Jump to content
BlackWidowBow

Reflexion Sur Les Parcours 3D Nord/sud

Recommended Posts

Bonjour à tous,

En Picardie, cela fait quelques temps que tout le monde râle pour ce qui concerne la répartition un peu déséquilibrée des archers du nord de la Loire dans les classements nationaux. Tout le monde en parle ….

Afin d’avoir une vision factuelle de la situation, voyez quelques stats pour la catégorie SHTL 3D de la répartition des 40 archers sélectionnés pour le CF ainsi que sur les 100 premiers classés.

N'ont été pris en compte que les archers ayant bien validé au moins trois concours, pour ne comparer que ce qui est comparable.

Les 40 sélectionnés pour le CF

· PACA 8 · CENTRE 4· Rhone-alpes 3· Pays de la loire 3· Aquitaine 2

· Languedoc-R 2· Poitou-charentes 2· Franche-comté 2· Midi-P 1

· IDF 4 · Picardie 3 · Flandres 2· Bretagne 2· Normandie 1· Champ ard 1

Appréciez le résultat : sans commentaires

- sud de la Loire 27 67,50%

- nord de la Loire 13 32,50%

Le même type d’exercice statistique a été fait pour les archers tirant en arc chasse senior homme, et la répartition est de : 75% au sud de la Loire..... sans commentaire

Ensuite quand on regarde les résultats du CDF, les bons sont toujours en têtes, cependant, de nombreux archers perdent leur place de manière vertigineuse ….

Il est temps que les ligues de Normandie, de Picardie et des Flandres réagissent et prennent conscience de la réalité....

Les archers du sud de la Loire ne sont ni meilleurs ni moins bons que ceux du nord, ce sont les concours qui sont plus difficiles, c'est devenu de notoriété plublique.

Pourquoi élévé constamment les coéf au dela du seuil minimal avec des pas de tir compliqués, pourquoi confectionner des parcours tordus et piégeux.

Au final les archers commence a ne plus se déplacer. Un exemple caractéristique dans le nord de l’Aisne, 60 archers cet été pour ce 3D alors que les autres 3D tournent à plus de 120 tireurs.

Au-delà des cumuls de distances et de coef, il s'agit aussi pour les organisateurs de prendre en considération nos conditions atmosphériques moins favorables et faire en sorte que nos concours permettent à nos archers de réaliser des scores honnêtes et réalistes.

Pour ne citer que deux cas révélateurs, les premiers représentants au classement des régions Picardie et Normandie font leur meilleurs qualif en régions Centre....

Nos plus gros "clients" que sont les archers de l'ile de France ne finiront par ne plus venir....et nous autres finiront par devoir faire 600kms aller-retour à chaque fois que l'on voudra aller pointer au CF.....

Plus généralement, Le tir nature et 3D sont des disciplines qui ne peuvent se développer que si on les rends accéssible.

En respectant les coefs logique et des pas de tir corrects, ces disciplines ne peuvent qu’attirer de nombreux archers.

Merci d’avoir pris le temps de lire ce message qui vous éclairera sur une vision factuelle et chiffrée de la situation actuelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est drôle, mais les mêmes réflexions (bien évidemment dans le sens contraire) sont faites au sud de la Loire.

Avec un peu de mauvaise foi (pas beaucoup :06: ), on peut interpréter les résultats différemment.

Dans le calcul, comment définir les archers du Sud de ceux du Nord : le centre étant au centre, pourquoi dans les calculs est-il au Sud ? Les Pays de la Loire, c'est le Sud ou le Nord ? Vu d'ici (Béarn profond), ce serait presque le grand nord.

Bizarrement, en fonction de la répartition choisie, on obtient une égalité parfaite.

Comme quoi, on fait dire ce qu'on veut aux chiffres.

