Jump to content
Comtedelanorena

Patron "Un sixième à tirage inversé, et que ça saute !"

Recommended Posts

Il y a 7 heures, mar04 a dit :

Avec de la papillote inox ou du condursal z 1100 pour eviter les soucis de decarburation. 

Pour le grains il faut faire des normalisation pour le faire reduire. Pour le recuit je pense qu'un recuit de quelques heures suffirait, tu aurais pas la structure la plus tendre mais a la fraise carbure ça passerai quand même. 

Et pour la nervosité, tes branches se deforment maintenant ? 

Parce que la trempe ne change pas la raideur de l'acier, donc la nervosité ne change pas en fonction des tth. Pour moi ce qui change c'est la limite élastique, de combien du peux le déformer avant que cela devienne irréversible. Ducoup je mettrai plus sur le compte de la perte de matière que sur le traitement, à mois que cela ce deforme plastiquement. 

Tu as raison MK4 avec du feuillard inox j'aurais pu réduire très sensiblement, voire éviter le phénomène de décarburation, mea culpa !  😥

Le problème c'est qu' Otelo, où je fais mes courses "techniques", ne le fait qu'en quantité industrielle 362 € TTC pour 15 mètres, cela me tord complètement les "corones" ! 🤪

Et j'ai toujours une mauvaise raison pour ne pas en chercher ailleurs. Je vais peut-être tenter celui-ci sur eurotechni 17 € c'est plus dans mes cordes ! A moins que tu ais 1 meilleure adresse à me proposer ? > https://www.eurotechni.com/fr/feuillard-inox-pour-traitement-thermique.html

Avec 610 x 500 mm j'ai de quoi faire vu la taille de mes pièces (surtout que les bouts utilisés peuvent resservir une fois nettoyé). 😉

Oui la décarburation a entraîné une perte de suffisante de carbone pour dénaturer les caractéristiques ressort du V325. J'ai laissé les branches 1/4 heure à 825° puis j'ai coupé le four et laissé les branches à l'intérieur pour qu'elles refroidissent lentement. Mes branches se déforment et ne reviennent pas à leur position initiales, je vais devoir les refaire ! :fighting27:

Je pense qu'il s'agit d'une décarburation partielle  et/ou ferritique  les 2 causent des dégâts irréversibles à la dureté du métal > https://www.vis-express.fr/fr/content/100-liste-d-e

Je savais qu'il ne fallait pas faire de 3 ème traitement thermique, mais comme je suis têtu,  j'assume mes idioties !  &@#§" (censuré) 🤬

J'ai malheureusement déjà eu le cas, les fabricants d'acier donnent les valeurs de traitement thermique pour des épaisseurs d'environ 25 mm d'acier.

Sur mes arcs qui font moins d'1 mm d'épaisseur et pèsent quelques grammes, cela relève de l'alchimie et du pifomètre intégral. Il m'a fallu plusieurs années pour mettre en place un protocole des durées de trempe/revenu adapté à la taille de mes pièces (certains ressort de la Spencer font 0,5 x 1 x 10 mm)...

Comme les pièces sont très fines, la décarburation est plus importante car "intégrale" il n'y a pas assez de matière au cœur de la pièce pour retenir le carbone.

J'ai remarqué quel que soit l'acier ressort utilisé (55S7, V325, XC 75), les Temp de trempe, de revenu et tutti cuanti, au bout de 3 mises en solution (sans papillote)  il n'y a plus assez de carbone dans la pièce pour que la trempe prenne. Il faut que je me le grave dans la tête et surtout que j'achète du feuillard inox  !  🤑

Merci pour le conseil avisé ! 👍

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

en attendant du feuillard, tu peux peut être limiter la décarburation avec une enceinte autour de ta pièce et de la poudre de charbon de bois dedans.

pour se fournir, je crois que eurotechnie sera le mieux, je ne connais pas les autres adresse, je bosse pas les inox et du coup j'en ai jamais acheté. mais de ce que j’entends sur le forum forgefr, beaucoup d'amateurs on le même soucis que toi, le rouleau coute un bras. donc ya fois des achat groupés et partages.

