Jump to content
Bricolo

Un acier doux peut il devenir acier carbone ?

Recommended Posts

Bonjour je chercherai a transformé un acier doux ( barre fileté ) en acier carbone , je compte créer un bas fourneau pour augmenter la teneur carbone .

Es ce que c'est possible ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

L'acier doux est déjà au carbone (très petit pourcentage).

Je ne sait pas ce que tu veux faire avec l'acier que tu veux fabriquer, mais tu vas avoir beaucoup d'impuretés difficiles à éliminer. Nos anciens forgerons savaient le faire avec des années d'expérience derrière eux. Tu vas obtenir un acier dont tu ne vas pas connaître le taux de carbone. Or, ce n'est pas la même utilisation un acier hautement carboné qu'un acier moyennement carboné.

Maintenant, tout est possible avec du temps et des essais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

il me semble que c'est théoriquement possible : dans un foyer il y a une zone oxydante et une zone réductrice.

En revanche la migration du carbone dans l'acier est lente et nécessite donc un temps de chauffe important.

Concrètement je ne crois pas qu'il soit intéressant ni facile pour un particulier d'augmenter significativement la teneur en carbone d'1 acier.

a titre indicatif, si c'est pour de la coutellerie une barre de xc75 en 30x3x100 vaut 4.5€

un site très intéressant : http://coustil.free.fr/metal_diffusion_fr.html

L'auteur passe sur le forum, il donnera peut être son avis : @Gérard Heutte

 

Edited by Lap1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sûr, c'est marrant et ça fait les muscles car il faut frapper fort et longtemps.

J'ai souvenir de potes qui ont essayé, passé beaucoup de temps et d'énergie et pour finir avoir un magnifique presse-papier.

Pour finir, ils ont passé commande d'acier bien défini xc75 donné comme exemple et il y en a d'autres.

Peut-être que Gérard dont le site est donné plus haut, te donnera d'autres indications..

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est peut être possible avec des moyens industriels importants mais j'ai des doutes. C'est impossible avec des moyens artisanaux ! 

Le processus de fabrication de l'acier part  de la fonte, très carbonée, et toutes les étapes de production font perdre du carbone pour arriver au taux souhaité !  C'est pour ça que le fer pur est bien plus cher qu'un  acier dit "standard".

Certains diront que forger au charbon peut apporter un peu de carbone, mais c'est à  la marge, et négligeable dans le sens où ça ne compense même pas la perte au feu ☺

Edited by supertec

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, forger au charbon de bois apporte du carbone, mais combien ? sans valeur même approximative, ça vaut pas le coup.

prendre une lame de tondeuse à gazon est bien plus avantageux. on sait ce que c'est.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Bricolo a dit :

Es ce que l' acier sera homogène ?

Si il ne l' est pas est se que sa pourra donner un damas ?

Après qu'elles actions ? 

Ça me paraît très hasardeux 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me dis juste que si tout le carbone n'est pas également reparti il y aurait une possibilité de damas . 

Oui effectivement c'est très hasardeux .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, chasseur fou 25 a dit :

c'est pas vraiment la répartition du carbone qui fait le damas.

laisse tomber l'ami, tu vas gaspiller ton énergie.

Bon bah tu as plus d' expérience que moi , donc je t' écoute et tenterai un jour peu être . Dommage ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chasseur fou sait de quoi il parle, il est de bon conseil

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Bricolo a dit :

Mais donc question a deux balles les anciens , il faisait comment leur damas ?

Les premiers "feuilletés" ont été fait avec de l'acier de bas fourneaux   justement pour rattraper la qualité inegale des grappes et pour "répartir" le carbone de manière homogene grâce à de nombreuses soudures à la forge permettant la "migration carboné"  pour la qualité donc, pas pour l' esthétique 😉

 

Après, je suis pas spécialiste de l'histoire de la métallurgie,  qu'entend tu par " les anciens "?

Edited by supertec

Share this post


Link to post
Share on other sites

les anciens n'étaient pas cons. ils ont vite repéré que le minerai d'ici était meilleur que le minerai de là bas et que tel forgeron arrivait à des résultats et pas un autre.

pour info, le pharaon toutencarton lui même s'était fait faire un couteau dans une météorite https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/poignard-de-toutankhamon-il-a-ete-forge-dans-un-metal-extraterrestre_101812

et puis quand un forgeron tape sur une loupe d'acier, il sent vite sous le marteau de quel côté de la loupe c'est le plus dur.

pour peu que les creusets aient déjà servi à d'autres métaux avant d'y mettre du fer, l'apparition de l'alliage n'est pas incohérente. Le bronze a du naître ainsi, du cuivre dans un creuset ayant contenu du zinc.

souvenons nous de la bande de branquignols qui avaient fait un feu d'enfer sur une plage de sable silicieux, pour trouver du verre au petit matin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

On peut effectivement "rajouter" du carbone dans de l'acier, mais ce n'est pas très simple...

Dans l'industrie, le traitement qui s'en rapproche le plus est la cémentation, qui consiste à faire pénétrer du carbone par la surface de la pièce de façon à obtenir une couche d'acier plus carburée en surface afin de pouvoir tremper cette zone en gardant un cœur souple...

J'ai déjà carburé à la forge des morceaux de clous pour en faire de l'acier et ensuite les grapper. Objectivement, c'est beaucoup s'emmerder pour pas grand-chose !

Coté technique, la vitesse de pénétration du carbone et le pourcentage maximum de carbone obtenu vont dépendre de la température à laquelle on maintient l'acier . Pour rappel, à température de forge, et de mémoire (plus toute jeune) la vitesse de migration du carbone dans le fer ou l'acier est de l'ordre de 0.6 mm par heure. Donc en pratique pour carburer une pièce, il faut l'enfermer dans un container étanche (protection vs oxygène) avec du cément et chauffer tout ça à haute température (genre 1000°C) pendant plusieurs heures.

Pas de "damas" par cette méthode. Comme l'a dit plus haut supertec, le damas de nos ancêtres était utilitaire. Vu la qualité des aciers actuels, le notre est de la décoration. En général pour les damas les plus courants, on mélange des couches d'acier au manganèse (révélé gris foncé ou noir) souvent du 90MCV8 avec des couches d'acier au nickel (révélé brillant) souvent du 15N20.

Mon expérience personnelle m'amène à penser que si on veut de "bons" résultats, il faut de bons matériaux et de bonnes méthodes. Avec la récup, on ne sait jamais vraiment ce que l'on a sous le marteau ! Les bricoles ne restent que des bricoles, même si parfois c'est très fun et très éducatif 😀

Salutations et bon feu

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

L' argile , est ce que sa contient du fer ? 

Je vais essayer de réduire des boulettes d' argile pour essayer ... Mais comme dit Gérard Heutte les bricoles ne reste que des bricoles .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Bricolo a dit :

L' argile , est ce que sa contient du fer ? 

Bin non, en principe ..... Certaines argiles peut-être....mais je ne pense pas que ce soit exploitable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×