Jump to content
Corbeau

Lamellé-collé Tout Bois

Recommended Posts

Si ça intéresse du monde, je ferai ici un petit topo : "Votre premier lamellé-collé tout-bois"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben ça m'intéresse déjà moi. Si ton topo peut ressembler à un tuto en plus, ça sera Noël en mai...
Note que ça ne presse pas, ça peut attendre demain !!! :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/05/2017 à 18:09, modl a dit :

Si ton topo peut ressembler à un tuto en plus, ça sera Noël en mai...

Réalisation d'un longbow en bambou / bois (osage ici) de type "D-bow" / "bendy handle " ou poignée travaillante.

Préparation des 2 lames, plus larges que l'arc prévu, ici 31 mm pour environ 28 mm prévus sur l'arc fini. J'ai donné une légère dégressivité en épaisseur, de 13 et quelques au centre à 10 mm pour le bois et de 6 et des pouillèmes à 5 mm pour le dos bambou, très approximativement. Je sais que l'arc fini fera dans les 19 mm d'épaisseur pour une 50aine de lbs.

bboF_lattes.thumb.JPG.e8ade73baded2a1a831395077cdb84fc.JPG

Collage : les lattes brutes de ponçage grain 40 sont dégraissées à l'acétone. La colle est appliquée sur chaque lame en très légère couche mais sans laisser aucun vide : ça doit briller sur toute la longueur quand on regarde en contre-jour. Elles sont solidarisée par quelques enroulement de papier sulfurisé + scotch d'emballage bien serré, car on ne veut pas que ça glisse latéralement. L'ensemble est fixé sur un gabarit convexe (une moule d'après le Paresseux ? :23:) qui donnera du reflex. De bas en haut : gabarit - tapis caoutchouc ép. 10 mm (absorbe les irrégularités du bambou et répartit la pression de serrage) - bambou - bois - latte de serrage. Un serre-joint tous les 5-6 cm :

bboF_serrage.thumb.JPG.0544c714d4d1b1d7c497dc2e5e5e23d9.JPG

Le gabarit n'a rien d'indispensable, d'autant qu'il ne vous autorise pas à tenter différents reflex... On peut très bien se contenter d'une latte serrée sur la table au centre en même temps que l'arc avec les extrémités écartées du plan de travail par des cales - dans ce cas le ventre est en bas et le dos en haut, n'allez pas coller un arc en deflex ! :31:

Brut de démoulage avec les bavures de colle, poids environ 830 g :

bboF_demoul.thumb.JPG.dd926f4005fa57d4469aba84fc5c2230.JPG

Après traçage / délignage / ponçage grossier en largeur et épaisseur + arêtes du ventre légèrement arrondies, poids 620 g :

bboF_delign.thumb.JPG.13060ca728d674c51143dbebaf6aaa18.JPG

Il fléchit au floor-tillering mais on sent que c'est encore costaud... :23:

Bon la suite, c'est l'équilibrage comme pour un arc simple = "yapluka" gratter. :sweatingbullets:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Robin-des-pains a dit :

Bonne idée que ce tuto! :icon_super:

Du coup question, est-ce que le sens de débit du bois à une importance ici?

Pas vraiment a priori, le fil peut être assez tourmenté (mais éviter le bois qui vrille). Cela dit j'ai une préférence pour le faux quartier : /////////.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/07/2017 à 20:00, Corbeau a dit :

Le gabarit n'a rien d'indispensable, d'autant qu'il ne vous autorise pas à tenter différents reflex... On peut très bien se contenter d'une latte serrée sur la table au centre en même temps que l'arc avec les extrémités écartées du plan de travail par des cales - dans ce cas le ventre est en bas et le dos en haut, n'allez pas coller un arc en deflex ! :31:

Voici un schéma de principe pour le collage sans "moule" d'un arc à poignée. La cale A sert à écarter l'arc de la table pour ne pas être gêné en posant les serre-joints ; la cale B sert à induire plus ou moins de reflex, selon la longueur choisie. Ne pas exagérer le reflex surtout sur un design étroit (risque d'instabilité en torsion).

serrage_lamell.gif.e9a1dcb88e1e391916f3a140847eea63.gif

Edit : Pour un design flatbow large et peu épais, veiller à ce que la lame bambou soit peu épaisse, genre 4 ou 5 mm au plus épais. Sinon le dos risque d'être nettement plus épais que le ventre et ce dernier peut en souffrir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et le schéma de principe pour le collage sans "moule" d'un arc sans poignée rigide, c'est plus simple :

serrage_lamell_dbow.gif.9ed2a2224d2bafe158b35b22ee594d01.gif

Remarques :

- La dégressivité des lames que je recommande plus haut permet d'obtenir un joli reflex "naturel".

- Couvrir de ruban adhésif les lattes de serrage, ça évite qu'elles restent collées sur l'arc à la moindre bavure. Je ne devrais pas donner ce genre de truc, à chacun de faire son expérience... :devil_2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super ce tuto !