3 trempes me paraissait pas abusé, mais j'avais oublié l’échelle à la quel tu bossait!

bon courage pour recommencer tes branches alors!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, mar04 a dit :

en attendant du feuillard, tu peux peut être limiter la décarburation avec une enceinte autour de ta pièce et de la poudre de charbon de bois dedans.

pour se fournir, je crois que eurotechnie sera le mieux, je ne connais pas les autres adresse, je bosse pas les inox et du coup j'en ai jamais acheté. mais de ce que j’entends sur le forum forgefr, beaucoup d'amateurs on le même soucis que toi, le rouleau coute un bras. donc ya fois des achat groupés et partages.

3 trempes me paraissait pas abusé, mais j'avais oublié l’échelle à la quel tu bossait!

bon courage pour recommencer tes branches alors!

 

Et oui, je le dis et le répète souvent, mais tout ce que l'on sait et maîtrise à l'échelle 1 n'est pas vrai à échelle réduite...

Juste pour te donner une idée des problématiques auxquelles il faut penser... Le feuillard inox de 5/100 est complètement anodin au niveau des contraintes de déformation pour une pièce de plusieurs mm d'épaisseur, d'accord avec moi ? 🤓

Le même feuillard qui enserre une pièce de 1 mm d'épaisseur, lors de sa déformation à chaud (ce qui va se produire inévitablement à 890°C) va exercer des contraintes mécaniques sur celle-ci capable de déformer la pièce (1 morceau d'acier chauffé au rouge c'est du beurre fondu !), tu vois où je veux en venir ? 🤔

Cela veut dire que lorsque je ferais la papillote, je devrais faire mon emballage de manière très chiadée. Il faudra que l'inox enserre les branches au plus près mais sans les toucher, que les plis du "paquet" permettent de rigidifier l'ensemble ou que j'ajoute un "rigidificateur" extérieur (pièce ou tige). Tu vois un truc simple à 1/1 devient technique au 1/6 ! 😉

J'ai commandé chez eurotechni, j'ai pris en sus 1 kg de borax, car 14,9€ de frais de port pour 17€ de feuillard ça le faisait pas trop ! Je ne compte pas faire de Damas mais avoir un peu de borax pourra peut-être me servir pour mes coulées acier à la fronde à induction.

Pour les branches je m'y mets demain, mais avec des branches directement conçues pour être "composite". Les usinages seront prévus d'origine ce qui évitera mes oncneries passées !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Y a un peu trop d'infos pour mon neurone, ce qui fait que je comprends pas tout :wacko: mais bon...

Pour résumer ma pensée, chapeau bas, maestro : les réalisations parlent d'elles-mêmes (et votre enthousiasme est communicatif) :good: :hi:...

 

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Comtedelanorena a dit :

Et oui, je le dis et le répète souvent, mais tout ce que l'on sait et maîtrise à l'échelle 1 n'est pas vrai à échelle réduite...

Juste pour te donner une idée des problématiques auxquelles il faut penser... Le feuillard inox de 5/100 est complètement anodin au niveau des contraintes de déformation pour une pièce de plusieurs mm d'épaisseur, d'accord avec moi ? 🤓

Le même feuillard qui enserre une pièce de 1 mm d'épaisseur, lors de sa déformation à chaud (ce qui va se produire inévitablement à 890°C) va exercer des contraintes mécaniques sur celle-ci capable de déformer la pièce (1 morceau d'acier chauffé au rouge c'est du beurre fondu !), tu vois où je veux en venir ? 🤔

Cela veut dire que lorsque je ferais la papillote, je devrais faire mon emballage de manière très chiadée. Il faudra que l'inox enserre les branches au plus près mais sans les toucher, que les plis du "paquet" permettent de rigidifier l'ensemble ou que j'ajoute un "rigidificateur" extérieur (pièce ou tige). Tu vois un truc simple à 1/1 devient technique au 1/6 ! 😉

J'ai commandé chez eurotechni, j'ai pris en sus 1 kg de borax, car 14,9€ de frais de port pour 17€ de feuillard ça le faisait pas trop ! Je ne compte pas faire de Damas mais avoir un peu de borax pourra peut-être me servir pour mes coulées acier à la fronde à induction.

Pour les branches je m'y mets demain, mais avec des branches directement conçues pour être "composite". Les usinages seront prévus d'origine ce qui évitera mes oncneries passées !

