Jump to content

Recommended Posts

quand ça barre, c'est typiquement que la corde fait un angle de 90° avec les poupées : pas moyen d'aller plus loin à moins de tirer assez fort pour allonger les branches ....

en gros, il y a dans chaque arc un point à partir duquel il devient impossible (voire risqué) d'augmenter l'allonge

Ce n'est pas exactement cela. Un exemple. typiquement un arc classique de 35 livre, barre quand il prend plus de 2 livres par pouce d'allonge. Il est toujours facile de tracter 2,5 livres mais l'arc commence pourtant à barrer. Forcement avec un arc de 50 livres, il commence à barrer quand il prend 3,5 à 4 livres par pouces d'allonge et la on le sent plus mais il n'est pas pour autant impossible d'armer plus l'arc.

Par ailleurs, il n'est pas nécessairement risqué d'armer plus un arc qui barre cela signifie simplement que la géométrie de l'arc arrive à ses limites mais ce n'est nullement un signe de rupture. Ce qui est sur c'est que l'archer qui tire avec un arc qui barre, verra ses variations d'allonge beaucoup plus sanctionnées. car la variation de force sera plus importante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En résumé, il s'agit dun phénomène normal propre à tous les arcs ? Le but étant d'atteindre ce point le plus loin possible en parlant d'allonge ? C'est bien ça ?

zat

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui et non. c'est un phénomène normal, le but est de faire un arc qui ne barre pas à l'allonge de l'archer. Si j'ai 26 pouces d'allonge et que l'arc commence à barrer à 27 alors c'est bon mais si j'ai 29" et qu'il barre à 27 alors c'est mal.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour compléter, l'idéal si tu as 28" d'allonge est d'avoir un arc qui commence à barrer à 29" cela veut dire que tu exploites bien le design. Alors que si ton arc barre uniquement à partir de 31", ça veut dire que tu aurais pu tirer meilleur parti de ce que tu avais.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour compléter, l'idéal si tu as 28" d'allonge est d'avoir un arc qui commence à barrer à 29" cela veut dire que tu exploites bien le design. Alors que si ton arc barre uniquement à partir de 31", ça veut dire que tu aurais pu tirer meilleur parti de ce que tu avais.

Sauf ton respect, une telle assertion me semble gratuite... :shifty:

A mon avis, tant mieux si ton arc ne barre qu'à 35" et que tu n'as qu'une allonge de 28" car a priori ça va s'accompagner d'une courbe poids/allonge plus gonflée, c'est à dire de davantage d'énergie stockée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sauf ton respect, une telle assertion me semble gratuite... :shifty:

A mon avis, tant mieux si ton arc ne barre qu'à 35" et que tu n'as qu'une allonge de 28" car a priori ça va s'accompagner d'une courbe poids/allonge plus gonflée, c'est à dire de davantage d'énergie stockée.

Désolé d'avoir pris un peu de temps pour répondre. En fait dans mon message, je pense avoir péché par omission car les choses sont plus compliquées que ce que j'ai écrit et ton message le montre bien.

En fait, voila comment, je vois les choses. Tu as tout à fait raison mais le problème est que l'énergie potentielle qui est représentée par la courbe force allonge ne représente qu'un aspect de l'histoire. Il faut aussi prendre en compte la restitution de cette énergie des branches de l'arc au projectile.

prenons le cas, d'un flatbow de 70" de long qui, pour 28" d'allonge, ne barrera pas du tout et commencera à barrer vers 30 ou 31 pouces d'allonge. Je peux faire le choix de le garder ainsi ou je peux faire le choix de le raccourcir de 4 pouces. Il se mettra alors à barrer vers 29" d'allonge. En termes de sensation à l'armement, il sera toujours aussi souple pour moi qui ai 28" d'allonge. La différence c'est qu'il sera 4 pouces plus court ce qui signifie que les branches seront significativement plus légères. Par conséquent, Il y aura besoin d moins d'énergie pour ramener les branches en place et plus d'énergie sera disponible pour la flèche. Alors même que la courbe force allonge semblera moins bonne, le "taux de transfert" de l'énergie sera meilleur.

