Jump to content
Passionné

Clé De Détente D'arbalète

Recommended Posts

Dans google tapez :balestra gubbio

C'est exactement ça corbeau, je ne suis pas dans une démarche de reproduction historique, non pas que ça ne m'intéresse pas bien au contraire mais le temps, les moyens d'investissements et les connaissances à acquérir sont trop importants pour m'engager dans ce genre de démarche (déjà je pars sur un arc carbone alors bon... ).

Je vise la réalisation d'une arbalète fonctionnelle avec laquelle je peux réaliser quelques séances de tirs sans avoir peur de la mécanique et d'inspiration ancienne (je ne me suis pas encore décidé sur le design) d'ou le choix d'une noix et d'une clé de détente.

elle provient du net, ce sont des "balestra da banco" ou arbalètes de banc italiennes, utilisées en Italie. Je trouve ces arbalètes simplement sublimes !!!

Jetez un coup d’œil sur ce site, ça vaut le détour :wub:

http://www.verretta.com/

superbe effectivement....merci a vous!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais bien qu'il ne travaille pas en flexion, c'est pourquoi je signalais qu'il était faible dans ce genre d'effort.

Pas de compression de l'arbrier entre l'arc et la noix ? Peut être pas au point de flamber le bois : l'arbrier a sans doute plus de chance de casser en cisaillement / fendage.

Du coup un arbrier travaille comment ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du coup un arbrier travaille comment ??

J'attends les précisions de JMC...

Mais pour moi il y a forcément une compression entre le point d'appui de l'arc et ce qui retient la corde en position "armé". Mais j'imagine mal une rupture en compression genre flambage.

Dans les cas extrêmes, on peut imaginer que la noix (ou son axe) puisse fendre le bois de l'arbrier en cas de très fort poids d'arc et de conception gérant mal la transmission d'efforts sur le bois de l'arbrier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'attends les précisions de JMC...

Mais pour moi il y a forcément une compression entre le point d'appui de l'arc et ce qui retient la corde en position "armé". Mais j'imagine mal une rupture en compression genre flambage.

Dans les cas extrêmes, on peut imaginer que la noix (ou son axe) puisse fendre le bois de l'arbrier en cas de très fort poids d'arc et de conception gérant mal la transmission d'efforts sur le bois de l'arbrier.

Avec des renforts de tôle de 3 mm d'épaisseur de chaque coté ça devrait déjà limiter le risque ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec des renforts de tôle de 3 mm d'épaisseur de chaque coté ça devrait déjà limiter le risque ?

Certainement, pour éviter que l'axe de noix passe à travers les fibres du bois. Il faut regarder comment sont conçues certaines arbalètes, je manque grandement de références en la matière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le lien du site des arbalètes italiennes... Classieux, tout ça... Et la musique choisie est top... J'adore... :wub:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le lien du site des arbalètes italiennes... Classieux, tout ça... Et la musique choisie est top... J'adore... :wub:

Ca fait rêver n'est-ce pas ?! Sur une vidéo youtube l'une de ces arbalètes est donnée à 3 000 livres...

Le lien vidéo :

Je ne sais pas si les chiffres sont exacts vu les mensurations de l'arc et je ne comprends pas l'italien mais si c'est le cas ce genre de spectacle doit être assez impressionnant !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voila j'ai beaucoup réfléchis à cette histoire de bois cassant et il m'est venu une idée, faire une platine à partir d'un profilé d'acier carré creux, dont chaque coté fait 5 mm d'épaisseur donc costaud et évidé à certain endroit pour pouvoir l'incruster sur mon abrier et lui donner une certaine allure. L'arc et le mécanisme passerait par ce profilé et donc le bois n'aurait à encaisser aucune contrainte, c'est la tôle qui prend toute la tension entre l'arc et les axes des pièces puisque ma platine serai d'une seule pièce solidaire, elle même incrusté sur l'arbrier en bois.

Qu'en pensez vous ?

Edited by Passionné

Share this post


Link to post
Share on other sites

...... donc le bois n'aurait à encaisser aucune contrainte, c'est la tôle qui prend toute la tension entre l'arc et les axes des pièces puisque ma platine serai d'une seule pièce solidaire, elle même incrusté sur l'arbrier en bois.