 

Ouais j'imagine bien la galère a chaud, et la vitesse de refroidissement qui doit être monstrueuse aussi, faut pas traîner du four au bac d'huile ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Le Paresseux a dit :

Y a un peu trop d'infos pour mon neurone, ce qui fait que je comprends pas tout :wacko: mais bon...

Pour résumer ma pensée, chapeau bas, maestro : les réalisations parlent d'elles-mêmes (et votre enthousiasme est communicatif) :good: :hi:...

 

 

Il y a 21 heures, mar04 a dit :

Ouais j'imagine bien la galère a chaud, et la vitesse de refroidissement qui doit être monstrueuse aussi, faut pas traîner du four au bac d'huile ! 

Merci les gars votre soutien et vos conseils sont une aide précieuse en période de doute et de loi "Murphyenne" ! 👍👍

Share this post


Link to post
Share on other sites

La loi de Murphy continue ! :huh:

Ce qu'il y a de bien avec la loi de Murphy, c'est qu'elle se vérifie régulièrement !
Courroie du tour cassée, commandée le jour même (23/04) rapidement envoyée par 123 courroie à la Poste (lettre suivie 27/04) pas du tout suivie par la Poste... qui me livrera le 04/05 (peut-être !). :pas-content:
Avant hier je serre une pièce dans l'étau et la vis tourne dans le vide, écrou de la base arraché ! Étau Chinois acheté dans un camion outillage une vingtaine d’euros, il n'en vaut pas plus ! :asiatique:
Les standards de fabrication Chinois d'il y a 25 ans c'était quelque chose, pas une soudure droite, mauvaise fonte aciérée et écrou de vis grossièrement soudé par 2 mauvais points d'arc, UN MUST !!! :rhaaaa:
Donc démontage nettoyage et brasage fort de l'écrou, il devrait tenir 20 ans de plus, j'en ai profité pour lui donner un coup de peinture... :compression:
Après j'ai attaqué les branches 1.3 de l'arc... Galère, j'ai eu 1 mal fou à percer et fraiser les branches mon V325 est dur-dur...même recuit.
J'ai quand même réussi à faire 2 ébauches identiques, ce coup-ci avec les lamages prévus d'office pour les lames de carbone. J'en ai profité pour changer le système de fixation des lames carbone.
Demain si tout va bien, amincissement des ventres de branche, perçage des alésages et mise en traitement thermique...Les branches devraient être terminées le soir ! Saint-Éloi priez pour moi ! :oups:

PHOTOS > https://goopics.net/a/ptmfXziQ

 

IMG_8715.jpg

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui comme c'est le 1er mai, journée "relax", je n'ai bossé que 9 heures ! :cool:
Je n'ai pas fait le traitement thermique des branches, car je ne voulais pas finir à 22h00 un jour férié ! :yeux-roulants:
Les branches sont parfaitement identiques, ce coup-ci j'ai pris soin de bien fignoler les pièces avant traitement, surtout au niveau des alésages.
Sur les premières branches j'avais un défaut d’alignement. Demain je fais mes papillotes et j'envoie en cuisson, les traitements thermiques, c'est de la cuisine ! :nickel:
 

PHOTOS > https://goopics.net/a/DaYFasSH

 

IMG_8723.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cool ! Je crois que si tu met un petit bout de papier dans la papillote tu pompe le peu d'oxygène restant et tu ressort ta pièce presque aussi belle qu'avant. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, mar04 a dit :

Cool ! Je crois que si tu met un petit bout de papier dans la papillote tu pompe le peu d'oxygène restant et tu ressort ta pièce presque aussi belle qu'avant. 

Oui c'est ce qui est marqué sur le sire Eurotechni > https://www.eurotechni.com/fr/feuillard-inox-pour-traitement-thermique.html

Eurotechni dit du papier mouchoir, d'autres (Usinages.com) préconisent un coup de W40 ou un produit gras équivalent (White-Spirit, pétrole lampant) à bas point éclair.

https://www.usinages.com/threads/tremper-du-42cr-mo4.43832/page-4

Le but est de créer une combustion à l'intérieur de la papillote. 🥵 Je reste un peu dubitatif car la combustion génère des gaz au sein d'une enceinte théoriquement hermétique...

