Jump to content
Patrick C

Facture D'arcs De La Ria

Recommended Posts

Le 10/01/2018 à 20:56, Patrick C a dit :

Si tu habite pas loin de chez moi, ce serait mieux de passer l'essayer  :original:

Le Nord, à la frontière Belge, pas vraiment proche du Morbihan, mais qui sait ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 1/10/2018 à 23:29, Patrick C a dit :

perso je le fais comme ça en confectionnant moi même mes plats de carbone stratifiés mais j'ai vu pas mal de construction d'arc " moderne " de facteurs français et très peu le font comme moi donc voilà moi je le fais comme çà , c'est tout ce que je peux te dire !!

Ca fleure bon, ça me plaît beaucoup tout ça et ça fait envie.

Encore une question, j'ai entendu dire que pour tirer vraiment bénéfice de ces leviers rigides importants, il faut une allonge plutôt importante et des flèches assez lourdes, c'est le cas par exemple de certains arcs manchus (les Qing bow avec des oreilles de 30cm), est-ce le cas aussi avec cette déclinaison d'arcs inspirés des Mollegabet ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le cas du mollegabet, il ne s'agit pas de siyahs, donc pas d'effet de levier..c'est un arc droit. L'amélioration vient de l'affinement des branches .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, PEDRO a dit :

Dans le cas du mollegabet, il ne s'agit pas de siyahs, donc pas d'effet de levier..c'est un arc droit. L'amélioration vient de l'affinement des branches .

Oui et non... Par rapport à un autre arc droit dont les branches se courbent sur 80% de leur longueur il y a bien un effet de levier qui donne de la souplesse à l'armement et stocke pas mal d'énergie - bon ok, moins qu'un siyah/recurve. L'affinement est certes un gros bon point car il permet de moins gaspiller ladite énergie - pour le coup beaucoup moins de gaspillage qu'un siyah/recurve qui nécessite pas mal de masse pour assurer la stabilité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as raison, je me suis mal expliqué. La longueur des parties non travaillantes permet un armement plus aisé de la partie travaillante. Mais il n'y a pas d'apport supplémentaire d'énergie comme avec des siyhas très recurve, sauf le gain du à la masse réduite des extrémités .  

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Corbeau a dit :

Dans le cas du mollegabet, il ne s'agit pas de siyahs, donc pas d'effet de levier..c'est un arc droit. L'amélioration vient de l'affinement des branches .

 

Il y a 10 heures, Corbeau a dit :

Oui et non... Par rapport à un autre arc droit dont les branches se courbent sur 80% de leur longueur il y a bien un effet de levier qui donne de la souplesse à l'armement et stocke pas mal d'énergie - bon ok, moins qu'un siyah/recurve. L'affinement est certes un gros bon point car il permet de moins gaspiller ladite énergie - pour le coup beaucoup moins de gaspillage qu'un siyah/recurve qui nécessite pas mal de masse pour assurer la stabilité.

j'ai quand même mis un peu de réflex à partir des leviers donc ça devrait normalement stocker un peu plus d'énergie qu'un arc " tout droit " mais effectivement rien par rapport à un Mongol :biggrin:.

J'ai souhaité rester sage pour ce qui est du reflex pour 2 raisons : 1) vue le peu de partie qui reste travaillante aux branches , je pense que ça doit déjà pas mal leur tirer sur la couenne et comme je les commercialise , je ne souhaites pas prendre de risques inconsidérés  :mega_shok:et 2) je ne souhaitais pas non plus trop m'éloigner du " Mollegabet " d'origine même si il est réactualisé . Après les choix n'ont pas été si évidents car j'aurais pu facilement appliquer un reflex important aux leviers pour encore une meilleure performance ( encore que ça doit bien s'arrêter à un moment cette histoire ) mais là c'est tout le contraire de ce que je souhaitais faire. 

 

Il y a 11 heures, MarcoP0l0 a dit :

Encore une question, j'ai entendu dire que pour tirer vraiment bénéfice de ces leviers rigides importants, il faut une allonge plutôt importante et des flèches assez lourdes, c'est le cas par exemple de certains arcs manchus (les Qing bow avec des oreilles de 30cm), est-ce le cas aussi avec cette déclinaison d'arcs inspirés des Mollegabet ?

Pour l'instant il est encore en tests intensifs chez mon collègue chasseur donc les déductions et mesures plus précises viendront un peu plus tard. Je ne pense pas qu'on puisse comparer mon arc à un arc Manchu, ça parait être 2 concepts relativement éloignés ? Jamais vu un arc Manchu au " travail " mais au look ça parait être effectivement de véritables trébuchets , ça devait balancer des boulets vachement loin :original:

Edited by Patrick C

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Patrick C a dit :

ça devait balancer des boulets vachement loin :original:

Bin oui, c'était le but de tous les arcs de guerre : essayer de descendre un max d'ennemis du plus loin possible, d'où les puissances de ouf , le nombre d'archers et le poids des flèches. Le mollegabet et le holmegaard, comme le Bercy et la plupart des arcs préhistoriques étaient destinés essentiellement à la chasse, s'il fallait une certaine puissance, il fallait aussi garder une bonne précision, donc plus trop question de puissance de dingue vu qu'on pouvait s'approcher sans craindre un retour de flamme puis suivre le bestiau jusqu'à ce qu'il tombe..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, PEDRO a dit :

Le mollegabet et le holmegaard, comme le Bercy et la plupart des arcs préhistoriques étaient destinés essentiellement à la chasse, s'il fallait une certaine puissance, il fallait aussi garder une bonne précision, donc plus trop question de puissance de dingue vu qu'on pouvait s'approcher sans craindre un retour de flamme puis suivre le bestiau jusqu'à ce qu'il tombe.

