Jump to content
alain de caen

la visée en tir " instinctif "

Recommended Posts

Puis-je donner mon sentiment sur cette histoire de visée instinctive ? La visée, dans la méthode enseignée par Jean Marie Coche, repose sur deux éléments fondamentaux. Le premier, c'est le fait de regarder sa cible, que sa cible, et même le centre de sa cible: toute déviation du regard a ce pouvoir étonnant de nous déstabiliser, comme si notre bras d'arc suivait inconsciemment nos yeux. Le second c'est l'utilisation de la vision périphérique de ce qui se passe devant nous: Je REGARDE ma cible mais je VOIS ma main dans le champ visuel qui s'ouvre devant moi. Je ne regarde surtout pas ma main (qui correspond grosso modo à la pointe de flèche puisqu'idéalement on a une longueur de pointe voire deux maximum au front d'arc) mais je la vois se dessiner et se positionner dans l'espace. Et donc mon système de visée c'est l'acquisition, avec le travail, la répétition, beaucoup de situations différentes et variées, de ce rapport qui existe entre ma cible et la position de ma main dans l'espace: CE N'EST PAS CHIFFRABLE !!! A aucun moment je ne cherche à quantifier cette distance mais, de fait, elle existe et je ne peux pas en faire abstraction: c'est l'apprentissage, petit à petit d'un rapport à l'espace que nous avons toutes et tous dans notre vie courante: quand j'apprends à conduire un vélo ou une voiture, les premiers virages sont difficiles car je ne sais pas doser mes appuis sur le volant ou mon guidon, puis, peu à peu, sans que ce soit chiffrable ou mesurable, je sais exactement, même à vive allure, comment tourner mon guidon ou mon volant pour ne pas foncer dans le décor. j'ai utilisé mes perceptions physiques et mon regard qui m'a placé dans l'espace de la route: j'ai vu le bord de la chaussée, les arbres, le talus etc mais j'ai regardé l'endroit de la route où je voulais aller : et c'est l'intégration de tous ces facteurs qui fait que mon virage va être harmonieux et que mon véhicule va aller où je veux. Celles et ceux qui conduisent savent que parfois, si notre regard se fixe sur quelque chose, on peut facilement bouger un peu notre volant sans s'en rendre compte et dévier notre trajectoire. la comparaison vaut ce qu'elle vaut mais elle m'a toujours paru assez juste.

Le terme instinctif, comme j'ai essayé de le dire sur mon site, nous a souvent fait du tort car il est synonyme,pour "les autres" ,ceux qui ont des viseurs essentiellement , de "lâcher de flèches au hasard". Certains véhiculent d'ailleurs cela: "on tire chaque flèche comme si c'était la première" est une formule souvent entendue: c'est à mon sens une véritable ineptie car si on tirait chaque flèche comme si c'était la première (l'instinctif "pur" cher à certains" on tirerait mal et on ne progresserait pas. Pour être encore plus précis sur ce dernier point je citerai un archer rencontré sur un tir au drapeau à 165 mètres et qui, à peine après avoir décoché, se retournait sans regarder voler sa flèche (quel dommage en plus...de se priver d'un tel plaisir). Quand je lui ai demandé s'il ne se servait pas du vol de sa flèche, et de la position de sa main dans l'espace au moment où il a décoché pour adapter son tir suivant et obtenir un tir plus précis, il m'a répondu "non je tire en instinctif pur....." Cet exemple est certes très caricatural mais réel.

On VISE quelque soit le style de tir qu'on adopte, qu'on le veuille ou non: même à la pétanque on vise !!!! Mais on n'aligne pas deux points comme avec un viseur et l'on n'a pas de repères pré-établis sur la corde en fonction des distances comme en bare bow (autre système d'accessoire de visée sur l'arc) : c'est là que réside peut être ce qui reste d'instinctif dans notre façon de tirer: instinctivement je vais savoir où lever mon bras pour obtenir la parabole adéquate car je me serai entrainé entrainé et entrainé dans plein de situations variées.

Voilà ma contribution à ce débat ancien mais sûrement pas clos.

