Sign in to follow this  
Followers 0
PEDRO

La vie saine et naturelle.......

21 posts in this topic

....de nos ancêtres.

Une médecine préhistorique avancée

L’histoire commence en septembre 1991, lorsque des randonneurs sont tombés sur une momie naturelle d’un homme préhistorique. La dépouille a été découverte grâce à la fonte d’un glacier, entre l’Autriche et l’Italie. L’homme était âgé d’environ 45 ans, ce qui est déjà rare pour l’époque. L’analyse de ses cheveux et de ses intestins a montré qu’il souffrait de trichinose et qu’il tentait de se soigner avec des polypores du bouleau, un champignon connu pour ses propriétés anti-parasitaires. Cette découverte étonnante atteste du fait que nos ancêtres d’il y a 45 siècles utilisaient déjà des produits issus du monde végétal dans des buts médicaux.

Des maladies témoins de l’époque

Ötzi était également atteint de la maladie de Lyme, une infection bactérienne transmise à l'homme par piqûre de tiques. Celle-ci lui a occasionné des lésions articulaires, qu’il essayait de soigner : des tatouages en lignes régulières sur son corps en attestent. Par ailleurs, il était largement contaminé par des métaux provenant sans doute d’un atelier de forge. Les conditions de travail et de vie de nos ancêtres n’avaient donc rien d’enviable. Et puisque, comme nos innombrables autres ancêtres, il cuisinait et se chauffait grâce à un feu de camp, ses poumons étaient encrassés par la fumée.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, PEDRO a dit :

L’homme était âgé d’environ 45 ans, ce qui est déjà rare pour l’époque.

Vieux à 45 ans, c'est bien le signe que tout n'était pas rose.

A l'occasion il faudrait que Flèche peinte vienne nous parler du lien entre développement de l'agriculture (élevage surtout) et épidémies humaines.

Mais au moins l'environnement naturel était encore intact à l'époque, alors qu'actuellement...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement j’avais vu cette info sur Otzi et la maladie de Lyme. Maladie dont on discute beaucoup en ce moment. Et je me suis dit que tomber sur un mec comme ça au hasard, et qu'il ait la maladie de Lyme, me laisse penser qu'elle devait être sacrément courante pour que le seul gars de l'époque qu'on trouve en soit atteint. Si le taux de gens malade de Lyme était le même que nous aujourd'hui il y aurait peu de chance de tomber sur un gars atteint. Vous voyez qu'est ce que je veux dire? :headscratch:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, nono189 a dit :

Si le taux de gens malade de Lyme était le même que nous aujourd'hui il y aurait peu de chance de tomber sur un gars atteint. Vous voyez qu'est ce que je veux dire? :headscratch:

Actuellement on a 80% de population urbaine, naturellement moins exposée aux piqûres de tiques que des chasseurs coureurs de bois...

il y a 9 minutes, nono189 a dit :

je me suis dit que tomber sur un mec comme ça au hasard, et qu'il ait la maladie de Lyme, me laisse penser qu'elle devait être sacrément courante pour que le seul gars de l'époque qu'on trouve en soit atteint.

En même temps, faire des statistiques avec 1 cas... :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bin vouais j'suis d'accord; ou méga coup de pot on tombe sur le seul gars du canton qui a chopé la maladie ou y'en a tellement que c'était couru d'avance. Mais quand même, tomber dessus le seul gars comme ça au hasard, le doute m'habite. Du coup je me dis que ça devait être assez courant. Mais effectivement aucune certitude.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour les tiques et lyme , j'ai vu un reportage médical sur un hameau en allemagne  ou pas loin de 50% des gens âgés l'avaient choppé (années 90 je crois ) ... comme quoi c'est pas si rare encore de nos jours ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une personne qui travaille en forêt se choppe des tiques tous les jours... :19:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans mon ancien club, ATAL, c'était infesté de tiques.............

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yes, comme déjà évoqué par ailleurs, en été, après chaque sortie pêche ou rando, examen de tous les coins et recoins de ma personne pour débusquer la bête. Une fois, je me suis raté. Après quelques jours, apparition de cercles concentriques autour de la piqure, sur la peau. Donc go chez le doc qui m'a filé X jours d'antibiotiques. Voilà.