J'arrête le mauvais esprit (quoi que...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ami je suis allé jusqu'au bout de ton exposé, mais tu dois avoir un drôle de clavier car tes références pour moi incompréhensibles ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

personnellement je me suis effondré au France et pourtant je viens de Normandie .

en 28 ans et après avoir vu , tirer en bretagne, normandie, un peu dans le pays de la Loire et maintenant en rhône alpes.

il n'y a pas de région plus dure qu'une autre c'est vrai il y a des parcours plus " faciles" mais c'est pas sur ceux la que ça marche le mieux..

personnellement la ou j' ai eu des records c'est sur les parcours réputés difficiles ( Rouen , prapoutel, marignier, cahagne, etc ....), mais c'est surtout la ou je me suis senti bien ou les organisateurs ont mis tous leurs coeurs dans le parcours.

A ce sujet la je vous invite à voir ce que fait le club de verson avec indialain :06: . il est de plus loin le plus difficile que j'ai vu et surtout le plus plaisant mais c'est sur celui la que j'ai eu pour la premiere fois 515 en arc droit.

pour conclure chaque région à ses atouts et difficultés, c'est la sensibilité envers le parcours de chacun qui intervient et permet la réussite ou non .

un parcours tout plat et aseptisé ne me vas pas mais avec des devers un pas de tir difficile voire une fenêtre de tir reduite .me vont .

:66:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben forcement, y a moins d archers de parcours au Nord qu au Sud, faudrait faire cette etude en pourcentage. Et y aussi moins de parcours et y fait moins beau et .... y en a marre de ce temps pourri. La

ca fait 15 jours qui fait super beau et on n a tres peu de concours , grr

Edited by Crifon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Étrangement, un copain Basque définissait la géographie de la France ainsi:

Au Nord de l'Adour, c'est l'étranger.

Au Nord de la Garonne, c'est l'inconnu..... :06:

Share this post


Link to post
Share on other sites

1ère question : est ce que les archers qui ralent sur la répartition Nord / Sud de la Loire savent exactement où passe la loire

Le choix de limite géographique de ces statistique est très contestable. Il faut tenir compte de la densité des clubs et des archers pratiquant le 3D, du nombre de compétitions organisées, de la topographie, de la météorologie, etc .....

Bref la valeur de ces données statistique est très contestable même si dans le fond je partage l'interrogation de nombreux archers concernant le manque d'homogénéité dans la difficulté des parcours sur tout le territoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah un sujet pop corn ....... :06:

notre ami oubli une chose, au nord de la loire, on nous refuse systématiquement les pelotons de TL en parcours ..

dans le sud je n'ai jamais eu de souci ..

comment veux tu qur le TL progressent dans le nord si le jour des concours on nous oblige à tirer avec des AD, BB ou CH....

vas tirer dans un peloton de 5TL de niveaux différents tu verras qu'il va se crer quelques chose , le meilleur va tirer les autres vers le haut ...

on échange des conseils....

après oui il faut le dire encore beaucoup de clubs par chez nous n'aiment pas les TL.. et m'entendre dire le soir, alors vous êtes content , on vous a soigné ......!!!

dans les clubs dès qu'un jeune veut passer en TL, on fait tout pour l'en dissuader .....

donc tout ça ne m'étonne pas ....

Edited by nico45 1%

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais bon les TL on s'en fout, ils servent à rien !!

:bounce: :banana: :66: :06: =@ :clapping: 8P 8P 8P

là tu as bien raison ..... on devrait meme interdire la catégorie en 3D ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca me rappelle un vieux sketch de Roger Pierre et Jean Marc Thibault qu'onpourrait paraphraser :

Nous autres , les nordistes , si on était meilleurs ... on vous aurait mis la pâtée, les sudistes.

Au fait, entre l'Est et l'Ouest, ça donne quoi les statisitiques ??? :whistling:

Share this post


Link to post
Share on other sites

sans porter de jugement sur quoi que ce soit, je peux dire que en Bretagne, parfois en effet on demande à limiter à 2 TL dans un peloton, pour des raisons de timing : les sans-viseurs tirent en moyenne 2 fois plus vite que les TL (jumelles, réglages etc...) qui exploitent logiquement leur minute de tir, et sur un parcours un peloton de 5TL crée rapidement des bouchons, cette règle est donc dictée pour un meilleur confort de l'ensemble des tireurs de la journée...

