclat. Il ne reste plus rien de la face lisse du début. Il faut essayer de faire la m^me chose sur l'autre face, mais les nervures déjà présentes sont plus dures à éliminées.

post-41-1143760326_thumb.jpg

Edited by Migoo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

voilà l'autre face et les difficultées que posent les nervures : il en reste une petite portion au centre de l'éclat, comme une petite colonne vertébrale

post-41-1143760378_thumb.jpg

Edited by Migoo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

c'est à partir de cette ébauche que l'on va sculpter plus précisément la forme. toujours par pression à l'os sur les bords, on affine une des extêmités. Si nécessaire, il était encore temps de faire une abrasion (raper avec l'os) des bords avant la compression. Travailler alternativement sur chaque face en retournant l'éclat dans votre main.

post-41-1143760787_thumb.jpg

Edited by Migoo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

Il est important de procéder par petites phases de retouches pour ne pas trop entamer l'ébauche et se retrouver avec une pointe pour schtroumpf. Donc deuxième passage pour affiner la forme :

post-41-1143761253_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Migoo   

on pourrait s'arreter là, de telles pointes existaient durant le néo. Mais bon, je vais aller au bout de la démo.

post-41-1143761514_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×