Très classe de partager ton expérience !

Pour ce qui est des moules, on n'a qu'à leur donner du "Madame Monsieur", histoire de ne vexer personne (d'ailleurs certaines sont brésiliennes hermaphrodites) :grin: !

Et sinon, quelle colle utilises-tu ?

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Le Paresseux a dit :

Très classe de partager ton expérience !

Merci ami bradype.

Il y a 2 heures, Le Paresseux a dit :

quelle colle utilises-tu ?

Pour les assemblages d'arcs, de la colle polyuréthane Rectavit (ça est belge, une fois) Structan "normale" (pas la "rapide"). N'en concluez pas que n'importe quelle PU conviendrait, beaucoup sont de la pure m*rde, un peu comme la Sader époxy supposée remplacer l'Araldite. La Structan a passé des tests sévères par un organisme belge de contrôle des techniques de construction aéronautique (mais oui, les avions en bois / contreplaqué / toile ça existe et ça peut être très sérieux & solide). Des tests du genre faire bouillir un collage de bois durs pendant des heures - n'essayez surtout pas ça avec la fameuse Titebond américaine, ou alors si, pour séparer un assemblage...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah le bradype est un brave type (et vraiment pas du genre à s'auto-congratuler :hypocrite:)...

Concernant les colles, je ne suis pas très fan de la Sader non plus. Il est évident qu'on ne peut pas être approximatif avec la qualité de colle dans ce genre d'assemblage.

J'aime beaucoup l'allure des longbows victoriens dont j'ai toujours admiré la ligne et l'allure très élégante. Par contre, je n'en jamais vu en vrai. S'agit-il des tout premiers lamellés historiques ? Et quelles étaient les essences qui étaient utilisées en priorité à l'époque ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
10 hours ago, Corbeau said:

Des tests du genre faire bouillir un collage de bois durs pendant des heures - n'essayez surtout pas ça avec la fameuse Titebond américaine, ou alors si, pour séparer un assemblage...

En même temps, le chauffage est la méthode donné par le fabricant de la Titebond pour le décollage. Donc ce n'est pas vraiment une surprise.

A chaque colle son usage et de mon expérience avec la Titebond III - un seul arc, fini en mars et utilisé à chaque entrainement -, ça tien toujours et pas de trace de faiblesse. Je continue a la Titebond III sur le prochain, histoire de voir jusqu’où ça va. :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, Avrock a dit :

Je continue a la Titebond III sur le prochain, histoire de voir jusqu’où ça va. :23:

Beaucoup de facteurs américains l'utilisent sans problème, donc ça peut aller loin a priori. Il faut simplement se rappeler qu'elle n'aime pas la chaleur : certains ont même eu des décollements pour avoir eu la main un peu lourde sur la ponceuse à bande...

 

Il y a 1 heure, Le Paresseux a dit :

S'agit-il des tout premiers lamellés historiques ?

Il me semble qu'il y a eu des arcs bambou/bois au Japon dès le 9ème siècle, avant les yumis tels qu'on les connaît.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Corbeau a dit :

Pour les assemblages d'arcs, de la colle polyuréthane Rectavit (ça est belge, une fois) Structan "normale"

STP où trouve-t-on cette colle ?

j'ai fait qqs recherches et il y a plusieurs dénominations "liquide", "liquide transparente", "gel" ..."rapide" (à ne pas prendre donc),

mais quelle est la bonne :@rnoo: ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Pozzo a dit :

STP où trouve-t-on cette colle ?

j'ai fait qqs recherches et il y a plusieurs dénominations "liquide", "liquide transparente", "gel" ..."rapide" (à ne pas prendre donc),

mais quelle est la bonne :@rnoo: ?

La normale est une PU "gel" en cartouche. En Belgique ça peut se trouver en grande surface de bricolage m'a-t-on dit, mais ici ça se trouve plutôt en boutique d'accessoires aéronautiques comme KBI ou ULM technologie.

http://www.kbi-ul.com/PBSCProduct.asp?ItmID=1005384

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Corbeau a dit :

. En Belgique ça peut se trouver en grande surface de bricolage m'a-t-on dit

merci pour le partage corbeau :icon_super:

ça c'était vrai autrefois ... aujourd'hui faut vraiment chercher pour en trouver et la normale ne semble plus être commercialisée  en Belgique, même en magasin spécialisé ... je n'ai trouvé que de la rapide :22:

 la politique des GSB d'ici me dégoute !!! les produits efficaces , bon marchés, ont été remplacé par des daubes hors de prix .... et tout les magasins proposent deux marques en gros ... pas les meilleures ..

Edited by shivamindi

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, shivamindi a dit :

 la politique des GSB d'ici me dégoute !!! les produits efficaces , bon marchés, ont été remplacé par des daubes hors de prix .... et tout les magasins proposent deux marques en gros ... pas les meilleures ..

Hé oui... :19:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours à propos d'un lamellé composé de 2 essences, quels peuvent être les autres choix possibles concernant ces dernières ?

