Jump to content
Sign in to follow this  
Ollivier

Arbre à equilibrer

Recommended Posts

Hello

Je suis en recherche de "cause" sur les défauts de mes arcs (notamment branches qui se déséquilibrent avec le temps entre haut et bas) et j'en suis arrivé à la conclusion que mon arbre à équilibrer était en cause, notamment du fait de la différence entre l'appui pendant l'équilibrage (bloc poignée "brut" reposant "à plat" sur la cale sur toute la poignée jusqu'au futur "tapis"), mon arbre étant assez similaire à celui là : 

http://www.webarcherie.com/index.php?/topic/38312-arbre-à-équilibrer/

Sauf que, en situation de tir réelle, les forces d'appui ne sont plus tout à fait les mêmes ... notamment appui main d'arc décalés vers le bas (appui sur la paume... appui "réel" 3-4 cm sous le tapis d'arc), et traction de corde en prise méditeranéenne (plutôt décalée vers le haut). 

Il en résulte a priori une différence suffisamment significative entre mon travail d'équilibrage et ce que subis l'arc en tir réel pour qu'une des branches soit plus sollicitée que l'autre - visible plus ou moins rapidement selon les arcs, et en tir pas toujour confortable (secousse à la décoche, arc qui bascule trop fort vers l'avant. après le tir ....).

Jusqu'à présent:

- le centre du support de mon arbre est aligné avec ma poulie en bas.

- je positionne le milieu de la poignée au milieu du support

- je determine le plus tôt possible le futur point d'encochage

- j'accorche mon peson à la perpendiculaire avec le centre de l'arc (soit environ 2-3 cm sous le futur  tapis), ce qui correspond aussi à 2 cm sous le futur point d'encochage, ce qui correspond à ma prise de corde (mediterraneenne = 2 doigts au dessous 1 au dessus,)

Neanmoins en faisant cela il y a quand même une forte pression sur le haut de la poignée (au niveau du tapis) pendant l'équilibrage - or ce point de pression n'existe pas en situation de tir normal et je pense que c'est ce qui crée le déséquilibre .

Bref comment faites vous ? J'ai notamment pensé à :

- ma cale d'appui pour l'arc est trop large ? la réduire à 3-4cm de large  au lieu de 10cm ?

- positionner différemment l'arc sur l'arbre... ? est-ce une erreur d'aligner la poulie (en bas) sur le centre ? 

- passer l'arc dans une sangle plutôt que reposer sur une cale ? accessoirement la cale devient inadaptée pour peser ultérieurement un arc avec une poignée sculptée...

- changer la forme du support ? forme en D pour avoir un appui sur un "point" et non une cale plate ?

merci !!

 

 

Edited by Ollivier

Share this post


Link to post
Share on other sites
50 minutes ago, Ollivier said:

forme en D pour avoir un appui sur un "point" et non une cale plate ?

Ça, c'est ce que j'ai fait sur mon arbre, avec toutefois l'ajout d'une "sangle" (un bout de chambre a air de vélo) pour éviter que l'arc ne se fasse la malle lorsqu'il n'y a plus de tension. Apres il suffit de placer l'arc au bon endroit sur l'arbre.

Et voila (désolé pour la photo, cette dernière était pour la présentation de l'arc en question...) !

DSC00266-small.jpg.0f4e1af53f990f276f69a81a598120dd.jpg

 

Sinon, je pense qu'il y a peut être des choses a essayer...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Ollivier a dit :

Il en résulte a priori une différence suffisamment significative entre mon travail d'équilibrage et ce que subis l'arc en tir réel

J'aime ton approche....

J'ai des cales en fonction de chaque poignées et je la position sur le point d'appui de ma main sur cette poignée.  Puis, je positionne l'encrage du peson sur mon point d'encochage. Le tout ne doit pas pivoter lors de l'armement.  Plus, vérification en conditions réelles après detalonnage.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, yippee kaï a dit :

Le tout ne doit pas pivoter lors de l'armement. 

Aïe...

C'est bien la conclusion à laquelle je suis arrivé, et tu confirmes mes craintes: ça pivote méchamment. Mon système actuel "masque" complètement cette "envie" de pivoter. En clair, je peux avoir un arc parfaitement équilibré sur l'arbre, en appui sur toute la longueur de la poignée sur sa cale de 10cm  mais quand je (tente de) le mettre sur son point d'appui "réel" il bascule complètement vers la branche haute. 