Peut-on vraiment généraliser ainsi, je me pose la question, les techniques de chasses étant tellement variables d'une région à l'autre.

Les Hadza par exemple, chassent avec des arcs autour de 90lb, principalement des animaux de petites tailles (petits mammifères, petits oiseaux) à des distances de 20m à 30m donc avant tout, ils misent sur la précision. Et quand ils chassent plus gros, c'est avec des flèches empoisonnées, et dans ce cas, l’objectif est d'atteindre la cible, pas besoins d'une immense précision. Les amérindiens, c'est plutôt des arcs moins puissant, 40lb semble-t-il et ils pouvaient chasser du gros avec ça. J'imagine qu'ils avaient trouvé le compromis qui leur convenait entre précision, vitesse et pénétration. Les San chassent avec des arcs très petits et peu puissants à des distances très courtes, donc pour eux, le but c'est de propulser du poison dans la bête, rien de plus. A l'opposé, les manchus exigeaient de leurs archers, la capacité de bander un arc de 130lb pour pouvoir chasser, de plus, pour chasser le cerf, ils utilisaient de flèches sifflantes, bonjour la discrétion, totalement à l'opposé de ce que l'on peut imaginer d'un chasseur aujourd'hui.

J'imagine qu'à la préhistoire, les choses devaient être tout aussi hétéroclites mais je peux me tromper.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, MarcoP0l0 a dit :

A l'opposé, les manchus exigeaient de leurs archers, la capacité de bander un arc de 130lb pour pouvoir chasser, de plus, pour chasser le cerf, ils utilisaient de flèches sifflantes, bonjour la discrétion, totalement à l'opposé de ce que l'on peut imaginer d'un chasseur aujourd'hui.

Tu as des références ? ça m'intéresse...........

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, PEDRO a dit :

Tu as des références ? ça m'intéresse...........

Entre autre ici : http://www.manchuarchery.org/bows

C'est de l'histoire récente (dystasie Qing) avec des documents historiques (en chinois naturellement).

Historical poundages
In his impressive study "The Manchu Way", professor Mark Elliott writes:

"In regularly held contests, expertness might be demonstrated by accuracy of aim, length of shot, or strength in drawing. It was the last of these that occasioned the most detailed comments by supervising officers. Bows were graded by "strength" from three [40 pounds] to as high as eighteen [240 pounds], according to their stiffness. Ability at strength of six (probably a pull of about 80 pounds) was considered minimal for a grown man, and strength of ten (about 133 pounds) was required for participation in hunts. A 1736 report found that of 3,200 troops at the Hangzhou garrison about 2,200 were able to draw bows of strengths six to ten [80-133], and 80 could handle bow strengths of eleven to thirteen [147-173 pounds]… …In comparison, the 500 troops at the small Dezhou garrison acquitted themselves with honor, all of them being able to take a five-strength bow [67 pounds], 203 a six-strength [80 pounds], 137 a seven ­strength [93 pounds], and 85 a ten-strength bow [133 pounds].

And:
"The champion in a 1728 contest between the one hundred top bowmen in the empire won one hundred taels when he hit the bull's-eye using an eighteen-strength bow an estimated drawing weight of almost 240 pounds!"3

Pour l'anecdote, je me suis intéressé à la chose car je tire depuis quelques temps un arc asiatique de 50# C'est une fabrication moderne libellée "recurve" et je voulais savoir ce qu'il en était. Ce n'est pas un arc d'inspiration Qing mais plutôt Ming (plus ancien), plus court et avec des siyhas plus courts aussi et bien recurve, étonnamment facile à tirer (poignée très agréable) et plutôt tolérant (tirs bien groupés).

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est ce que je pensais. il s'agit d'archers militaires professionnels..........J'ai déjà vu dans  des musées des arcs d'épreuve qu'il fallait armer pour pouvoir être enrôlé.

Fut un temps lointain où j'armais 70#, mais une fois ou deux, et je ne me serais pas vu faire une manche à 30 flèches avec ça.........Il fallait être costaud, savoir armer correctement et s'entraîner régulièrement......c'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle l'arc a été supplanté par les armes à feu , moins besoin de garder les troupes sous les armes et de les entraîner régulièrement, donc moins de frais.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/01/2018 à 14:15, MarcoP0l0 a dit :

C'est de l'histoire récente (dystasie Qing) avec des documents historiques (en chinois naturellement).

Curieusement, l'armée de l'empereur Qin Shi Huang en -200 (et quelques) utilisait des arbalètes (nombreux mécanismes retrouvés dans l'armée d'argile). Beaucoup plus facile de transformer un paysan en arbalétrier qu'en archer...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×