J'ai notamment quelques longs morceaux d'if de côté mais qui ne sont que de 2eme ou 3eme choix et je me demandais s'il ne serait pas possible d'en tirer malgré tout parti en virant l'aubier pour le remplacer par du bambou ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Le Paresseux a dit :

Toujours à propos d'un lamellé composé de 2 essences, quels peuvent être les autres choix possibles concernant ces dernières ?

J'ai notamment quelques longs morceaux d'if de côté mais qui ne sont que de 2eme ou 3eme choix et je me demandais s'il ne serait pas possible d'en tirer malgré tout parti en virant l'aubier pour le remplacer par du bambou ?

Selon Bickerstaffe :

Hickory / if ça se fait couramment chez les britiches. Un joli bout de frêne pourrait aussi convenir en dos je pense. Pour le bambou/if a priori bien réduire le bambou en largeur (section trapèze) car l'if risque de souffrir.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Corbeau a dit :

Selon Bickerstaffe :

 Pour le bambou/if a priori bien réduire le bambou en largeur (section trapèze) car l'if risque de souffrir.

 

Je confirme,

Chaque fois (2 de mémoire ) que j'ai voulu faire un bambou/if l'if n'a pas tenu.

Un foisonnement de plis de compression...je les ententaient se former !

Même avec de l'if qui semblait de bonne qualité. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, pat21 a dit :

Chaque fois (2 de mémoire ) que j'ai voulu faire un bambou/if l'if n'a pas tenu.

Un foisonnement de plis de compression...je les ententaient se former !

Autant que possible il faut que les modules d'élasticité du dos et du ventre soit du même ordre. Le bambou est très costaud en traction alors il vaut mieux quelque chose de très fort en compression en face, c'est pourquoi les bambou/ipé ou bambou/osage marchent si bien...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Corbeau a dit :

Selon Bickerstaffe :

Hickory / if ça se fait couramment chez les britiches. Un joli bout de frêne pourrait aussi convenir en dos je pense. Pour le bambou/if a priori bien réduire le bambou en largeur (section trapèze) car l'if risque de souffrir.

 

Merci ! Cela dit, veuillez excuser mon inexcusable paresse, cher Maître, j'aurais pu me donner la peine de chercher :21:... En tout cas, question essences, il y a matière...

J'ai vu un Bickerstaffe en vrai il y a peu, ce sont vraiment de beaux arcs...

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le tuto !!!
J'ai toujours ça en projet, même si je commence à avoir plus de projet dans la tête que de temps pour les réaliser... 
Comme tout le monde, j'ai toujours le problème de trouver de la colle efficace (et si possible, en GSB...). Pour les bois, un bambou/ipé me semble toujours aussi une bonne option. Pour mon allonge de 31,5 ", faut quand même prévoir au moins 68 pouces. Ca reste dans le domaine du possible néanmoins (à 45 livres à l'allonge...).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, pat21 a dit :

Je confirme,

Chaque fois (2 de mémoire ) que j'ai voulu faire un bambou/if l'if n'a pas tenu.

Un foisonnement de plis de compression...je les ententaient se former !

Même avec de l'if qui semblait de bonne qualité. 

Merci Corbeau pour le partage :010:

Ce post me donne des idées... J'ai également un petit stock d'if de second choix dans lequel je peux certainement tirer des lames de ventres pour un lamellé tout-bois - Du coup si le Bambou est exclu en dos je me lancerais bien dans un essai  avec du Robinier en alternative (ça tombe bien j'en ai...). Question: comment procéder pour la lame de dos ? pour sa face externe: je pense procéder traditionnellement à la plane avec suivi d'un beau cerne bien épais. Mais pour sa face interne ??? Scie à ruban + ponceuse à bande et basta ? avantage: belle surface d'encollage parfaitement droite / plane. Inconvénient: variations d'épaisseur si le cerne choisi n'est pas parfaitement rectiligne... Ou Alternative: découpe parallèle à la face externe (du coup la rectitude laissera à désirer) puis  "forcer" le contact dos-ventre avec les serres-joints au collage ??? je ne veux mettre ni backing ni renfort ni fibre. Mais je suppute que l'esthétique robinier-if doit valoir l'effort...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Ollivier a dit :

pour sa face externe: je pense procéder traditionnellement à la plane avec suivi d'un beau cerne bien épais. Mais pour sa face interne ??? Scie à ruban + ponceuse à bande et basta ?

Il n'est pas forcément obligatoire de suivre un cerne pour le dos si le fil est très droit. La plupart du temps le dos est taillé plat et un bois comme l'hickory est préconisé car il est tolérant à la violation de fibre.

Pour la face interne c'est bien sûr 100% plat pour la qualité de collage.

Je ne suis pas certain que le robinier soit top sur de l'if, au niveau mécanique car beaucoup plus dur que l'if - mais il faut essayer. Et pourquoi pas une lamelle d'aubier de robinier, prise juste sous l'écorce ? Juste une idée comme ça...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×