Jump to content
GIL

Sikhote-Alin

Recommended Posts

Temüdjin......les fragments de cette météorite ferreuse se soudent assez bien ....c’est leur mise en place qui fut problématique

en effet, pour réaliser un feuilleté, je calibre les différentes couches (en longueur, largeur et épaisseur) et je les empile pour les souder à la forge

Il faut impérativement limiter l’espace vide entre chaque couche .... et compte tenu de la forme des fragments, il est forcément difficile de les intercaler ....

Dans le cas de cette lame= il y a 5 couches

- une première centrée pour le tranchant (90mMCV8 = très sombre)

et de part et d'autre

- 15N20 (relativement brillante)

- à l'extérieur XC38 (gris satiné et légèrement fibrée)

J'ai donc été obligé de procéder par étapes et de souder quelques petits morceaux d'un coté de la couche "tranchant ...d'attendre que cette dernière refroidisse, de la poncer et de forger les autres morceaux de l'autre coté .....//Ceci étant fait = j'ai empilé les autres couches du feuilleté et je les ai soudé à la forge

:drinks:

Merci pour les explications claires !

Et effectivement, c'est un procédé long et fastidieux.... mais quel résultat surprenant !! :wub2:

Comme dit Phil38, tu touches les étoiles !! :29:

A bientot

Arnaud

Edited by Temüdjin

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Gilles pour ce magnifique couteau il pique les yeux celui ci :115:

vivement que tu nous fasses un beau manche avec la dent qui est en arrière plan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous deux..... :drinks:

David.....cette molaire est beaucoup trop belle et fragile pour que je la tronçonne en plaquettes.... :ouf:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis venu à cause du titre...

ben je ne regrette pas.

Celui là, j'aimerai qu'il soit à ma ceinture...

Bravo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah bon? Tenir dans la main quelques grains d'une matière qui a traversé l'espace, ne pas en connaitre l'origine alors qu'elle contient une parcelle d'histoire de ce qui fait l'univers? Voilà ce qui me met plutôt la tête à l'envers!

Oui il y a de ça. L'incorporation de fragments de météorite me fait penser à un ingrédient de potion magique...

Comme en plus l'ensemble est tout simplement beau, bravo !

Share this post


Link to post
Share on other sites

une question pour GIL : le métal de cette météorite aurait-il permis de faire une lame 100% météorite ? Quelle particularité ça aurait engendré ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une lame en fer et nickel, très bien pour un coupe papier, mais pas pour un couteau...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une lame en fer et nickel, très bien pour un coupe papier, mais pas pour un couteau...

oh ben s'il n'y a que ça dedans c'est sur. Pas le moindre métal inconnu chez nous ? zut alors.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu la chance de tenir ce couteau en mains il y a quelques jours - après qu'il eut servi à couper une saucisse sèche (arrosage de son premier Gil par son proprio) - je peux vous dire que c'est une fois de plus une superbe réalisation et ce n'est évidemment pas une surprise !

Le fait qu'il contienne un peu de matière venue de l'espace en fait un objet exceptionnel....ça pousse à la réflexion.

Son seul défaut ?...hé bien il m'a fait prendre conscience que je n'ai aucun couteau avec un manche en bois de renne des Kerguelen et c'est une matière qui ne laisse pas indifférent lorsqu'on l'a dans la main....il ne me reste plus qu'à trouver l'idée qui va pousser Gilles dans sa forge. :wink:

Salut à tous,

J’ai effectivement étrenné "Sikhote-Alin" mardi dernier en épluchant et débitant cette saucisse sèche en deux temps-trois mouvements.

Heureux propriétaire de ce couteau, il est grand temps que je me joigne à ce concert de louanges !

Forgeron inspiré, photographe éclairé, poète à tes heures, Gilles, tu as décidément tous les talents ! Et tout ça en restant sincèrement modeste et en n’hésitant jamais à partager ton savoir-faire. Bravo, c’est la marque des grands. :115:

21 centimètres dont 11 de lame, presque 200 grammes : ce « Gil » est une merveille d'équilibre esthétique et fonctionnel, un modèle de cohérence. Ce couteau est beau, c'est évident. Je confirme que c'est aussi un bonheur de l’avoir en main. :gnark:

Une mention spéciale pour l’étui en cuir noir : sobre, solide, on le dirait moulé sur le manche qu’il retient parfaitement.

