Jump to content
csl31

Pour Éviter Les Concours Cadeau

Recommended Posts

Suite à certains commentaires que j’ai eu après la mise en ligne de vidéos sur des concours d’avant (1991) et suite à certains résultats constaté sur certains concours, j’en viens à me demander si le tir Nature n’est pas en train de se dénaturer complétement.

En regardant l’évolution des classements, je fais le simple constat suivant :

2005, arc chasse, senior et vétéran confondu : 11 archers dépassaient les 1000 points

2005, arc droit, senior et vétéran confondu : 3 arches dépassaient les 1000 points

2010, arc chasse, senior et vétéran confondu : 18 archers dépassaient les 1000 points

2010, arc droit, senior et vétéran confondu : 9 arches dépassaient les 1000 points

2014, arc chasse, 25 seniors et 19 vétérans dépassaient les 1000 points

2014, arc droit, 13 seniors et 15 vétérans dépassaient les 1000 points

Alors je veux bien que les archers évoluent, mais est-ce que les difficultés de certains concours ne sont pas volontairement tirées vers le bas pour augmenter les chances de marquer des points ?

Depuis l’instauration des surfaces blessés mini et maxi sur les birdies, certains blasons (forêt de sherwood ou Chaptal « cap horn » pour ne citer qu’eux) ont carrément disparus de la circulation, car ils ont été déclassés, voir retirés de la liste. Du coup, on peut se retrouver avec des birdies à 5mètres qui sont plus gros que ce qu’on a pu connaitre jusqu’à 25mètres.

Et l’organisateur qui ose continuer à mettre des blasons avec des bestioles qui n’ont pas mangé, il risque de se voir boycotter ses prochaines manifestations, sous prétexte que les jeunes qui font leur premier concours, faut leur mettre des blasons accessibles pour ne pas les décourager.

Alors si en termes de relief et de technicité de terrain, tous les organisateurs ne sont pas logés à la même enseigne, je pense qu’il devrait être possible de proposer un niveau de difficulté plus constant.

Sur le 3D, on impose un niveau de difficulté obtenue à partir des zones tues et des distances.

Sur le Nature, on demande à ce que la distance totale se situe entre 525 et 550m.

Puisqu’on impose désormais des surfaces blessées mini et maxi, pourquoi ne pas instaurer une surface blessée totale moyenne ?

Ainsi, l’organisateur qui souhaite mettre des birdies généreux sera obligé de rogner la taille de certains autres gibiers.

Les surfaces blessées sont indiqués pour les blasons homologues, donc cela ne devrait pas être trop difficile pour les organisateurs de proposer un parcours d’une difficulté maitrisé.

Qu’en pensez-vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, mais ça c'est que pour ceux qui font des fois des "blessés" , pas pour nooooooooops :( je suis loin loin !!!

Grrr c'est clair que si on met que les saloper...... de blasons A.M.C. tout plat avec 1 cm de blessé de chaque côté des zones c'est à&é#@ !!!!!!!!!!!

Edited by Crifon

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'y vois aucune mise en cause personnelle CSL.

pas de soucis, je ne le prends pas mal.

Pour ma part, j'ai pratiqué de façon assidu entre 1989 et 1994, puis, je suis revenue en 2010, et que de changement.

Les mecs qui m'ont enseigné le tir à l'arc était justement de la race de ceux qui tiraient 70livres, et tu peux voir le parcour où j'ai fait mes début sur la video que j'ai mis en ligne.

lorsqu'on organise un concours dans mon club, depuis 2 ans maintenant, c'est moi qui choisit les blasons, et je peux t'assurer qu'il n'y a pas de cadeau.

et les archers moyens qui sont de passage ont du mal à comprendre pourquoi ils font 150 à 200 de moins que d'habitude.

Ce qui m'ennuie, c'est qu'avec des parcours de complaisance comme on en trouve parfois, il y a des archers qui prennent prennent des points qui leur permettent d'accéder au CDF à la place de ceux qui s'investissent vraiment, avec 15 participations par an, mais sur des terrains plus difficiles.

Donc effectivement, pour aller à Salmiech ou Ploeuc, tu ne te prépares pas sur des terrains de foot, mais le soucis, c'est que c'est celui qui s'est préparé sur ce type de terrain qui aura décroché sa place (surtout pour les jeunes où ils n'en prennent que très peu).

Mais il est aussi vrai qu'avec un entrainement sur des terrains techniques et difficiles, tu mets toutes les chances de ton coté pour marquer le jour du CDF. C'est peut être pour cela que mon club a eu 5 médailles au CDF nature en 2014

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très difficile de vouloir normaliser le tir nature.

