Corbeau

Houx là là :-)

122 posts in this topic

il y a 26 minutes, Gérard Heutte a dit :

et "longtemps" : 10 minutes, 20 minutes ???

Je n'ai jamais pratiqué mais j'ai un bout d'orme sympa donné par Lyvelinois et je ne voudrais pas le massacrer...

Merci à vous tous pour ces infos.

Tu veux courber quoi / quelle épaisseur ?

Pour moi "longtemps" à température insuffisante ne sert pas à grand chose, mais il est vrai que je ne courbe que de faibles épaisseurs habituellement. Le bois se plastifie vers 150+°C, le décapeur va plus haut que ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, fabrice le pictavien a dit :

je prend bien note de tout ça, 

merki :23:

 

Il y a aussi un autre moyen pour produire de la vapeur : c'est d'utiliser une décolleuse de papier peint, initialement prévue pour un autre usage (donc décoller du papier peint mais on peut aussi nettoyer des tapis ou des sièges de voiture etc.). Ça n'est pas très cher, c'est multi-usage (donc ça peut servir pour divers travaux dans la maison) et ça permet de ne pas encombrer les réchauds de la cuisine (et donc c'est plutôt bon pour la paix des ménages :23:)... 

Edited by Le Paresseux

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, shivamindi a dit :

très bel arc !! enfin un peu comme d'hab .. :original: :icon_super:

:hi:Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Corbeau a dit :

Tu veux courber quoi / quelle épaisseur ?

Pour moi "longtemps" à température insuffisante ne sert pas à grand chose, mais il est vrai que je ne courbe que de faibles épaisseurs habituellement. Le bois se plastifie vers 150+°C, le décapeur va plus haut que ça.

Je vais partir sur les bases suivantes :

Orme, flat bow pyramide, largeur aux fondus 35/40mm, largeur aux poupées 12/15mm, épaisseur  maxi 10 mm

--> Je dois redresser un peu l'ensemble surtout en latéral

--> Je voudrais donner un peu de reflex aux extrémités

Je voudrais juste savoir à quelle température on doit régler le décapeur pour pouvoir déformer le bois sans le cramer ???

Je n'ai malheureusement pas d'expérience dans ce domaine mais je pense partir sur la méthode avec un poids suspendu et une chauffe locale pour le bouzin plie "tout seul" sous l'action du poids...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je "règle" la température du décapeur  en  le maintenant à une distance convenable du bois et en le promenant doucement sur la surface à courber que je huile de temps en temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Corbeau a dit :

Tu veux courber quoi / quelle épaisseur ?

Pour moi "longtemps" à température insuffisante ne sert pas à grand chose, mais il est vrai que je ne courbe que de faibles épaisseurs habituellement. Le bois se plastifie vers 150+°C, le décapeur va plus haut que ça.

Je me suis mal exprimé. Par longtemps je voulais dire patiemment , ne pas vouloir aller trop vite. il est évident que chauffer à 60° pendant 7 heures, ça ne sert à rien. Un arc n'est pas un gigot d'agneau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Gérard Heutte a dit :

épaisseur  maxi 10 mm

Ça me semble peu pour garder des extrémités rigides et des courbures qui tiennent.

Il y a 3 heures, Gérard Heutte a dit :

à quelle température on doit régler le décapeur

Certains décapeurs (dont celui que je viens d'acheter) ont un réglage digital de la T°, jusqu'à 700° voire plus... Je ne l'ai pas beaucoup utilisé encore, mais il semble, qu'il faille être vers le maxi. Pour ne pas brûler le bois j'utilise le système de papillote humide qui permet de chauffer fort sans brûler, avec diffusion de vapeur d'eau dans le bois, et je joue sur la distance comme Pedro. Quand je travaille "à sec" c'est pour des petites retouches.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dernier houx, une réplique très librement inspirée des arcs bushmen... Longueur 118 cm, largeur 15 mm, poids léger non mesuré. Pour autant il fait voler pas si mal ses petites flèches sans empennage roseau / frêne / bois de cerf de 16 g...

arc_deband2.JPG.796e8c1295f941e0210fa79214caf14c.JPG

arc_band2.JPG.a91f56b54a6aee77648895b501ef0ff0.JPG

arc_band1.JPG.72cb194df9d19f27d6ecced939c9edbf.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

bravo corbeau, je comprend pas ce qui se passe de mon coté avec le houx ... mes 7 branches/billettes de houx récoltées et épluchées il y a une semaine et demie, ont déjà littéralement toutes ""explosées""  ... des fissures prononcées qui les rendent inutilisables ... :unknw:

je peux mettre des photos si sa intéresse quelqu'un 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites

ta procédure est trop rude ,  le bois au contact de l'air sèche plus vite qu'au centre de ta branche  ce qui provoque l'éclatement! .... faut faire progressif et ne pas écorcer direct , placer le bois dans un endroit frais et ventilé pour assurer une perte d'eau progressive et aussi uniforme que possible ( c'est pour cela que l'on met de la peinture ou de la paraffine aux extrémités des branches coupées )

si tu ne peux pas assurer une procédure de ce type pour x raison , il reste la procédure de séchage rapide après ébauche au plus près des côtes définitives !!  , cela évite généralement les fissures car le bois est trop fin pour présenter d'importante différence d'hygrométrie en son sein  ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sympa cet arc bushmen ! Apparemment, tu as utilisé de la cordelette en lin de GSB pour faire la corde ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Le Paresseux a dit :

Sympa cet arc bushmen ! Apparemment, tu as utilisé de la cordelette en lin de GSB pour faire la corde ?

