Jump to content
Pozzo

arc en sureau

Recommended Posts

Moi je le trouve très élégant, ton arc :icon_super:

et n'oublions pas que le mieux est souvent l'ennemi du bien :whistling:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, alpha a dit :

Moi je le trouve très élégant, ton arc :icon_super:

et n'oublions pas que le mieux est souvent l'ennemi du bien :whistling:

merci

comme beaucoup sur ce forum j'ai souvent (trop) vérifier cet adage :31:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/09/2016 à 19:10, Robin-des-pains a dit :

Je me permets une petite critique en plus, je trouve que les branches plient trop en sortie de fondus et pas assez en milieu de branche. Mais il reste très bien comme ça.

Salut

Pareil, je pense que tu peu encore affiner les branches

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, alpha a dit :

Moi je le trouve très élégant, ton arc :icon_super:

+1

Il y a 2 heures, alpha a dit :

et n'oublions pas que le mieux est souvent l'ennemi du bien :whistling:

+1 aussi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, alpha a dit :

Moi je le trouve très élégant, ton arc :icon_super:

et n'oublions pas que le mieux est souvent l'ennemi du bien :whistling:

D'accord, sur tout. :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 7/19/2017 à 16:08, alpha a dit :

Moi je le trouve très élégant, ton arc :icon_super:

et n'oublions pas que le mieux est souvent l'ennemi du bien :whistling:

D'accord sur le 1er point, pas sur le second  :11:

Un de mes auteurs favoris de Science Fiction a dit un jour "The only way of discovering the limits of the possible is to venture a little way past them into the impossible" (Arthur C;Clarke)

Faut juste y aller avec précaution et profiter du voyage  - au pire on apprend des trucs :-)

En tout cas ton arc me fait réfléchir au sureau, jusqu'ici je le broyait en BRF pour mon potager... (pas taper... :10:je crois que je vais préserver quelques rejets à la prochaine taille (quel chiendent quand même... surtout au pied de mon compost ...)

Pour ton suivi de corde: est-ce que tu sèches bien ton bois ? ("hot box"  - boite avec une/des ampoule(s)...) - perso je le fais toujours, et je stocke ma billette en permanence dans la boite chauffée tant que je travaille dessus, et je n'amène JAMAIS mon ébauche à sa puissance maxi tant qu'il perd du poids (pesée tous les matins sur la balance de cuisine...) - l'hygrométrie du bois est la cause N°1 du suivi de corde (après bien sûr l'erreur de façonnage - exclue ici, très belles courbes). Moi j'aime bien faire plier les branches rapidement après les fondus ... c'est un design à part entière -  ça permet de garder les extrémités moins travaillantes, et d'avoir un arc plus souple et qui ne barre pas à pleine allonge (angle branche/corde moins ouvert). Le danger toutefois est double: effectivement est une perte rapide de puissance au moindre coup de lime en trop... et un suivi de corde d'autant plus important s'il est proche de la poignée... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

je laisse mon bois sécher dans un bâtiment non clos, donc très aéré, et ce pendant deux bonnes années pour ce bout de sureau,

donc sec, enfin je pense ...

en parlant de suivi, j'ai ce problème avec de l'if qui a maintenant 5 ans de séchage, il a été coupé en septembre (par un ami qui  me l'a donné ...)

et je crois que le problème vient de là, encore trop de sève ... ce qui peut (?!) aussi expliquer que ma dernière tentative avec cet if a cassé sans prévenir lors de l'équilibrage, (pourtant très progressif, sans dépasser la puissance souhaitée, etc ...) à une allonge bien inférieure à celle déjà fréquentée

il me semble que la résine cristallise au bout d'un "certain temps" provoquant ce genre de cassure ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Pozzo a dit :

je laisse mon bois sécher dans un bâtiment non clos, donc très aéré, et ce pendant deux bonnes années pour ce bout de sureau,

donc sec, enfin je pense ...

si ton batiment est non clos et non chauffé , ton bois n'est probablement pas assez sec pour l'archerie !! tu vas être au niveau de l'humidité atmosphérique ... externe ou presque ( en Belgique ça le fait pas .. )

Edited by shivamindi

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, shivamindi a dit :

tu vas être au niveau de l'humidité atmosphérique ... externe ou presque

Il va être à un degré d'équilibre dépendant de l'humidité ambiante, nuance :23:

Pour 75% d'humidité ambiante le bois se stabilise à environ 14%. Une fois ébauché et mis au sec, le futur arc sera vite vers 10%. Vérifier le poids chaque jour, comme conseille justement le bon Ollivier... :icon_super:

humidité de l'air

degré d'humidité

30%

5%

43%

8%

55%

10%

65%

12%

75%

14%

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, Corbeau a dit :

Il va être à un degré d'équilibre dépendant de l'humidité ambiante, nuance :23:

bon ,ok avec ta nuance ! :23:

ceci dit , perso , jamais je ne rentrerais du bois entreposé en batiment ouvert et non chauffé pour l'ébaucher et l'équilibrer le lendemain ou le surlendemain car le bois ne sera pas a point .... donc , je stocke mon bois a un degré d'humidité ambiante qui me permet d'y aller tout de suite autant que possible ...

pour moi c'est min 5/10 jours en milieu vraiment sec après ébauche avant d'équilibrer dans ce cas là ... :spamafote:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Pozzo a dit :

il me semble que la résine cristallise au bout d'un "certain temps" provoquant ce genre de cassure

a ma connaissance  , pas de résine dans l'if ... même si il est classé en résineux ..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/09/2016 à 08:19, PEDRO a dit :

J'ai une billette de sureau , mais j'ai un peu peur de m'y attaquer, vu son reflexe. Félix, je mettrai une photo, tu me diras ce que tu en penses.