Certes on veut éviter les parcours cadeau ( il y en a aussi bien dans le nord que dans le sud ).

Alors il faudrait peut déjà faire un vrai tri dans les blasons ( j'ai vu des parcours où des déclassés trainaient encore .....l'organisateur " finissait les stocks " .............. ).

Imposer une norme qui définirait un ration surface tué / surface blessé et déclasser les blasons non conformes.

Mais après il faudrait vouloir " imposer du relief " . Mais là du relief ça ne s'invente pas. Certains parcours n'en disposent pas.

C'est vrai que l'organisateur s'adapte aux remarques. Si on fait un parcours trop difficile techniquement ou trop physique ou trop cassant ( 3D ), les rangs s'éclaircissent d'année en année. Alors oui c'est vrai que l'on peut choisir ses parcours ( pour se qualifier on va aux plus faciles ) ( un peu comme on évitait le FITA en bord de mer , certains Field ).

Le matos évolue aussi. La technologie et les matériaux modernes permettent de tirer moins fort et on s'esquinte moins aussi. Les arcs sont plus sophistiqués. A contrario étant plus " rapides " ils sont plus exigeants pour les maîtriser.

Pour les AD et AC les scores montent pour plusieurs raisons :

- plus de compétiteurs que dans les années 90.

- la technique de tir tend pour les meilleurs vers la technique BB. Ca veut dire que ces archers là ( les meilleurs ) on la même technique qu'un BB ( arc perpendiculaire au sol , visée , séquence de tir...................).

- plus de soin accordé au matos ( réglage ,fibres pour les cordes , qualité des fûts bois..........).

Le parcours nature 3D évolue. Il passe du " concours dominical " à la compétition.

Il reste à le faire évoluer :

- respect du chrono.

- greffe fermant à 8h30.

- départ simultané à 9h.

- préinscription obligatoire.

- plus de pause repas-apéro-pinard le midi ( soit disant conviviale ).

Alors c'est vrai que les parcours faciles font que certains vont au France à la place d'autres. Mais ces biais existent dans d'autres disciplines ( mais si le quotas est de 30, on arrive des fois à y aller en étant 40 voir 45éme ).

Edited by ketene

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso, je n'ai jamais eu le plaisir de connaître le tir à l'arc étant "jeune".

Par contre, je ne pense pas que le fait de rendre le piquet utilisé par les jeunes aussi facile qu'une cible en salle à 8m soit de nature à rendre service au jeune et encore moins à la discipline.

Je vois surtout comme râleurs les dirigeants de clubs qui pensent subvention en conservant les jeunes plutôt qu'au développement de la discipline ou les parents qui trouvent le terrain trop accidenté car ce sont eux qui ne suivent pas, contrairement au jeune.

Je considère que le piquet blanc doit être assez facile pour découvrir, en y incluant 1 ou 2 plus technique (un trou ou un tas de bois intermédiaire suffisent).

Là ou il y a découragement pour le jeune, c'est le fait de chercher ses flèches à chaque cible ou de casser. C'est un problème de sécurisation de la cible et de choix de l'angle de tir, pas de difficulté technique du tir !

J'ai eu souvent des jeunes dans mon peloton et il arrive qu'ils soient totalement perdus. Au bout de quelques cibles, il suffit de lui expliquer simplement le pourquoi de son échec et la solution technique pour y remédier pour qu'il se fasse à nouveau plaisir sur les cibles suivantes (si le jeune est réceptif).

De même, laisser partir des pelotons entiers de jeunes qui vont transformer le concours en concours de pailles alors que le but recherché était en fait de faire des points est un non sens. A la fin de la journée, le sentiment de frustration l'emporte. En plus, c'est source de bouchons (et donc de râleurs).

En ce qui concerne les terrains, chacun fait avec ce qu'il a. Je suis opposé à la FITAtisation de toutes les disciplines parcours où la moindre branche est un scandale parce qu'il faut poser un genou à terre pour tirer. C'est le résultat de la stérilisation de la discipline et, malheureusement, certains championnats de France font la même chose. Là aussi, les chasseurs de points n'ont pas leur place et le CF se doit d'être au niveau d'un CF, pas au niveau des râleurs.

Mais discuter de ce sujet fait probablement de moi un râleur aussi...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'amène mon petit grain de sel d'archer dominical :06: ; plutot que de chercher à normaliser les parcours, serait-il stupide d'augmenter le nombre de scores pour la qualif (ou encore une moyenne meilleur/moins bon score) ?.

