Jump to content
ketene

arc sino-mongol ...... le retour

Recommended Posts

C'était la fête du club aujourd'hui.

J'ai organisé un petit tir au drapeau.

L'arc à 3 lames a très bien supporté des tirs à 28 ou 29 pouces  en poussant mes flèches de tir longues distances ( plumes 1 " ) de 32 " de long  22 g ( utilisées avec mon longbow anglois ) à 125 m.

Seul bémol, la faible épaisseur des écorces de bouleau fait que l'on voit qu'en dessous la surface du tendon n'est pas bien régulière.

J'ai donc 2 solutions.

Soit laisser comme ça;

Soit tout reponçer, poser une enduit de rebouchage (  je pense et penche vraiment pour un mélange colle / enduit de surfaçage pour joint de placoplatre ) afin d'obtenir une belle surface.

le problème ne s'était pas posé avec l'arc sur lequel j'ai posé de l'écorce de 4 1/10 de mm d'épais ( en fait plus un placage qui vu l'épaisseur a gommé le mauvais aspect de surface du tendon ).

Sinon quel " enduit de rebouchage " me conseillerez vous  ? Un mélange talc / colle ? Craie / colle ? Un mélange plus souple, mais lequel ?

Suis assez clair ?

aspect_surface_bouleau.jpg

Edited by ketene

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était donc  la fête du club hier.

Photo prise lors du petit tir au drapeau que j'ai organisé l'après midi.

L'arc à 3 lames a très bien supporté des tirs à 28 ou 29 pouces  en poussant mes flèches de tir longues distances ( plumes 1 " ) de 32 " de long  22 g ( utilisées avec mon longbow anglois ) à 125 m.

Je pense être dans les 27,5  à 28 " environ.

Doux à l'armement ( disons dans les 35 # , à confirmer, tir sans protection de doigts  ). Pas de ruade, pas d'encoche qui tapent sur la poignée. Il a tenu le coup à une vingtaine de flèches.

Un bon espoir donc.

Reste à résoudre ou pas ce mauvais aspect de surface de l'écorce de bouleau. Bon sur la photo ça ne se voit pas n'est ce pas ?

arc3_tiraudrapeau.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

A pleine allonge comme ça, il a belle gueule.

L'équilibrage est assez différent de ce que l'on voit d'habitude sur genre d'arc. En général, ça plie plus que le tien vers la poignée et beaucoup moins vers les siyah. Si je devais faire une comparaison, je dirais que ton arc à la rondeur d'un bon vin et donne une impression de douceur et de souplesse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que comparé à l'autre arc avec l'écorce de bouleau plus épaisse, celui çi est plus sympa à tirer.

Ca part plus doux, l'encoche ne tape presque pas et on ne ressent pas les siyahs.

Sinon pour mon aspect de surface, j'ai ponçé l'écorce et mis de la pâte à bois. Dans 4h ça sera sec, un coup de ponçage et je recollerai de l'écorce de bouleau.

Cette semaine ça sera ensuite essai sur notre parcours permanent pour préparer la manche de samedi à Samara ( si il ne tombe pas des cordes ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une question aux connaisseurs. L'écorce de bouleau est imperméable, mais vous lui passeriez quand même un petit coup de vernis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Ketene, il est vrai que je ne passe pas souvent, mais il m'arrive de passer aussi sans laisser de marque de passage.

Bravo pour tes efforts et des erreurs découlent toujours de nouvelles idées : c'est la démarche que j'ai suivi et qui m'a beaucoup instruit.

Je continue moi aussi à m'interroger et à chercher même si les données de fabrication sont maintenant établies et  plus fiables qu'autrefois.

Je ne me permettrais pas des remarques et  des conseils après l'aveu de mon absence de certitudes dans la construction des composites et je

t'encourage à poursuivre et récolter la fierté de tirer avec ce que tu as construit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/09/2018 à 18:30, ketene a dit :

Une question aux connaisseurs. L'écorce de bouleau est imperméable, mais vous lui passeriez quand même un petit coup de vernis ?

c'est naturellement imperméable normalement donc pas besoin ? j'ai fabriqué plusieurs carquois en écorce ( retournée ) de bouleau et je n'ai jamais rien passé dessus et bien pas de problème jusqu'à là, maintenant je ne les ai jamais utilisé sous une pluie battante ??  ....

