Jump to content
Émile

Questions pour mon premier arc lamellé collé tout bois

Recommended Posts

Bonjour à tous et à toutes,

Je voudrais faire un arc lamellé-collé. J'ai beaucoup lu sur ce forum et j'ai trouvé la majorité de mes réponses. Cependant, j'aimerais voir si mes dimensions font du sens car je n'ai pas l'expérience pour les valider moi-même.

 Je comptais faire un arc de 162 cm pour une allonge de 24" et j'aimerais obtenir une puissance de 40-55 lb. Le manche est en jacaranda, il mesure 35 cm de fondu à fondu (12 cm par fondus et 11 cm pour la poignée). Pour la largeur, je comptais avoir 1,6 cm aux poupées et 4 cm au début des branches (fondus). Maintenant, ma plus grande question est quelle épaisseur pour cet arc? Je dispose de beaux morceaux d'érable à sucre secs que je peux débiter sur dosse ou sur quartier. , j'ai pensé à cet ordre :  

-Une lame de 4 mm sur le dos de l'arc, débitée sur dosse;

-une lame de 4 mm qui serait au milieu du sandwich, débitée sur quartier;

-une lame de 4 mm qui serait sur le ventre de l'arc, débitée sur dosse elle aussi.

 

Est-ce que mes mesures sont correctes? 

Merci pour vos réponses

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai fait pas mal d'arcs en lamellé tout bois mais aucun en érable. Pour savoir si l'épaisseur totale est correcte, peut-être devrais-tu te référer à des arcs simples réalisés dans cette essence (américaine).

Poignée longue (" 12 cm par fondus et 11 cm pour la poignée " = 35 cm) et arc court (162 cm) ne laissent pas beaucoup de longueur travaillante. Le bois n'est pas comme la fibre. Bon, l'allonge est courte et il semble possible de tabler sur 40-45 lbs @ 24" mais 55 lbs je n'y crois pas.

Pour l'échantillonnage, je te conseille d'opter pour une lame de ventre plus épaisse (5 mm) qui donnera un peu plus de marge pour gratter lors de l'équilibrage, quitte à réduire d'autant l'âme.

Pour les débits je ne vois pas vraiment d'intérêt aux débits sur dosse en dos et ventre, et perso je taillerais tout sur quartier ou faux quartier en alternant les orientations de cernes entre les couches, du genre : dos /////////// âme \\\\\\\\ ventre ///////////

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup Corbeau 

 

Pour ce qui est de la poignée je pensais la faire ainsi pour me faciliter la tâche lors du collage pour éviter d'avoir un fondu trop abrupte et ainsi avoir de la difficulté à obtenir un collage adéquat. Ce serait une bonne idée en effet de la raccourci ;je vais surement lui enlenver 2 cm par fondus, ce qui va lui permettre d'avoir 4 cm de plus pour travailler.  

 

Pour le débit, je pensait faire ainsi car je voulait que mes cerne soient au moins orientés comme ceux qu'il y a sur un selfbow

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 3 heures, Corbeau a dit :

peut-être devrais-tu te référer à des arcs simples réalisés dans cette essence (américaine).

où trouvons-nous les plans américains d'arcs simples? perso, je suis du Quebec et (ça explique pourquoi j'ai choisis l'érable) j'aurais voulu du frêne, mais cette essence est en train de se faire décimer par des****** d'insectes. L'érable à sucre me parait adéquate non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Émile a dit :

 

où trouvons-nous les plans américains d'arcs simples? perso, je suis du Quebec et (ça explique pourquoi j'ai choisis l'érable) j'aurais voulu du frêne, mais cette essence est en train de se faire décimer par des****** d'insectes. L'érable à sucre me parait adéquate non?

si je ne me trompe pas, l'érable à sucre est pas mal utilisé pour faire de l'actionwood....de fine lamelle collées entre elles et dont ensuite on sort une lamination prête a être utilisé dans la composition des branches....c'est aussi appelé péjorativement cagette wood.

en cherchant bien tu dois pouvoir trouver du robinier ou mieux de l'oranger des osages (maclura pomiféra) qui seront certainement plus adaptés à ton projet.

pour le frêne, en Europe c'est un "champignon", (chalara fraxinéa) qui décime les peuplements....ça doit être la même chose chez toi ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chalara_fraxinea

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Cousin du Quebec :original:

Pour le lamellé tout bois il faut à la fois maximiser la longueur travaillante des branches comme l'indique Corbeau, et minimiser les contraintes sur les branches, bien sûr pour éviter la casse mais aussi réduire le suivi de corde. Cela passe notamment par quelques principes:

- un travail des branches le plus rapidement possible après la poignée - et donc, en corolaire, des fondus le plus courts possibles (et donc effectivement un peu abrupts...).

