Jump to content
flofrap07

Come back avec une branche de Cornouiller sanguin

Recommended Posts

Hello tout le monde,

Après plusieurs années d'absence sur le forum et loin de l'archerie en général, une crise violente de monoxylophilie me prend à nouveau...aie aie aie...

J'avais à l'époque tâtonné avec du noisetier : beaucoup de plaisir mais beaucoup de "crac !" spectaculaires, puis dévoré le contenu du forum pour réaliser une paire de flatbows en Robinier, aux équilibrages moyens, mais qui ont néanmoins pu tirer quelques temps (en grande partie grâce aux conseils avisés des membres du forum :good:)...suivis d'un autre flat en frêne dont je n'avais pas communiqué la fabrication.

Je poste dans la section "premiers pas" car, même si j'en étais arrivé à sortir des arcs viables à moyen terme (une paire d'années d'utilisation chacun, avant soulèvement de fibres sur le dos/plis de compressions trop importants) de mes billettes, ben..le temps a passé, j'ai du oublier mes erreurs, donc retour à la case départ !

J'ai sous la main une branche de cornouiller sanguin. N'ayant pas eu le temps d'ébaucher, je l'ai encollée aux bouts, et sur les noeuds, et direction la cave depuis cinq jours environ.

20180804_140022_HDR.jpg.027165ab532772cdc8fb608df1f381df.jpg 

La branche fait 41mm à la base, le sommet est un ovale de 40*35mm, 66" de long et présente une courbe générale de ~ 1". 

Vu que là j'ai le temps, je souhaite ébaucher un minimum la branche, histoire d'éviter les fentes au séchage (il fait bigrement chaud ces jours-ci, même dans la cave).

Pour choisir le côté du dos, j'ai trois options :

 

1) Profil deflex, mais gros départ de                            2) Profil reflex, le noeud côté ventre,

    branche sur le dernier tiers de branche                        (toujours en bordure)  :

   (en bordure) :

1533403343-20180804-140156-hdr.jpg                                      1533403451-20180804-140107-hdr.jpg

 

3) Aucun des deux, noeud centré et bon gros redressage de poignée en perspective (jamais fait encore).

...Je pourrais aussi placer une poupée au niveau de ce noeud, mais ça me laisserait seulement 55" de matière travaillante...je cherche un minimum de confort (souplesse, grande allonge :p) pour reprendre le tir à l'arc tranquillou.

Détail de ce départ de branche :

 1533403888-20180804-140240-hdr.jpg1533403895-20180804-140313-hdr.jpg

Alors ? gênant, pas gênant ? Négociable ? sur le dos ? sur le ventre ? 

Je m'en remets à vous :worthy:

Edited by flofrap07

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut :wavy: !

Sympa ce sujet... Et en plus avec du cornouiller, un de mes préférés (de bois d'arbre) !

Franchement, si tu peux éviter des noeuds embêtants par un bon tracé, n'hésites pas... Quitte à devoir redresser par la suite l'ébauche à la chaleur (faut pas en avoir peur mais le faire au feeling).

Bon il est vrai que c'est surtout de l'orme que j'ai redressé jusqu'à présent (et jamais du cornouiller)...

Tant que le bois est vert, tu pourrais essayer de le faire sécher en lui donnant déjà une forme intéressante (il n'est pas trop tard mais surtout il faut mettre la branche au frais et au sec)(et surveiller le séchage :57:)...

 

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de ta réponse !

Je vais suivre ton conseil et placer ce départ de branche bien centré, sur le ventre. À ce stade devrais-je écorcer le dos, ne serait-ce que grossièrement ?

Il fait encore un peu frais à c't'heure, faites entrer la hachette :59:

 

EDIT :

"Sympa ce sujet... Et en plus avec du cornouiller, un de mes préférés (de bois d'arbre) !"

C'est vrai que c'est beau sur pied, notamment par son écorce, qui a son charme :original: À travailler c'est une première pour moi, du fait que je n'en avais jamais vu là où j'étais lors de mes premières fabrications (Ardèche centrale). Là où je vis en Isère j'en ai finalement trouvé de véritables mines...de sanguin du moins, bien que j'aie repéré quelques spécimens de cornus mas, auxquels je compte bien retourner faire un coucou...bien aiguisé :whistling: Ca à l'air sympa à travailler en tout cas, ça me fait penser au buis...les ampoules sanguinolentes sur les mains en moins !