A vous lire avec plaisir. Jean Michel

bonsoir jean michel , tu a bien résumé le sujet .

c est parti on ouvre un post spécial sur la visée en tir instinctif , :yahoo: à vos claviers

Edited by alain de caen

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vise en longbow et tire d'instinct en classique ; c'est grave docteur ? :28:

En fin de comptes, j'utilise la méthode de Jean-Michel encore consciemment en attendant d'acquérir les automatismes et, en classique, je fixe le centre de la cible avec vision floue du viseur :109: .(je n'ai même plus de grain d'orge) et cela me convient parfaitement.

Bref, JE ME FAIS PLAISIR :20:

Share this post


Link to post
Share on other sites

"visée" et "instinctif" ça me paraît être deux termes totalement antinomiques.

Je tire instinctif, donc j'ignore ce qu'est l'action de viser (consciemment)...mais il est vrai que je ne fréquente pas les podiums.

Ceci explique cela.... :pardon:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Instinctif peut avoir plusieurs sens; dans son sens premier, c'est: qui suit sont instinct et l'instinct est un comportement inné par opposition à un comportement appris.

Mais instinctif peut également avoir le sens d'irréfléchi, de spontané et avoir aussi comme synonymes: automatique, inconscient, machinal, mécanique, réflexe et d'autres encore. Je pense que c'est dans la deuxième acception de la définition qu'il faut inclure ce mode de tir dit instinctif et l'adjectif "automatique" représente assez bien ceci. Les automatismes ne s'acquièrent qu'avec de la pratique...

Share this post


Link to post
Share on other sites

99% d'accord avec Jean-Michel dont je vais avoir le plaisir de faire la connaissance très bientôt à la cie de pantin. Toutefois je voudrais dire que comme beaucoup je préfère le terme "intuitif" ou encore "à l'estime" cher aux marins d'avant le GPS ou encore "pifomètrique", qui n'a rien de péjoratif; que serait l'ingénieur sans son pifomètre.

Ces 3 termes, à mon sens, induisent entre l'instinctif pur et le gap shooting, une 3 dimension au tir sans organe de visée, à savoir la réflexion naissant de la confrontation de l'acquis aux conditions du moment.

A cette réflexion s'ajoute la volonté et la capacité. Ainsi se décline la trilogie prévalant à la réalisation de La Flèche avec un grand F, celle qui va du coeur de l'homme au coeur de la cible. Celle que nous voulons faire, que nous savons faire, que pouvons faire, pour ne pas dire que nous faisons (trop rarement).

Lancer une flèche se veut un acte profondément humain puisqu'il allie le physique à l'intellect . Un acte qui, comme son auteur se tient dans le présent (la décoche) face à l'avenir (l'atteinte de la cible) en s'appuyant sur le passé (l'expérience) pour tracer une trajectoire, dans l'espace et dans l'espèce humaine.

P...n! qu'est-ce qu'il y avait dans cette clope :yahoo:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrêtez de vous torturez le cerveau... tirez sur la corde sans vous poser de question et lachez tout !! c'est la seule méthode valable..:lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrêtez de vous torturez le cerveau... tirez sur la corde sans vous poser de question et lachez tout !! c'est la seule méthode valable..:lol:

J'ai vu un certain nombre d'archers pratiquer le "lâchez tout" et pour quelques uns d'entre eux; leur empressement à tout lâcher leur faisait oublier de tendre jusqu'à à l'ancrage avant de décocher.

Si le "lâcher tout" veut dire tout laisser tomber y compris les fondamentaux du tir à l'arc, je dis non et cent fois non! pourquoi diable me priverai-je de capacités que le créateur ou la nature a mis à ma disposition pour faire ce que j'ai envie de faire.

Par contre si ce concept rejoint celui de la vacuité de l'être du zen présent dans le kyudo; alors là, chapeau! parce qu'il y a du boulot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je vais tenter d'éclaircir mon point de vue et si possible sans froisser personne..

Quelque part j'en ai un peu marre qu'on essaye d'intellectualiser un type de tir surtout celui ci ..Mais surtout qu'on puisse faire imaginer à quelqu'un qu'avec des méthodes, des trucs, des bidules X ou Y on va arriver à en faire un bon tireur.