Share this post


Link to post
Share on other sites

y a pas mal de sujets là dessus, et il semblerait que l'odeur corporelle ait un rôle (répulsif ?) à jouer, selon l'alimentation, et l'ail pourrait être un facteur actif.

Ce qui me parait curieux, ce sont les affections dues à la métallurgie, forcément sporadique à cette époque. A moins que des pigments d'origine métallique lui aient servis pour des tatouages et/ou peintures corporelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pedro a dit: "Par ailleurs, il était largement contaminé par des métaux provenant sans doute d’un atelier de forge. Les conditions de travail et de vie de nos ancêtres n’avaient donc rien d’enviable. Et puisque, comme nos innombrables autres ancêtres, il cuisinait et se chauffait grâce à un feu de camp, ses poumons étaient encrassés par la fumée."

Chasseur fou a dit: "Ce qui me parait curieux, ce sont les affections dues à la métallurgie, forcément sporadique à cette époque. A moins que des pigments d'origine métallique lui aient servis pour des tatouages et/ou peintures corporelles. "

Simple hypothèse mais où trouve t on des émanation de métaux et de la fumée sinon dans une forge... Une façon de durcir le cuivre autre que par écrouissage, la plus efficace, était de lui allier de l'arsenic, déjà présent dans certain minerais.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Corbeau a dit :

Vieux à 45 ans, c'est bien le signe que tout n'était pas rose.

A l'occasion il faudrait que Flèche peinte vienne nous parler du lien entre développement de l'agriculture (élevage surtout) et épidémies humaines.

Mais au moins l'environnement naturel était encore intact à l'époque, alors qu'actuellement...

ben je sais que chaque domestication a apporter sa catastrophe :

la grippe avec la volaille

le tétanos avec le cheval 

yen a aussi pour le porc et le boeuf ....

 

en fait si je me souviens de ce que j'ai lu la cohabitation de chaque espèce animale domestiquée avec l'homme à créer des mutations chez les microbes qui ont ainsi pu s'adapter (enfin façon de parler) à l'homme .....

et certaines analyses de glace suggère que le réchauffement climatique aurait été initié avec l'instauration de l'agriculture qui aurait (du fait des défrichements et de la culture du riz les pieds dans l'eau) fait augmenter la concentration en co2 et en méthane dans l'atmosphère. Le phénomène très limité (par rapport à maintenant) aurait surtout eu pour effet de limiter l'évolution vers un climat plus froid (les alternances climatiques que la planête connaissait préalablement ...)

comme quoi même à l'époque la vie n'était pas un long fleuve tranquille

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, bigfoot a dit :

ben je sais que chaque domestication a apporter sa catastrophe :

la grippe avec la volaille

le tétanos avec le cheval 

yen a aussi pour le porc et le boeuf ....

 

en fait si je me souviens de ce que j'ai lu la cohabitation de chaque espèce animale domestiquée avec l'homme à créer des mutations chez les microbes qui ont ainsi pu s'adapter (enfin façon de parler) à l'homme

Si j'en crois cette page, il y a un lien entre élevage industriel et épidémies, et ça remonte à loin :

" Les grandes pandémies sont apparues avec l’émergence de l’agriculture, il y a environ 10 000 ans. La biologie moléculaire et les travaux de l’Américain Jared Diamond ont montré qu’elles ont toutes une origine animale et qu’elles ont été transférées à l’homme aux premiers temps de la domestication et de l’élevage, en raison de la proximité entre fermiers et animaux. C’est vrai pour la grippe, la variole, la malaria, la tuberculose, le typhus, la diphtérie, la rougeole, la fièvre jaune, la peste et le choléra... La variole (comme la tuberculose) a été transmise à l’homme par les moutons, les chèvres et le bétail. Ces maladies étaient inconnues de l’humanité avant l’ère agricole du néolithique, soit pendant les sept millions d’années au cours desquelles nos ancêtres n’ont pratiqué que la cueillette, le charognage, puis la chasse et la pêche. "

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Corbeau a dit :

Si j'en crois cette page, il y a un lien entre élevage industriel et épidémies, et ça remonte à loin :