Qu'en pensez vous ?

A priori, tu joues la sécurité à fond, bon principe... :29:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trop tècheunique pour moi, désolé... :unknw:

c'est moi qui présente les choses de manière pas très claire :109:

A priori, tu joues la sécurité à fond, bon principe... :29:

C'est ce que j'essaye en tout cas !

J'ai trouvé ce morceau de profilé pour ma platine, une lame de suspension de fourgonnette pour la détente et un cylindre d'acier 8 mm de diamètre pour mes axes. Il ne me manque plus que l'arc, la noix et j'attaque le chantier... mais il faudra attendre un peu...

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est moi qui présente les choses de manière pas très claire :109:

Un petit dessin vaut mieux q'un long discours :06: ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci d'avance... En plus, ça stimulerait un peu le forum qui s'est comme qui dirait un peu assoupi avec la chaleur... ( :fishing: ou :lazy: ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci d'avance... En plus, ça stimulerait un peu le forum qui s'est comme qui dirait un peu assoupi avec la chaleur... ( :fishing: ou :lazy: ?)

C'est l'effet canicule !

voila donc dans l'idée ce que ça donnerait, je précise que la platine finie ne ressemblera pas à çà, la c'est pour schématiser la chose :

l'arc passe par la fenêtre A, l'axe de la noix par le B et l'axe détente par le C.

de profil la platine ressemblerai à peu près à ça :

post-12692-0-18394900-1436451610_thumb.j

Edited by Passionné

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur le premier dessin, l'axe de la noix et l'axe de la détente me paraissent tous deux un peu éloignés de la fenêtre de passage de l'arc. Pour préciser, j'ai du mal à me représenter le plan d'ensemble de ton arbalète (ici en coupe pour le premier shema) :hmmm:. Le trait noir tout autour représente-t-il les limites du bloc bois ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La fenêtre d'arc est éloignée parce que l'allonge sera de 25 cm avec un petit arc carbone du commerce que je compte habiller de cuir. Désolé mais je n'ai pas tout saisi pour le trait noir sur le schéma en coupe.. L'effet canicule certainement :109:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous, je viens de nouveau solliciter vos connaissances en matière de mécanisme, d'acier etc... J'ai à ma disposition une lame de suspension pour les pièces mécaniques et de la tôle de blindage comme je l'ai dis dans le post. Mon petit soucis sont les traitements thermiques, je ne connais personne capable d'en réaliser, ma question est donc la suivante, est-il possible à partir de ces aciers de réaliser un mécanisme fonctionnel, durable, sans traitements thermiques sur les pièces usinées ? Ces aciers ont-ils déjà subis pour leur utilisation antérieur des traitements thermiques ? si c’est le cas est-ce négligeable ou non pour l'utilisation à laquelle je les destine ? Dois-je préférer un mécanisme avec beaucoup de pièce et subit-il moins de contraintes/frottements aptes à user les zones de contact q'un mécanisme simple 2 pièces noix/détente ? un simple polissage en règle de ces pièces avec des arrêtes pas trop vives sur des aciers de qualité suffit-il à prévenir cette usure ?

Je me doute bien que la réussite tient dans un savant mélange de tous ces facteurs réunis dont le traitement thermique fait partie mais peut-on faire quelque chose de durable sans ? Je me doute bien qu'avec ce genre de raisonnement je vais à contre courant de ce qui est le plus raisonnable :shy:

je viens de tomber sur ce genre de mécanisme, je trouve le principe de la "roue" intéressant pour ne pas endommager la détente. j'ai même pensé à un mécanisme style médiéval avec une "roue" en bout de queue de détente et une bague autour de cette roue que je pourrai changer dès qu'elle est trop usée. Que pensez vous de ce genre de mécanisme ?

post-12692-0-61016500-1437927860_thumb.g

Désolé ça fait beaucoup de question, j'essaye de m'instruire dans le domaine et faire des recherches mais je me pose encore plus de questions...

Amicalement,

Passionné

Edited by Passionné

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...