Perso j'aurais peur que le vernis craquelle et ça finisse par faire moche mais ça c'est sur mes carquois qu'on déforme plus ou moins ( les branches d'arc aussi on les déforme alors faut voir ?? ) ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/09/2018 à 22:39, ketene a dit :

Seul bémol, la faible épaisseur des écorces de bouleau fait que l'on voit qu'en dessous la surface du tendon n'est pas bien régulière.

J'ai donc 2 solutions.

Soit laisser comme ça;

Soit tout reponçer, poser une enduit de rebouchage (  je pense et penche vraiment pour un mélange colle / enduit de surfaçage pour joint de placoplatre ) afin d'obtenir une belle surface.

Sinon quel " enduit de rebouchage " me conseillerez vous  ? Un mélange talc / colle ? Craie / colle ? Un mélange plus souple, mais lequel ?

J'arrive un peu après la bataille, désolé....

J'ai vu il y a quelques années Eric Braem peaufiner un arc avec backing en tendons à l'aide d'un racloir d'ébéniste. Il est arrivé à un résultat quasi parfait, avec un dos impeccablement lisse et brillant. J'ai moi même testé le coup par la suite sur un arc avec tendons, avec un résultat à peu près similaire. A mon humble avis, en procédant ainsi et si le boulot est bien fait, pas besoin d'un enduit de rebouchage, tu devrais pouvoir coller directement l'écorce sur le tendon !

Cela étant, ce type de finition suppose de mettre en place un peu plus de tendons que nécessaire, car avec le racloir il y a forcément de la perte.............

:wavy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai donc tenté de resurfacer l'arc 3 après ponçage avec un mélange colle de poisson / talc à la spatule.

Ca bouche les imperfections ( je ne pouvais plus trop gratter le tendon sans obtenir une pompe à vélo ).

Une fois poncé, ça présentait une belle surface acceptable.

J'ai donc ensuite posé de l'écorce très fine et j'ai utilisé du ruban téflon ( plomberie ). Grosse galère car si à la pose on a l'impression de poser du ruban, ça se gâte au démoulage ! Le beau ruban s'enlève en feuillet- fils. Pour les prochain j'utiliserai de film PE, là je suis sur de ne pas me faire avoir.

Concernant la pose d'écorce si fine, il y a soucis. C'est très fragile ! Si on procéde par enroulement, quand on part du mileu de la branche pour aller vers la corne, on plaque bien l'écorce. Soucis quand on revient de la corne pour aller sur l'écorce, ça tire un peu et ça fait friser l'écorce. Alors j'ai fait l'essai de partir du milieu de la branche en tirant de chaque coté pour aller se bloquer sur la corne. Là plus de frisage, mais que c'est long ce type de pose car on avance que de la largeur du ruban à chaque fois.. Je suis clair là ?

J'ai matifié mon vernis brillant ( toute charge est matante ( comme disait mon oncle pour qui ma tante était un poids )) avec du talc. Hérésie peut être. Sorry.

Je me suis fait un tillering tree, c'est plus pratique pour faire le point sur la puissance des arcs. Ca évite surtout d'en prendre à morceau sur la gamelle si l'arc casse.

Voici donc l'arc à 3 lames presque terminé. Bon OK les couleur des ligatures;ne sont pas top.

Je pense mettre 2 motifs sur l'écorce près de la poignée.

 

 

arc3.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu des 3 siyahs.

Les siyahs avec le motif rouge et la ligature rouge ( en dacron ) c'est mon premier arc collé à la colle de vessie natatoire d'esturgeon femelle ( ça coûte une blinde cette colle ).

A 25,5 "+ 1,75 " il fait 31 #. Puissance de demoiselle mais respectueux de mes vieilles épaules.

Siyahs du milieu, c'est l'arc avec l'écorce de bouleau épaisse. Il fait 35 # à 25,5+1,75. On sent bien qu'il patate un peu plus ( en FFTA je tire AD et AC à 37 # à mon allonge ( 25,5+1,75 ).

Et le siyah du haut c'est le petit dernier à 3 lames qui fait 31 # à 25,5+1,75. Ses siyahs sont un peu plus massives, elles proviennent de mes 2 tentatives de Magyar greyhound composite ( morts à cause d'un manque d'épaisseur de corne sous le siyah et de ligatures faiblardes ) .

3siyahs.jpg

Edited by ketene

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et la le détail des ligatures des l'arc à 3 lames.