" Les grandes pandémies sont apparues avec l’émergence de l’agriculture, il y a environ 10 000 ans. La biologie moléculaire et les travaux de l’Américain Jared Diamond ont montré qu’elles ont toutes une origine animale et qu’elles ont été transférées à l’homme aux premiers temps de la domestication et de l’élevage, en raison de la proximité entre fermiers et animaux. C’est vrai pour la grippe, la variole, la malaria, la tuberculose, le typhus, la diphtérie, la rougeole, la fièvre jaune, la peste et le choléra... La variole (comme la tuberculose) a été transmise à l’homme par les moutons, les chèvres et le bétail. Ces maladies étaient inconnues de l’humanité avant l’ère agricole du néolithique, soit pendant les sept millions d’années au cours desquelles nos ancêtres n’ont pratiqué que la cueillette, le charognage, puis la chasse et la pêche. "

oui j'ai lu la même chose dans un dossier de la revue pour la science paru il y quelques années .... mais de mémoire il ne faisaient pas de lien entre la peste le choléra et la domestication des animaux. La peste étant transmise par la puce via les rats il est peut-être aventuré de parler de domestication .... pour le choléra il me semble que le vecteur est l'eau quand celle-ci est contaminée par des matières fécales (mais je ne suis pas certain).

Ce dont je suis plus sûr c'est au sujet de la peste elle est naturellement présente en Inde avec quelques cas mortels chaque année. Les épidémies qu'on a connu en occident sont encore mal expliquées même si on penche en général pour une conjonction de facteur (virulence de certaines souches microbienne en conjugaison avec des populations en déficits alimentaires.

 

autre hypothèse lue il y a quelques temps : on se demande si la tuberculose n'a pas causé la disparition de la lèpre dans nos régions. Cette infection étant en partie opportuniste et s'attaquant souvent à des organismes moins résistants aurait atteint et tué plus rapidement que la lèpre causant ainsi l'éradication de celle-ci dans nos régions (un peu comme les contre feu limités utilisés contre les incendies de forêt).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici un article de 2005 paru dans Sciences et Avenir qui explique comment la tuberculose a pris la place de la lèpre. Dans la plupart des cas de ce type, il s'agit souvent de phénomènes de compétitions entre agents agresseurs par rapport à l'hôte. Il faut aussi préciser que le bacille de Hansen responsable de la lèpre possède une croissance très lente alors que le Bacille de Koch responsable de la tuberculose est un "sprinteur" par rapport à lui, ce qui en fait un tueur.http://www.sciencesetavenir.fr/sante/comment-la-tuberculose-a-elimine-la-lepre_25059

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le BCG semble protéger de la lèpre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a été effectivement décrit une efficacité relative du BCG contre la lèpre de l'ordre de 30% en moyenne. Il existe une forme tuberculoïde de lèpre mais je ne sais pas si cette action du BCG s'applique à cette forme qui est la plus courante. Les deux bactéries le bacille de Hansen et le BK présentent des caractéristiques de structure communes : ils sont tous deux acido-alcoolo-résistants; cela sous entend que la structure biochimique de leur paroi comporte des éléments communs et qui peuvent être des éléments reconnus par les lymphocytes pour déclencher une réponse immunitaire avec donc production d'un anticorps spécifique qui sera actif contre les 2 bacilles. A noter que ces 2 bacilles appartiennent à la même famille des mycobacteriaceae et au même genre des mycobacterium ce qui va dans le sens de cette hypothèse mais cette réflexion n'engage que moi et reste à vérifier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎04‎/‎01‎/‎2017 à 08:41, PEDRO a dit :

 

 Les conditions de travail et de vie de nos ancêtres n’avaient donc rien d’enviable.

 

Hihihihi, oui ça c'est pas une nouveauté. Ca fait un moment que l'archéologie montre des pathologies variées pour la Préhistoire (même si bien sûr Otzi apporte des éléments qu'on ne connaissait pas).

En ce qui concerne la médecine au Néo, on savait même faire des trépanations crâniennes avec un taux de survie élevée .....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois avoir lu qque part que le bacille de la lèpre est assez fragile et ne résiste pas longtemps au soleil et aux lavages.  Les progrès de l'hygiène en général n'y seraient pas pour qque chose aussi?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0