Jump to content
marco63

Tirer des billes avec un pistolet arbalète ...

Recommended Posts

Avant l'acquisition de ma Barnett (130 lbs - et 130 Joules), je me suis fait la main sur un pistolet arbalète.

Il y a quelques temps, j'ai décidé de faire la transformation pour l'adapter au tir à billes, encore faut-il savoir à quoi s'attendre ... et pour comprendre, il faut rebalayer les lois de la conservation de l'énergie.

Avec un pistolet arbalète de 80 lbs, l'énergie totale emmagasinée lors de l'armement est d'environ 14 Joules, ce qui est peu comparé à une arbalète à poulies qui peut développer, pour les plus performantes connues, une énergie de 240 Joules, dont 200 joules utiles pour le trait.

Malgré tout, les fléchettes (pour ne pas dires petits carreaux) en plastique ou alu qui les accompagnent sont souvent fragiles, se déforment, de par leur faible moment d'inertie dû à leur petite section (diam. 6 mm creux). Et après quelques tirs, ils perdent en précision.

D'où l'idée d'utiliser des billes, quasi indéformables à l'usage. Mais le pistolet arbalète n'est pas prévu pour ça à l'origine, et je déconseillerais fortement de tenter d'en faire l'expérience sans y adjoindre avant un dispositif adapté, et bien sûr, d'être à l'aise en "ajustage".

Même constat que pour le post "arbalètes de différentes factures ...", l'allégement du projectile (avec une bille) ne permet pas de récupérer la totalité de l'énergie cinétique d'un projectile plus lourd.

En effet,  les fléchettes en plastique de 6 mm de diam. ont une masse de 5.5 g et la corde environ autant.

Or une bille de même diamètre que la section des fléchettes (soit 6 mm) n'a qu'une masse de 1 g, à comparer à la masse de la corde en mouvement qui est d'environ 6 g. Ça signifie que pour une vitesse moyenne de moitié celle du projectile, la corde absorbe la majeure partie de l'énergie potentielle emmagasinée (quasiment les 2/3). Il risquerait d'y avoir de la casse du matériel avec ce transfert d'énergie indésirable, assez proche d'un tir à vide finalement, ce qui est fortement déconseillé.

En optant plutôt pour une bille de 9 mm de diamètre, dont la masse est de 3 g, on est dans des proportions plus raisonnables pour ne pas risquer d'altérer le mécanisme de tension du pistolet arbalète, et avoir ainsi des performances raisonnables de tir. Dans ce cas, on a 2/3 de l'énergie disponible pour la bille de 9 mm, pour 1/3 qui est absorbé par la corde.

Conclusion, on a moins d'énergie cinétique dans la bille que dans une fléchette, mais la vitesse de la bille (3 g) va être de 80 m/s contre 50 m/s pour une fléchette alu (9 g), et 60 m/s pour une fléchette plastique (5.5 g).

Dit autrement, là ou un trait d'arbalète tiré par ma Barnett dans un panneau de bois de 3 cm d'épaisseur le traverse, la bille de 9 mm ne laisse qu'une petite coupole comme trace de son passage dans le même panneau de bois.

 

Par contre, il reste un problème de taille, celui de pouvoir guider la bille ... avec un rail du commerce, ajusté avec précision, et positionné au dessus du rail initial, la bille n'a qu'un jeu fonctionnel de 1/10 mm tout au long du rail.

Lors du tir, la bille roule sur le rail supérieur. Inutile de dire qu'il faut qu'il soit correctement fixé à l'arbrier, si possible aux 2 extrémités. (Voir cliché).

Pour le maintien de la bille en place, il suffit d'intégrer un aimant néodyme de petit diamètre à l’extrémité de son logement.

Dans la conception présentée, le trou dans le support juste au dessus de l'arc et en dessous du guide rail en alu permet le passage de la bille.

Il est possible de continuer à utiliser des traits alu ou plastique, à condition de loger une brosse dans le rail, et de s'assurer que le trou dans lequel passe la bille permet également le passage des fléchettes.