J'ai donc dégrossi côté ventre, et affiné légèrement en bout de branche (section 1*1") en gardant le canal médulaire au centre, pour suivre au mieux les fibres du bois.

Une légère vrille est observable in situ, je ne vois pas de raisons qu'elle ne s'accentue pas au séchage, mais elle peut aussi se gommer à l'armement (si j'arrive jusque-là), ce genre de choses est-il également rattrapable à la vapeur ?

En rouge : milieu approximatif de la branche

1533469781-7.jpg               1533469784-8.jpg

Vu le peu de marge dont je dispose en longueur (ébauche de 66") je pense encoller de nouveau les extrémités afin d'éviter les fentes à ce niveau...bien que je me dise que si ça doit fendre, ça fendra bien quelque part de toute manière...retour au frais à la cave en attendant.

Edited by flofrap07

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, flofrap07 a dit :

Une légère vrille est observable in situ, je ne vois pas de raisons qu'elle ne s'accentue pas au séchage, mais elle peut aussi se gommer à l'armement (si j'arrive jusque-là), ce genre de choses est-il également rattrapable à la vapeur ?

salut ,

oui , c'est rattrapable a la vapeur .

 

Il y a 10 heures, flofrap07 a dit :

À ce stade devrais-je écorcer le dos, ne serait-ce que grossièrement ?

ça dépend ...  , si tu écorce mais en laissant épais , ça risque de fissurer , il faut que tu sois proche des cotes définitives , avec bien sur de la marge pour l'équilibrage .... tu peux ralentir le séchage sur la partie poignée/fondu avec du film plastique troué , c'est la que ça risque le plus un fois écorcé .

bonne suite .

Edited by shiv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah l'écorçage du cornouiller en vert, oui ou non :doh: ?

Éternelle question... C'est sûr qu'il est facilité d'écorcer en vert (plus simple à faire en tout cas)... Mais écorcer en sec est faisable aussi (ça a été le cas sur tous mes arcs en cornouillers) mais dans ce cas c'est surtout avec du ponçage qu'on parvient à enlever (seulement en partie) l'écorce.

L'écorce du cornouiller présente en effet la particularité d'adhérer très fortement sur le bois en dessous. J'hésite à parler d'aubier tant cette essence de bois est homogène et drastiquement compacte.

Pour résumer, en vert c'est plus facile et je ne pense pas que ça craigne dans la mesure ou ta branche est plutôt une branchette et que sa (relative) petite masse devrait minimiser le risque de départ de fentes (si elle reste au frais avec contrôles réguliers).

 

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Le Paresseux a dit :

(si elle reste au frais avec contrôles réguliers).

 

Le 04/08/2018 à 19:39, flofrap07 a dit :

(il fait bigrement chaud ces jours-ci, même dans la cave).

moi ce que j'en dis ..... c'est qui faut être prudent ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, shiv a dit :

 

moi ce que j'en dis ..... c'est qui faut être prudent ...

Oui je plussoie naturellement... Les départs de micro fissures, ça peut partir très vite mais d'un autre côté tu peux toujours rattraper le coup si ça se met à partir en sucette... Il m'est arrivé de stopper le processus en immergeant (brièvement) le bois tout entier dans l'eau pour y parvenir.

Si la cave de Flofrap07 est vraiment aussi fraîche qu'il le dit, une branche de cette taille même écorcée, why not ?

Maintenant on peut aussi privilégier l'option plus classique et laisser sécher avec l'écorce.

Dans tous les cas de figure, j'essaierai perso de déjà contraindre le bois tant qu'il est vert et de le laisser sécher ainsi :innocent:...

Share this post


Link to post
Share on other sites

comme je le soulignais , flofrap dit qu' il fait fort chaud dans sa cave . ça veut dire ce que ça veut dire :spamafote:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon en vrai j'ai un peu exagéré, il doit y faire dans les 25 °C max en milieu de journée...

