Jump to content
Sign in to follow this  
ketene

filer du tendon

Recommended Posts

Bonsoir.

Cet après-midi il y avait une fête normande à Evreux.

Qui dit normand dit viking.

Pas mal de troupes de reconstitution historique ( mes photos bientôt ).

Sur la table d'une échoppe  je vois des tendons..........

Je demande et une dame très charmante vient répondre à mes questions. elle se sert du tendon ( de patte de cerf ) le défibre et le file. Puis elle se sert du fil ainsi obtenu pour coudre des peaux ( en l'occurence de la peau de phoque ) pour faire une " veste " de pêcheur viking.

Son fil avait l'air solide, l'avantage réside aussi dans le fait qu'avec l'humidité la couture soit étanche. Son fil était aussi gros que du SD28 de Campbell.

Quelqu'un a déjà essayé ?

Je pense à çà pour faire des ligatures ( pour arcs composites ) propres.

Bête question, c'est en quoi le tendon synthétique ?

J'ai bien vu la présentation : https://www.ginellames.fr/fr/tailler_le_silex/chainop_corde_tendons.php

Sans trop comprendre grand chose, quelqu'un a déjà essayé ?

Merci.

 

 

 

Edited by ketene

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, ketene a dit :

Pas mal de troupes de reconstitution historique ( mes photos bientôt ).

Excellente idée,  je suis preneur ! 

De même pour les renseignements sur les cordelettes en tendon.....

Merci pour le sujet.😊

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, ketene a dit :

Bête question, c'est en quoi le tendon synthétique ?

Comme son nom l'indique, c'est du synthétique.............une sorte de nylon, je crois. À l'origine, il me semble que ca servait pour recouvrir des épissures de câbles électriques. Pour coudre, ça va à peu près. Mais c'est enduit d'une matière un peu glissante, les nœuds ne tiennent pas. Pour faire des cordes, c'est pareil: oublie. C'est trop élastique et les nœuds glissent. Ça peut servir pour les renforts d'encoche (encore qu'il y ait toujours le même problème avec les nœuds), et pour les pointes, sauf que ça s’effiloche vite avec les rentrées-sorties dans les paillons.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait il s'agit de la même matière que le fil dentaire.

Pour faire tenir les nœuds, il faut les passer à la flamme pour faire fondre les fils et les fusionner.

" Son fil avait l'air solide, l'avantage réside aussi dans le fait qu'avec l'humidité la couture soit étanche "

Là je suis un peu sceptique, sachant que le tendon (le vrai) s'allonge quand il est mouillé.......(d'où l'intérêt de l'effet l'inverse pour les ligatures : une fois machouillé ou trempé dans de la colle de peau, les ligatures en tendon séchent, le fil rétrécit et serre l'assemblage, par ex la pointe et le fut de la flèche).

Je ne sais pas si j'ai été très clair sur ce coup là :headscratch:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le fil utilisé par la dame qui cousait la veste était bien en tendon de pattes de cerf défibré filé.

Ce fil était trés solide. La dame le filait à partir de tendon défibré.

Je suis d'accord avec alpha, un fois sec le tendon perd en diamètre et se resserre. Maintenant cette veste destinée à un pêcheur est portée par ledit pêcheur. Sa transpiration naturelle fait que le tendon est toujours humidifié donc un peu collant et comme il est filé déjà bien résistant. Ce fil humidifié garde une certaine souplesse nécessaire vu que c'est un habit qui doit rester souple.

Donc coutures souples et étanche si la veste est utilisée.

Remisée dans un placard, le fil en tendon doit sécher, perdre de sa souplesse et ne plus assurer l'étanchéité des coutures.

 

Je vais essayer bientôt de filer du tendon avec les chutes de défibrage. Comme je l'ai dit le but serait de faire de belles ligatures et pas les mochetées que je fais actuellement. Ce fil avait l'aspect du tendon original ( ambré ) donc il doit y avoir après le torsadage, une étape de trempage dans de la colle de peau de lapin pour faire une sorte d'ensimage des fibres et donner au fil obtenu l'aspect d'un très fin tendon. Ginelli dit  " pour une meilleure cohésion des brins, trempez la corde dans une solution de colle animale fortement diluée dont vous retirerez l’excès en faisant glisser la corde entre le pouce et l'index " et " si vous destinez la corde à un arc, il est préférable d’effectuer la boucle tant qu'elle est souple ".
.

Edited by ketene

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est-ce que tu appelles filer le tendon?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien tu parts de fibres de tendon défibré et avec ces fibres tu fais un fil. Un peu comme une fileuse fais à partir de brins de laine, du fil.