 

Voilà la photo.........

IMG_9429.JPG

Il me semble qu'il est possible de diminuer le reflex initial de la pièce par un passage vapeur sous contrainte. Disons que c'est ce que je tenterai après avoir un peu dégrossi l'ébauche (dans ce cas-là, je garderai bien sûr quand même un peu de reflex mais juste le minimum syndical pour bien anticiper sur la suite)... Cela dit, je n'ai jamais essayé le sureau (hein ? euh non je ne suis pas Felix:pardon:)... 

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, shivamindi a dit :

bon ,ok avec ta nuance ! :23:

ceci dit , perso , jamais je ne rentrerais du bois entreposé en batiment ouvert et non chauffé pour l'ébaucher et l'équilibrer le lendemain ou le surlendemain car le bois ne sera pas a point .... donc , je stocke mon bois a un degré d'humidité ambiante qui me permet d'y aller tout de suite autant que possible ...

pour moi c'est min 5/10 jours en milieu vraiment sec après ébauche avant d'équilibrer dans ce cas là ... :spamafote:

NB mon atelier n'est pas vraiment fermé non plus ... par où rentreraient les hirondelles :23:

blague à part, il est dans une grange.

mais 1 j'habite en Dordogne,

2 le taux d'humidité n'est pas vraiment différent d'un bâtiment à l'autre (fermé ou pas) c'est du moins ce que dit l'hygromètre que j'ai ...  sauf évidemment lors de longue période de pluie, quoi que ... et l'hiver puisque je chauffe dans la maison (un peu quand même)

3 si j'en crois ce que je vois depuis qqs années sur ce forum, nombre d'entre vous fabriquent leurs arc à l'extérieur,' ne serait ce que parce que les dames n'apprécient que modérément les copeaux dans le séjour,) donc avec le même type d' "humidité ambiante" que moi 

 

Edited by Pozzo

Share this post


Link to post
Share on other sites

celà dit , effectivement, je ne pèse pas mes arcs  pour vérifier que leur poids est stabilisé,

je le ferai pour le (les) prochains ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un bon article sur ce sujet dans un des TBB il me semble... de mémoire (à moins que cela soient des réminiscences d'anciennes discussions sur PA...) le bon indice d'hygrométrie du bois pour travailler un arc est autour de 7-8%. Au dessous ça pète, au dessus ça prend du suivi de corde. Même en Dordogne, l'hygrométrie ambiante est suffisamment importante pour être "excessive" pour avoir les 7-8% théoriques idéaux. Mes constats sur la base d'une ébauche stockée plusieurs semaines en intérieur raisonnablement chauffé (19-20°) et bien aéré (VMC) : et bien dès le 1er jour l'arc perd plus de 20 grammes dans ma "hot box" (bête boite faite avec 4 plinthes et une ampoule de 80 wats, environ 40° à l'intérieur, gaffe quand même au risque d'incendie... c'est allumé en permanence... ) et il faut ensuite plusieurs jours à ce rythme (dégressif bien sûr) pour stabiliser. Je ne travaille l'arc qu'une fois stabilisé. Et dès que tu laisses l'arc plus d'une journée en dehors de la boite, il reprend du poids doucement. 

Attention quand même avec cette méthode à travailler très progressivement et bien faire "travailler" l'ébauche au fur et à mesure des coups de lime - ne pas chercher la pleine allonge trop vite sinon c'est sanction immédiate (paf)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Ollivier a dit :

le bon indice d'hygrométrie du bois pour travailler un arc est autour de 7-8%. Au dessous ça pète, au dessus ça prend du suivi de corde.

de mon côté , j'ai retenu 10/12% comme degré d'humidité idéal  ,ceci recouper par plusieurs sources . je crois que 7 % c'est bas ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

grand merci à tous,

je vais essayer de me souvenir de tout ça,

bien pratique le petit tableau de corbeau :12:

la suite au(x) prochain(s) arc(s)...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, shivamindi a dit :

de mon côté , j'ai retenu 10/12% comme degré d'humidité idéal  ,ceci recouper par plusieurs sources . je crois que 7 % c'est bas ...

Oui 7% c'est probablement un peu bas pour une moyenne générale, et c'est à pondérer selon les essences ... D'après quelques lectures l'Hickory par exemple serait  au top de sa forme à 6%, à 10% il prendrait un suivi de corde significatif (je n'ai jamais pratiqué cette essence toutefois - d'où le conditionnel). Je soupçonne fortement le Robinier d'être de la même trempe compte tenu de sa bonne réaction à la cuisson au décapeur. Par ailleurs l'humidité n'a pas le même effet en tension qu'en compression, donc là encore selon la nature du bois cela aura un effet différent selon que le bois est plutôt performant en tension ou en compression. A titre personnel n'ayant pas de testeur d'humidité, je fonctionne de manière empirique, si le bois ne perd plus de poids  2-3 jours d'affilée dans ma hot box je peux y aller - ce qui peut prendre une bonne semaine... Je n'ai jamais eu de casse, mais aucune idée non plus du taux d'humidité réel du bois. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Ollivier a dit :

c'est à pondérer selon les essences ... D'après quelques lectures l'Hickory par exemple serait  au top de sa forme à 6%, à 10% il prendrait un suivi de corde significatif (je n'ai jamais pratiqué cette essence toutefois - d'où le conditionnel).

 oui , assez d'accord avec tes remarques et nuances ...

j'ai lu les mêmes conseils de facteurs utilisant l'hickory ... et ça doit être vrai  aussi pour d'autre bois .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×