Oui, car elle possède un air "rustique", que l'arc est peu puissant et n'est pas destiné à une véritable utilisation (déco)...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, fabrice le pictavien a dit :

mes 7 branches/billettes de houx récoltées et épluchées il y a une semaine et demie, ont déjà littéralement toutes ""explosées""  ... des fissures prononcées qui les rendent inutilisables ... :unknw:

Je n'ai pas eu ce genre de problème car j'ébauche après écorçage. J'en ai eu d'autres : vrillage notamment.

Comme dit shivamindi, il faut :

Il y a 8 heures, shivamindi a dit :

assurer une perte d'eau progressive et aussi uniforme que possible

Sauf que, si on n'écorce pas et ...

Il y a 8 heures, shivamindi a dit :

... que l'on met de la peinture ou de la paraffine aux extrémités des branches coupées...

... ça ne sèchera pas car l'écorce est étanche, ou alors il faudra des années.

J'ai remarqué que la perte d'eau était massive sur le houx (1/3).

Une méthode possible si on ne souhaite pas ébaucher pourrait être :

1- écorcer

2- enduire les extrémités

3- emballer le bois dans quelque chose qui ralentira le séchage sans pour autant le bloquer (film plastique perforé ? papier ?)

4- et surtout garder le bois au frais au moins une semaine et contrôler la perte de masse...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Corbeau a dit :

Sauf que, si on n'écorce pas et ...

... ça ne sèchera pas car l'écorce est étanche, ou alors il faudra des années.

Humm... Vraiment ?... J'ai cueilli une billette d'orme (en gros : 2 m de long et une douzaine de cm de diamètre) il y a + d'1 an et demi et n'ai volontairement ni écorcé ni ébauché dans la foulée (je craignais des soucis de vrillage dont l'orme est coutumier, à ce qu'on entend). 2 coups de colle à bois aux extrémités comme d'hab' + séchage lent en extérieur sous abri. Hier, après 2 longs traits fait à la tronço tout du long de part et d'autre, je fends à l'aide d'un coin et tout se passe sans problèmes (j'obtiens donc 2 demi-billettes potables pour la facture).

L'intérieur des billettes est sec au toucher d'ou j'en déduis que le bois a quand même séché (malgré une écorce il est vrai plutôt épaisse)...   

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Le Paresseux a dit :

j'en déduis que le bois a quand même séché

Probablement. Mais en 1 an et demi, quand même...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est sûr : je n'ai pas voulu prendre de risques. Et ça n'était pas non plus un énorme tronc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Corbeau a dit :

. ça ne sèchera pas car l'écorce est étanche, ou alors il faudra des années.

ce que tu dis est tout a fait exact .... c'est long . mais comme ça si je n'ébauche pas de suite , mon  bois ne se ruine pas en tout cas . ensuite je peux prélever dans mon stock en fonction de mes envies et sans stresser en me disant que ça doit être ébauché dans les heures qui viennent si je veux pas voir des fentes partout..... :blink: :10:

si il s'est écoulé peu de temps  , le bois est très humide quand j'ébauche ,  sur d'autres billettes le bois est  " presque sec " sur 8/12 mois .

sur des essences qui fendent facilement ( genre aubépine  ) on gagne a les laisser reposer un peu avant ébauche je crois car même si c'est encore humide , il y a déjà eu une perte d'eau qui limite le choc hydrique

ps: sur des troncs de bonnes tailles , genre 20/25 cm de diamètre , je refend en 4 sans écorcer en général sinon il faut effectivement des années..

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci pour vos réponses ... j'oubliais aussi que j'ai encollé les extrémités à la colle à bois ... 

tant pis, je vais les garder quand même pour en faire peut être des plaquettes/manche de couteau etc ... 

ou à voir, joindre 2 billettes ... dans le lot on sais jamais :unknw:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, fabrice le pictavien a dit :

ou à voir, joindre 2 billettes ... dans le lot on sais jamais :unknw:

Ou suivre les fentes principales pour débiter le bois, voire à la limite, pourquoi pas, tenter un arc avec une fente sur le dos - c'est plus un problème esthétique qu'autre chose, car la fente respecte le fil du bois... Tant qu'elle n'est pas proche du bord de la branche, la solidité n'est pas impactée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎26‎/‎02‎/‎2017 à 20:02, Gérard Heutte a dit :

Bonjour,

Avec un décapeur thermique, ça donne quoi comme genre de température "chauffer assez fort"  : 150°C ???

et "longtemps" : 10 minutes, 20 minutes ???

Je n'ai jamais pratiqué mais j'ai un bout d'orme sympa donné par Lyvelinois et je ne voudrais pas le massacrer...

Merci à vous tous pour ces infos.

Salutations

trouvé dans The traditionnal bowyer's bible n°4, article de Marc St Louis, le bois se plastifie vers 175 °C (350 °F), et à un autre endroit, il indique que la température de surface atteint environ 200°C dans ses expérimentations.

Du coup, avec mon décapeur à réglage de température, je le mets vers 220°C, et je chauffe en déplaçant continuellement sur toute la zone traitée pour ne pas noircir le bois. (je ne le fait pas systématiquement, mais il m'est arrivé en plus d'utiliser un thermomètre infrarouge sans contact pour vérifier la température de surface du bois.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now