zeanluc

Tombe D'un Chasseur Néolithique

40 posts in this topic

Vu dans le n°5 de la revue allemande " archäologie in Deutschland" ces deux photos de la sépulture et du mobilier. Je tiens à disposition le pdf pour une traduction !!!

post-1616-0-09738600-1348748144_thumb.jp

Share this post


Link to post
Share on other sites

et le mobilier : un brassard d'archer, une pointe de flèche et ce que j'interprête comme un polissoir à flèches ... ?

post-1616-0-06248500-1348748251_thumb.jp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je traduis juste ce qui concerne l'archer......................Hein......dites................. :ouf:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je résume:

Enterré il y a 4000 ans.

Sur un site de fouille du campaniforme de 2008, dans les Alpes danubienne, on a trouvé en automne 2011 une tombe contenant un homme, jambes repliées, bras croisés sur la poitrine, couché sur le côté gauche. Il portait à l'avant-bras gauche une plaque de protection et dans un sac placé près de son dos des morceaux de grès servant de polissoir à futs de flèches, plusieurs pointes de silex et des outils en os. Le corps est vraisemblablement celui d'un archer.

On se pose des questions sur la présence d'une autre pointe de silex, d'une facture très soigneuse, en silex blanc, qui se trouve près de la cage thoracique. Il s'agit d'un homme d'une quarantaine d'année, entre 1m70 et 1m75. La tombe était garnie de planches de bois enduite de loess clair. La tombe date de 2200 à 2400 avant JC.......

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Pedro et Zeanluc

"La plaque de protection" est en quoi ?

c'est pas dit dans la chanson.........

vu l'état de conservation, je pencherai pour une plaque de pierre polie.......................mais sans aucune garantie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au vu de la photo, cela semble être effectivement en pierre polie, avec 4 perforations;

Share this post


Link to post
Share on other sites

La pointe en silex blanc soigneusement taillée ne serait pas un pendentif ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je résume:

Enterré il y a 4000 ans.

Sur un site de fouille du campaniforme de 2008,

Salut à tous, merci pour le post et la traduction. Petit détail car la phrase est assez dure à comprendre en l'état. J'imagine que c'est plutôt quelque chose du genre " un site Campaniforme fouillé depuis 2008". Le Campaniforme est une culture du néolithique final caractérisée par des vase en forme de cloche (campana=cloche) dont les exemplaires caractéristiques sont abondament décorés de registres horizontaux de triangles remplis de pointillés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas plutôt un gros os taillé ?

L'os après 4000 ans sous terre ne pourrait pas présenter un aspect aussi lisse et uniforme en couleur. C'est très probablement de la pierre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La pointe en silex blanc soigneusement taillée ne serait pas un pendentif ?

Alors pour ça c'est surtout depuis la fin du XXème siècle et au début du XXIème que ça se porte en pendentif, surtout sur les manches préhisto, à l"époque dont il est question on ne s'en sert vraisemblablement pas pour ça. Je pense que l'interrogation évoquée à propos de cette pointe tient à l'éventualité qu'elle se soit peut-être trouvée à l'intérieur de l'individu au moment du dépôt du corps dans la sépulture. Maintenant la présence de cette pointe seule dans la zone de la cage thoracique alors que toutes les autres se trouvent dans le sac derrière lui tient peut-être simplement au fait que celle-ci était la seule montée sur une flèche et donc ne pouvait pas se trouver au même endroit que les pointes non montées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et question bête:comment obtenir ces 2 superbes demi polissoirs avec des moyens préhisto compatible? A t on une idée du mode opératoire?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et question bête:comment obtenir ces 2 superbes demi polissoirs avec des moyens préhisto compatible? A t on une idée du mode opératoire?

Ben... Lorsqu'on est capable d'obtenir un brassard d'archer en pierre polie d'aussi belle facture, d'épaisseur constante, de lignes aussi pures et avec aux quatre coins des perforations parfaites, le tout sur une roche visiblement dure, on ne doit pas avoir trop de problème pour travailler un matériau aussi tendre que le grès...Celui ci se travaille assez facilement par usure.

Edited by Flèche peinte

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben... Lorsqu'on est capable d'obtenir un brassard d'archer en pierre polie d'aussi belle facture, d'épaisseur constante, de lignes aussi pures et avec aux quatre coins des perforations parfaites, le tout sur une roche visiblement dure, on ne doit pas avoir trop de problème pour travailler un matériau aussi tendre que le grès...Celui ci se travaille assez facilement par usure.

En fait ce sont les deux demi rainures qui m'interpellent, obtenir une telle symétrie c'est pas évident du tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut imaginer que les deux pierres étaient attachées ensemble, après c'est l'usure des fûts qui donne la régularité du canal médulaire. Il faudrait tenter l'expérience (pas si difficile à mon avis).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rien de plus facile que d'obtenir deux surfaces planes en les usant l'une contre l'autre, puis d'amorcer deux rainures avec une pierre dure........

Les deux pouvait se tenir dans la main pendant qu'on fait aller et venir le fût de l'autre main................Au XIXème siècle, les Indiens utilisaient exactement le même système.

J'utilise un système analogue: deux pièces de bois rainurées et du papier de verre.....................

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'utilise le même système que Pedro,

et je suis en train de fabriquer le même matériel en grès.