Actuellement c'est la moyenne sur 3 meilleurs scores alors que les compétiteurs dans l'âme en font au moins une dizaine par an ? :shifty:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, il y a l'évolution des pratiquants des disciplines de parcours, l'évolution du matos. C'est toujours difficile de concilier règles justes, garder une hétérogénéïté des parcours et essayer de classer tout ce petit monde.

Et puis c'est pénible en tant qu'organisateur de se casser le dos à trimballer des buttes de tir nature, de gérer le casse tête du règlement, la sécu, la bouffe, griller son week end pour les autres. Donc pensons à ce que le nature c'est aussi des clubs/compagnie, des archers et autres bénévoles qui se décarcassent pour nous faire plaisir ou rager dans le bon sens du terme.

En nature il a fallu redonner envie à revenir sur ce type de parcours. Il y a bien sûr toujours des extra terrestres du tir à l'arc mais je trouve qu'il y a plus d'archers qui s'entraînent, qui connaissent le matériel ceux qui tapent ils sont bons et travaillent.

Il y a les conditions meteo aussi, faire un piquetage sur des postions complexe et le jour J sous la flotte a avoir juste le piquet de tir pour péniblement tenir une position, la sécurité c'est important.

Les blasons c'est une chose mais l'art et le jeu du piqueteur fait beaucoup sur un parcours.

Bref c'est clair il n'y a rien de plus flou, ce qui est sûr c'est que c'est pas simple :06:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste un avis.

Un parcours facile pour les uns ne l'est pas forcément pour d'autres.

On peut péter des scores sur des parcours compliqués et s'étonner soi-même, car ce jour là tout va bien et à contrario, ne pas faire autant que ce qu'on pense valoir sur des réputés faciles.

J'aime bien les parcours variés avec des contre-hauts des contre-bas, des loins à plat, des très près.

Il faut éviter les multi-punitions : Loin, petite, pas de gras au-dessus et au dessous de la zone tué, contre haut ou bas, avec des branches sur le chemin et pas de tir compliqué. Dans ce cas, seuls les très bons sortiront leur épingle du jeu, les autres casseront, chercheront et ... point ne reviendront.

Edited by Tontondesof

Share this post


Link to post
Share on other sites

A lire les remarques de chacun, essayer de vous mettre à la place des membres de la commission, qui doivent satisfaire : les nostalgiques des parcours "type chasse", ceux qui veulent que l'on normalise encore plus, ceux qui souhaitent que cela soit plus accrocheur pour les jeunes etc ....................

nous ne pourrons jamais contenter tout le monde, je crois que c'est chaque organisateur qui doit dans ses implantations amener cette variété de situation qui va faire plaisir au plus grand nombre.

Je crois que c'est ce que nous essayons de faire sur notre concours avec surtout un non cumul des difficultés sur une cible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite à certains commentaires que j’ai eu après la mise en ligne de vidéos sur des concours d’avant (1991) et suite à certains résultats constaté sur certains concours, j’en viens à me demander si le tir Nature n’est pas en train de se dénaturer complétement.

En regardant l’évolution des classements, je fais le simple constat suivant :

2005, arc chasse, senior et vétéran confondu : 11 archers dépassaient les 1000 points

2005, arc droit, senior et vétéran confondu : 3 arches dépassaient les 1000 points

2010, arc chasse, senior et vétéran confondu : 18 archers dépassaient les 1000 points

2010, arc droit, senior et vétéran confondu : 9 arches dépassaient les 1000 points

2014, arc chasse, 25 seniors et 19 vétérans dépassaient les 1000 points

2014, arc droit, 13 seniors et 15 vétérans dépassaient les 1000 points

Alors je veux bien que les archers évoluent, mais est-ce que les difficultés de certains concours ne sont pas volontairement tirées vers le bas pour augmenter les chances de marquer des points ?

Depuis l’instauration des surfaces blessés mini et maxi sur les birdies, certains blasons (forêt de sherwood ou Chaptal « cap horn » pour ne citer qu’eux) ont carrément disparus de la circulation, car ils ont été déclassés, voir retirés de la liste. Du coup, on peut se retrouver avec des birdies à 5mètres qui sont plus gros que ce qu’on a pu connaitre jusqu’à 25mètres.

Et l’organisateur qui ose continuer à mettre des blasons avec des bestioles qui n’ont pas mangé, il risque de se voir boycotter ses prochaines manifestations, sous prétexte que les jeunes qui font leur premier concours, faut leur mettre des blasons accessibles pour ne pas les décourager.

Alors si en termes de relief et de technicité de terrain, tous les organisateurs ne sont pas logés à la même enseigne, je pense qu’il devrait être possible de proposer un niveau de difficulté plus constant.

