Jump to content
XAHAKOA

Mon Arc Fabriqué Par Mes Soins

Recommended Posts

Bonjour,

Si quelqu'un est interessé, je viens de fabriquer un arc de Kyudo en érable lamellé collé et fibres de verre .Etant encore débutant dans cette discipline je l'ai limité à une puissance de 10kg ,mais les methodes que j'ai mis en oeuvre me permettront d'en fabriquer d'autres plus puissants en fonction de ma progression .Cet arc a été testé par notre sensei qui n'a pas émis de critiques majeures .Certains points sont encore perfectibles et j'attends de ce forum quelques retours d'expérience qui m'aideront pour les prochains.

Les outillages utilisés sont ceux d'un bricoleur moyen.Je joins une photo de l'arc en question

Share this post


Link to post
Share on other sites

:37: et bienvenue sur le forum,

je me suis permis de créer ton sujet à part, il mérite sa place entièrement, et ainsi sera plus visble :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça a l'air bien mais difficile d'en dire plus. Il faudrait plus d'infos sur la fabrication et plus de photos détaillées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça a l'air bien mais difficile d'en dire plus. Il faudrait plus d'infos sur la fabrication et plus de photos détaillées.

Comme Pierre, Plus de détails sur les phases de fabrication et de photos.

Sinon, il à l'air pas mal du tout.

C'est ton premier ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à Grand Pacha , j'en suis flatté.

C'est mon premier arc ;j'aime les challenges dans la bricole en tout genre (modèles réduits , lutherie ,bateau etc etc.)mais la démarche dans le kyudo (que je pratique depuis peu)étant si longue et la progression infinie que j'ai réalisé que je serai amené à changer d'arc plusieurs fois en fonction de mes progrès , ce que la panoplie disponible de notre association ne peut permettre .Tout ceci pour répondre à l'argument que j'entends déjà :"il a dépensé autant dans tous ces matériaux que s'il l'avait acheté tout fait !" C'est vrai si je m'arrête là .

L'arc est composé de 3 lames d'érable (achetées chez mon fournisseur de bois de lutherie).C'est un "nisun nobi" =227cm ,de 10kg à pleine ouverture. J'ai copié le profil d'arc du club sur un morceau de rouleau de tapisserie ,afin de fabriquer un moule ,mais en prenant soin d'accentuer les courbures car le bois a tendance à revenir à sa forme initiale. entre chaque lame est interposée une couche de fibre de verre tissée de 160g (fibre à 30°) ,le ventre et le dos sont recouverts d'une couche de fibre de verre de 160g + une couche d'unidirectionnel de 300g. Après polimérisation ,l'arc doit être "cuit" à 60° pendant 6h .Il a fallu donc faire un four à sa dimension .Tout ceci semble compliqué mais est en fait trés simple pour le bricoleur moyen .Le four est en agglo ,il est chauffé par 2 ampoules halogène de 200w ,contrôlé par un thermostat à 20€ et un thermomêtre de stérilisation de bocaux à conserves .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Finalement le mieux c'est de mettre quelques photos d'abord et de répondre aux questions par la suite.Le carquois (yazutsu) est fait à partir d'un bambou de mon jardin auquel j'ai adapté une "carcasse" de lampe de jardin et fait mes premiers essais d'utilisation d'éclisses d'osier .Eclisses qu'on voit sur l'arc mais qui mériteraient d'être encore plus travaillées

post-12303-0-41525600-1356251354_thumb.j

post-12303-0-92391600-1356251408_thumb.j

post-12303-0-08387500-1356251481_thumb.j

post-12303-0-76827800-1356251541_thumb.j

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bienvenue dans ce monde de l'arc !

Tout ceci m'a l'air très réussi. Bravo pour t'être lancé dans la facture et avoir fabriqué tout ton matériel avec application. Digne de matériel pro.

Ne reste qu'à te souhaiter bonne continuation, c'est déjà fort bien parti.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour un premier,

on peut dire que tu maitrises pas mal quand même... je dis :115:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Conception de l'arc:

voulant respecter les sections de mon modèle ,des petites éprouvettes ont été necessaires pour connaitre les épaisseurs de l'empilage des tissus imprégnés et polimérisés .L'épaisseur des lames en bois en ont été déduites ,ce qui donne :5mm pour la lame de dos , 4mm pour les deux autres au niveau de la poignée,ces deux dernière ayant une épaisseur dégressive .Cette degressivité a été réalisée tout simplement avec une plane de menuisier achetée dans un vide grenier( 7€).La méthode la plus sure etant de tracer des traits au crayon tous les 3 ou 4 cm sur toute la zone a entamer,puis de commencer à enlever les copeaux en arrière du premier trait ,puis du deuxième et ainsi de suite jusqu'à ce que tous les traits soient éffacés ,puis on recommence , et celà jusqu'à obtenir l'épaisseur voulue .