Ensuite, il convient de trouver la bonne équation entre résistance des matériaux et design. Car il est possible que les matériaux composant mon arc de 66" de long ne supportent pas la contrainte liée à mes 28" d'allonge. L'arc ne barrera pas mais pourtant, il risque bien, alors, dans un avenir proche de me revenir dans la gueule. c'est un peu le problème que l'on peut trouver aujourd'hui avec certains hybrides de 60 ou 62" de long qui peuvent monter sans barrer jusqu'à 20 ou 31" d'allonge. Les matériaux (bois/ fibre de verre/ carbone) encaissent un stress plus important que pour un arc plus grand et le risque de casse à plus ou moins longue échéance tend alors à s’accroitre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
....... Il faut aussi prendre en compte la restitution de cette énergie des branches de l'arc au projectile.

.... ce qui signifie que les branches seront significativement plus légères. Par conséquent, Il y aura besoin d moins d'énergie pour ramener les branches en place et plus d'énergie sera disponible pour la flèche. Alors même que la courbe force allonge semblera moins bonne, le "taux de transfert" de l'énergie sera meilleur.

Ensuite, il convient de trouver la bonne équation entre résistance des matériaux et design. Car il est possible que les matériaux composant mon arc de 66" de long ne supportent pas la contrainte liée à mes 28" d'allonge. L'arc ne barrera pas mais pourtant, il risque bien, alors, dans un avenir proche de me revenir dans la gueule. c'est un peu le problème que l'on peut trouver aujourd'hui avec certains hybrides de 60 ou 62" de long qui peuvent monter sans barrer jusqu'à 20 ou 31" d'allonge. Les matériaux (bois/ fibre de verre/ carbone) encaissent un stress plus important que pour un arc plus grand et le risque de casse à plus ou moins longue échéance tend alors à s’accroitre.

Hé oui... Il faut trouver le meilleur compromis entre énergie stockée par l'arc et énergie restituée à la flèche. On peut stocker beaucoup d'énergie et en gaspiller beaucoup en vibration. On peut en stocker moins et en transmettre un maximum à la flèche.

En tant que facteur amateur d'arcs en matériaux naturels, je suis vite rattrapé par les limites desdits matériaux : largeur maxi d'une lame de bambou, limite en compression du bois, etc.

En revanche je suis convaincu qu'avec les matériaux composites carbone / bois / verre il serait possible d'aller plus loin que ce que nous proposent la plupart des arcs disponibles sur le marché. Le niveau de contrainte peut être géré à la conception, par le choix du matériau et tout simplement la largeur de branches, Des solutions d'allègement des extrémités de branches existent, sans perte de stabilité. Mais évidemment les facteurs d'arcs ont leurs propres contraintes, cruciales en terme commercial : l'esthétique, la complexité d'assemblage de l'arc (ratio coût de fabrication / prix de vente), les largeurs de lames standard, le temps disponible pour faire du développement, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pareil!!... ca chauffe grave!! :ouf:

on va finir par pêter le radiat. à force de réfléchir !!! ....... :28: :whistling:

Share this post


Link to post
Share on other sites

et dire qu'il y en a qui pense que c'est facile de faire un arc :)

A vous lire, on pourrait hésiter de se lancer dans l'aventure :)

zat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais c'est facile de faire un arc. c'est plus compliqué d'en faire un très bon....

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'est plus compliqué d'en faire un très bon....

d'en faire un bon c'est déjà compliqué alors un très bon ..... :ouf: ...... !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut pas exagérer non plus, quand on sait faire un arc, il y a quelques recette simples pour en faire un bon et surtout pour les lamellés collés, ce n'est pas si compliqué que ça.. la preuve, j'y arrive bien... :06:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Héhé, merci Pierre pour tes propos rassurant. Je te rassure aussi, je pense que comme tu dis, la recette est simple :