Si le paquet est bien fait il doit être "étanche", l’expansion gazeuse de la combustion risque d'ouvrir les fermetures soigneusement pliées avec amour, ce serait ballot non ? 

C'est le dégagement de CO2 qui chasserait l'oxygène, ce n'est pas à proprement parler du "pompage" mais plutôt un "poussage" ! Quid des résidus de combustion du papier ? 

Mais vu la taille très réduite de mon "sarcophage", est-ce vraiment nécessaire ? Voici ce que dit le fabricant Nabatherm sur le sujet.

https://www.nabertherm.fr/produkte/thermprozesstechnik/thermalprocesstechnology2_french.pdf

"Veiller à ce que la feuille ne 'colle' pas trop à la pièce, cela pourrait l'endommager. Si la pièce présente des cavités importantes et que beaucoup d'oxygène est ainsi prisonnier, il est possible de les remplir avec des bouts de feuille. La surfaces pour piéger l’oxygène seront plus grandes."

Ici c'est un autre concept, le but est de remplir les cavités de morceaux de feuille inox pour augmenter la surface de piégeage de l'oxygène, qui a raison Eurotechni, Nabatherm ou les 2 ? 

Nabatherm insiste aussi sur le fait que c'est une liaison chimique qui se crée >  "La feuille étant très fine, elle atteint immédiatement la température du four et lie l'oxygène qu'elle a emprisonné. Il n'y a donc plus d'oxygène pour oxyder la pièce. La pièce reste propre".

Je me demande si les artisans n'ont pas mal interprété ce conseil de remplir les cavités de "feuilles" ! 🤔

En fait ce n'est pas du "papier" que le fabricant préconise,  c'est des chutes de feuillard inox afin d'augmenter la surface de piégeage d'oxygène au sein de l'enveloppe...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je connaissais pas cette histoire de pièges à oxygène dans les cavités. C'est possible que les 2 marchent, ou ne soient pas très utiles. Le mieux c'est d'essayer je pense. 

Je me souviens avoir été impressionné un coup dans une video, le gars trempait un inox à 1050 degrés 30 minutes, puis sous plaque alu. La lame est ressorti totalement blanche, sans aucune trace d'oxydation. Mais je sais plus comment il faisait sa papillote. 

Edited by mar04

Share this post


Link to post
Share on other sites

les couteliers qui trempent eux même leurs lames en inox les emprisonnent au plus près dans des papillottes en laissant le minimum d'espace je n'ai pas souvenir qu'ils intègrent du papier ou autre 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/05/2020 à 08:55, mar04 a dit :

Je connaissais pas cette histoire de pièges à oxygène dans les cavités. C'est possible que les 2 marchent, ou ne soient pas très utiles. Le mieux c'est d'essayer je pense. 

Je me souviens avoir été impressionné un coup dans une video, le gars trempait un inox à 1050 degrés 30 minutes, puis sous plaque alu. La lame est ressorti totalement blanche, sans aucune trace d'oxydation. Mais je sais plus comment il faisait sa papillote. 

 

Le 02/05/2020 à 10:21, crazy a dit :

les couteliers qui trempent eux même leurs lames en inox les emprisonnent au plus près dans des papillottes en laissant le minimum d'espace je n'ai pas souvenir qu'ils intègrent du papier ou autre 

Les gars je vous confirme, pour moi pas besoin de mettre quoi que ce soit, si les cavités d'air sont restreintes au minimum avec une papillote bien faite cela ne sert à rien.

Je fais confiance à Nabatherm (fabricant de four industriel depuis 70 ans, vous avez vu leur site ?) ils savent de quoi ils causent les teutons...🧐

L'inox étant très fin il prend la température du four instantanément et il piège le peu d'oxygène présent dans l'enveloppe avant la pièce.

Ce qui est très important c'est la qualité de la papillote, il faut qu'elle soit parfaitement étanche.

Vous allez voir les photos sur mon post suivant. 1 pièce est sortie blanche comme neige, l'autre est localement voilée.

La voilée c'est parce que j'ai appuyé trop fort sur la papillote pour réduire les volumes vides.

Sans faire exprès j'ai fait 1 micro-trou de même pas 1/100 (il faut regarder à contre-jour pour le voir) sur des arêtes de la branche au niveau de la fixation sur l'étrier.