- des branches plus larges (meilleure répartition des contraintes tension/compression)

Pour te donner une idée des dimenisions et de la mise en application de ces principes, j'ai commis il y a quelques années un selfbow (non lamellé) très court (63") avec une petite allonge à 25-26" qui tourne autour de 45#. Si un arc court à cette allonge est possible en "self monoxyle", il n'y a aucune raison de ne pas y arriver en lamellé. Je pense qu'avec 2" de plus ce design aurait pu  encaisser 50# avec le bois qui va bien (et je n'ai aucune expérience sur l'erable à sucre... désolé). Pour 55" je suis un peu plus sceptique... dans le cas présent la poignée fait 10cm et les fondus 5 à 6cm, et les branches sont larges, trapézoidales sur leur partie travaillante (environ 6cm de large aux fondus et 4cm avant la partie "rigide" en haut de branche - les 25 derniers cm ne travaillent pas. Même si je l'ai appelé "holmegaard" au départ, le design en lui même ne correspond à rien de précis, à part l'application de divers  principes contribuant à la performance d'un arc empruntés à divers designs (dont les extrémités epaisses et non-travaillantes du Holmegaard...) et appliqués ici). Visible ici :

 

Il y a 2 inconvénients avec de ce type de design, propres aux arc courts :

- beaucoup plus sensible aux erreurs de décoche. J'avoue que si je suis plutôt fier de cet arc côté "techinque", je ne tire plus avec, faute de bons résultats en cible, j'ai de bien meilleurs groupés avec des arcs plus longs et plus tolérants.

- tendance à barrer en fin d'allonge (ce qui n'est pas le cas ci dessus grâce aux extrémités reflex et non-travaillantes) 

Bon courrage et tiens nou sau courant :original:

Edited by Ollivier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Émile a dit :

où trouvons-nous les plans américains d'arcs simples?

En principe on n'en trouve pas, américains ou non. Des programmes de conception existent, utilisant les caractéristiques des différents bois, mais bon courage et rien de garanti. http://www.buildyourownbow.com/build-alongs/how-to-use-supertiller-build-along/

Il y a 12 heures, Émile a dit :

L'érable à sucre me parait adéquate non?

Jamais essayé mais certains font de très bons arcs simples avec, donc a priori tout à fait valable.

Il y a 15 heures, Émile a dit :

Pour ce qui est de la poignée je pensais la faire ainsi pour me faciliter la tâche lors du collage pour éviter d'avoir un fondu trop abrupte et ainsi avoir de la difficulté à obtenir un collage adéquat. Ce serait une bonne idée en effet de la raccourci ;je vais surement lui enlenver 2 cm par fondus, ce qui va lui permettre d'avoir 4 cm de plus pour travailler.  

Oui pourquoi pas. Il faut que le collage soit soigné donc ne pas trop raccourcir est une précaution.

A ta place je prévoirais l'arc plus long et large au départ, style 68" de long et au moins 2" de large. Il sera temps de réduire si l'arc refuse de prendre le moindre suivi de corde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci !

 

Pour les bois j'avais lu que l'érable était un bon parti à prendre pour les débutants certe, il y a du charme au quebec(hickory) mais du robinier,j'en n'ai jamais entendus parler....peut être y en a t'il? Pour l'osage orange,  si il y en a au quebec, je doute qu'il puisse survivre à notre hiver.:28:Cependant,il y en aurait non loin de nous donc il me serai plus facile de m'en procurer du côté des États-Unis. Je pense continuer avec l'érable car j'en ai a disposition (beaucoup).

 

Pour le design des branche je pensait faire comme un longbow style Howard-Hill avec des branches assez fines comme içi. peut être ce n'est pas le bon parti à prendre?

