Jump to content
Telejazz

Une branche de frêne

Recommended Posts

pour ne pas enlever plus que voulu, je donne 1 (ou 2 ou 3) coup de râpe en travers tous les 3 à 5 cm ce qui me fait des repères de profondeur, puis je râpe en biais pour venir juste au niveau du fond des encoches transversales. Si la branche est réflex, il est même possible d'utiliser un rabot après avoir fait les coups de râpe repères.

Par contre, arrêter assez tôt et finir au racloir uniquement 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après une semaine de séchage, écorcage et ébauche terminés. J'ai travaillé à la râpe, au couteau et au racloir. J'ai enlevé de la matière sur le ventre, en laissant 30 cm de poignée fixe, et jusqu'à 10 cm des extrémités. J'ai aussi enlevé un peu de matière sur les côtés, en essayant de ne pas dépasser l'axe dos/ventre, sur 30 à 40 cm à chaque bout. C'est parti pour devenir un selfbow de 68" aux coches (177 cm de longueur hors tout), et j'aimerais en tirer 35-40# fiables. On aura un beau virage sur la branche supérieure, et un magnifique noeud en bas de la branche inférieure.

Une mise en tension légère pour voir comment ça va se profiler, et lui "expliquer la vie". On a un léger déflex naturel sur la branche gauche. On notera la barre d'équilibrage très roots, et, à droite, la latte vermoulue qui fait que je suis parmi vous aujourd'hui (je voulais en faire une arbalète, et puis j'ai lu l'histoire des batailles d'Azincourt et de Poitiers... voilà voilà 😁)

964242039_IMG_20190113_161544small.jpg.2f5327032a17aeb04bb7e7865737d68e.jpg

Edited by Telejazz

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Telejazz a dit :

Apparemment il faut se gratter le ventre pour l'avoir bien plat 😅

D'ailleurs, en parlant de gratter, qu'est-ce que vous utilisez comme outils? Là j'ai enlevé l'écorce avec un couteau, je pensais dégrossir à la râpe à bois?

Tu parles pour enlever l'écorce ou pour dégrossir le ventre ? C'est pas pareil. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas, c'est un bien joli morceau (bravo pour la récup' :good:). Perso, j'éviterais de le faire travailler tant que le bois n'est pas sec (patience est mère de vertu), d'autant que le frêne prend assez vite du suivi de corde.

On croise les doigts pour la suite :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, PEDRO said:

Tu parles pour enlever l'écorce ou pour dégrossir le ventre ? C'est pas pareil. 

J'ai fait l'écorçage au couteau, et le dégrossissage à la râpe. C'est plus pour l'équilibrage que je me pose la question. J'ai un racloir fabriqué avec une vieille lame de rabot, mais je le trouve trop rigide.

Merci pour les conseils, et les encouragements !

Edited by Telejazz

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/01/2019 à 10:28, Telejazz a dit :

Apparemment il faut se gratter le ventre pour l'avoir bien plat 😅

D'ailleurs, en parlant de gratter, qu'est-ce que vous utilisez comme outils? Là j'ai enlevé l'écorce avec un couteau, je pensais dégrossir à la râpe à bois?

Tu peux y aller à la râpe tant que ça ne plié pas, aussi à la râpe mais mollo quand ça commence à plier. Des que tu peux encorder, il faut y aller de plus en plus doucement, faire jouer souvent......le racloir s'impose quand on approche la puissance voulue. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je travaille (dans l'ordre) à la plane, à la râpe (j'en ai une à gros picots et une autre qui est une sorte de grosse lime) et ensuite je passe au papier de verre (gros grain au début et plus fin après). Avec une lime de chaîne à tronçonneuse pour creuser les encoches, ça suffit pour faire un arc (avec la cale voire l'arbre d'équilibrage si tu souhaites t'équiper davantage). Jamais eu de racloir mais prêt à essayer un jour si j'en trouve un.

Ta billette est relativement fine donc la râpe devrait vite s'imposer. Attention, les conneries peuvent arriver assez vite si tu décides d'utiliser une plane (il y a toujours un risque d'enlever trop de bois d'un coup). Une fois ta billette sèche, prends surtout le temps d'observer la courbure du bois qui travaille après chaque enlèvement de matière sans te précipiter pour gratter à nouveau. Ce temps d'observation est vraiment important. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bad news.

Depuis quelques jours la branche ne perdait plus de poids. Je me suis donc mis à l'équilibrage. J'ai eu le temps d'encorder au band, je visais 40# à mon allonge, tout semblait aller pour le mieux, malgré un léger suivi de corde. Je me suis fabriqué un racloir avec un morceau de vieille lame de scie. Ici, une photo avec la corde lâche.

Equilibrage.jpg.b5dc6cf95f7384146a9eae49fe708fba.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et voilà 😥

1343393370_Dernire.jpg.b98d8836be04f0b8e8568e105b7a580d.jpg

Je devrai, sur ce coup, me contenter d'un peu d'expérience, comme le dit si bien Géry sur son site. Merci de m'avoir aidé, j'ai bien envie de réessayer quand même 😅

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu visais 40 livres, mais quand tu l'as encordé, t'étais-tu assuré qu'il ne dépassais pas déjà 40 livres à cette "courte" allonge?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez une petite dernière avant de lui souhaiter bon vent au paradis des presqu'arcs. Je suis déçu, il avait de la gueule. Au temps pour moi, et j'ai pris en plus de l'expérience, une petite leçon d'humilité qui ne devrait pas me faire de mal ^^

RIP.jpg.3b890d8c56f57db28b04ad62d5023377.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arf c'est dommage, il aurait pu avoir une bonne tête.