Pour en revenir au sujet j'avais déjà entendu dire par des gens de Tours et de plus au sud, sur des parcours par chez nous, que "plus au sud" le niveau était "un poil plus facile".

J'ai entendu la même chose tournée différemment : "on aime bien les parcours plus typés chasse avec des difficultés en Bretagne".

Après, perso je suis jamais descendu en dessous de Vallet (44) donc je n'ai pas d'avis objectif sur la question...

edit : en revanche il est marrant de constater qu'un sujet polémique soit créé par un nouveau membre pour son premier message... :06:

Edited by Towcat

Share this post


Link to post
Share on other sites

sans porter de jugement sur quoi que ce soit, je peux dire que en Bretagne, parfois en effet on demande à limiter à 2 TL dans un peloton, pour des raisons de timing : les sans-viseurs tirent en moyenne 2 fois plus vite que les TL (jumelles, réglages etc...) qui exploitent logiquement leur minute de tir, et sur un parcours un peloton de 5TL crée rapidement des bouchons, cette règle est donc dictée pour un meilleur confort de l'ensemble des tireurs de la journée...

Pour en revenir au sujet j'avais déjà entendu dire par des gens de Tours et de plus au sud, sur des parcours par chez nous, que "plus au sud" le niveau était "un poil plus facile".

J'ai entendu la même chose tournée différemment : "on aime bien les parcours plus typés chasse avec des difficultés en Bretagne".

Après, perso je suis jamais descendu en dessous de Vallet (44) donc je n'ai pas d'avis objectif sur la question...

edit : en revanche il est marrant de constater qu'un sujet polémique soit créé par un nouveau membre pour son premier message... :06:

pour un meilleur confort pour tous, il faudrait également que les pelotons de sans viseur qui cherchent pendant plusieurs minutes les flèches derrière les cibles alors qu'un peloton attend, et bien que ces pelotons respectent le règlement à savoir que la recherche se fait après le concours..

( cette saison j'ai chronométré un peloton 12mn pour une recherche de flèche )..

et pourquoi ce qui n'est pas un problème dans le sud le devient dès que l'on dépasse la Loire..

Edited by nico45 1%

Share this post


Link to post
Share on other sites

en bretagne, les departs se font simultanément sur tout le parcours. Peut être cela influence -il l'a limite de 2 TL par peloton. On a découvert recemment que les départs pouvaient se faire "à la carte" ailleurs. Comment c'est dans le lointain sud ?

Quant a la recherche des flèches, on ne les perd pas ici :D non je rigole ! On fait attention à ne pas traîner et ça pose rarement souci.

Par contre, il est fréquent d'entendre de la part des étrangers : "en bretagne, vous faites des parcours de tarés !" :o

Edited by Nat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour un meilleur confort pour tous, il faudrait également que les pelotons de sans viseur qui cherchent pendant plusieurs minutes les flèches derrière les cibles alors qu'un peloton attend, et bien que ces pelotons respectent le règlement à savoir que la recherche se fait après le concours..

( cette saison j'ai chronométré un peloton 12mn pour une recherche de flèche )..

et pourquoi ce qui n'est pas un problème dans le sud le devient dès que l'on dépasse la Loire..

+1 OK ; 12 minutes c'est hors normes. Mais il faut aussi prendre en compte la possibilité que devant le peloton qui cherche il y ai bouchon, dans ce cas, prendre un peu plus de temps est justifiable ... (pourquoi se dépécher pour attendre au pas suivant). On peut aussi s'interroger sur les TL qui prennent allègrement plus de 3' pour se régler en discutant les distances sur le pas de tir :shifty: (2' de plus par cible = 80' à la fin du parcours). Mais ces cas restent quand même anecdotiques.