Mais dans le cas d'un point d'appui très réduit, comment t'assures tu que l'arc est bien horizontal en position de départ ? (ou plutôt pour être exact : comment t'assures-tu que la tangeante au dos de l'arc en son centre soit bien horizontale, à chaque fois que tu remets l'arc sur son arbre ? )Tu compares les Tillers droite et gauche ? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Ollivier said:

Mais dans le cas d'un point d'appui très réduit, comment t'assures tu que l'arc est bien horizontal en position de départ ? (ou plutôt pour être exact : comment t'assures-tu que la tangeante au dos de l'arc en son centre soit bien horizontale, à chaque fois que tu remets l'arc sur son arbre ? )Tu compares les Tillers droite et gauche ? 

La photo de l'arbre à équilibrer de Link devrait pourtant t'aiguiller... Avec un fond (ici la frisette) ou même un quadrillage dessiné sur le mur tu peux vérifier que tout est bien horizontal. Pas mal sur WA ont un quarillage ou un fond avec des lignes pour aider avant et pendant la tension.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai souvenir d'une vidéo qui montrait deux manières de faire et d'utiliser un tillering tree :

  1. avec un poignée fixée solidement sur l'arbre et avec une corde pour bander l'arc. Dans ce cas, la corde doit être fixée au point d'ancrage et elle ne doit pas dévier à droite ou à gauche quand on tire dessus.
  2. poignée fixé assez librement sur l'arbre avec des encoches pour tenir la corde bandée. Dans ce cas, la poignée ne doit pas bouger quand on fixe la corde sur les encoches de plus en plus éloignées.

Bien sûr, dans les deux cas, il faut que le reste soit correct, courbure des branches et position des extrémités.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part,  et pour le moment. ... je procède ainsi :

Je place la poignée sur son point d'appui. 

Je cherche le point de traction du peson en fonction de l'horizontalité de la poignée 

Je tracte un peu et je constate se que "racontent" mes branches....

Et je gratouille la branche la plus dure

Je renouvelle l'opération jusqu'à ce que le point d'encoche corresponde au point de traction du peson...

Ça répond à ta question?

20180212_214241-489x367.jpg

20180212_214222-489x367.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Avrock a dit :

.. Avec un fond (ici la frisette) ou même un quadrillage dessiné sur le mur tu peux vérifier que tout est bien horizontal. 

J’ai bien un quadrillage en arrière plan, c’est effectivement indispensable... mais insuffisant pour juger de l'horizontalité de la poignée une fois l'arc bandé (une variation imperceptible (1mm sera invisible sur une zone aussi courte) correspond à 2-3 cm en bout de branche. Or comme le principe est d’enlever et remettre l’arc sur l’arbre à de nombreuses reprises au fil de l'équilibrage, il faut être 100% certain , pour pouvoir comparer des choses comparables, 1/ que le décalage observé sur une branche soit bien dû à un mauvais équilibrage, et non à un défaut de positionnement de la poignée sur l’arbre et 2/ qu’a chaque fois qu'on remet l’arc sur l’arbre il soit bien dans la même position (poignee 100% horizontale) que la fois précédente . 

Si la poignée n’est pas 100% horizontale, le quadrillage peut montrer une corde faussement alignée / horizontale, alors qu’en realité on aura une branche déséquilibrée ... je me suis fait avoir  :blink:.

Le système de cale plate "large" (la mienne fait 10cm) garantit, certes,  à la fois horizontalité et reproductibilité , mais génère des appuis différents vs position de la main en conditions de tir, et in-fine un arc "faussement bien équilibré"... En tout cas: mon constat sur tous mes arcs.

Edited by Ollivier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, yippee kaï a dit :

Je renouvelle l'opération jusqu'à ce que le point d'encoche corresponde au point de traction du peson...

Ça répond à ta question?