Par contre je ne pense pas que la rupture provienne du départ de branche. J'ai plutôt l'impression d'après les photos et la manière dont la branche s'est brisée, que la casse proviendrait du dos. La fissure en remontant l'arc s'est arrêtée au départ de branche.

Par contre petite question, par rapport au deux photos de l'arc, l'arc est inversé?

Share this post


Link to post
Share on other sites
17 minutes ago, Robin-des-pains said:

 

Par contre petite question, par rapport au deux photos de l'arc, l'arc est inversé?

Oui, en effet!

EDIT : d'ailleurs, il semblerait que tu aies raison pour le départ de la cassure, parce qu'au bout du bout de mon écharde (au-dessus de la poignée, côté dos) j'ai un "front" tout plat d'environ 7 mm de large. Il semblerait que j'avais entaillé le premier cerne sans m'en rendre compte.

Edited by Telejazz

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours un sale moment à passer, je connais ça :19:... On s'investit toujours personnellement beaucoup dans tous ces petits morceaux de bois et pas grand chose ne vient relativiser la déception de l'échec. Peut-être était-il écrit quelque part que cette pièce était destinée à se briser quelles que soient les façons d'en aborder la facture.

Mais tu as su oser l'aventure et le temps va panser la plaie, je n'en doute pas.

De toutes façons, c'est toujours courageux d'ouvrir un sujet ici sur un chantier en cours et bien avant d'en connaître la teneur heureuse ou malheureuse du dénouement.

Peut-être devrais-tu essayer d'autres essences plus denses (je pense aux feuillus arbustifs au bois homogène tels que le cornouiller ou l'aubépine par ex). Le cornouiller m'a très rarement pété entre les mains (et quand ça s'est produit, c'est parce que je n'avais pas su "écouter" le bois).

En revanche, un arc en frêne que je pensais fonctionnel (d'une quarantaine de livres) a fini par céder alors qu'il avait déjà quelques centaines de tirs à l'actif. Depuis je n'ai plus rien tenté avec le frêne mais ça ne m'empêche pas de l'admirer en tant qu'arbre (et certains sont vraiment magnifiques).

Voilà, cher collègue, tous mes voeux d'encouragements pour la suite (ce n'est qu'un combat, continuons le début) :hi:...  

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos retours, ça fait du bien d'être soutenu, sans rire. Du cornouiller il y en a plein dans mon secteur, et même du prunellier. Alors, qui sait? Peut-être un autre selfbow plus tard.

Mais là, tout de suite, je pense à changer de jeu, des planches de gsb et de la colle époxy 😈

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut ! moi  qui suivait aussi ce poste j'aurais pas pensé qu'il casserait comme ça ! comme quoi rien n'est jamais gagné . dans un sens il valait mieux qu'il casse tout de suite qu'en fin d'équilibrage après des heures de taf . a+

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1

De toutes façons, une ébauche d'arc qui casse tout au début peut s'expliquer par un "défaut" intrinsèque au bois (parfois on découvre après la casse comme une sorte de "poche" pourrie à l'intérieur qui peut être causée par une ancienne blessure de l'arbre qui a mal cicatrisé).

Le plus important dans la facture, c'est déjà de trouver une bonne billette avec le moins de "défauts" possibles ou même de vices cachés (et vu qu'on se sert rarement de scanners dans ce hobby, c'est toujours après coup qu'on se rend compte qu'il y avait un blême).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un défaut dans le façonnage et une faiblesse structurelle, et c'est le drame. Je pense que je vais aller ramasser une des billettes que j'avais repéré lors de mes balades. J'ai regardé en GSB, ils n'y a que du sapelli et du samba dans mon secteur, en dehors des résineux habituels. Et ça me fait de la peine de détruire deux beaux manches de pelle 😂

Share this post


Link to post
Share on other sites

De mon côté, en tant que "rat des champs" :biggrin:, j'ai le privilège de pouvoir couper du bois dans des parcelles privées qui appartiennent à ma famille (aux racines paysannes), ce qui me dispense de demander l'autorisation de prélever. Cependant, et par respect pour la ressource, ça ne me dispensera jamais de me poser la question du bien-fondé de la coupe du genre "en ai-je vraiment besoin ?"... Ou encore "et si je laissais ce petit arbre vivre encore un peu ?"...

Par conséquent, je ne coupe plus de bois depuis déjà longtemps, ayant mis de côté un certain nombre de jolies pièces d'orme qui n'attendent que mon bon vouloir pour les transformer en arcs.

Si tu es mordu par la facture, je ne saurais trop te conseiller que de constituer déjà un petit stock de bois qui te permettra de remettre de l'ouvrage dans l'étau plus tard. Sachant que le séchage prend tout de même un certain temps, on apprécie plus tard le fait d'y avoir pensé avant. En plus, nous sommes encore en hiver, ce qui devrait garantir moins de sève et donc moins d'eau résiduelle dans les billettes... 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×