Le tir instinctif, intuitif, à la bonne franquette, bref tout ce que vous voulez est pour moi une libération de l'esprit pas le fruit d'un cursus avec fondamentaux et tout ce qui va avec..

Le tir instinctif ne s'apprend pas !! Juste pouvons nous l'améliorer mais sans attendre de miracle non plus. En gros t'es doué ou pas.

Tout le monde a déjà ressenti cette douce sensation et déclaré aux compagnons présents... "Avant même de décocher, je savais qu'elle serait bonne"...

Voilà c'est ça l'instinct.. du feeling.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours pas d'accord.

Le feeling c'est tout sauf de l'instinct

Et si on sait qu'une flèche va bien arriver avant de la décocher, c'est bien qu'on compris quelque chose et que ce "quelque chose" a gratouillé notre conscience avant de lâcher...d' un p'tit rien sans doute mais un p'tit rien comme disait Devos: "c'est déjà quelque chose". c'est donc près en cible :whistling:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je vais pas, disserter des jours sur le sujet, j'ai pas le temps..

Je vais passer pour super prétentieux, mais tant pis..

En quelques mots, je ne m'entraine jamais, je sors mon arc chasse la veille des concours, les 1000 et plus en nature déjà fait, le gros flirt des 600 en 3D idem et le tout sans réflechir, ni à penser à une décoche machin ou chose, au positionnement de mon corps etc... Le tout en instinctif et sans mentor ni apprentissage quel qu'il soit. Je tire au feeling selon ce que j'ai devant les yeux, je m'adapte inconsciement selon la configuration des lieux, bref je m'interdit toutes reflexions relatives à la technique.. et jusqu'à preuve du contraire ça fonctionne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu un certain nombre d'archers pratiquer le "lâchez tout" et pour quelques uns d'entre eux; leur empressement à tout lâcher leur faisait oublier de tendre jusqu'à à l'ancrage avant de décocher.

Si le "lâcher tout" veut dire tout laisser tomber y compris les fondamentaux du tir à l'arc, je dis non et cent fois non! pourquoi diable me priverai-je de capacités que le créateur ou la nature a mis à ma disposition pour faire ce que j'ai envie de faire.

Par contre si ce concept rejoint celui de la vacuité de l'être du zen présent dans le kyudo; alors là, chapeau! parce qu'il y a du boulot.

Je crois que c'était surtout une boutade de l'ami Nockset ! :23:

Share this post


Link to post
Share on other sites

sans chercher à intellectualisé le tir " instinctif "

pour moi ça peu s 'apprendre comme le reste

ce post a pour vocation d 'apporter d'une manière constructive des réponses que pourrai ce pauser certain archers

comment vise ton avec un arc droit ou un arc chasse .

c'est une question quel on me pause souvent ,

je leur répond c est comme lorsque l'on montre au loin un objet du doitg , le bras ce positionne naturellement ( instinctivement )

dans ça direction .

après dire moi je tir instinctif pur etc ... ces pas le débat . il existe des méthodes elle sont plus ou moins bonne ou plus on moins perverse ;

.quoi qu'il en soit il faudra avant maîtrisé toute la séquence de tir

notre amis nockset utilise plus la methode d écrite par Fred Absel

je site : une visée instintive , on la ressent elle provient d 'une mémorisation physique et mentale .C'est la reproduction de

quelque chose déjà accompli auparavant .

Vous visez instinctivement en vous concentrant sur votre cible, les deux yeux ouverts.tout en laissant votre bras d 'arc opérer les ajustements requis par la trajectoire . Comme votre bras et votre flèche forment une entités , vous ne faites que pointer le bras .L'un des plus importants aspects du tir instinctif , c'est de concentrer votre objectif et votre oeil sur un point , que vous choisirez le plus petit possible .

Edited by alain de caen

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je vais pas, disserter des jours sur le sujet, j'ai pas le temps..

Je vais passer pour super prétentieux, mais tant pis..