Ce micro-trou suffit pour laisser 1 passage d'air qui a bruni l'acier, c'est parti d'un coup de papier 1200. 

IMG_8748.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Murphy, Ter repetita placent ! :pfff: :pfff: :pfff:

Les gars si hier j'ai pas posté, c'est que j'étais au bord de la crise de nerf ! :ballon:
Murphy 1 fois = le tour, 2 fois = l'étau et hier j'espère la troisième et dernière fois... J'ai cherché pendant 8 heures une branche de mon arbalète ! :etoiles:
Hier, j'ai passé la matinée à polir et ajuster les branches pour les rendre les plus identiques possible.
Je suis satisfait les différences sont minimes, le poids diffère de 0,02 grammes et les épaisseurs de l'ordre de 2/100 maxi. :étudiant:
A 14h00 je commence à faire chauffer le four pour la trempe et je prépare mes papillotes. La 1 ère branche est emmaillotée en 10 minutes, j'attaque la seconde et... mais où est-elle passée ? :etonne:
Comme je suis hyper vigilant avec une pièce sur laquelle je bosse depuis 3 ou 4 semaines et qu'elle est énorme 65 x 6 x 2,5 mm je vais la retrouver rapidement...
1/2 heure passe je ne la trouve pas, c'est pas possible où peut-elle être, elle n'est pas tombée je l'aurais entendue, je commence à m'énerver... à 15h00 je coupe le four qui est à 900°C depuis 1/4 d'heure...
J'ai retourné tout l'atelier, les poubelles, l'aspirateur, ma Chérie a regardé dans la maison... Je ne trouve pas, je monte manger 1 bout à 20h30, épuisé et dégoûté je redescends chercher...
A 21h50 je prends le tube en carton dans lequel j'ai rangé le feuillard inox, je l'avais inspecté dès le début de mes recherches, mais ce coup-ci je déroule le rouleau intégralement et...1 petit cliiinggg !!!
Qu’ouïs-je, qu'entends-je ? :etonne: La branche s'est insérée dans le rouleau lorsque je l'ai enroulé... Chose totalement improbable mais qui arrive juste pour t'EM...quiquiner !
La branche était sur l'établi, j'ai posé le rouleau dessus pour le lover, ceux qui ont déjà eu du feuillard inox en main savent que ce machin de 5/100 est coupant comme un rasoir et très raide. :huh:
Surement que lorsque je forçais pour l'enrouler, l'extrémité du rouleau a du appuyer sur la branche posée sur l'établi et sous l'effet "ressort" du clinquant, la branche a été projetée à l'intérieur du rouleau...
Tout cela sans que je ne m'en aperçoive et bien au centre du rouleau pour qu'il soit impossible de le sentir sous les doigts...Une Murphy dans toute sa splendeur ! :moue:
Bref après plus de 12 heures de travail dont 8 de recherches éprouvantes, j'étais anéanti de fatigue...
Aujourd'hui j'y suis allé mollo, j'ai juste fait le traitement thermique, le blanchiment de l'acier en vue de son brunissage, les branches carbone, et refait 1 axe de poulie, demain est un autre jour ! :clin:
2 choses positives néanmoins, le feuillard inox apporte 1 vrai plus, pas d'oxydation ni de décarburation génial ! Beaucoup moins de post traitement sur des petites pièces c'est très appréciable. :nickel:
Mes recherches forcées ont toutes la même conséquence, à l'issue mon atelier est rangé et nettoyé de fond en comble ! (maigre consolation je m'en passerai volontiers ! :pleure: :pleure: )

PHOTOS Supplémentaires > https://goopics.net/a/Z2Ue8v1h
 

 

IMG_8761.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Niquel si ça sort blanc comme ça ! Tu dois quand même gagner un peu de temps de nettoyage. 

Dommage la journée à chercher la branche ça fait chier ce genre d'embrouilles. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

bah tu vois quand tu nous écoutes ☺️

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on commence à chercher son matériel c'est généralement le temps de faire une pause 😉

Etrange coïncidence, hier la base de mon étau Chinois qui a aussi une vingtaine d'années a lâchée, serait-ce de l'obsolescence programmée ?🤔😁

Share this post


Link to post
Share on other sites

Loi de Boob. Vous ne retrouverez quelque chose qu'au dernier endroit où vous le chercherez. Exception : Ou le premier, où vous l'avez raté la première fois.