Oui c'est tout à fait dans la logique de ce que je cherche, merci. Ton point d'appui fait quelle largeur environ ? Je pensais repartir sur 4-5 cm, mais du coup ça devient inutilisable avec un arc dont la poignée est finie. Une sangle peut-être ? ça éviterait au passage les dérapages intempestifs sur un appui trop fin...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Ollivier a dit :

Je pensais repartir sur 4-5 cm, mais du coup ça devient inutilisable avec un arc dont la poignée est fini

Les supports que j'utilise sont fabriqué dans de la planche ou des lattes pour les toitures donc entre 2 et 3 cm de large...... 

Pour maintenir l'arc, j'ai un point fixe qui me permet de maintenir une tension minimum (un banc de 10cm environ). Par contre en début d'équilibrage,  un arc un peu fortement reflex n'est pas toujours facile à amener à cette tension minimum .....

Même avec des siyahs ça fonctionne. Maintenant, un arc vrillé rend les choses beucoup plus difficile voire impossible. ....

 

Edited by yippee kaï

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Ollivier a dit :

une variation imperceptible (1mm sera invisible sur une zone aussi courte) correspond à 2-3 cm en bout de branche. Or comme le principe est d’enlever et remettre l’arc sur l’arbre à de nombreuses reprises au fil de l'équilibrage, il faut être 100% certain , pour pouvoir comparer des choses comparables, 1/ que le décalage observé sur une branche soit bien dû à un mauvais équilibrage, et non à un défaut de positionnement de la poignée sur l’arbre et 2/ qu’a chaque fois qu'on remet l’arc sur l’arbre il soit bien dans la même position (poignee 100% horizontale) que la fois précédente . 

Si la poignée n’est pas 100% horizontale, le quadrillage peut montrer une corde faussement alignée / horizontale, alors qu’en realité on aura une branche déséquilibrée ... je me suis fait avoir  :blink:.

Pour mon dernier arc, j'ai du effectivement réfréner mon envie première de corriger l'équilibrage qui était déjà satisfaisant mais que je ne percevais pas comme tel du fait d'un positionnement inégal de l'arc sur l'arbre au niveau de la poignée. C'est la 2eme fois que je me servais de l'arbre d'équilibrage (jusque là, je m'étais contenté de la cale crantée d'équilibrage) et le fond quadrillé m'a franchement bien rendu service.

Concernant le quadrillage, j'ai préféré tracer de grands carreaux plutôt qu'un mini quadrillage (dont je vois souvent des exemples sur ce forum) car les petits carreaux embrouillent davantage la lecture qu'ils ne rendent service (de mon point de vue).

Effectivement, un positionnement inégal de l'arc sur l'arbre est de nature à induire en confusion. Il faut vraiment veiller à reproduire le modus operandi à chaque fois, c'est important.

Je me sers également d'une sangle du fait de devoir parfois composer avec des ébauches dont le centre de gravité est légèrement désaxé (ce qui fait pencher l'arc d'un côté). Je veille donc à bien fixer l'ébauche au niveau de la poignée pour la faire toujours travailler à partir d'une horizontale.

Un dernier truc qui peut rendre service et qui reste beaucoup moins stressant que la cale d'équilibrage : l'appareil photo tout simplement. Avec un numérique sur trépied en mode retardateur, il y a possibilité de se prendre en photo sous le bon angle en armant directement l'arc à l'allonge souhaitée, ce qui permet de vérifier par la suite le travail des branches. Il est même possible de filmer la séquence d'armement et de la visionner ensuite autant de fois que nécessaire : franchement, la modernité n'a pas que des mauvais côtés si on sait composer avec elle (perso je bascule illico les images et/ou les vidéos sur mon ordi et je prends le temps d'étudier le tout en grand) (et en long en large et en travers etc. :pardon:)...

Je n'ai découvert que tardivement que je pouvais bosser de cette façon et pourtant ça peut bien dépanner, d'autant plus qu'on ne simule plus l'arc en train d'être armé vu qu'on le fait vraiment.

Ceci étant, un arbre d'équilibrage correctement conçu m'est amplement suffisant...

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/02/2018 à 14:15, Ollivier a dit :

Le système de cale plate "large" (la mienne fait 10cm) garantit, certes,  à la fois horizontalité et reproductibilité , mais génère des appuis différents vs position de la main en conditions de tir, et in-fine un arc "faussement bien équilibré"... En tout cas: mon constat sur tous mes arcs.