En quelques mots, je ne m'entraine jamais, je sors mon arc chasse la veille des concours, les 1000 et plus en nature déjà fait, le gros flirt des 600 en 3D idem et le tout sans réflechir, ni à penser à une décoche machin ou chose, au positionnement de mon corps etc... Le tout en instinctif et sans mentor ni apprentissage quel qu'il soit. Je tire au feeling selon ce que j'ai devant les yeux, je m'adapte inconsciement selon la configuration des lieux, bref je m'interdit toutes reflexions relatives à la technique.. et jusqu'à preuve du contraire ça fonctionne.

pour tiré comme ça il faut une bonne maîtrise des fondamentaux et quelques années de pratique , depuis combien de temps

pratique tu ce noble art

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est pas prêt de faire communiquer les archers purement instinctifs et ceux qui visent.

Il ne faut pas être grand clerc pour faire la différence entre les deux.

Les premiers décochent des qu'ils sont à l'ancrage (lorsqu'ils y arrivent) - les autres restent plusieurs secondes en visée, un œil fermé, en apnée...et même sous la torture on ne leur fera jamais avouer qu'ils visent....puisque ce n'est pas l'esprit des catégories "chasse" et "arc droit".

Officiellement les deux populations sont des tireurs instinctifs, officieusement il y a ceux qui ont bien potassé les publications sur la "visée en colonne" et autres techniques du même genre et ceux qui comme moi ne se prennent le chou avec aucune technique autre que celle que leur corps et leur cerveau développent à "l'insu de leur plein gré" :109: , profitent des parcours le nez au vent et tirent quand on leur dit de tirer, sans se préoccuper de la distance...laissant ça à leur "instinct".

Combien de fois sur les parcours j'entends des grands tireurs "instinctifs" en chasse ou arc droit qui débriefent après une cible :

"p'taing j'lai loupée, pourtant j'lai prise à 25 mètrres"

et l'autre 'ben oui, moi j'lai prise à 28..."

et moi de répondre : "ben moi j'lai prise à 45 livres...." :109:

Edited by xx75

Share this post


Link to post
Share on other sites

je tire en instinctif.je ne suis pas un "cador" a 1000 pts en nature ou +500 en 3D,je dirais qu'il y a comme une visée "inconsciente".le regard rivé sur le point a atteindre le cerveau fait le reste;il faut quand meme quelques temps d entraine ment pour y arriver; car je suis incapable de dire a quelle distance se trouve la cible ni ou est ma pointe de fleche et ce nest pas du pifometre!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que nous disons à peu près la même chose Alain pas tout à fait avec les mêmes termes. Hormis que le bras ne lève pas tout seul vers la cible si les zones motrices du cerveau ne lui en donne l'ordre ni elles mêmes si la conscience n'est pas au poste de pilotage. cela va sans dire mais cela va encore mieux en le disant et je le dit pour certains qui donnent de vigoureux coups de bras en décochant et qui affirment sans rire que le cerveau sait où placer le bras... Du grand n'importe quoi!

Etre conscient ne veut nécessairement dire que tout doive être formuler en pensée. Un processus de tir qui se déroule de façon optimale donne simplement une impression d'aisance et de facilité, On peut rapprocher cela du compte à rebours d'un lancement de fusée au cours duquel les ordinateurs vérifient les données des différentes étapes.: si tout est "nominal" les voyants passent au vert sans intervention du directeur de vol et la fusée ou la flèche partent.

Si une sensation n'est pas conforme à ce dont se rappelle le cerveau et que le tir s'effectue quant même il y a de forte chance que la flèche ne sera pas très bonne. C'est valable pour la technique ( posture et dynamique) comme pour la visée. De la même façon que nous avons éduqué nos gestes et les avons au fur et à mesure des entraînements affinés, nous avons perçu et mémorisé la position du corps dans l'espace, pas de seulement celle du bras, par rapport à la variation de distance de la cible;

Appelons cela "visée" si voulez mais le terme le plus précis me semble "positionnement". Plutôt que colonne de visée, parlons d'angulation car le corps par les perceptions proprioceptives correctives aussi pour ne pas dire autant que la vision à la mise direction de la flèche vers la cible.

c'est surprenant mais je vois régulièrement des archers faire de façon explicite des erreurs de visée en observant les discordances d'alignement flèche/cibles dont ils n'ont pas conscience. Au point qu'ils ont du mal à croire que cela puisse se faire. ces erreurs de visée/positionnement sont pourtant aussi clairement perceptibles que celle de tout autre défaut technique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas parce qu'on marque un temps d'arrêt en fin d'armé que l'on vise mais simplement que l'on se stabilise pour préparer et se préparer à la décoche.