Si en plus c'est contagieux...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

YES, YES, YES... Ce coup-ci je tiens le bon bout !!! :bravo: :bravo:

Enfin j'ai réussi la quadrature du cercle mes branches composites V325/Carbone sont raides et nerveuses mais sans excès, je suis trop content du résultat ! :pouce-en-haut: :pouce-en-haut:
Je perce 42 mm de polystyrène extrudé avec une flèche carbone sans pointe acier, donc très mal équilibrée et de seulement 0,25 grammes de masse, c'est à dire la moité de la masse totale. :etonne:
Une fois au grammage de 0,5 gr avec un équilibrage au 2/3 de la longueur, Mr Joules sera autrement plus expressif. Je pense pouvoir traverser les 50 mm de polystyrène sans difficulté. :cool:
Il me reste une petite amélioration à faire, l'effort aux cames est tellement important que les câbles ont tendances à sauter lors de l'armement. :huh:
Je vais donc insérer 2 patins en téflon pour guider l'enroulement des câbles sur les petites cames, je vous dit pas combien il faut pousser fort sur le levier pour engager la corde dans la noix ! :etoiles:
Je vais essayer de me faire prêter un peson de pêche pour mesurer les puissances mises en jeu. :fouet:
Première satisfaction, le couple acier/fibre de carbone est très intéressant à échelle réduite. Grandeur réelle le poids serait un réel handicap ainsi que le manque de rendement de l'acier.
Mais au 1/6 1 branche complète avec poulie ne pèse que 3,6 grammes, l'inertie est quasiment inexistante !
La branche carbone qui s'articule au même endroit que le levier de câble assure une nervosité constante. La lame plus courte est comprimée. Sa courbure est plus importante que celle de la branche acier.
Je suis très satisfait de mon système de gâchette, malgré l'effort important sur la noix, la détente est précise, sensible et douce, très agréable quoi. La sécurité fait parfaitement son office ! :nickel:
Dernière satisfaction, j'ai enfin résolu et trouvé le système ad'hoc pour mes paliers de poulies. Jusqu'à présent, les solutions manquaient de rigidité et de précision (jeux inclinaison des axes, etc.).
Maintenant grâce aux 1/2 paliers en laiton rapporté le guidage est assuré sur toute la rotation de la poulie et les jeux ont été réduits à néant. J'ai ajusté les paliers en ajustement légèrement "serré" ! :sifflote:
Ajustement "serré, mais intelligemment", j'ai utilisé la flexibilité des branches en acier ressort. Les paliers rapportés pincent les paliers de la poulie en douceur sans freiner la rotation. :étudiant:
Demain je fais les patins et un jeu de corde car les "vieilles" mangent leur glace avec les nouvelles branches qui déchirent sa race comme disent les Djeun's !

Un grand merci à tous pour vos conseils avisés et votre compassion pour mes tracas de perte de matériel... Sachez que j’utilise à peu près tous les stratagèmes connus (aimant, bas, base aimantée ,etc, etc;) mais que malheureusement c'est toujours le moment ou l'on n'a pas pris tourtes les précautions que cela arrive... Patrice B (Webarcherie) a dit que lorsqu'on commence à perdre ses pièces il est temps de faire une pause, ce n'est que trop vrai...
Tous ses déboires m'arrivent parce que je suis crevé, 3 mois la tète dans le guidon 8 à 10 heures / jour 7/7, je commence à saturer grave...Heureusement je vois le bout du tunnel ! :v:

MEGA LIEN PHOTOS > https://goopics.net/a/Z5YdKuGv

IMG_8838.jpg

IMG_8837.jpg

Edited by Comtedelanorena

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien bien tout ça ! 

Le 04/05/2020 à 09:55, Lap1 a dit :

Loi de Boob. Vous ne retrouverez quelque chose qu'au dernier endroit où vous le chercherez. Exception : Ou le premier, où vous l'avez raté la première fois.

Si en plus c'est contagieux...

