Jump to content
Bricolo

Un acier doux peut il devenir acier carbone ?

Recommended Posts

tu les mes dans le tricordeur et tu auras la réponse. 😁

 

 

Dis donc, franchement tu te foutrais pas un peu de nous avec tes questions ?

maintenant, tu dis que tu trouves un caillou, et sans photo, sans tests chimique, tu veux une réponse ?

Je pense que tu es largement à coté de la plaque depuis un bon moment,  Webarcherie est bien un forum d'échanges, mais de là à trouver les réponses que tu veux entendre, je ne pense pas que ce soit le bon endroit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, JMG a dit :

tu les mes dans le tricordeur et tu auras la réponse. 😁

 

 

Dis donc, franchement tu te foutrais pas un peu de nous avec tes questions ?

maintenant, tu dis que tu trouves un caillou, et sans photo, sans tests chimique, tu veux une réponse ?

Je pense que tu es largement à coté de la plaque depuis un bon moment,  Webarcherie est bien un forum d'échanges, mais de là à trouver les réponses que tu veux entendre, je ne pense pas que ce soit le bon endroit.

Alors pour les tests chimique je ne les  connais pas desolé . 

Et pour les reponses je veux pas entendre de choses particulières . Je ne baisse juste pas les bras et vais à bout des projets

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bricolo a dit :

Bon bah j' ai trouvé des pierres rougeâtre en Normandie . Elle contienne de l' oxide de fer ?

 dans ce cas, je vais te faire une réponse conforme aux informations données dans ta question.

p'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis allé visiter les mines d'argent de Melle et les tumulus  de bougon.....

Les deux sont impressionnants ! 😀

Maintenant, lorsque l'on voit que l'on prélèvé moins de 4g d'or au m3 ..... je pense qu'avec le fer le taux est bien meilleur.  Mais cela reste très fastidieux et cela d'autant plus si le procédé n'est pas semi-industriel.

En tant qu'aventure expérimentale. .. pourquoi  pas.

Gros travail,  mais beau délire ! 😀

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Bricolo a dit :

Alors pour les tests chimique je ne les  connais pas desolé .

Dans ce cas, essaie avec de l'eau ferrugineuse, la composition exacte est toujours écrite sur les bouteilles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, MarcoP0l0 a dit :

Dans ce cas, essaie avec de l'eau ferrugineuse, la composition exacte est toujours écrite sur les bouteilles.

Ça finissait par L'eau ferrugineuse, non, l'alcool oui....... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, PEDRO a dit :

Ça finissait par L'eau ferrugineuse, non, l'alcool oui....... 

Si j'y arrive je fais un décapsuleur avec !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/02/2019 à 07:05, Bricolo a dit :

Bon bah j' ai trouvé des pierres rougeâtre en Normandie . Elle contienne de l' oxide de fer ?

qu'une pierre contienne de l'oxyde de fer n'en fait pas pour autant un minerai exploitable  au sens de quantité utilisable.

je conseille de revoir la littérature en matière de géologie appliquée à la métallurgie.

dans mon coin, il y a du cuivre à l'état natif en nodules sphériques de 2 à 8mm de diamètre , je n'ai jamais réussi à en tirer de quoi faire un ustensile quelconque, encore moins une hache préhistocompatible.

entre "du métal" présent dans une roche et l'outil fini, il y a un monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/01/2019 à 13:40, Gérard Heutte a dit :

Bonjour

On peut effectivement "rajouter" du carbone dans de l'acier, mais ce n'est pas très simple...

Dans l'industrie, le traitement qui s'en rapproche le plus est la cémentation, qui consiste à faire pénétrer du carbone par la surface de la pièce de façon à obtenir une couche d'acier plus carburée en surface afin de pouvoir tremper cette zone en gardant un cœur souple...

J'ai déjà carburé à la forge des morceaux de clous pour en faire de l'acier et ensuite les grapper. Objectivement, c'est beaucoup s'emmerder pour pas grand-chose !

Coté technique, la vitesse de pénétration du carbone et le pourcentage maximum de carbone obtenu vont dépendre de la température à laquelle on maintient l'acier . Pour rappel, à température de forge, et de mémoire (plus toute jeune) la vitesse de migration du carbone dans le fer ou l'acier est de l'ordre de 0.6 mm par heure. Donc en pratique pour carburer une pièce, il faut l'enfermer dans un container étanche (protection vs oxygène) avec du cément et chauffer tout ça à haute température (genre 1000°C) pendant plusieurs heures.