  1. parcourir le forum et lire ce qui a déjà été fait
  2. prendre bonne note des choses à ne pas faire !
  3. se lancer
  4. éventuellement se planter
  5. capitaliser sur ses erreurs (lire TBB 4, un article pas mal sur le sujet)
  6. recommencer

et le tout dans la positive attitude :D Il parait que c'est en forgeant qu'on devient forgeron et ne surtout pas oublier qu'on a tous débuter un jour :banana:

zat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Faut pas exagérer non plus, quand on sait faire un arc, il y a quelques recette simples pour en faire un bon et surtout pour les lamellés collés, ce n'est pas si compliqué que ça.. la preuve, j'y arrive bien... :06:
Héhé, merci Pierre pour tes propos rassurant. Je te rassure aussi, je pense que comme tu dis, la recette est simple :

c'est vrai, on peut toujours relativiser, la recette peut être simple mais également devenir vite compliquée quand tu sors des sentiers battus. Pierre, en jouant sur les mots, tu parlais un peu plus haut d'un très bon arc et non d'un bon arc, je pense qu'un très bon arc, ça demande quand même pas mal de recherches et d'investissement matériel. Après sur le forum, du points de vue explications, il y a de quoi fabriquer de bons arcs, certes il y a l'essentiel mais il manque aussi le petit +, celui que gardent précieusement les grands facteurs d'arcs français et on peut les comprendre. La R et D c'est un investissement indispensable pour avancer mais qui coûte cher à ces artisans. J'apprécie énormément ce forum mais pour le coup je trouve assez regrettable que les constructions avec fibre de verre et carbone y soient les parents pauvres, le peu d'informations imprécises ou quelques fois mêmes contradictoires qu'on peut y glaner restent relativement flous pour un novice qui veut se construire son arc stratifié, c'est dommage ça manque de plans et de côtes !!!

Patrick qui vous présenté précisément sa R et D :shifty:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis entièrement d'accord, il y a une marche entre un bon et un très bon arc et la c'est le savoir faire qui intervient.

Pour ce qui est des lamellés collées avec fibre de verre et carbone, j'aimerais aussi qu'il y aie plus de monde à intervenir mais bon, on ne peut pas forcer les gens....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ce qui est des lamellés collées avec fibre de verre et carbone, j'aimerais aussi qu'il y aie plus de monde à intervenir mais bon, on ne peut pas forcer les gens....

j'ai remarqué que le forum du lamellé collé a évolué de façon significative..... Il y a maintenant quelques années de ça quand on présentait son travail, ( Emiltex par exemple et je ne cite que lui ) c'était de manière plus précise en s'attardant sur les dimensions et épaisseurs et bien d'autres détails par exemple ....

Maintenant on se contente de quelques photos de l'arc, grosso modo de la hauteur de l'arc et de sa puissance et basta .

Ce n'est pas avec ceci qu'un novice va pouvoir ce construire un arc qui va tenir le coup. Ce serait bien que le peu de gens expérimentés sur ce forum ( notamment en stratifié ) soient un peu plus donnant :typing: dans le détail. Après tout, le forum a été conçu pour ça non ??

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis entièrement d'accord, il y a une marche entre un bon et un très bon arc et la c'est le savoir faire qui intervient.

Il y a une marche au niveau de la conception de l'arc, pas forcément de de sa fabrication.

Tiens j'aurais une question, vu que je ne suis pas très au fait des arcs en composites : quels sont les meilleurs arcs actuels ? Je crois que ça serait intéressant d'analyser ce qui les rend meilleurs que les autres, à partir notamment des photos débandé / bandé / armé :66:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est comme demander à un motard la meilleure marque ^(°_°)^

Trop de paramètres subjectifs liés aux sensations. Seul le rendement pourra être objectif.

Pour paraphraser Green Arrow : "l'arc et la flèche sont construits pour aller au centre de la cible, c'est l'archer qui l'en empêche"

Bref le meilleur arc est celui que l'on aime.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est comme demander à un motard la meilleure marque ^(°_°)^ Trop de paramètres subjectifs liés aux sensations. Seul le rendement pourra être objectif.

Oui, il y a du subjectif forcément, et et je suis le premier sensible à la personnalité d'un arc au tir... Mais il y a des courbes poids/allonge et des vitesses de sortie qui sont objectives.

La question que je posais plus haut concerne l'analyse du design général, à mon avis c'est l'essentiel de ce qui fait un arc performant.

Ensuite, si on veut optimiser, il reste des facteurs de stabilité, de sections, de masse qui peuvent faire la différence. Trouvé ça sur le site de Philippe Baumann :

"La conception de la géométrie des branches, leurs coupes confèrent à ses arcs stabilité, confort et vitesse hors du commun. Les formes ont été longuement étudiées, testées puis dessinées et calculées par ordinateur pour donner aux courbes des branches une répartition dynamique et harmonieuse de travail."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...