Jump to content
ZOL

Arc Composite Seconde Methode

Recommended Posts

Il y a des bois plus adaptés que d'autres pour le cintrage, tu le sais bien toi qui est passionné de lutherie, mais en principe tu devrais pouvoir cintrer ton bout de bois. Prépare un dispositif de serrage pas trop contraignant pour la lame et laisse-la refroidir dans la position, il n'est pas besoin que l'angle soit trop affirmé, mais je m'étonne un peu de l'épaisseur de la lame : un centimètre sans la corne , c'est terriblement épais, tu vas faire un arc de quatre vingt livres. Sur la photo où se trouvent deux arcs, le plus petit qui mesure environ un mètre (entre les deux genoux), possède comme la plupart de mes arcs une lame d'environ 4 millimètres de bois, autant de tendon et autant de corne. or il est beaucoup trop dur, je ne peux pas l'armer. Pour des épaisseurs similaires, il suffit de réduire de trois ou quatre centimètres la longueur de l'arc pour augmenter la puissance de façon incroyable ( j'en ai fait l'expérience sur un arc en raccourcissant les siyahs). Par ailleurs, l'épaisseur de ta lame t'interdit d'en éprouver la flexion. C'est un travail si long de faire un arc composite qu'il est rassurant de réunir des matières premières de très grande qualité et chacun sait bien que le seul nom d'une essence de bois ne garantit pas du tout la qualité de ce bois : il y a des ifs d'une résistance phénoménale et d'autres qui pètent à la moindre flexion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé Zol, je ne parlais pas de la lame du corps de l'arc qui fait 5mm pour l'instant et qui va être affinée, mais de celles que j'essaye de plier pour faire mes siyahs.

Vu qu'ils font environ 2cm de large, et que je n'ai pas de départs de branches sous la main, j'ai tenté le cintrage de deux lamelles d'érable (pas sycomore) de 1cm d'épaisseur pour faire des siyahs lamellé collés, mais ça se fracture toujours un peu.

Je vais donc tenter le traitement à la vapeur un peu plus longtemps et en même temps faire des siyahs en 3 parties avec des lamelles plus fines ou peut être essayer des siyahs renforcés comme ceux que tu as fait en chêne et en palmier...un siyahs fait n'étant jamais perdu ;)

Edited by Simon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et les cornes elles sont collées l'une contre l'autre? Le problème c'est qu'il faut du long, très long en lamelles de cornes non? Tu pourrais plus expliciter la jointure s'il te plais ZOL?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Simon, je n'avais pas saisi !!! Je comprends mieux évidemment. Mais tu sais je crois qu'il est possible sur des arcs de moins de soixante livres de découper les siyahs comme ceci, sachant que la zone rouge fait partie du collage dans la lame.

Il ne faut simplement pas utiliser un bois trop léger et fragile genre résineux...

post-17-1135763592_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Anghirrim, je passe cet après midi à l'école où je tâcherai de prendre quelques photos mais il n'y a plus de jointure entre les lames de corne ou plus exactement, on s'en f... c'est à dire que les lames mesurent une cinquantaine de centimètres et la jointure s'effectue à l'arrière de la poignée dans une zone complètement rigide, un trait de scie entre les deux lames + une pièce de corne, d'os ou d'ivoire pour combler le sciage : c'est plutôt esthétique. Il y a des arcs coréens dont les deux lames ne se touchent même pas derrière la poignée rigide ... (jusqu'à cinq millimètres d'écart).Photos à venir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Zol, finalement, ton dessin représente ce que j'ai fait avec mes premiers siyahs en hêtre...mais je pense que l'arc fera plus de 60 livres.

Pas d'inquiétudes, j'arriverais à faire des siyahs dans le fil, c'est juste une question de temps.

J'en profite pour mettre un lien vers le forum d'Atarn où dans un des derniers posts ils y a des photos interessantes d'arcs "turcs" juste avant la pose du tendon.

Arc turc sur Atarn

On voit bien les siyahs en lamellé...en plus si on regarde bien il y a des dimensions en arrière plan sur le papier millimétré :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK, voici par ailleurs les photos dont j'ai parlé.

Au niveau des siyahs, la corne vient mourir contre le siyah.

post-17-1135774110_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et au niveau de la poignée, je ne prends aucune précaution particulière avant un trait de scie et le collage d'une petite pièce qui s'intercalera entre les deux lames.

post-17-1135774188_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite reflexion en passant, mais je crois que c'est important d'en parler.

La première fois que j'ai voulu travailler la corne, j'ai essayé de le faire comme avec le bois...au rabot. Cela n'a pas du tout fonctionné car la lame s'engage dans les strates de la corne et les arrache même quand cette lame est bien affûtée.

Donc maintenant je n'utilise que le racloir pour aplanir et finir les lames de corne, et la râpe et la lime pour le reste.

Peut être la corne que je possède n'est pas de bonne qualité et vous arrivez à raboter la votre ?

Sinon, la corne se cintre très bien, un vrai plaisir !

Dernière question pour toi ZOL. Comment fait-on pour avoir un de tes arcs ? ? :21::21::21:

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet le rabot à main ne convient pas, lorsqu'il m'est arrivé de parler de raboter la corne, c'est de raboteuse qu'il s'agissait. Autrement, oui, limes diverses et aussi ponceuse à bande.

