Jump to content
Sign in to follow this  
Le Paresseux

pour faire le portrait d'un oiseau...

Recommended Posts

@Nobody & Corbeau : Merci pour les infos :original: !

Toujours sympa d'apprendre que c'est un membre du forum (même s'il ne s'est pas connecté depuis un petit moment). Je vais consulter ses sujets !

PS : au fait, on connaît sa nationalité ?  

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Le Paresseux a dit :

PS : au fait, on connaît sa nationalité ?  

A priori, il est serbe........

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens boucler ce sujet par une photo des dernières customisations effectuées sur cet arc. J'ai inséré une petite plaque de corne brune pour marquer le passage de flèche et j'ai également pyrogravé une lettre de l'alphabet runique en forme de B sur le ventre au dessus de la poignée (je cherchais un signe graphique simple qui évoque la forme particulière de cet arc et il se trouve que mon prénom commence lui aussi par un B).

Passons désormais aux performances. J'ai eu en effet l'occasion d'inviter 2 amis archers qui tirent en lamellé pour un petit week end d'entraînement pascal et amical. Ils ont eu l'occasion de tirer avec cet arc et leur constat a été sans appel : ce bout de bois rue tout bonnement comme un mulet récalcitrant.

Par défaut de comparaison, je ne m'en apercevais pas mais l'impression a été confirmée dès lors que j'ai repris mon premier arc en orme (sujet "les couleurs de l'orme") qui est beaucoup plus stable à la décoche. Même conclusion quand j'ai repris un de mes arcs en cornouiller (à poignée non travaillante) qui se comporte lors du tir comme le flat bow en frêne que j'avais acheté à Pierre : absence de vibrations à la poignée.

Bref, cet arc "gull wing" aura été une expérience très enrichissante en termes de facture (notamment pour tout ce qu'il m'aura permis d'apprendre en termes de déformation du bois à la chaleur) mais on reste très loin d'une bête de concours et il va désormais probablement passer plus de temps exposé sur le râtelier que me suivre sur le pas de tir.

Certains d'entre vous objecteront probablement - et je les rejoins entièrement sur ce point - qu'on ne pourra jamais comparer le rendement d'un self bow et celui d'un arc moderne en lamellé mais je reste persuadé qu'on peut malgré tout optimiser le comportement d'un arc primitif par le choix d'un design approprié.

Ce projet m'aura toutefois permis d'apprendre à fabriquer mes premières cordes d'arc dignes de ce nom (une en lin et l'autre en dacron blanc avec tranche-fil en lin : et très franchement, la 2eme ne jure en rien de par sa couleur qui imite celle d'une fibre végétale). Je préfère donc désormais terminer ma boucle du bas par une épissure que par ces noeuds d'archer dont je n'ai jamais apprécié ni l'esthétique pas plus que la stabilité (parfois aléatoire).

Je repars donc m'entraîner avec mon premier arc en orme en attendant de repartir sur un autre projet d'arc (toujours en orme : j'aime trop ce bois :wub:).

Mesdames et Messieurs les archer.e.s (ah bah faut bien se coller à l'écriture inclusive sous peine de passer pour un affreux phallocrate), je vous salue bien bas :hi:!!! 

gullwing-customisation.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Le Paresseux a dit :

je reste persuadé qu'on peut malgré tout optimiser le comportement d'un arc primitif par le choix d'un design approprié.

+++1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×