En général quand on a trouvé, on arrête de chercher, donc le dernière endroit c'est logique🤣

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est comme quand on a perdu ses clés, il y a toujours un instruit pour demander "tu les as perdues où?"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je peaufine les finitions avant de vous présenter une vidéo digne de ce nom ! :biggrin2:

Comme il faut que "j'oxygène" Ma Dame 1 fois par jour (sinon elle me fait la tête), la perte de temps de travail est récupérée le soir hier 23h15 ce soir 22h30 ! :grand-sourire:
Pas d'avancées spectaculaires maintenant que tout fonctionne, mais énormément de retouches et améliorations à faire. :regard-en-coin:
Je m'aperçois que mon pauvre prototype a bien souffert depuis 3 mois d'essais plus ou moins fructueux et de montage-démontage... :huh:
Les premières branches "inflexibles" en carbone, puis en acier ont sollicité durement l'étrier en AU4G. Il s'était légèrement voilé, les branches n'étaient plus alignées et les poulies encore moins... :moue:
Donc démontage, 15 minutes à 490°C puis trempe à l'eau à 30°C, puis repassage dans la matrice pour remise en forme, suivi d'un revenu de 6 heures à 150°C... :pfff: !
Pendant ce temps entre hier et aujourd'hui j'ai refait la corde et les 2 câbles qui sont maintenant de la bonne dimension et correctement finies, content ! :sourire:
J'ai également fait les 2 patins de guidage des câbles qui sont en ivoire du coup... J'allais quand même pas foutre du vulgaire "teflon" sur mon BB arbalète d'amour ! :etonne:
De plus, l'ivoire a des qualités de glisse et de résistance supérieure, c'est un régal à travailler, je comprends pourquoi les artisans du monde antique raffolait de ce matériau maintenant prohibé. :boulet:
Et des tonnes d'autres détails, tels que l'inclinaison des dents de la noix pour que la corde se bloque en position basse (sinon impossible d'engager la flèche), la réparation des "blessures de guerre" sur l'arbrier, la fabrication d'un nouveau coulisseau de câble, l'ancien était inutilement grand et lourd (inertie)... Amélioré mon outil d'armement (parchemin de chèvre pour pas rayer) enfin vous voyez je n'ai pas chômé ! :fouet:
Enfin, c'est un monstre ça décoche plus vite que son ombre, petite idée de la puissance, 1 trait de 0,25 gr avec une pointe sommaire en carbone a pénétré (sans rebondir :etonne: ) 4 mm de médium haute densité ! :etoiles:

PHOTOS PLUS > https://goopics.net/a/IBw56Gv5

IMG_8844.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

:worthy: Encore une petite merveille de miniaturisation et de maitrise des techniques de cuisson des matériaux. En plus la fabrication des outillages =

Simplement  RESPECT et chapeau bas :hi:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 13 heures, PatriceB a dit :

:worthy: Encore une petite merveille de miniaturisation et de maitrise des techniques de cuisson des matériaux. En plus la fabrication des outillages =

Simplement  RESPECT et chapeau bas :hi:

Merci mon cher Patrice, venant de toi ses compliments me font chaud au cœur.

J'ai la satisfaction de celui qui est parvenu à ses fins, je dois avouer qu’après 3 mois d'intense travail, de satisfactions et de déboires je commençais à saturer !

L’arbalète est bluffante de précision et de puissance. Malgré des traits trop légers (0,35 gr et masse pas assez de "tête") je perce 4 à 5 mm de bois secs !

Les 50 mm de polystyrène extrudé (XPS) sont percés "two fingers in the nose" , malgré la caractéristique freinante de cette matière.

En effet, le XPS en s'échauffant sous la pression et le frottement "fond" et adhère fortement au fut de la flèche.

Ce phénomène est très sensible lorsqu'on coupe de grosses épaisseurs d'XPS au cutter, on s'aperçoit que l'on a du mal à avancer la lame (qui s'use d'ailleurs vite).

Les photos vous montreront quelques pointages "épiques" et comment faire des empennes de 12 x 2,6 x 0,2 mm avec embase arrondie ! J'ai cessé les essais lorsque ma pointe est restée coincée dans la jointure de la porte du garage (10 mm)...

PHOTOS > https://goopics.net/a/hoRtkamW

 

IMG_8887.jpg

IMG_8903.jpg

Edited by Comtedelanorena

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont des empenne de flèche d'arc recoupés ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...