Pour ce qui est de posséder un de mes arcs, il m'arrive d'en vendre mais notre forum n'est pas une vitrine pour marchands d'arcs et je préfère de beaucoup que tu persévères dans tes essais pour te confectionner ton propre arc composite. Enfin Towcat avoir un métier autre que facteur d'arcs m'offre la très précieuse liberté de concevoir ce que je veux quand je le veux, de me tromper, d'évoluer et lorsqu'un arc fonctionne bien, de le vendre à qui je veux en ne laissant à personne le droit de juger du bien fondé du prix que j'en demande : le vrai luxe, quoi... :104:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de passer l'après midi en classe-atelier. J'y ai fait pas mal de choses et en particulier la prise de conscience de la plus grosse c... de l'année : Je commence à encorder certains des arcs. Il y en a un qui fonctionne bien et un autre qui est si dur que je ne parviens pas à faire quitter la corde des butées. Rigoureusement impossible avec mes petits bras musculeux or en observant les arcs qui fonctionnent et celui là, je viens de me rendre compte que ça vient tout simplement de ce que les siyahs sont à 90 ° par rapport aux lames... c'est beaucoup trop.

Je viens de revoir une grosse collection iconographique qu'on se monte sur power point planetzolien pour constater que quatre vingt quinze pour cent des arcs composites toutes cultures et toutes époques confondues présentent un angle de siyahs beaucoup plus obtus... je suis le roi des c...

Je viens de virer les siyahs du petit qu'on voit sur la photo présentant deux arcs et j'ai placé de nouveaux siyahs plus conforment. Dans quelques jours, je pourrai envisager la suite et voir s'il y a du changement.

Edited by ZOL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quant à la photo présentant 6 arcs. Si on les numérote de un à six et de haut en bas, le 3 fonctionne, c'est le seul qui est fini, mais je crois bien que le 1 et le 4 sont à refaire. Qu'en pensez-vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si l'épaisseur des materiaux composant les branches était moindre ça ne pourrait aps aller? On trouve quasiment ce genre de design pour les arcs compostes indo persans....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Si tu veux conserver tes siyhas, tu peux peut être enlever un peu tendon sur le premier, mais peut être ça ne suffira pas (Adam Karpowicz conseille de racler le tendon excedentaire !)

Sur le deuxième on dirait qu'il n'y a pas de tendon, donc en rapant l'âme en bois juste après les poignées jusqu'au départ des siyahs...

Et puis tu peux toujours travailler la largeur des branches.

Par contre je crois qu'il ne faut pas toucher la corne.

Bon c'est ce que je ferais en théorie, mais tant que je n'ai pas fini le mien...mon premier en plus !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème c'est qu'ils sont tous renforcés et plutôt légèrement renforcés et que les largeurs des branches sont assez faibles ( à peine plus de trois centimètres).

Je vais voir ce que donnera celui que je viens de modifier...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dernier que je prépare ( je n'aurai de nouvelles cornes qu'au pintemps) aura des siyahs aux angles "raisonnables" et je vais peut être réduire l'épaisseur de bois sur celui qui fait plus arc turc et que je n'ai pas encore renforcé, mais j'ai peur d'affaiblir trop ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En parlant des siyahs, voilà la solution que je vais adopter : du lamellé collé de 3 à cinq lamelles d'érables.

Ca fait un peu raquette de tennis, mais ça peut avoir son charme comme sur cette photo volée sur Atarn :21:

post-17-1135959717_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petite reflexion en passant, mais je crois que c'est important d'en parler.

La première fois que j'ai voulu travailler la corne, j'ai essayé de le faire comme avec le bois...au rabot. Cela n'a pas du tout fonctionné car la lame s'engage dans les strates de la corne et les arrache même quand cette lame est bien affûtée.

Donc maintenant je n'utilise que le racloir pour aplanir et finir les lames de corne, et la râpe et la lime pour le reste.

Peut être la corne que je possède n'est pas de bonne qualité et vous arrivez à raboter la votre ?

La corne se rabote avec un rabot dont le fer est perpendiculaire à la semelle (ou presque, parfois plus, parfois moins...) et avec successivement des fers brettés, des fers avec le fil redressé comme pour les racloirs à dégrossir et enfin raclée...

C'est vrai que pour moi c'est évident mais petite précision un rabot peut (doit...) être monté avec plusieurs fers (brettés, angles d'affûtages différents, à fil repoussé...) en fonction du travail, de l'essence, du résultat....

Frank

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli travail, ZOL, tes arcs sont de plus en plus beaux.

Pour revenir sur l'angle du siyah, en effet les arcs chinois et tibétains que j'ai eu entre les mains ont en effet des angles beaucoup moins prononcés que 90°.

Souviens toi de mon arc mandchou, il n'avait que 38° (mais en fait ça fait plus à cause du reflex des branches + la courbure du siyah)

post-50-1132457804.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
je m'oriente vers des siyahs plus grands (autour de vingt centimètres) espérant que l'effet levier sera exacerbé.

il parait que non, les turcs et les coreens l´ avaient bien compris avec leur siyah assez court....

j´ ai toujours entendu dire que les "crab bow"style indo-persan etaient penalise en matiere de vitesse a cause de leurs (lourds et) longs siyah...

mais c´ est vrai qu´ en matirere de "gueule" les long siyah n´ ont pas leurs pareils...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une question un peu bête :21: , mais je viens d'y penser :

Plus les siyahs sont grandes, plus l'effet levier est important et plus le collage de celles-ci sur l'âme de bois doit être sollicité, donc dangereusement éprouvées... non ? :28: n'y a t il pas un risque de casse plus important au niveau de ce collage avec des siyahs trop longues ?

Edited by brutus

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×