Un bon arbre d'équilibrage + un positionnement de l'ébauche répété correctement à chaque fois doivent suffire. Par la suite, rien n'empêche de se prendre en photo en train d'armer à pleine allonge pour les ajustages (eux-mêmes conditionnés par l'emplacement de la poignée "réelle" et également par - tout aussi important - le point d'encochage)...

C'est souvent comme ça que je fais :original:...

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Le Paresseux a dit :

les ajustages (eux-mêmes conditionnés par l'emplacement de la poignée "réelle" et également par - tout aussi important - le point d'encochage)...

+1

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous deux  - effectivement c'est suite à quelques photos en situation réelle de tir que j'ai commencé à avoir des doutes sur mon équilibrage - pourtant sans défaut à l'atelier sur l'arbre / quadrillage, poupées parfaitement alignées et tillers réglés au mm. J'utilise aussi la photo pendant l'équilibrage, très pratique effectivement !

Clairement, ma zone d'appui de la poignée  sur l'arbre est trop large (10cm) et verrouille trop l'arc, l'empêchant notamment  de basculer librement vers la branche trop forte. J'ai repassé tous mes arcs à l'arbre: équilibrage "correct" (appui sur toute la poignée, et ce même si l'axe de traction est aligné avec le point d'appui de la main, ce qui est théoriquement correct...), mais dès que je les positionne sur un point d'appui moins large (3cm) qui rend l'arc plus "libre",  là ça cause différemment. Bascule à droite systématique, (cette "bascule" est absente sur le support de 10cm de large), le point de traction "d'équilibre" pour retrouver un arc symétrique est plutôt 6-7cm sous le nockset. Donc a priori branche haute trop forte sur tous mes arcs... :10:

Je vais déjà commencer par corriger cela.

YipeeKai: sur ton dessin, ton axe de traction du peson est aligné sur la flèche, et  décalé par rapport au point d'appui de la main d'arc. Une raison particulière à cela ? Même avec un doigt au dessus de la flèche l'essentiel de mon effort de traction se fait avec les 2 doigts sous la flèche... donc axe de traction décalée vers le bas, sur une zone de environ 3-4cm sous le nockset et non répartie symétriquement de part et d'autre du nock set. Sachant que le nock-set est lui même 1cm au dessus du tapis, et que le tapis est 2-3cm au dessus du point d'appui de la main d'arc, j'ai donc centré ma poulie sur le centre du support de l'arbre, je positionne le point d'appui de la main d'arc au droit de la poulie, et j'accroche le peson 3-4cm sous le nockset (point qui, de fait, est aligné avec le point d'appui de la main d'arc). Erreur ? 

Edited by Ollivier

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'avais fait un long commentaire mais j'ai pas eu le temps de poster ( 7 minutes ) que j'ai été déconnecté sans sauvegarde de mon texte , d'habitude quand c'est le cas c'est sauvegardé ( pas envie de recommencer  ) je ne comprends pas pourquoi ça se déconnecte si vite !!! ( et c'est souvent ) ... tant pis 

Edited by shivamindi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah zut , même pô un p’tit résumé ?! désolé pour ce post effacé... :21:

bon en attendant j’ai modifié mon arbre, appui sur 3cm uniquement, déjà récupéré 2 arcs, 1 gravement atteint qui a perdu 3 livres au passage mais c'est pas plus mal, il avait pris du muscle avec l'âge (surprenant d'ailleurs... ou bien peson mal taré, pas impossible non plus), l’autre beaucoup moins atteint, et 3 gratouilles ont suffit. Ouf, il m'avait donné du fil a retordre... 

Edited by Ollivier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/02/2018 à 23:15, Le Paresseux a dit :

Je veille donc à bien fixer l'ébauche au niveau de la poignée

Moi je ne fixe pas sauf si risque d'instabilité (très gros reflex) mais je garde une base stable et assez large (8 cm ?).

Il y a 19 heures, Ollivier a dit :

j’ai modifié mon arbre, appui sur 3cm uniquement

Ça peut être intéressant en effet, et ça semble te réussir. Certains adoptent un appui convexe, ainsi l'arc peut osciller un peu lors de la traction, ce qui peut être riche d'enseignement...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×