Jump to content
Sign in to follow this  
Le Paresseux

pour faire le portrait d'un oiseau...

Recommended Posts

…vous pouvez suivre la méthode de Jacques Prévert, chantée par Yves Montand…

Mais si vous désirez juste sculpter la silhouette d’un oiseau dans du bois, vous pouvez choisir une billette d’orme et commencer par l’écorcer avec autant de soin que de patience (j’y ai passé un certain temps en plusieurs sessions pour être sûr de ne pas entamer le cerne sous l’écorce)… Cette billette est probablement le prolongement de celle dans laquelle j’ai extrait mon premier arc en orme… J’avais classé cette pièce en second choix du fait de son côté non rectiligne qui me paraissait un peu compliqué à « gérer ». Les cernes sont larges.

arcoiseau2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dégrossissage de l’ébauche en suivant le fil du bois, il va y avoir du taff pour redresser tout ça… Pour le moment, je me focalise sur la déviation latérale de la branche à noeuds (partie droite de l’ébauche : mon côté psycho rigide me fait focaliser sur la bougresse) mais la suite me conduira à m’occuper de la branche à gauche sur la photo car elle dévie elle-aussi de l’axe de la future poignée même si c’est un peu moins flagrant…

arcoiseau3.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

On va commencer par un petit régime vapeur (matos utilisé : la décolleuse à papier peint) en utilisant un poids de 20 kg pour lester l’ensemble...

arcoiseau4.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les résultats sont impressionnants mais la carbonisation n’est que superficielle et disparaîtra donc en grande partie après le ponçage…

arcoiseau7.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas au bout de mes peines. Vu de profil, la partie est loin d’être gagnée. Les 2 branches présentent en effet chacune un réflex que je considère comme excessif et il me semble que diminuer leur amplitude ne pourra m’être que profitable avant d’envisager la suite...

arcoiseau10.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et voilà notre silhouette d’oiseau qui commence à apparaître… Le travail d’équilibrage devrait être désormais facilité par le fait que les extrémités des 2 branches sont alignées…

arcoiseau14.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dès la fin de toutes ces opérations de chauffage, je pèse l’ébauche pour pouvoir constater par la suite si le bois regagnera ou pas quelques grammes (ce qui prouverait qu’il a regagné un peu d’humidité) et comme je m’interdis de faire travailler l’ébauche avant d’avoir attendu au moins une semaine, je m’occupe en attendant de faire disparaître cette minuscule visite d’insecte sur le dos, coincée entre l’écorce désormais disparue et le premier cerne. Ça n’est pas vilain, pas très profond et ça pourrait s’apparenter à une sorte de scarification volontaire (avec un côté un peu ethnico-celtico-tribal qui n’est pas pour me déplaire) mais comme je suis bête et discipliné et qu’on m’a dit qu’un arc se devait de présenter un dos impeccable sous peine de casse, je ponce jusqu’à effacement ce début de galerie...

arcoiseau15.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

La galerie n’était que superficielle et n’avait attaqué le premier cerne qu’en surface : elle a désormais disparu et je considère donc le problème comme étant réglé. Première pose sur l’arbre à équilibrer…

arcoiseau16.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et l’impression est confirmée  une fois l’ébauche encordée avec un band court… Même s’il ne faut jamais rêver à une symétrie parfaite lors de la fabrication d’un arc simple, il me semble qu’il reste encore la possibilité d’améliorer légèrement la courbure de la branche à noeuds… L'arc vu d'un côté... 

arcoiseau19.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est retipar pour 2 petits coups de chauffe… Et de 1… Le reflex de la branche à noeuds a été amplifié en sortie de branche… Donc vu avant...

arcoiseau21.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

…et de 2… Je courbe dans le sens déflex la 2eme moitié de la branche pour aligner à nouveau son extrémité par rapport à l’autre (et en ayant pris soin de faire travailler le bois après le noeud bordel :10:)(arg tous ces noeuds vont finir par me rendre noeud noeud lol :pleasantry:)

arcoiseau23.jpg

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites

On laisse passer du temps avant d’encorder à nouveau (4 à 5 jours) et l’aspect paraît comme amélioré…D'un côté... 

arcoiseau24.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dès lors, la suite est simplifiée car (enfin) beaucoup plus classique. Il va falloir juste gratter très légèrement en passes longues et en plusieurs étapes la branche à noeuds pour pouvoir « l’ouvrir » de façon à ce que la corde soit enfin parallèle au ventre de la poignée… À ce stade du chantier, je polis systématiquement le bois après chaque léger grattage pour m’assurer de la régularité du travail… Les améliorations sont minimes après chaque passage mais je préfère avancer doucement et progressivement… 

arcoiseau26.jpg

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×