 

Howard Hill Cheetah Longbow 68 inch

 Donc si je rectifie mes fondus à 9 cm et je garde la poignée à 11 cm j'ai maintenant 133 cm de longueur travaillante pour 24"d'allonge c'est résonnable non?:acute: 

Pour la largeur je compte garder 4 cm aux fondus car ma pièce de jacaranda mesure à peine 4 cm de largeur mais la largeur aux poupées (1.6 cm) peut changer, avez-vous des avis sur cette dernière 

Et pour la longueur totale,si elle ne convient pas je n'est rien à perdre en la changeant 

 

Je vous tiendrai au courant dans l'avancée du projet, je vais probablement commencer ce mois-ci :20:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, pat21 a dit :

pour le frêne, en Europe c'est un "champignon", (chalara fraxinéa) qui décime les peuplements....ça doit être la même chose chez toi ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chalara_fraxinea

https://fr.wikipedia.org/wiki/Agrile_du_frêne non c'est bien un insecte et il a décimé toute mes frênes 20 cm de largeur X une vingtaine de frènes....:aaarg:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Émile a dit :

Pour le design des branche je pensait faire comme un longbow style Howard-Hill avec des branches assez fines comme içi. peut être ce n'est pas le bon parti à prendre?

C'est un arc avec fibre de verre.

Il y a 3 heures, Émile a dit :

mais du robinier,j'en n'ai jamais entendu

Et en l'appelant faux-acacia, voire black locust ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Corbeau a dit :

C'est arc avec fibre de verre.

il doit y avoir un moyen de la contourner...24"d'allonge c'est pas beaucoup... Je peux rallonger l'arc mais est-ce que les épaisseurs de lamelle seront correcte(4+4+5) ?:31:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Émile a dit :

est-ce que les épaisseurs de lamelle seront correcte(4+4+5) ?:31:

Avec de la fibre, c'est essentiellement l'épaisseur totale qui compte. En tout-bois, c'est le bois qui décide quelle épaisseur est nécessaire... Comment diable veux-tu que quelqu'un sache sans avoir travaillé d'érable dur avant ? Supertiller (lien plus haut) pourrait sans doute te le dire mais bon courage pour l'apprentissage et l'adaptation à ton projet.

Si tu as le bois à disposition, essaie de faire fléchir une latte de 13 mm d'épaisseur, ça donnera déjà une idée. Le mieux serait encore de tenter un arc simple, après équilibrage tu sauras ce que le bois demande comme épaisseur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon! cet après midi, j'ai découpé les lamelles j'ai suivi les conseil du Corbeau pour le débit pour le moment,elle font environ 70" de long et 5 cm de large  pour 7 mm d'épaisseur (temporaire) voici quelques photos des lames accompagné du bloc de jacaranda. Les lamelles sont belles : il n'y a presque pas de noeuds il n'y as pas de traces de lames de scie.:20:

 

 

réduit supposé 001.JPG

réduit supposé 006.JPG

réduit supposé 007.JPG

réduit supposé 004.JPG

réduit supposé 002.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

La lame avec les lignes les plus droites et parallèles = lame de DOS :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Corbeau a dit :

La lame avec les lignes les plus droites et parallèles = lame de DOS :23:

salut corbeau , 

a ce propos , quelle est l'influence d'une lame ventrale " violée " ( par exemple une lame d'Ipé sur dosse " violée " que j'ai chez moi ,  a monter avec un dos bambou ...  ) sur le comportement de l'arc et quel est grosso modo la tolérance acceptable dans ce ( ces ) cas de figures ?? 

tu pourrais développer un peu stp  :smile: , .... c'est le genre de données qui me manquent pour pouvoir bien sélectionner des planches ... 

merci d'avance .

Edited by shivamindi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, shivamindi a dit :

une lame d'Ipé sur dosse " violée "

Tes mœurs ne nous regardent pas :00000726:

Il y a 1 heure, shivamindi a dit :

tu pourrais développer un peu stp

En ventre avec des bois très résistants en compression comme l'ipé ou l'osage, les fibres n'ont pas à être absolument respectées - sinon il serait quasi impossible d'utiliser de l'osage. Je préfère les lattes sur faux quartier ///////////// mais c'est certainement plus un feeling perso que des raisons techniques indiscutables. Que les lignes suivent grosso modo la latte mais la perfection n'est pas nécessaire. En revanche évite les lames qui vrillent. Même si le débit ne respecte pas vraiment les fibres, au moins que la lame soit droite et stable. Il est d'ailleurs possible de rattraper un certain vrillage en taillant dans l'épaisseur et a priori ça ne pose pas de problème sur l'arc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En parlant d'ipé , de planche et comme le robinier / black locust était mentionné en début de sujet, certains ici ont ils déjà fait des arcs lamellé-collé avec du robinier ? En selfbow, j'en ai vu quelques un sur WA, mais lamellé j'en ai pas vu (ou j'ai mal cherché). Que ce soit avec le robinier en ventre ou en dos (?), ça m'intéresse... Je dis ça parce que j'ai vu des planches de terrasse en robinier dans le magasin spécialisé dans le bois d'à côté de chez moi. :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Corbeau a dit :

Tes mœurs ne nous regardent pas :00000726:

re lol :biggrin:

merci pour les explications !! en fait les cernes sur dosse sont inclinés ( dans le sens de la longueur ) et sortent de ma planche a plusieurs endroits en " ventre "  ,  en plus d'être vrillée ... je vais chercher mieux je crois ,  sauf si tu crois que ça passe après dévrillage ?  ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Avrock a dit :

En parlant d'ipé , de planche et comme le robinier / black locust était mentionné en début de sujet, certains ici ont ils déjà fait des arcs lamellé-collé avec du robinier ? En selfbow, j'en ai vu quelques un sur WA, mais lamellé j'en ai pas vu (ou j'ai mal cherché). Que ce soit avec le robinier en ventre ou en dos (?), ça m'intéresse... Je dis ça parce que j'ai vu des planches de terrasse en robinier dans le magasin spécialisé dans le bois d'à côté de chez moi. :23:

Jamais fait ni vu non plus, mais ça peut être intéressant. Le robinier a cependant tendance a plisser en compression donc il faudra un design pas trop stressé et un bois de dos pas trop méchant (pas du bambou).

Il y a 7 heures, shivamindi a dit :

les cernes sur dosse sont inclinés ( dans le sens de la longueur ) et sortent de ma planche a plusieurs endroits en " ventre "

Le débit sur dosse n'est pas toujours facile à "lire" du point de vue des violations de fibres. L'ipé non plus d'ailleurs. Quand on voit des lignes bien visibles c'est souvent du contrefil & du bois de piètre qualité.

Il y a 7 heures, shivamindi a dit :

si tu crois que ça passe après dévrillage ?

Ça devrait, mais voir remarque au-dessus...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Avrock a dit :

En parlant d'ipé , de planche et comme le robinier / black locust était mentionné en début de sujet, certains ici ont ils déjà fait des arcs lamellé-collé avec du robinier ? En selfbow, j'en ai vu quelques un sur WA, mais lamellé j'en ai pas vu (ou j'ai mal cherché). Que ce soit avec le robinier en ventre ou en dos (?), ça m'intéresse... Je dis ça parce que j'ai vu des planches de terrasse en robinier dans le magasin spécialisé dans le bois d'à côté de chez moi. :23:

On disgresse un peu, mais j'ai tenté une fois un lamellé Robinier (Black Locust pour notre ami )  en dos (magnifique cerne de bois d'été de 6mm d'épaisseur,) avec du massaranduba en ventre (comparable à l'ipé, en un peu moins nerveux). Résultat: explosion. Le dos n'a pas résisté, et pourtant pour faire péter du robinier en tension  il faut y aller très fort. Ceci dit comme démontré sur mon post plus haut, le robinier (de qualité)  est probablement un de nos meilleurs bois d'arcs Européen pour peu qu'on tienne compte de ses spécificités. Il faut:

- un dos  un peu moins large que le ventre (il est un poil plus faible en  compression qu'en tension)

- absolument choisir des  billettes si possibles dans des GROS troncs avec de cernes de bois d'été le plus epais possible. Le bois de printemps est  poreux et n'a aucune résistance mécanique (c'est d'ailleurs pour ça que le robinier se fend aussi bien et que suivre un cerne à la plane est aussi facile). Donc éviter absolument les billettes avec de nombreux cernes.