Autre polémique = les protections. Ce WE à Sully = une petite bête avec un pas de tir un peu loin et positionnée devant un épineux et des hautes herbes aurait bien méritée une protection =@

Et pour finir en florilège : les pelotons homogènes de tireurs de bon niveau qui sont obligés de dégrouper à chaque cible, la bande de copains inséparables qui forment un peloton de 6 voire 7 au lieu de 5, ceux qui discutent de chaque point, ceux qui prennent largement leur temps pour manger, ceux qui partent sur d'autres cibles que celles assignées parce-qu'il y a 2 pelotons qui attendent ... =@

Pour revenir aux difficultés des parcours, ben c'est le propre du parcours, chacun est différent et c'est ce qui fait leur charme sinon autant faire de la cible Anglaise :06:. Avec mon faible niveau, j'ai pu essayer divers parcours dans diverses régions et chacun a sa particularité, mais je n'ai pas vu de différences notables. Pour ceux qui ne choisissent leurs parcours que pour faire des points et se qualifier, on voit le résultat au France. Ce qui est dommage, c'est qu'ils prennent la place d'archers plus méritants =@

Share this post


Link to post
Share on other sites

mais c'est surtout la ou je me suis senti bien ou les organisateurs ont mis tous leurs coeurs dans le parcours.

....

pour conclure chaque région à ses atouts et difficultés, c'est la sensibilité envers le parcours de chacun qui intervient et permet la réussite ou non .

un parcours tout plat et aseptisé ne me vas pas mais avec des devers un pas de tir difficile voire une fenêtre de tir reduite .me vont .

J'ai exactement la même approche.

A part ça, chaque fois que je vais tirer dans le sud - le vrai sûûûddd avé l'accent - j'entends la même complainte sur les parcours du nôôôôrd qui sont si faciles...bien évidemment les geignards ne les ont jamais vu ces parcours "à points". Ça me fait toujours marrer...mais moi un rien m'amuse...

Il est vrai qu'au nord de la Loire il y a quelques parcours bien favorables. Ils sont bien connus et ont toujours des taux de fréquentation maximum...mais ça doit bien être la même chose au sud, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 OK ; 12 minutes c'est hors normes. Mais il faut aussi prendre en compte la possibilité que devant le peloton qui cherche il y ai bouchon, dans ce cas, prendre un peu plus de temps est justifiable ... (pourquoi se dépécher pour attendre au pas suivant). On peut aussi s'interroger sur les TL qui prennent allègrement plus de 3' pour se régler en discutant les distances sur le pas de tir :shifty: (2' de plus par cible = 80' à la fin du parcours). Mais ces cas restent quand même anecdotiques.

+1 Patrice. Il m'est souvent arrivé d'expliquer à un peloton suiveur..."pressant", que rien ne servait de pousser puisque nous mêmes étions bloqués par le précédent qui pouvait l'être lui même par un autre. Et si il arrive que l'on cherche nos flèches sur quelques cibles, il est certain qu'un peloton de 5TL prendra 7 à 8 minutes minimum sur les 20 cibles du parcours...cela peut poser problème.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que le message est aussi qu'on peut organiser un parcours sans que ce soit "hard".

Restera toujours la définition du "hard" mais bon on peut faire des pièges, des postes de tir sympas sans tomber dans une moyenne pas trop loin et hop je repousse les petite bête plus loin. Mais c'est ce qui fait aussi le charme du parcours, sinon on tomberait dans le piège d'un format très cadré tant au niveau terrain (plat, découvert) que matériel, le cas de la planche à voile olympique qui fût très normalisé avec des plances spécifique est un bon exemple d'asseptisation.