Bon 31 # c'est pas démentiel mais ça me convient ( et pour tirer à 28 m, pas besoin de 50# ).

Ca semble tenir pour le moment. J'ai peut être exagéré sur la largeur des ligatures en fil ( lin teinté ) les ligatures en tendons au dessous sont moins larges.

Comme il me reste un arc à opérer, je vais tenter le coup. Ca fera un arc avec une branche avec une lame entière et l'autre branche avec 2 lames. Ca sera pour septembre octobre le résultat.

lame_arc3.jpg

Edited by ketene

Share this post


Link to post
Share on other sites

30#, si l'arc est vif, c'est amplement suffisant...............

Vaut mieux une petite active qu'une grosse fainéante avait l'habitude de dire un vieux pote..............

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/09/2018 à 15:21, ZOL a dit :

Salut Ketene, il est vrai que je ne passe pas souvent, mais il m'arrive de passer aussi sans laisser de marque de passage.

Bravo pour tes efforts et des erreurs découlent toujours de nouvelles idées : c'est la démarche que j'ai suivi et qui m'a beaucoup instruit.

Je continue moi aussi à m'interroger et à chercher même si les données de fabrication sont maintenant établies et  plus fiables qu'autrefois.

Je ne me permettrais pas des remarques et  des conseils après l'aveu de mon absence de certitudes dans la construction des composites et je

t'encourage à poursuivre et récolter la fierté de tirer avec ce que tu as construit.

Merci Olivier ton commentaire m'encourage à poursuivre.

Je pensais te voir hier samedi à Samara ( je n'ai fait que le samedi ).

L'arc de 35 # a tenu le coup et s'est bien comporté. J'avais appoté les 2 autres mais la voiture était un peu loin et j'ai eu la flemme d'aller les chercher.

Comme ces 3 là sont encore en vie, je vais leur faire une belle corde en lin et virer sur le premier la moche ligature en Dacron.

Pour les flèches il faut que je fasse des pointes en os plus lourdes ou alors acheter quelques pointes en silex.

Ca devrait être prêt je pense pour Auneau.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'os est cassant et le silex encore plus sans compter que coté poids, le silex n'est pas si lourd (le volume est réduit). Préférer le bois animal ou des bois denses ( Ipé, Ebenne, Buis, ...) et une taille en ogive plutôt qu'en pointe. Attention, les tables de calcul de spine ne marchent pas = il faut donc tester et trouver la meilleure combinaison.

L'ami Thomas a tiré avec des fûts en tourillon de pin de 10 mm avec des flus flus et un arc plutôt faible. Certes la parabole était importante mais l'effet parachute faisait que la flèche volait bien droit et il s'est bien adapté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait mes flèches préhisto sont justes bonnes à voir.

Car ça arrose sérieux en passant de l'une à l'autre. Je n'ai pas le même poids de pointe et des fois les pointes ne regardent pas devant elles.

Sans oublier que l'arc composite ( sans fenêtre evidently ) ne pardonne rien. Si on a des fois " un lâcher de corde qui salue la dame qui passe ", on ramasse dur sur le groin !

Je vais peaufiner ça pour Auneau car je compte venir les 2 jours.

 

Edited by ketene

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il sont beaux tes arcs Ketene, je dois commencer un arc de ce type en bio bientôt ( ce sera le premier ) donc je suis attentif à toutes tes étapes de construction et à tous les problèmes que tu as rencontrés ... :icon_super:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui les 3 sont encore en état de fonctionner.

Je suis heureux d'apprendre que tu vas te lancer dans la grande aventure.

Zol le dit " lI y a au moins deux points sur lesquels il n’est pas raisonnable de tergiverser : un arc composite ne peut pas être achevé en moins de six mois et il est nécessaire d’utiliser des matériaux d’une qualité irréprochable. On dit parfois que le bois ne sert que de support et peut être de qualité médiocre, mais je pense qu’il y a des arcs de qualités très variables. ".

Comme tu es pro, tu disposes de matériel pro : scie à ruban , ponceuse , raboteuse , qualibreuse , banc de vapeur , moule pour arc .

Tu maîtrises l'approvisionnement en matières premières de bonne qualité et tu as un atelier ( plus à batailler avec Mme pour gratter sur la table du salon ou tout virer dans le garage ).

Et tu domines ton sujet.