Un peu comme Ginelli explique pour faire une corde., mais en diamètre plus fin bien sur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois à peu près............ça doit prendre une éternité.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai trouvé cette vidéo :

a 2mn14 elle carde ses fibres. c'est à dire qu'elle obtient des fibres paralléles. Après il n'y a plus .............. qu'a prendre des fibres et à les torsader. Facile à dire tout ça.

Edited by ketene

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/10/2018 à 18:26, ketene a dit :

.....

Remisée dans un placard, le fil en tendon doit sécher, perdre de sa souplesse et ne plus assurer l'étanchéité des coutures.

 

.....
.

ben non !!!  le tendon en faisceau est rigide mais éffibré il est souple ... pas de problème pour faire une couture et garder les pièces cousues souples.

 

je pense que tu mélange 2 propriétés du tendons : sa souplesse et sa capacité de se donner quand il est humide. 

 

tu peux faire des ligatures avec du tendon sec et éffibré .... il faudra simplement que tu la serres bien et elle ne se resserrera pas comme c'est le cas avec le tendon utilisé humide.

des fibres de tendons sec sont souples ....

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/10/2018 à 06:33, nono189 a dit :

Celui là montre bien comment defibrer un tendon de patte:

https://youtu.be/NMofgGAUQ4g

:mon arc assyrien, je l'ai fait avec du tendon d'autruche sec mais j'ai galéré pour avoir les fibres des tendons vraiment propres . Il y a peut être une gaine autour de ces tendons également mais ça ne se voit pas vraiment ??? Avant de défibrer ce type de tendons , est ce que vous enlevez une gaine quelconque ?  Sur la vidéo à 4,50 minutes   , on voit que le tendon trempé dans l'eau a gonflé et qu'il  retire une peau assez épaisse  ....  Y'a peut être un truc que je n'ai pas pigé finalement, ça m'interpelle cette histoire  ????

Edited by Patrick C

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne connais pas le tendon d'autruche. Tout ce que je sais c'est que les tendons coulissent dans une "gaine" (à l'origine de la tendinite quand ça s'enflamme). Donc il est probable qu'il y ait cette gaine à élever.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même remarque que nono189. D'un point de vue anatomique, les tendons sont effectivement contenus dans une gaine dans laquelle ils coulissent et qui protège les fibres tendineuses.
 

Il y a 11 heures, Patrick C a dit :

j'ai galéré pour avoir les fibres des tendons vraiment propres

Dans la vidéo, après avoir retirer cette (grosse) gaine, on voit qu'il reste encore quelques fragments de gaine très fins qu'il a du mal à retirer. C'est peut être pour cela que les tendons défibrés n'étaient pas "vraiment propres"

Quelques éléments d'anotomie ici : http://cicatendon.com/anatomie-du-tendon/

Ce n'est pas des tendons d'autruche mais il arrive parfois que l'homme "fasse l'autruche" alors leurs tendons respectifs se ressemblent probablement.

Edited by Picpic45

Share this post


Link to post
Share on other sites

extrait d'1 pub cicatendon":

" Les tendons de l’homme, quelles que soient leur forme et leurs dimensions, sont constitués de faisceaux fibreux primitifs ou primaires (subfascicule). Ceux-ci s’agencent pour former des faisceaux fibreux secondaires (fascicule) qui eux-mêmes se réunissent, donnant les faisceaux fibreux tertiaires. ..

Une membrane fine, l’endotendon, contenant vaisseaux sanguins, lymphatiques et nerfs, entoure les faisceaux fibreux primaires, secondaires et tertiaires. L’unité tendineuse est recouverte par l’épitendon, gaine de tissu conjonctif lâche contenant les vaisseaux, lymphatiques et nerfs destinés au tendon.
Une troisième couche de tissu conjonctif, le paratendon, entoure encore le tendon. Cette membrane est parfois remplacée par une membrane synoviale."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trop fort picpic 45 : le temps de faire mon copier/coller tu avais déjà posté la référence  :clapping:

l'enveloppe externe (paratendon) est certainement riche en collagène (intéressant pour la colle) mais ses propriétés physiques sont moins intéressantes pour le backing que les fibres (orientation longitudinales résistance à l'étirement...)

fibre-collagene-tendon.png?resize=300,17

Edited by Lap1

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci les gars pour vos commentaires ....

Je vais tremper un tendon que je reçois du fournisseur dans l'eau pour voir mais pas envie de gâcher la " marchandise " , pas trop donné ces trucs là !! :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui il y a bien un gainage des tendons, mais quand on opère la patte d'autruche on voit bien le tendon et sa gaine.

Désolé du retard.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×