Chacun trouvera, selon son expérience , la methode qui lui convient pour effectuer le collage et la stratication .Pour ma part j'ai préféré coller d'abord l' âme bois (en interposant entre chaque lame une couche de fibre de verre tissée ,découpée à 45° puis étirée pour placer les fibres à 30°) .Aprés polimérisation à température ambiante ,il m'a été plus facile de placer les autres couches de fibres sur le dos et le ventre .Car serrer un empilage gluant de tissus ,de bois ,plus la contreforme, sur un moule reflex/deflex est une opération scabreuse si on l'effectue en une seule fois .

Voila ,il n'y a plus qu'à passer au four et attendre ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

post-12303-0-23033900-1356370607_thumb.jLa découpe :

Tracer l'axe d'un arc reflex /deflex est délicat ,mais avec une règle métallique souple on s'en sort bien .Je redoutais la découpe et j'ai tenté la scie sauteuse .Ca marche bien à condition d'y mettre une bonne lame (bi-metal) et de couper à 1mm ou plus du trait car elle peut provoquer une delamination autour du trait de scie .Les branches sont ensuite amenées à leur côte finale à la ponçeuse circulaire fixe et terminées à la main .C'est assez rapide finalement .

Les poupées:

Elles sont réalisées en collant aux extrémités des lamelles d'érable prise dans des chutes ,et en les travaillant directement sur les branches après polymerisation . Outils : rape,lime bande de toile émeri ,huile de coude.

J'ai appris tout récemment que lorsque la corde est en place ,celle-ci ne doit pas être dans l'axe de l'arc mais légèrement décalée vers la droite ( l'arc de Kyudo tournant dans la main au partir de la flèche) . Par chance elle l'est ,mais c'est un pur hasard car je ne sais pas si ce qui doit provoquer ce décalage est un léger déaxement des branches ,une lègère torsion (qu'on peut provoquer sur les arcs en bambous) ,ou bien l'orientation des poupées .

Si quelqu'un a une réponse à ce sujet ,ça m'intéresse car je ne sais pas si j'aurais la même chance à mon prochain arc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a des gens qui font des trucs qui me laissent sur le luc............................................

Des fois, on se sent tout petit.......

Share this post


Link to post
Share on other sites

beau boulot ! bel arc quel plaisir ca doit etre de bander un arc fait des ses propre mains!! ca lui donne une ame !(lui as tu donner un nom?? je sais que c est une pratique courante en asie)

Share this post


Link to post
Share on other sites

beau boulot ! bel arc quel plaisir ca doit etre de bander un arc fait des ses propre mains!! ca lui donne une ame !(lui as tu donner un nom?? je sais que c est une pratique courante en asie)

Non ,j'ignorais cette pratique ;mais je pense que je le ferai quand nous serons bien adaptés l'un à l'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Finition:

Je passe sur la fabrication de la poignée que l'on peut trouver sur les vidéos de youtube.

Quelques mots sur les ligatures d'osier qu'on dispose à la base des poupées et au dessus de la poignée.J'ai acheté ,chez un fournisseur d'osier pour vannerie ,une poignée d'éclisses d'osier blanc de 1,50m, afin de faire plusieurs essais . Il est necessaire de diminuer l'épaisseur de ces éclisses et de les calibrer en largeur pour avoir un résultat acceptable .La methode est simple :l'épaisseur est réduite par 2 ou 3 passages sur une petite ponçeuse à bande (voir photo) ,quant au calibrage en largeur ,une simple lame de cutter coinçée dans un morceau de bois fendu et maintenu dans un étau donne d'excellent résultats ( voir photo) .L'osier est mis en place sur l'arc aprés avoir été trempé 15mn dans l'eau.Les angles des branches doivent être suffisamment chanfreinées pour éviter que l'osier ne s'écrase sur ces angles et empêchent les spires d'être bien jointives (défaut qui apparait sur mon arc)

post-12303-0-19704200-1356540500_thumb.j

post-12303-0-13076500-1356540564_thumb.j

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×