Pour un lamellé (j'ai ça en tête aussi, ayant la chance d'avoir pas mal de robinier en stock) il faut choisir une lame de ventre compatible - éviter les bois tropicaux, mais trouver une essence plus résistante en compression que le robinier qui plisse assez facilement. De l'if ? Genre Robinier - Robinier- If  ou Robinier - Frêne - if. Robinier-robinier-robinier marchera très bien aussi sous réserve de section trapézoidale des branches comme evoqué plus haut.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @Ollivier pour la digression...

Reste plus qu'a aller voir si un lame de terrasse sur quartier ou faux quartier avec de belles lignes est trouvable, a moins que je ne sois chanceux de trouver un morceau sur dosse qui soit correct mais 23 mm  (de mémoire) me parait peu pour un morceau sur dosse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Ollivier a dit :

Pour un lamellé (j'ai ça en tête aussi, ayant la chance d'avoir pas mal de robinier en stock) il faut choisir une lame de ventre compatible - éviter les bois tropicaux, mais trouver une essence plus résistante en compression que le robinier qui plisse assez facilement. De l'if ? Genre Robinier - Robinier- If  ou Robinier - Frêne - if. Robinier-robinier-robinier marchera très bien aussi sous réserve de section trapézoidale des branches comme evoqué plus haut.

C'est amusant car tu pars sur du robinier en dos et moi sur du robinier en ventre. Je reconnais une logique car le robinier a tendance à plisser, cependant le combo robinier/if ne me convainc pas même s'il peut marcher. Je prônerais plutôt l’inverse. L'if a un faible module d'élasticité mais est très élastique, donc il me semble excellent pour ne pas faire souffrir un ventre en robinier. Dans l'absolu le robinier n'est pas faible en compression mais il manque d'élasticité : il se compresse peu avant de garder une déformation. Il faut donc que le dos travaille davantage que le ventre pour compenser - c'est d'ailleurs la raison des section trapézos.

Frêne / robinier pourrait être intéressant aussi.

Bef, beaucoup de suppositions sans essais pour étayer... Avrock, à toi de jouer ! :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites

La limite en compression du robinier est de 70 MPa, à comparer avec d'autres essences comme le chêne (58 MPa) :

Essais Chêne Chataignier Frêne Hêtre Mélèze Merisier Noyer Peuplier
Masse volumique moyenne à 12 % (kg/m3) :
710
620
720
680
600
610
660
460
Stabilité en service :
moyennement stable
moyennement stable
moyennement stable
peu stable
moyennement stable
moyennement stable
très stable
moyennement stable
Retrait linéaire total tangentiel : (%)
9,3
6,9
9,6
12,3
9,2
8,4
8,1
8,4
Retrait linéaire total radial : (%)
6
4,2
5,7
6
4,8
5,1
6
4,5
Retrait volumique : (%)
15,3
11,1
15,3
18,3
14
13,5
14,1
12,9
Contrainte de rupture de compression axiale (MPa) :
58
46
51
58
53
49
63
33
Contrainte de rupture de traction axiale (MPa) :
100
128
145
117
101
98
97
72
Contrainte de rupture de flexion parallèle (MPa) :
97
71
113
107
93
96
117
65
Module d'élasticité longitudinal en flexion (MPa) :
12500
8500
12900
14300
12500
12750
11900
8800
Résistance aux chocs (Nm/cm2) :
6,2
5,7
7,7
10
6,2
nd
9
4,3
Dureté Brinell parallèle aux fibres (N/mm2) :
57
34
64
71
49
54
59
29
Dureté Brinell perpendiculaire aux fibres (N/mm2) :
32
19
34
28
22
29
26
12
Dureté Monnin (mm-1) :
3,5
2,9
5,3
3,9
2,7
4,3
3,2
1,2

Share this post


Link to post
Share on other sites
52 minutes ago, Corbeau said:

Bef, beaucoup de suppositions sans essais pour étayer... Avrock, à toi de jouer ! :23:

Ça me tente bien aussi, mais faudra pas être pressé pour avoir un retour... J'essaie de faire un "bourguignon" bambou / ipé en ce moment et j'ai une ébauche en sureau a terminer, j'en dirai donc un peu plus le moment venu. Sinon, j'ai fait quelques recherches approfondies sur les forums et sites anglophone (http://www.primitivearcher.com/smf/index.php/topic,7115.0.html) et il semblerait que le combo hickory / black locust donne de bon résultat et il y avait aussi une note sur le combo hard mapple / black locust - donc a tester et confirmer :23:.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×