Jump to content
Minimi-nc

Mon Premier Flatbow En Frêne

Recommended Posts

voilà le second en frêne de la même bille de bois. Arc de 67 pouce et 36 lb à 28 d'allonge. Renfort en bois de chevreuil et poignée en cuir. Les photos la semaine prochaine :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je déterre ce sujet une nouvelle fois car je viens de voir un lien de degenpy qui cuit son arc en noisetier ( les branches)  au décapeur thermique en contrainte reflex ce qui lui assure une augmentation de la puissance de son arc . Vous pensez que ca peut marcher sur du frêne ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Minimi !

Pour le noisetier ça avait vraiment bien marché, j'avais gagné 10# après la cuisson et après un rééquilibrage le gain final était plus de 5# (j'avais volontairement baissé la puissance). Encore aujourd'hui je ne tir qu'avec cet arc et la puissance n'a pas bougé (40#) et l'arc n'a pas pris de suivie.

J'avais également tenté sur un frêne mais le résultat était beaucoup plus mitigés, la puissance que j'avais gagné à la cuisson (6#) à complètement disparue et aujourd'hui je ne tir plus avec cet arc devenu trop mou. Mais bon je pense que le soucis viens plutôt de la qualité de mon bois, il est moins dense que mon noisetier et se raye à l'ongle sans problème. Les frênes sont malades dans ma région, y'a peut-être un lien ?

Sinon à ce qu'on m'a dit le frêne prend bien la cuisson, je pense que si c'est fait lentement et délicatement ça ne peut pas faire de mal !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil, j'ai essayé de cuire un frêne mais ça n'a pas tenu. il a repris son suivi de corde comme avant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ici dans le Tarn je récupère du frêne qui pousse à 700m d'altitude et je le trouve assez dense bien que rien à voir avec la billette de robinier que je travaille actuellement ^^. En tout les cas merci beaucoup pour cette technique de chauffe qui n'a pas l'air risqué pour un novice ^^. Je vais commander mon décapeur thermique ;) . D'ailleurs tu l'utilises à quelle puissance ou plutôt à quelle température ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui rien à voir avec le frêne que je travail en effet, et c'est sans doute mieux ! D'ailleurs j'ai jamais tenté le robinier mais tout le monde dit qu'il prend à merveille la cuisson.

Alors niveau puissance et température je n'en ai aucune idée, ce qui compte c'est la distance à laquelle tu cuit ton arc, en gros si ton décapeur est plus puissant il vaudra mieux le tenir loin de l'arc sinon tu auras vite fait de cramer le bois. Sur mon décapeur j'ai deux réglages de puissance et j'utilise la plus faible.

La technique n'est pas risquée du tout si tu penses à faire des essais avant de t'attaquer à la cuisson de ton arc. Après c'est surtout une question de patience, c'est long la cuisson, pour le noisetier j'avais fait une heure chaque branche, mais bon si tu es mordu par la facture d'arc tu ne dois pas être à quelques heures prêt passée sur ton arc !

Edited by Degenpy
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai tenté la cuisson du frêne (sur un long bow) et il m'a semblé que le dos de l'arc était plus "résilient" une fois débandé. Je l'ai cuit en 2 fois et j'ai minuté les passages au décapeur : en tout 15 minutes sur chaque branche. Pour l'instant, l'arc a un suivi de moins d'1 pouce (2 pouces après le tir). Après, je ne sais pas si j'ai cuit assez longtemps : j'y referai bien un énième passage (histoire aussi que le bronzage soit plus uniforme) mais je me dis que c'est plus raisonnable de laisser l'arc tel quel et de passer à un autre projet. Pour cuire, le truc est d'être à la bonne distance du bois (ni trop ni trop peu) et de ne pas y aller trop vite (histoire que le bois chauffe bien en profondeur)(pour m'assurer que ça chauffait assez, je touchais le bois de temps à autre). Ne pas oublier également d'y appliquer un peu d'huile de lin entre les chauffes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/3/2016 à 16:27, Degenpy a dit :

Ah oui rien à voir avec le frêne que je travail en effet, et c'est sans doute mieux ! D'ailleurs j'ai jamais tenté le robinier mais tout le monde dit qu'il prend à merveille la cuisson.

Alors niveau puissance et température je n'en ai aucune idée, ce qui compte c'est la distance à laquelle tu cuit ton arc, en gros si ton décapeur est plus puissant il vaudra mieux le tenir loin de l'arc sinon tu auras vite fait de cramer le bois. Sur mon décapeur j'ai deux réglages de puissance et j'utilise la plus faible.

La technique n'est pas risquée du tout si tu penses à faire des essais avant de t'attaquer à la cuisson de ton arc. Après c'est surtout une question de patience, c'est long la cuisson, pour le noisetier j'avais fait une heure chaque branche, mais bon si tu es mordu par la facture d'arc tu ne dois pas être à quelques heures prêt passée sur ton arc !

en tout les cas merci de tout ces conseils. Déjà un an que je me passionne pour la facture d'arc et 2 arcs à mon actif. Les choses auraient été bien différentes sans ce forum !!! merci à tous !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×