Jump to content
NANOU

Pointes de flèches pour la chasse - Moyen-âge

Recommended Posts

Dans le livre, le "Mesnagier de Paris"  écrit entre juin 1392 et septembre 1394 pour sa jeune épouse, une adolescente de 15 ans.

Il est question d'un poison pour tuer un cerf ou sanglier : broyez dans un mortier la racine de l'herbe de lectoire à la fleur de couleur bleue et mettez la dans un sachet ou un morceau de tissus. Pressez-le pour recueillir le jus et mettez-le dans un bassin au soleil et la nuit à l'abri et au sec ; le garantir du contact de l'eau et de tout autre liquide, vous sortirez ce jus à la chaleur jusqu'à ce qu'il devienne gluant et épais comme de la cire gommée, puis mettez-le dans une boite bien fermée. Lorsque vous voudrez tirer à l'arc, appliquez-en entre les barbillons et sur la douille de fer, pour que, lorsque la bête sera touchée, le poison entre dans la chair. Si l'on procédait autrement (c'est à dire si l'on enduisait le fer autrement), une fois qu'il entrerait dans la peau de la bête, le poison ne sortirait pas et le coup serait nul.

 

Quelqu'un sait-il ce qu'est l'herbe de lectoire ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aconit napel ???? toxique et a fleurs " bleues "  .... c'est une des plantes les plus toxiques par chez nous je crois ... je dis ça au pif , j'ai aucune idée ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est fort probable que ce soit effectivement l'Aconit napel.

"L'Aconit napel est l'une des plantes les plus toxiques de la flore d'Europe tempérée (la plus toxique de France). L'empoisonnement par cette plante a été décrit dès 1845. Toute la plante est vénéneuse. Les molécules toxiques sont des alcaloïdes diterpéniques. L'alcaloïde principal est l'aconitine. L'aconitine entraîne la mort par paralysie des différents systèmes vitaux, elle engendre également entre autres symptômes des sueurs, une mydriase, une hypersalivation jusqu'à la mort. Il n'existe aucun antidote à cette toxine (excepté l'anthorine extraite de l'aconit anthore). On considère qu'une ingestion de 2 à 3 g de racine est suffisante pour entraîner la mort.

Les Celtes empoisonnaient leurs flèches de guerre avec de la sève d'aconit, mais aussi les Asiatiques."
La racine est la partie de la plante la plus concentrée en molécules toxiques.

Edited by Picpic45

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci. J'essai toutefois d'avoir d'autres infos et si j'en ai. Je posterai ici également. La question que je me pose toutefois, la viande est-elle comestible dans ce cas ?

 

Edited by NANOU

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai des doutes sur l'usage efficace de  flèches empoisonnées pour la chasse dans nos contrées.......il n'y a guère de récits là-dessus. Le poison est utilisé avec des arcs très faibles, et tout l'art est de suivre l'animal jusqu'à ce qu'il tombe, ce qui peut prendre des jours......jamais entendu parler de ca avec les arcs occidentaux puissants.

Et pour la guerre, si on est méchant et qu'on veut bien embêter l'ennemi, il suffit de tremper les pointes dans la viande pourrie ou des excréments pour lui laisser un souvenir périssable de la rencontre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...