Beaucoup de variables derrière cette question anodine en tout cas...ça me rappelle mes essais dans du prunier sauvage...écorçage/ébauchage partiel, total, nul, rien n'y avait fait, toutes mes branches s'étaient couvertes de dizaines de fentes profondes sur toute la longueur malgré un séchage non-violent..

merci pour vos éclaircissements :original:

Je pense que je vais écorcer celle-ci et affiner encore l'ébauche (= soit ça sèche vite sans broncher, soit ça pète vite et je patiente jusqu'au prochain bout de bois, en somme : je gagne du temps, ou j'en perd...:bangin:). Et puis, vu que c'est le seul morceau dont je dispose pour l'instant, autant savoir ce qui se trouve sous l'écorce maintenant plutôt que dans trois mois. 

Si j'ai bien compris ce que vous avez écrit, faire sécher l'ébauche avec l'écorce reste le moins risqué pour le cornouiller ? Dans le cas inverse, c'est sous réserve d'ébaucher près des dimensions finales ; en largeur seulement, ou en épaisseur également ?

Je vais quand même me constituer un vrai stock dans lequel je testerais les diverses options de séchage (branche brute/juste dégrossie/ébauche fine + écorçage).

Je prend note de tous vos bons conseils (ralentir le séchage, ré-hydrater si besoin, etc) , juste, quand on parle de séchage "sous contrainte", ça veut dire : serres-joints+support pour redresser la poignée (dans ce cas, je ne suis pas encore assez outillé) ? ou : ébauche ficelée contre un tasseau (ça je peux) ?

 

Beaucoup de questions de ma part, merci beaucoup pour votre patience:59:

Edited by flofrap07

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je n'exagère pas..........à l'ombre dans la cour.

Pas question de faire autre chose qu'une inactivité physique intense...................

IMG_20180804_155057.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais mis une fois de côté un très joli morceau de cytise dont le séchage a été une vraie cata : fissures partout. Pourtant j'avais cueilli la billette en plein coeur de l'hiver (il faisait un froid de canard), les extrémités du morceau avaient été enduites de mastic à cicatriser tout ça tout ça. Mais ce bois contenait tellement de sève que ça pissait comme de l'érable et pour finir j'ai royalement loupé mon affaire snif :cray:... Donc tout peut arriver (même quand on fait attention)...

L'option séchage du morceau dégrossi (en gardant quand même des marges confortables au niveau des côtes générales) et non écorcé est sans doute le plus raisonnable par ces temps de canicule. Pour avoir déjà fait sécher du cornouiller, je n'ai jamais connu de gros problèmes de fissures avec ce bois excepté pour les gros morceaux (genre 10 cm de diamètre). Là c'est effectivement plus risqué et du plastique enroulé autour des parties sensibles peut calmer le processus (Corbeau l'a souvent pratiqué).

Pour ce qui est des contraintes, j'essaierai effectivement de ficeler la branche contre un tasseau épais et droit mais bon ça n'est peut être pas possible à faire vu qu'elle est encore épaisse et qu'elle ne voudra peut-être pas encore vouloir se faire "corriger"...

Ne te retiens pas de poser des questions. Aucun de nous n'a la science infuse et ça fait longtemps qu'il n'y a pas eu de sujet dans la rubrique "arcs primitifs" donc on sera tous contents d'échanger des points de vue sur la bonne façon de procéder avec ta billette. Au final, c'est toi qui restes le patron du chantier et qui prend les décisions :smile:... 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/08/2018 à 08:34, Le Paresseux a dit :

Au final, c'est toi qui restes le patron du chantier et qui prend les décisions :smile:... 

 

Okay, je décide...d' écouter vos conseils :biggrin: je garde l'écorce côté dos, et j'emballe les zones à risque (j'ai dû me retenir pour ne pas emballer toute la branche :whistling:),

J'ai un peu repris l'ébauchage aujourd'hui, je me suis servi des cotes pour flatbow données dans le livre de G.Bonjean. Même si mon bout de bois à moi présente une section assez arrondie, (ne sort pas d'un tronc de 30cm), ça aide. En gros ça donne 1"* 1"3/4 en sortie de fondu jusqu'à mi-branche , et un carré d' environ 3/4" aux extrémités. ça ploie très légèrement (de l'ordre de 2-3") en y mettant tout mon poids...ébauche terminée ?