C'est ce que je fais sans pourtant être capable, ni même le vouloir, d'évaluer avec précision les distances me contentant de l'apprécier sur une échelle à 3 degrés: près , moyen, loin.

Bref ça s'apprend ça se pense et ça se travaille c'est comme tout. Tant s'il y a des surdoués qui sont exonérés du travail du communs des mortels mais c'est loin d'être le lot du plus grand nombre

Personnellement, après 30ans d'arrêt du tir à l'arc et sans avoir pratiquer le tir sans viseur (barebow compris), De fin2009à la fin de saison 2010, je suis passé en un an de 300pts à plus de 500 en 3D arc chasse et de 45 à 57lbs. je ne dit pas cela pour jouer les gros bras mais pour appuyer mon proposet montrer que la progression physique va de paire avec celle de la technique.

Qui pourrait en douter?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je vais pas, disserter des jours sur le sujet, j'ai pas le temps..

Je vais passer pour super prétentieux, mais tant pis..

En quelques mots, je ne m'entraine jamais, je sors mon arc chasse la veille des concours, les 1000 et plus en nature déjà fait, le gros flirt des 600 en 3D idem et le tout sans réflechir, ni à penser à une décoche machin ou chose, au positionnement de mon corps etc... Le tout en instinctif et sans mentor ni apprentissage quel qu'il soit. Je tire au feeling selon ce que j'ai devant les yeux, je m'adapte inconsciement selon la configuration des lieux, bref je m'interdit toutes reflexions relatives à la technique.. et jusqu'à preuve du contraire ça fonctionne.

Je suis tout a fait d'accord avec toi !! sauf que je m'entraine souvent sinon je tire de la meme manière et ça marche

Edited by charc33

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir a toutes et a tous

A mes débuts en tir traditionnel, je tirais en intuitif et les résultats étaient plus que satisfaisants, mais un jour j’ai voulu écouter les conseils et j’ai oublié purement et simplement le plaisir de tirer une bonne flèche a chaque tir.

J’ai donc essayé de tirer a l’arc avec un ballet dans le f...n, faire attention a la l’ancrage, les épaules doivent ce rejoindre etc ……. et j’ai perdu 14 mois.

Depuis peut je retire comme au début et ça marche.

Ma méthode de tir intuitive ou instinctive

•1er Je me mets au piquet, mon corps se place d’instinct

Exemple :

Grand écart pour les petites cibles, les genoux légèrement fléchis, pencher un peu en avant, et pour chaque cible mon cerveau me suggère une position différente sans que je le lui commande.

•2éme je respire profondément et calmement

•3 ème je fixe le point à atteindre.

•4 ème je me concentre intensément sur ce point sans jamais le perdre de vue.

•5ème je compte dans ma tête jusqu'à 5 calmement cela me permet de concentré plus intensément sur le point.

•6ème mon bras d’arc se lève et à l’opposé ma main de corde tend l’arc, tout mon corps se met en action et je ressens un profond bien-être et une grande facilité, tout cela se fait sans que je quitte les yeux du point à atteindre et inconsciemment le bras s’arrête et la décoche ce déclenche, et la flèche vole vers son objectif point.

Pour Le reste je ne peux rien vous dire de plus si ce n’est que j’ai retrouvé le plaisir a chaque tir, et au lieu de penser au résultat a chaque flèche, je me concentre plutôt a faire une bonne flèche après l’autre et le résultat viens de lui-même

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas parce qu'on marque un temps d'arrêt en fin d'armé que l'on vise mais simplement que l'on se stabilise pour préparer et se préparer à la décoche.

Tout à fait... et il est de notoriété qu'on se stabilise infiniment mieux et qu'on se prépare beaucoup plus efficacement à la décoche....en fermant un oeil... :109: :109: :109:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma méthode est voisine de celle de Charc33.