Je vous propose un petit retour sur le projet :smart:

A force d’écumer le site de La Forge de la Baleine ( http://www.forgebaleine.com/ ) et après avoir louché un temps sur « Toa Rava », je m’étais fait une image de ce que pourrait être MON Gil : un puukko ayant le rapport lame/manche de « Pay-Jee-Hoo-Tah » , le damas câble de « Kau Taï » et un manche en croûte d’ivoire de mammouth. Je voulais un trou passe-lacet mais pas de bague guillochée pour garder la continuité du manche.

Le damas câble a été rapidement écarté, Gilles n’ayant plus de câble spécial riche en carbone, au profit d’un damas feuilleté inspiré de « En équilibre », « Les Longues Défenses » et « A quelques pas ». Ces lignes de crêtes montagneuses ont fini par s’imposer comme une évidence dans ce projet.

Exit aussi l’ivoire de mammouth hors de prix, plutôt fragile et surtout impossible à monter autrement qu’en plaquettes. Un montage « en plate-semelle » aurait été délicat étant donné la forme arrondie d’un manche de puukko. Faute d’avoir des plaquettes suffisamment épaisses, il aurait fallu intercaler du cuir … pas top. Le montage « sur soie» dans un manche plein en bois de renne des Kerguelen s’est donc aussi imposé de lui-même. Cohérence !

L’idée de la météorite Sikhote-Alin m’est venue plus tard dans mon petit délire sibérien …

Je ne m’intéresse pas à toutes les météorites, seulement à quelques ferreuses dont l’histoire et l’esthétique me parlent. Les débris lunaires à conserver absolument sous plastique avec du silicagel et coûtant leur pesant de caviar me font moins rêver … :bhaoui..:

Sikhote-Alin est ma météorite favorite, aussi belle en spécimens individuels couverts de marques de fusion (regmaglyptes) et de coulures de métal fondu qu’en fragment déchiqueté (« shrapnell »). De plus, ses 5,9% de nickel la rendent difficilement oxydable.

Au départ, j’ai envoyé quelques fragments de Sikhote-Alin à Gilles pour qu’il en teste la « forgeabilité », pas forcément pour qu’il les intègre à mon couteau. L’artiste n’a pas pu résister , vous connaissez la suite et elle me ravit. :yahoo:

Selon Wikipédia :

“Rangifer tarandus tarandus, le Renne d'Europe, est une sous-espèce du renne, habitant dans les toundras arctiques de l'Eurasie, depuis la péninsule Scandinave jusqu'au nord de la Sibérie. Elle a également été introduites dans l'archipel sub-antarctique des îles Kerguelen où les rennes vivent désormais à l'état sauvage. »

La boucle est donc bouclée ! :good:

Voici encore quelques détails techniques du Maître :

« Pour info....j'ai soudé 6 fragments dans la lame et 4 autres dans le damas de la mitre »

« La ligne générale est légèrement plus trappue que celle du Pay jee hoo tah mais le bois de renne m'a imposé ces modifes afin qu'il reste le plus authentique possible ..... »

J’ai osé une petite touche personnelle en incrustant une Sikhote-Alin individuelle de 10 grammes dans le pommeau.

Je sais, j’ose tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on me reconnaît ;-)

post-4056-0-13163900-1366712395_thumb.jp

Voilà, tout ça nous éloigne pas mal de l’archerie mais ouvre de nouveaux horizons, n'est-ce pas ?

:topmerci:

Edited by Thien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour toutes ces précisions Thien ! Le projet était génial, et à la hauteur de GIL !
Une petite photo de cette merveille dans son étui...?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour toutes ces précisions Thien ! Le projet était génial, et à la hauteur de GIL !

Une petite photo de cette merveille dans son étui...?

Voilà :37:post-4056-0-55523700-1366724505_thumb.jp

Edited by Thien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Thien pour toutes ces précisions. Je sens qu'il y a derrière le discours une belle collaboration entre GIL et toi. C'est le genre "d'aventure" humaine qui permet l'éclosion d'une merveille comme la tienne ; et c'est chouette de nous en faire profiter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Thien pour toutes ces précisions. Je sens qu'il y a derrière le discours une belle collaboration entre GIL et toi. C'est le genre "d'aventure" humaine qui permet l'éclosion d'une merveille comme la tienne ; et c'est chouette de nous en faire profiter.

Oui, les échanges avec Gilles ont été très fructueux, notamment pour décider de la matière du manche.

J'ai eu un peu de mal à abandonner ma première idée, la croûte d'ivoire de mammouth, mais c'était la voix de la raison.