J'ai pu ressortir la plane...j'avais oublié comme cet instrument est agréable à utiliser !

Edited by flofrap07

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello hello tout le monde !

Quelques news (désolé de la qualité des photos, je n' ai pas d' appareil convenable à disposition ces jours-ci) :

J'ai vérifié l'état de mon ébauche hier, et en retirant les plastiques troués censés ralentir la sèche des "zones à risques" (poignée, gros noeuds), je me suis retrouvé face à de magnifiques tâches roses, auréolées de gris...

1534259655-9.jpg

Ci-dessus l'aspect du bois ; on distingue vaguement quelques grisaillements sur la partie de droite, j'ai remis un coup de plane à gauche pour comparaison.

Moi qui croyait que le principal danger pour ce bout de bois serait la canicule...en fait, c'était le manque d'aération de ma cave (j'avais pourtant fait beaucoup de trous sur les plastiques),

donc : je refais le ventre (sur le dos l'écorce ne montre pas de symptômes de moisissures - surface crevassée, donc plus aérée certainement- , ni le bois en dessous) et je poursuis le séchage à côté d'une fenêtre au Nord (constamment ouverte ces temps-ci).

Le 06/08/2018 à 08:34, Le Paresseux a dit :

Pour avoir déjà fait sécher du cornouiller, je n'ai jamais connu de gros problèmes de fissures avec ce bois excepté pour les gros morceaux (genre 10 cm de diamètre).

 

Pour étayer ton propos, j'ai trouvé la semaine dernière un tronc de cornouiller de 8cm x1m, abattu au printemps (à voir la taille des rejets de la souche), et laissé sur place depuis, dans un endroit exposé plein sud...

On peut alors parler de séchage violent (extérieur, plein soleil + canicule dernièrement)... au niveau des fentes ça donne ça :

1534260907-10.jpg1534259662-12.jpg

Pour l'une des plus grosses (il y en avait 3 ou 4), fortiche le cornouiller :59:

Vu que celui-ci est déjà sec, j'ai fendu en deux, on verra bien s'il est possible d'en faire quelque chose :23:

Tchuss

Edited by flofrap07

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ce type d'attaque fongique,  j'utilisé un fongicide insecticide bactéricide soluble à usage agricole. .....

Efficace et ne laisse aucune trace.

J'ai un lilas entièrement sous plastique traité préventivement et toujours pas de problème.  Je l'ouvre et je contrôle de temps en temps. 

 

Jolie ta nouvelle trouvaille. Pour enlever les dernières traces de liber , je passe le tout sous l'eau et le frotte avec " une boule d'inox" fait pour la faisselle. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces taches ne me semblent pas de nature à endommager le bois. Certes, le morceau n'a pas assez "respiré" mais tant que des fentes n'apparaissent pas, tout se passe bien. Peut-être que le plastique est de trop ? J'avoue n'avoir jamais pratiqué cette méthode :spamafote:...

il y a 24 minutes, yippee kaï a dit :

Pour enlever les dernières traces de liber , je passe le tout sous l'eau et le frotte avec " une boule d'inox" fait pour la faisselle. 

 Ben justement je préfère garder au contraire le liber qui ne part pas. D'abord par ce que je trouve que c'est plus beau avec (spécialement sur le dos d'un arc en cornouiller dont j'aime bien l'aspect du dos zébré clair et foncé genre genre peau de reptile).

Ensuite parce qu'on entame assez vite le cerne en dessous si on gratte trop (même avec une éponge métallique). Il faut prendre le temps d'observer la structure du bois en coupe à la loupe pour s'apercevoir que le bois est tellement compact que les cernes sont vraiment ultra ultra minces. Et même si passer à travers ne fait pas courir un grand risque à l'arc, je préfère éviter de le faire dans la mesure du possible...  

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Le Paresseux a dit :

je préfère garder au contraire le liber qui ne part pas.