Sur le 3D, on impose un niveau de difficulté obtenue à partir des zones tues et des distances.

Sur le Nature, on demande à ce que la distance totale se situe entre 525 et 550m.

Puisqu’on impose désormais des surfaces blessées mini et maxi, pourquoi ne pas instaurer une surface blessée totale moyenne ?

Ainsi, l’organisateur qui souhaite mettre des birdies généreux sera obligé de rogner la taille de certains autres gibiers.

Les surfaces blessées sont indiqués pour les blasons homologues, donc cela ne devrait pas être trop difficile pour les organisateurs de proposer un parcours d’une difficulté maitrisé.

Qu’en pensez-vous ?

Que l'on doit etre à je ne sais combien de sujets traitant cette question depuis la création du forum ...

juste pour mémo , il n'y a pas qu'en nature que l'on impose un cumul de distance , en 3D également et c'est meme encore plus pervers dans cette discipline.

En nature tu as de mini maxi en fonction de la taille des blasons, en 3D, rien. tu peux très bien mettre un bison à 10m si cela t'amuse rien ne t'en empche tant que tu rentres dans les coef..

Edited by nico45 1%

Share this post


Link to post
Share on other sites

A lire les remarques de chacun, essayer de vous mettre à la place des membres de la commission, qui doivent satisfaire : les nostalgiques des parcours "type chasse", ceux qui veulent que l'on normalise encore plus, ceux qui souhaitent que cela soit plus accrocheur pour les jeunes etc ....................

nous ne pourrons jamais contenter tout le monde, je crois que c'est chaque organisateur qui doit dans ses implantations amener cette variété de situation qui va faire plaisir au plus grand nombre.

Je crois que c'est ce que nous essayons de faire sur notre concours avec surtout un non cumul des difficultés sur une cible.

CQFD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que l'on doit etre à je ne sais combien de sujets traitant cette question depuis la création du forum ...

juste pour mémo , il n'y a pas qu'en nature que l'on impose un cumul de distance , en 3D également et c'est meme encore plus pervers dans cette discipline.

En nature tu as de mini maxi en fonction de la taille des blasons, en 3D, rien. tu peux très bien mettre un bison à 10m si cela t'amuse rien ne t'en empche tant que tu rentres dans les coef..

Déjà vu sur un parcours du Luberon. Un bison a moins de 18 mètres et plus loin un chamois à 35 (c'était encore 35m max).

Un autre en RP, un croco à moins de 15 mètres et ensuite deux petits lapins (tout petits) à plus de 20.

Faut bien rigoler !

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

moi c'est tout ce que je viens de lire qui me plait dans le tir à l'arc.

les tirs à plat de loin,les tirs à plat de prés, les tirs montants de loin, les tirs montant de prés, les tirs descendants de loin, les tirs descendants de prés, les grosses bètes de loin, les grosses bètes de prés, les petites bètes de loin, les petites bètes de prés.

en fait dans une saison je trouve trés bien d'avoir un panel de parcours facile, moyen et difficile.

ça évite de s'emmerder et ça permet de progresser.

de mème pour l'organisation des gréffes moi je pense que chaque organisateur doit garder la liberté d'ouvrir et de fermer à l'heure qu'il décide en fonction de son organisation, dans une saison on a des départs simultanés et des départs échelonnés, les deux se passent toujours trés bien.

je pense aussi qu'il faut la pose repas de midi car nous tirons 42 cibles et sans une pose de 35 minutes les dernière cibles seraient plus difficiles physiquement.

pour la pose c'est pareil il y a des organisateur qui ne propose pas d'alcool a midi et bien je respecte tout à fait cela, pour ce qui le propose, moi j'aime bien prendre un apéro avec les amis en discutant du parcours puis un verre de vin avec les grillades et les frittes.

c'est toutes ces différences qui font la magie du parcours nature et il faut les respecter plutot que de vouloir les changer.

il y a tellement de parcours different dans une saison que tout le monde doit pouvoir y trouver son bonheur.

voila mon point de vue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et accessoirement l'évolution citée dans le premier post peut avoir d'autres causes, comme une évolution sensible des méthodes d'entrainement pour ceux qui souhaitent progresser ... Et les deux entraineurs de l'équipe de France n'y sont peut-être bien pas étrangers en insufflant un peu de compétitivité dans les disciplines de parcours.... !

Et il reste de la place pour ceux qui veulent se faire plaisir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ahhhhhhh !!!!

TANGENT; TANGENT, ........ TANGENT.

Il n'y a pas d'équipe de France de Tir Nature.

Il n'y a pas d'équipe de France de Tir 3D.