Quand je vois le résultat, je ne regrette rien. Je suis même très agréablement surpris par le bois de renne.

Il est superbe, parfaitement poli, on dirait de l'ivoire :thumbup:

post-4056-0-60820900-1366733485_thumb.jp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mince, va falloir que je change de clavier, l'est tout plein de bave maintenant... C'est malin !!

Merci pour ces belles photos, déjà qu'on ne se lasse pas d'admirer ce couteau derrière nos écran, je n'ose même pas imaginer le bonheur que c'est pour toi, qui peut en plus le toucher ! :génial:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Thien...je constate avec un très grand plaisir que ce couteau te corresopond entièrement et que nous avons sû donner de la "consistance" à ton imagination.....car c'est le résultat d'une vraie collaboration (= je ne suis que la paramètre laborieux du projet )

Merci de m'avoir fait confiance ........

L'idée d'inclure un "fragment d'étoile" au niveau du talon est une excellente idée :hi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vraiment superbe, des lignes et un manche comme je les aime. Avec l'histoire que tu nous contes, une autre forme n'aurait pas été adaptée...

:20:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mince, va falloir que je change de clavier, l'est tout plein de bave maintenant... C'est malin !!

Merci pour ces belles photos, déjà qu'on ne se lasse pas d'admirer ce couteau derrière nos écran, je n'ose même pas imaginer le bonheur que c'est pour toi, qui peut en plus le toucher ! :génial:

Merci Lutin, "Sikhote-Alin" m'accompagnera sur les parcours, pour manger bien sûr pas pour sculpter les arbres.

Alors qui sait, un jour tu trancheras peut-être ton saucisson avec ! :03:

En attendant et parce que moi non plus je ne m'en lasse pas, voici cette belle lame avant son montage :

post-4056-0-88945600-1366816199_thumb.jp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Thien...je constate avec un très grand plaisir que ce couteau te corresopond entièrement et que nous avons sû donner de la "consistance" à ton imagination.....car c'est le résultat d'une vraie collaboration (= je ne suis que la paramètre laborieux du projet )

Merci de m'avoir fait confiance ........

L'idée d'inclure un "fragment d'étoile" au niveau du talon est une excellente idée :hi:

Gilles, je savais que tu saurais transformer ce que j'avais imaginé en une pièce unique.

Tes fabuleux damas m'ont inspiré quelques idées et tu as ajouté tes "éclats d'âme", encore bravo et merci ! :clapping:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vraiment superbe, des lignes et un manche comme je les aime. Avec l'histoire que tu nous contes, une autre forme n'aurait pas été adaptée...

:20:

L'émotion esthétique que nous inspire "Sikhote-Alin" est assez extraordinaire, l'harmonie qui se dégage de ce couteau semble faire l'unanimité. :friends:

C'est aussi ce que j'exprimais en parlant d'ouverture vers des horizons nouveaux, moi qui, il n'y a pas si longtemps, ne voyait dans un couteau que sa fonction utilitaire ... :111:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Michel....j'avais lu que cette météorite contenait 5.9 % de Nickel et apparemment la reneur des "schrapnells" est moins homogènes

:03:

Qu'il s'agisse d'un spécimen individuel ou d'un shrapnell, un fragment de Sikhote-Alin est toujours composé de 93 % de fer, de 5,9 % de nickel, plus des traces de phosphore, de cobalt, de soufre, de germanium et d'iridium.

Tous ces fragments proviennent du même corps céleste. Seul leur aspect, qui résulte de la manière dont ils sont entrés en contact avec le sol, les différencie.

Voici un spécimen individuel que j'ai la chance de posséder :wub:

post-4056-0-91102400-1366821917_thumb.jp

post-4056-0-54575600-1366821900_thumb.jp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas "couteaux" mais là j'avoue qu'avec l'histoire et la poésie qui s'en dégage j'aimerais bien posséder un tel bijou.

Inclure un fragment d'éternité dans cette lame puis un morceau en pommeau est une idée simplement géniale :24:

Félicitations pour votre collaboration :29:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous deux..... :drinks:

David.....cette molaire est beaucoup trop belle et fragile pour que je la tronçonne en plaquettes.... :ouf:

Oui elle semble fragile en effet

regarde ce que ça donne

dscf0036a.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une question surement un peu con mais qui me brule les lèvres depuis un petit moment maintenant. Vu que personne ne l'a posée, je me lance....

Que vient faire l'ancien président russe Dmitri Medvedev dans cette histoire?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...