No problemos , l'idée était de simplifier cet éventuel travail. ....

J'y ai déjà pensé et n'y suis jamais parvenu..... j'ai toujours fini par tout nettoyer lors de la "finition "......

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le combo 20-25°C + air stagnant + plastiques a sûrement été plus que favorable aux champignons ^^ 

Effectivement c'est délicat à enlever, les parties de liber restantes sont souvent entre deux "arêtes" de bois. Déjà sans chercher à l'enlever j'ai mis quelques accrocs dans le cerne (très très légers, rabattus au racloir et poncés légèrement au grain 240). Perso j'aime bien ce côté canelé, ou encore reptilien comme dit Paresseux :original:, mais effectivement l'éponge métallique doit mieux s'adapter aux reliefs..tu utilises ça pour dégrossir, ou tu obtiens également ta finition avec ?

Ceci dit ça doit rester plus simple de l'écorcer vert si on veut un dos blanc ( m*rde à toute logique chromatique :@rnoo:).

Je retiens pour l'antifongique si vraiment ça devait s'étendre, mais c'était vraiment juste en surface sur un demi-mm, j'ai déménagé les copeaux au compost, là ils pourront rose-grisailler ce que bon leur semble, sans nuir à mon possible-futur-arc, non mais oh !

Edited by flofrap07

Share this post


Link to post
Share on other sites

sur du cornouiller d'aussi petit diamètre, je n'hésite plus beaucoup à

  • écorcer en frais
  • faire une ébauche un peu (2 à 3 mm) plus épaisse que nécessaire
  • la faire sécher plutôt au frais (mais 20/25°C sur une section aussi petite n'est plus trop risqué, sauf à la poignée peut être), éventuellement ligaturée à un madrier pour rester droit et limiter le vrillage
  • et si ça part en latéral ou en déflex, redressage à la vapeur avant l'équilibrage (ça fonctionne aussi avec le cornouiller)

en petite section, le séchage peut être terminé en 15j, voire moins

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Felix a dit :
  • faire une ébauche un peu (2 à 3 mm) plus épaisse que nécessaire

Tu entends par-là : 2-3mm de plus qu'une ébauche sur d'autres bois ? ça réduit beaucoup au séchage le cornus ?

 Merci pour ton retour d'expérience :good:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, flofrap07 a dit :

Tu entends par-là : 2-3mm de plus qu'une ébauche sur d'autres bois ? ça réduit beaucoup au séchage le cornus ?

 Merci pour ton retour d'expérience :good:

non, pas parce que ça réduit plus qu'un autre bois, mais parce qu'en séchant, ça peut se courber/déformer dans une direction imprévue.

pour un flatbow, avec du bois sec, je pars environ d'une ébauche de 12 mm d'épaisseur en bout de branche pour finir vers 8 à 10 mm après équilibrage. En vert, je prévois plutôt 14mm d'épaisseur quand je pré-ébauche avant séchage 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca marche j'ai noté et utilisé tes cotes :good:.

Aujourd'hui, pas très bonne nouvelle : une fente existante m'avait échappé. Ce n'est pas une fente de séchage mais d'abattage ; pour couper cette branche je l'ai creusée à sa base au couteau, l'ai couchée et l'ai tournée sur elle-même pour arracher les fibres restantes...en résulte une superbe fente de part en part de l'ébauche sur le bout de la branche du bas :oops:... Je n'ai vraiment pas été soigneux et je le paye... plus de détails en dessin ;

crac.png.ae8a595d53c53ccc7cb5ff00cf4a03f0.png

À gauche : côté ventre, à droite : extrémité du bas.

En noir : le bois ; en bleu : le tracé actuel de l'arc ; en rouge : la fente.

Du côté ventre, la fente est dans le tracé du bout de branche sur 1 pouce de long et à 2-3mm du bord.

Côté dos, cette fente me laisse une marge de 15mm de large sur les derniers 5-6cm et semble ne pas aller plus loin d'un point de vue extérieur.

Qu'est ce que vous feriez ? Pour ma part j'hésite entre trois démarches : 

1) Colle/résine : J'ouvre légèrement la fente avec un couteau, je fais en sorte d'imbiber l'intérieur avec une colle/résine très liquide, séchage sous serre-joints, puis je continue à travailler comme si de rien n'était, puis ligature au moment des finitions ?