C'est un peu long à polir, mais le grès du Vexin se rainure facilement au silex,

et avec encore quelques heures de boulot, je devrais avoir un polissoir-calibreur efficace

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au vu de la photo, cela semble être effectivement en pierre polie, avec 4 perforations;

C'est souvent interprété comme un brassard d'archer, et dans ce cas-ci ca semble plausible vu la position le long de l'os du bras.

Mais il y a en Angleterre des hypothèses qui envisagent une évolution de ce genre d'objet à l'origine pratique vers des objets purements décoratifs (certains portent des rivets en or) ....

le problème c'est que beaucoup de ces objets sont issus d'anciennes fouilles parfois peu documentées ...

l'archer d'Amesbury (exhumé près de Stonehenge il y a quelques années) possédait 2 brassards (pourquoi 2 ???) 13 pointes de flèches de superbe facture et des couteaux en cuivre comme le brave gars de l'article de zeanluc l'archer d'Amesbury est rattaché à la culture campaniforme (d'après le ou les gobelets retrouvés à coté de lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bin pourquoi pas deux? On met bien plusieurs couronnes sur les tombes, nous...............

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bin pourquoi pas deux? On met bien plusieurs couronnes sur les tombes, nous...............

ouais ...............

mais dans ce cas là pourquoi seulement 13 pointes de flèches ou pourquoi autant ???????????????

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une flèche pour chaque mois de l'année. La dernière correspond au au treizième mois. Faut pas croire, ils avaient déja des acquis sociaux à cette époque...

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour lui porter chance pour le loto de l'au-dela haut......

parce que c'est ce qu'il avait dans son sac quand il a trouvé meilleur archer que lui........

pour les obsèques,chaque gars de son club a filé une pointe qu'il avait faite ...

me rappelle pas, j'étais trop jeune à l'époque......

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par ce que à l' époque c'était des gros déconneurs et ils se sont dit on va mettre 2 bracelets et 13 flèches comme ça dans 5 ou 10000 ans ils vont gamberger grave et ouais au campaniforme c' était des rigolos....

Edited by nono189

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est souvent interprété comme un brassard d'archer, et dans ce cas-ci ca semble plausible vu la position le long de l'os du bras.

Mais il y a en Angleterre des hypothèses qui envisagent une évolution de ce genre d'objet à l'origine pratique vers des objets purements décoratifs (certains portent des rivets en or) ....

le problème c'est que beaucoup de ces objets sont issus d'anciennes fouilles parfois peu documentées ...

l'archer d'Amesbury (exhumé près de Stonehenge il y a quelques années) possédait 2 brassards (pourquoi 2 ???) 13 pointes de flèches de superbe facture et des couteaux en cuivre comme le brave gars de l'article de zeanluc l'archer d'Amesbury est rattaché à la culture campaniforme (d'après le ou les gobelets retrouvés à coté de lui.

La question est un peu oiseuse, surtout si elle n'est pas mieux définie.

Le problème dans ce cas est encore une question de vocabulaire pour bien préciser le sens de ce que l'on souhaite dire.

Ainsi ce qu'on opose dans ce cas là au "pratique" (qui gagnerait à être défini comme "purement utilitaire ou fonctionnel), c'est le "purement décoratif". Est-ce que ce décoratif, qui veut dire "ornemental" au sens premier, est suffisant ? Surement pas puisque l'exemple cité parle de brassards avec des rivets en or. On pourrait donc tout aussi bien dire "objet de prestige", ce qui renvoie à une connotation de classe sociale, ou encore "brassard symbolique et non fonctionnel", ce qui renvoie à des conceptions spirituelles, voire à un objet à usage exclusivement funéraire (on a des exemples précis pour des céramiques d'accompagnement des morts qui ne se retrouvent jamais dans le vaisselier d'usage courant). Là encore on pourra distinguer le prestigieux du commun renvoyant aux moyens financiers de la famille du défunt donc à son statut social. On pourrait surtout se poser la question : Ce qui est richement orné devient-il pour autant non fonctionnel ? La réponse est non à l'évidence. Un fusil de chasse aux platines ouvragées et à la crosse en bois précieux tire aussi bien les lapins qu'un modéle sans ornements. Restons donc aux observations simples. Dans certaines sépultures il y a plusieurs couteaux en cuivre, or, comme pour les brassards d'archer, on ne peut en utiliser qu'un seul à la fois. Cependant dans le cas des couteaux cela ne soulève pas de question, pas plus que le nombre des pointes de flèches, on considère que c'est normal.La question est donc : pourquoi le fait d'avoir des munitions en grand nombre dans sa tombe, dont certaines mieux taillées que les autres nous paraît-il normal alors que lorsqu'il y a deux brassards, dont un richement orné on évoque un objet purement décoratif ? A l'évidence le problème est dans notre manière de réfléchir. Pour parler d'objets décoratifs, symboliques, ou à usage exclusivement funéraire, il faudra etre absolument certain que ces objets sont non-fonctionnels et pour l'instant, ce n'est pas le cas. Pour corser encore le problème on ajoutera qu'un brassard rigoureusement non-fonctionnel peut tout à fait être porté par le défunt à sa vraie place, donc sur les os de l'avant bras...

Edited by Flèche peinte

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now