Pas de "damas" par cette méthode. Comme l'a dit plus haut supertec, le damas de nos ancêtres était utilitaire. Vu la qualité des aciers actuels, le notre est de la décoration. En général pour les damas les plus courants, on mélange des couches d'acier au manganèse (révélé gris foncé ou noir) souvent du 90MCV8 avec des couches d'acier au nickel (révélé brillant) souvent du 15N20.

Mon expérience personnelle m'amène à penser que si on veut de "bons" résultats, il faut de bons matériaux et de bonnes méthodes. Avec la récup, on ne sait jamais vraiment ce que l'on a sous le marteau ! Les bricoles ne restent que des bricoles, même si parfois c'est très fun et très éducatif 😀

Salutations et bon feu

Tout pareil. On peut enrichir en carbone. C’est plus simple que l’inverse. Mais c’est long et compliqué, et on n’est jamais sûr du résultat. 

Néanmoins, si tu veux t’amuser, il faut

- utiliser une forge à soufflerie latérale (creusée dans le sol, c’est encore le mieux) avec un fond assez profond

- du sable fin (genre de Fontainebleau) ou de la poussière de verre ou de scories siliceuses.

- couper tes morceaux de fer en petits morceaux (de 1 cm environ)

- beaucoup de charbon de bois, coupés de la taille d’ une noix.

il te faut d’abord montrer la forge à température. Puis jeter une poignée de fer, puis de silice, puis immédiatement de charbon. Et ainsi de suite. Tu obtiens alors au terme de quelques heures une masse brute qu’il te faudra compacter et corroyer. Selon la quantité de charbon, la température et la durée de l’exercice, tu obtiendra de l’acier plus ou moins riche en carbone... ou du fer ... ou de la fonte si ça a merdé. 

Bon courage

Edited by brutus

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/02/2019 à 14:31, MarcoP0l0 a dit :

Dans ce cas, essaie avec de l'eau ferrugineuse, la composition exacte est toujours écrite sur les bouteilles.

J’ai vu des amis obtenir du fer avec les résidus de traitement d’eau ferrugineuse en Bretagne. C’est incroyable !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/02/2019 à 23:36, chasseur fou 25 a dit :

qu'une pierre contienne de l'oxyde de fer n'en fait pas pour autant un minerai exploitable  au sens de quantité utilisable.

je conseille de revoir la littérature en matière de géologie appliquée à la métallurgie.

dans mon coin, il y a du cuivre à l'état natif en nodules sphériques de 2 à 8mm de diamètre , je n'ai jamais réussi à en tirer de quoi faire un ustensile quelconque, encore moins une hache préhistocompatible.

entre "du métal" présent dans une roche et l'outil fini, il y a un monde.

+1

sinon, tu peux griller les pierres (dans les braises à la fin d’un BBQ par exemple) et les passer ensuite à l’aimant. Si elles deviennent magnétiques, tu peux tenter une réduction.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/02/2019 à 23:36, chasseur fou 25 a dit :

qu'une pierre contienne de l'oxyde de fer n'en fait pas pour autant un minerai exploitable  au sens de quantité utilisable.

je conseille de revoir la littérature en matière de géologie appliquée à la métallurgie.

dans mon coin, il y a du cuivre à l'état natif en nodules sphériques de 2 à 8mm de diamètre , je n'ai jamais réussi à en tirer de quoi faire un ustensile quelconque, encore moins une hache préhistocompatible.

entre "du métal" présent dans une roche et l'outil fini, il y a un monde.

Quel est ton but : faire TON acier ou forger des ustensiles (couteaux, limes, marteaux, etc.

Si c'est faire TON acier, il faut t'attendre à beaucoup de temps passé pour redécouvrir ce que des générations de métallurgistes ont découvert. Tu peux chercher sur le Net des renseignements, mais tu ne trouveras pas une recette toute faite, car il y a beaucoup de paramètres, qualiré du minerai, température de chauffe, environnement..

Si c'est forger des ustensiles ou outils, achète de l'acier tout prêt, car les nuances ne sont pas les mêmes pour un petit couteau de poche ou un grand couteau de camp, elles seront différente pour un marteau ou une lime. Il faudra que tu apprenne les technologies qui vont avec ce travail. Il y a aussi de bons sites pour cela. Celui de Gérard est très bien fait www.coustil.fr

Bon courage, mais essaie de faire les choses dans l'ordre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×