Coté cible, celle que j'ai utilisée est constituée d'1 couche amortisseuse en polystyrène haute densité de 4 cm d'épaisseur, arrimée sur une planche de bois.

Les billes traversent la plaque de polystyrène, sont arrêtées par la planche, et retombent au sol dans un bac adapté ... en vue de leur recyclage pour un nouveau tir.

A 15 m de distance, c'est quasiment du tir tendu.

https://1drv.ms/u/s!AhelvTK0iap4gQLgApr2eUj2TuCA

 

Of course, à ne pas tenter de reproduire un tel dispositif sur une arbalète à poulies. Par exemple, sur ma Barnett de 130 Joules, si une bille de 9 mm pourrait être projetée effectivement à environ 180 m/s (soit quasiment 650 km/h), l'énergie qui transiterait par la bille serait de 50 Joules, alors que celle absorbée par la corde serait de 80 Joules ... casse assurée l Un vrai tir à vide !

Idem si on transpose le raisonnement à une arbalète à très forte énergie (240 Joules emmagasinés), l'énergie transitant par la corde serait des 5/7, soit 170 Joules, pour une vitesse de bille théorique de 210 m/s, soit 750 km/h. Le problème, c'est que c'est un "one shot" et que l'arbalète, le tireur et tout ce qui se trouve autour ne seraient pas dans en bel état ... tous aux abris !

 

Edited by marco63
Quelques ajustements et précisions

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certaines arbalètes a poulie tire carreaux et billes, mais je sais pas comment ils font pour tirer une masse aussi faible. On peu en voir une sur la chaîne youtube de joergsprave je crois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, mar04 a dit :

Certaines arbalètes a poulie tire carreaux et billes, mais je sais pas comment ils font pour tirer une masse aussi faible. On peu en voir une sur la chaîne youtube de joergsprave je crois.

Oui, j'ai déjà vu ça par ici ...

arbalete-a-poulies-roundattack-a-billes-

C'est le principe que j'ai utilisé, celui d'encadrer la bille ou le carreau dans un espace confiné; Il y a le rail à 2 guides en partie basse, et un tube en partie supérieure.

Mais avec les performances annoncées à 200 fps (soit 60 m/s) pour les traits, ça ne fait pas rêver pour une arbalète.

La poulie n'a pas l'air d'avoir la forme d'une came. La corde ressemble à du câble. Et plus la corde est grosse, plus elle est lourde, plus elle absorbe d'énergie au détriment du projectile, parce qu'il faut la mouvoir elle aussi. Tous ces facteurs font que les performances, pour cette arbalète "dite à poulies", sont plutôt médiocres.

 

Sinon, dans la même veine, il y avait ça aussi, très rustique, même principe ... qui reste visible sur un site de troc (déjà vendu).

L'arc semble en acier, petites poulies centrées, gros câble.

2fpo83s9vp.jpg

Performances inconnues, probablement médiocres elles aussi pour les mêmes raisons que précédemment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

mar04 fait référence à la sts ar480, qui n'a strictement rien à voir avec ce que tu nous présentes .

Enfin personnellement si demain l'envie me prenait de vouloir tirer de la bille avec mon arba alors j'utiliserais ça... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, marco63 a dit :

 

2fpo83s9vp.jpg

Performances inconnues, probablement médiocres elles aussi pour les mêmes raisons que précédemment.

Pistolet arbalète William Tell

The Mobster/80lbs

Edited by Tyflots
Nom du modèle/puissance

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Tyflots a dit :

OK, je ne m'attendais pas à ça pour l'ar 480.

Le principe des doubles cordes fait plutôt penser à un lance pierre, mais c'est à coup sur à classer dans les atypiques

80 Joules utiles, pour du 480 fps.

Pour les traits, la vitesse doit fortement diminuer.

Sinon, l'archerie Guillaume Tell propose effectivement un seul pistolet (si j'ai bien vu) avec un tir à 300 fps, pour des billes de 6 mm (1 g).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×