Après sur le France, pour en avoir fait les frais, ce n'est pas la même compétition, déjà c'est 2*1/2 et non 1 journée avec une répartition d'horaire différente. Un compétiteur "loisir" c'est à dire comme moi qui ne s'entraîne que lors des compétitions du week end ,chute dès qu'il ne s'entraîne plus même sur une seule semaine.Moi perso j'ai repris en format loisir depuis quelques années ce qui fait que je reviens avec des hauts des bas et je ne me prends plus la tête pour les points.

Il y a des contraintes de tout ordre, le championnat de France est en août si tu fais un break en juillet alors qu'il faudrait monter en puissance et se préparer pour août tu ne peux que descendre. Les scores de l'année ça sert à se qualifier, juillet c'est de la préparation. S'il n'y a pas de préparation, vu le niveau forcemment il y a des surprises.

Il faut arrêter de pointer du doigts les archers qui se sont qualifiés, ils ont fait leur score. Il y a des règles, ils sont qualifiés suivant les règles point.

On peut avoir des problème perso, passé une nuit de M... avoir l'autorisation de son employeur deux jour avant ...

C'est un sport d'amateur au sens noble.

En AD passer les 500 c'est du travail (gros mot travail mais réalité ) on arrive pas comme ça en pétant des scores régulièrement sans entraînement.

Il y en a toujours qui diront le contraire, ça me rappelle la prépa pour les écoles d'ingé, y a pas de secret, faut savoir tirer (facile) et s'entraîner.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis obligé de tirer T L car plus d'arc pour les doigts , je suis toujours dans les temps , mais alors que font les " Arbitres " ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que le message est aussi qu'on peut organiser un parcours sans que ce soit "hard".

Restera toujours la définition du "hard" mais bon on peut faire des pièges, des postes de tir sympas sans tomber dans une moyenne pas trop loin et hop je repousse les petite bête plus loin. Mais c'est ce qui fait aussi le charme du parcours, sinon on tomberait dans le piège d'un format très cadré tant au niveau terrain (plat, découvert) que matériel, le cas de la planche à voile olympique qui fût très normalisé avec des plances spécifique est un bon exemple d'asseptisation.

Après sur le France, pour en avoir fait les frais, ce n'est pas la même compétition, déjà c'est 2*1/2 et non 1 journée avec une répartition d'horaire différente. Un compétiteur "loisir" c'est à dire comme moi qui ne s'entraîne que lors des compétitions du week end ,chute dès qu'il ne s'entraîne plus même sur une seule semaine.Moi perso j'ai repris en format loisir depuis quelques années ce qui fait que je reviens avec des hauts des bas et je ne me prends plus la tête pour les points.

Il y a des contraintes de tout ordre, le championnat de France est en août si tu fais un break en juillet alors qu'il faudrait monter en puissance et se préparer pour août tu ne peux que descendre. Les scores de l'année ça sert à se qualifier, juillet c'est de la préparation. S'il n'y a pas de préparation, vu le niveau forcemment il y a des surprises.

Il faut arrêter de pointer du doigts les archers qui se sont qualifiés, ils ont fait leur score. Il y a des règles, ils sont qualifiés suivant les règles point.

On peut avoir des problème perso, passé une nuit de M... avoir l'autorisation de son employeur deux jour avant ...

C'est un sport d'amateur au sens noble.

En AD passer les 500 c'est du travail (gros mot travail mais réalité ) on arrive pas comme ça en pétant des scores régulièrement sans entraînement.

Il y en a toujours qui diront le contraire, ça me rappelle la prépa pour les écoles d'ingé, y a pas de secret, faut savoir tirer (facile) et s'entraîner.

tout à fait d'accord avec toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nico a tout à fait raison lorsque je parle de confort de parcours, de parler des recherches de flèches !

Il est absolument insupportable lorsqu'on attend de voir devant que ça cherche sans trop s'énerver : 12 mn c'est juste intolérable !

... après, comme justement dit : si ça bouchonne, rien n'empêche de prendre son temps pour chercher les flèches des gens sympas de son peloton (là pour le coup j'me sens pas concerné vu que j'en cherche plus...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...