Il y a une équipe de France de Tir 3DI, certes, dont vraisemblablement plus de la moitié des camarades archers qui la composent ne font jamais, jamais-jamais, de Tir Nature (n'aiment pas, ce qui ne se discute pas [les gouts, les couleurs]; ou, "30 secondes pour tirer, dans une zone, c'est pas du tir, et patati et patata ..").

Mais s'il faut que ce soit aussi grâce à nos élites fédérales (elles sont tellement présentes sur la saison): amen.

Il ne me semble pas avoir évoqué d'équipe de France de tir nature, quant au reste des arguments, si tu pouvais trouver autre chose que de la dialectique de café du commerce et par le petit bout de la lorgnette en plus, ce serait pas mal !

Et accessoirement, ce n'est pas la peine de hurler... Question de nétiquette ;)

Et je reformule, persiste et signe les entraineurs de l'équipe 3DI - tout le monde en dehors de toi aura compris, mais bon... - ont peut-être bien influencè une élévation du niveau en modernisant l'entrainement en parcours !!!

Je n'ai rien dit de plus, le reste n'engage que toi ! Merci de d'éviter de m'attribuer d'autres sous entendus....

Et effectivement le tir Nature ne convient pas à tout le monde, chacun son truc et c'est bien ainsi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mes yeux deux possibilités s'offrent aux archers qui participent à des concours, que ce soit "Nature", "3D", "Campagne", etc :

  1. Je fais des concours pour faire des points, monter sur les podiums et pouvoir me qualifier aux différents championnats de France / Europe / Monde (rayer la ou les mentions inutiles), dans ce cas je connais les règles et même si elles ne me conviennent pas je fais comme les autres archers, je les respecte, et je mets tout en œuvre pour faire mieux que les autres au travers d'un entrainement approprié à ma discipline.
  2. Je fais des concours car c'est l'occasion pour moi de retrouver des amis d'autres clubs / compagnies avec qui passer une bonne journée en bonne compagnie, dans ce cas je me moque royalement des difficultés du terrain et je sais que si je ne respecte pas les règles (chrono, etc.) je risque d'être disqualifié mais bon, OSEF puisque je ne viens pas pour cela.

Chacun y va avec sa motivation mais l'une n'empêche pas, fort heureusement, l'autre.

Je profite de ce post, même si je le fais systématiquement de vive voix à chaque fois que je participe à un concours, pour remercier les nombreux organisateurs qui se cassent le [AUTO-CENSURE] pour proposer des parcours divers et variés le dimanche à des archers dont certains sont bien souvent peu reconnaissants.

Comme d'habitude, cela n'est que mon humble avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pas de soucis, je ne le prends pas mal.

Pour ma part, j'ai pratiqué de façon assidu entre 1989 et 1994, puis, je suis revenue en 2010, et que de changement.

Les mecs qui m'ont enseigné le tir à l'arc était justement de la race de ceux qui tiraient 70livres, et tu peux voir le parcour où j'ai fait mes début sur la video que j'ai mis en ligne.

lorsqu'on organise un concours dans mon club, depuis 2 ans maintenant, c'est moi qui choisit les blasons, et je peux t'assurer qu'il n'y a pas de cadeau.

et les archers moyens qui sont de passage ont du mal à comprendre pourquoi ils font 150 à 200 de moins que d'habitude.

Ce qui m'ennuie, c'est qu'avec des parcours de complaisance comme on en trouve parfois, il y a des archers qui prennent prennent des points qui leur permettent d'accéder au CDF à la place de ceux qui s'investissent vraiment, avec 15 participations par an, mais sur des terrains plus difficiles.

Donc effectivement, pour aller à Salmiech ou Ploeuc, tu ne te prépares pas sur des terrains de foot, mais le soucis, c'est que c'est celui qui s'est préparé sur ce type de terrain qui aura décroché sa place (surtout pour les jeunes où ils n'en prennent que très peu).

Mais il est aussi vrai qu'avec un entrainement sur des terrains techniques et difficiles, tu mets toutes les chances de ton coté pour marquer le jour du CDF. C'est peut être pour cela que mon club a eu 5 médailles au CDF nature en 2014

Bonjour c'est drôle ça ! Nous devons nous connaître j'ai reconnu Pierre Guil...te Jean Luc P...z Giovanni Ca...es j'ai commencé en 1990 dans le club de chasseneuil avec Guy Cha... j'ai tiré assidûment jusqu'en 2008 puis apres une pose de 7 ans je suis reparti ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi c'est une crise d'adolescence tardive qui m'a fait arreter en 1994, puis j'ai repris en 2010.

Ca fait plaisir de retrouver quelques anciens apres tout ce temps

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...