2) J'ôte toute partie non adhérente en atteignant des côtes quasi-finales (13*18mm), en décalant au passage le milieu de l'ébauche sur les 15 derniers cm (qui est actuellement sur le canal médulaire) ; cela constitue-t-il une violation des fibres du bois ?

3) Je fais sauter une paire de cernes pour gagner un ou deux mm sur la largeur du nouveau dos.

Les deux dernières options ont un inconvénient : je n'ai qu'une idée relative de l'orientation de la fente en interne...

 

Y-a-t-il un(e) chirurgien dans l'assistance ? :blum:

Edited by flofrap07

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ben alors ! C'est pas bien, ça, de couper du bois comme un sagouin n'importe comment (une bonne scie, c'est quand même pas très cher :23:)...

Bon sinon, pour moi, c'est la soluce 1 : epoxy dans la fente + ligature au moment des finitions (sois généreux avec la colle, faut que tout soit bien imbibé un peu comme Bob l'éponge, le pilier de mon bistroquet préféré :drunk:). Plus sérieusement, les fentes dans le sens de la longueur sont moins problématiques que celles en largeur donc il me semble que ça n'empêchera pas la finalisation de l'arc.

Il vaut mieux éviter la solution 3 : sur du cornouiller, ça me paraît pratiquement infaisable sans passer à travers les cernes.

A y est, c'était mon avis :original:...

edit : attention cependant à ne pas devoir redresser après cette partie de branche à la chaleur, auquel cas je ne garantis pas le comportement de la colle portée à de très hautes températures (et donc peut-être que l'option 2 pas tip top pourrait s'avérer le seul compromis viable)(à moins d'aller chercher un autre morceau de cornouiller en le sciant proprement, bien sûr)...  

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Le Paresseux a dit :

comme un sagouin 

C'est l'expression qui convient :bangin:

J'en ai des bonnes scies, mais à une heure du matin en vélo à 3km de chez moi, la précipitation l'a emporté...

Pour résiner c'est peut-être mieux d'attendre que le bois soit sec à coeur non ?

Quitte à aller en GSB pour la résine, je ferais le rayon à côté pour prendre ça au passage :

1534706363-corona.jpg C'est bien la même chose que : 1534706420-corona-2.jpg ?

 

Si il faut être bien imbibé je préfère ne prendre aucun risque !!! Ne pas lésiner sur l'imbibation, ne pas résiner sa libation :59:

Edited by flofrap07

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il vaut mieux attendre que le poids soit stabilisé, en effet, et il faudra veiller à ne pas aggraver la fente tout en recollant les 2 parties, ce qui risque de ne pas être facile. Tu ne t'es pas facilité le début du chantier...

Il y a 9 heures, flofrap07 a dit :

Ne pas lésiner sur l'imbibation, ne pas résiner sa libation :59:

:biggrin: 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Le Paresseux a dit :

il faudra veiller à ne pas aggraver la fente tout en recollant les 2 parties, ce qui risque de ne pas être facile.

J'essaierai de trouver la prise plus lente/produit le plus liquide possible + seringue, j'ai le temps du séchage pour me procurer ça ^^

 

Il y a 23 heures, Le Paresseux a dit :

edit : attention cependant à ne pas devoir redresser après cette partie de branche à la chaleur, auquel cas je ne garantis pas le comportement de la colle portée à de très hautes températures

Oui j'imagine qu'une fois sec un tel traitement donnerait des résultats imprévisibles...après lectures, au moment de l'application on peut apparemment changer la fluidité du produit à l'aide d'une chaleur modérée, mais avec d'autres effets secondaires hors de portée pour un néophyte comme moi... mais pas de souci, à priori un léger redressage serait à envisager au niveau de la poignée. A voir le tas de noeuds de la branche du haut je ne m'aventurerais pas sur le terrain des recurves...et puis je reprend tout juste la facture, alors j'irai mollo sur les design "élaborés" :whistling:

Merci :original:

Edited by flofrap07

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×