Il te restera à trouver des cornes ou des lames. Je cherche mais n'ai encore rien trouvé mis à part Hightlands Horn.

Pour les tendons, on trouve ( il parait qu'il y a un élevage de cerf en Bretagne ).

Le rainurage ne te poseras pas de problème. Je crois qu'il est indispensable même si on ne sort qu'une puissance de 30 #.

Je serais tenté de rainurer aussi coté tendon.

Il me reste à trouver un systéme régulé à 50°C sur lequel je peignerai mes nappes de tendon humidifiées à l'eau, puis une fois réussies repeignage à la colle. J'ai trouvé plus efficace des lames de tendon peigné que du " tuillage ". Moins de colle, moins d'eau à évaporer et un aspect de surface presque fait d'avance ( c'est ce qu'on voit dans les vidéos chinoises pour arc crabe et chez Grozer ) (  la différence entre un stratifié polyester utilisant un mat de verre ( fibres projetées aléatoirement ) et un tissus de verre ).  Je fais des essais avec un chauffe plat pris à Mme.......

Mon premier arc a été fait en collant la corne avec de la colle de vessie natatoire d'esturgeon femelle. La meilleure des colles, pas la moins chère hélas. Celle nécessitant le plus de rigueur en terme de dilution et de température, mais hélas la plus sensible à l'oxydation.

Donc je cherche avec mon chauffe plat, avec aussi une carrelette sur laquelle je voudrait augmenter la longueur d'utilisation et remplacer la molette par un systéme à rainure ( perso j'utilise de la tige filetée coupée en 2 dans la longueur ). Je guette une décoleuse à papier peint d'occase sur le bon coin aussi.

Donc du temps, des sous, de la patience, de la curiosité.

Edited by ketene

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour avoir de la marge question temps, j'ai dit au gars qu'il n'aura pas son arc avant au moins 1 an et demi, :headscratch: . Et puis je pense en commencer deux en même temps  avec un léger décalage entre les 2 pour ne pas refaire les mêmes conneries. Sur les 2 y'aura bien au moins 1 de pas trop mal réussi ?

Je suis un pro de l'arc de laminé collé avec soutien en fibre mais je suis complètement ignare en matière " d'arcs bio " comme tu les as réalisés donc je vais resté très modeste et  prudent même si j'ai forcément un peu de matos. J'ai vu des vidéos sur you tube d'asiatique qui construisaient des arcs crabe avec pas grand chose comme outillage et ben balèze la connaissance technique et le savoir faire qu'ils possèdent donc de l'outillage moderne tu sais , je me demande ??  .... 

Pour l'instant je suis en train de me fournir en matière première, j'ai déjà du tendon d'autruche ( une bonne grosse touffe que j'ai déjà défibrée ) , j'ai de la colle d'os mais tu me parles de colle d'esturgeon donc je vais voir ? Pour la corne j'en ai repéré  en lame de  50 à 60 cms en vente sur Ali baba https://www.alibaba.com/product-detail/BOW-MAKING-BUFFALO-HORN-STRIP_50039697582.html?spm=a2700.details.maylikever.7.328f61a06PjVQ8 mais faut voir la qualité ?  A mon humble avis, je pense que c'est là entre autre que Highlands Horn ou Dictum doivent aussi se fournir et nous les revendre en faisant la culbute ?

Quand j'aurai besoin de conseils et y'en aura besoin , sur que je viendrai les chercher sur le forum auprès de gens comme toi ( si tu me le permets ) qui ont déjà exploré le sujet.  C'est ce qui a de plus sure et de plus simple, je serai donc très à l'écoute  :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le lien. Seul soucis faut en acheter 50, ça fait 500 $ à placer ( sans compter le port , la douane...)..

50 ça fait 25 arcs,  je serai mort avant d'avoir tout consommé.

Comme tu es pro, je te conseillerai la colle de C V N E F (  colle de vessie natatoire d'esturgeon femelle ) pour faire court. Zol l'a dit pas d'économie sur la qualité du produit. Avec 200 g tu as largement de quoi coller la corne sur plus de 2 arcs. et là tu t'assures d'un risque de retour moindre.

Bon je me méfie un peu des vidéos. Le chinois assis à plat-cul par terre qui taille à l'herminette en tenant la pièce avec le pied.......ça fait old timer. Certes ils ont du métier, mais une vidéo reste une vidéo.

Bonne route à toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...