En gros un copié collé donne :

•1 : Je me mets au piquet, mon corps se place d'instinct. Car la config du terrain, de la position de la cible, des obstacles " disponibles " font que l'on n'a guére la possibilité de se poser de façon académique ( bon en tant que vieux j'ai 45 s c'est confortable quand même ).

Exemple :

Grand écart pour les petites cibles, les genoux légèrement fléchis, pencher un peu en avant, et pour chaque cible mon cerveau me suggère une position différente sans que je le lui commande. Oui tout cela se fait presque normalement. J'ajouterai l'angle de l'arc, de 45 ° à 5 m à presque 90 ° à 40 m.

•2 : Je respire profondément et calmement

•3 : Je fixe le point à atteindre.

•4 : Je me concentre intensément sur ce point sans jamais le perdre de vue.

•5 : Mon bras d'arc se lève et je vois arriver ma pointe de flèche sur ce point à atteindre. Tout cela se fait sans que je quitte des yeux le point à atteindre.

•6 : Ma main de corde arrive à ma paumette. 1/4 de seconde et la décoche ce déclenche.

Instinctivement quand je mets ma pointe sur le point à atteindre, ma main de corde est placée " en hauteur ". Ca se fait automatiquement. Quand ma main de corde arrive au repère sur le visage, je n'ai rien à changer. Si je lâche en confiance, ça va dedans ( bon faut rester honnête hein, c'est pas un tir d'Open ).

Le plus dur c'est d'avoir confiance, et là j'ai du mal.

J'ai aussi essayé la colonne de tir. Une catastrophe ! Décoches accompagnées, peur de lâcher la flèche, perte totale de confiance.

Mais tout cela c'est un mauvais souvenir.

Tiens JM Coche disait " si tu doutes, ne tires pas ". Ben je ne tirerais pas souvent................................

Edited by ketene

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je vais pas, disserter des jours sur le sujet, j'ai pas le temps..

Je vais passer pour super prétentieux, mais tant pis..

En quelques mots, je ne m'entraine jamais, je sors mon arc chasse la veille des concours, les 1000 et plus en nature déjà fait, le gros flirt des 600 en 3D idem et le tout sans réflechir, ni à penser à une décoche machin ou chose, au positionnement de mon corps etc... Le tout en instinctif et sans mentor ni apprentissage quel qu'il soit. Je tire au feeling selon ce que j'ai devant les yeux, je m'adapte inconsciement selon la configuration des lieux, bref je m'interdit toutes reflexions relatives à la technique.. et jusqu'à preuve du contraire ça fonctionne.

par curiositée j ai regardé en 2010 conbien d 'archer senior homme arc chasse avait atteind 600 points , 12 sur 600 archers

un petit rapelle des scores du championnat de france senior homme arc droit 501

senior homme arc chasse 536

c 'est la normandie on pose les cibles assez loin chez nous , et on leur donne pas a manger :109:

tu fait donc parti du gratin :clapping: . peu etre une reincarnation d 'howard Hill :115:

c 'est dommage tu a certainement des meilleurs conseil a donner que (tirez sur la corde sans vous poser de question et lachez tout !!

Edited by alain de caen

Share this post


Link to post
Share on other sites

sans chercher à intellectualisé le tir " instinctif "

pour moi ça peu s 'apprendre comme le reste

ce post a pour vocation d 'apporter d'une manière constructive des réponses que pourrai ce pauser certain archers

comment vise ton avec un arc droit ou un arc chasse .

c'est une question quel on me pause souvent ,

je leur répond c est comme lorsque l'on montre au loin un objet du doitg , le bras ce positionne naturellement ( instinctivement )

dans ça direction .

après dire moi je tir instinctif pur etc ... ces pas le débat . il existe des méthodes elle sont plus ou moins bonne ou plus on moins perverse ;

.quoi qu'il en soit il faudra avant maîtrisé toute la séquence de tir

notre amis nockset utilise plus la methode d écrite par Fred Absel

je site : un evisée instintive , on la ressent elle provient d 'une mémorisation physique et mentale .C'est la reproduction de

quelque chose déjà accompli auparavant .

Vous visez instinctivement en vous concentrant sur votre cible, les deux yeux ouverts.tout en laissant votre bras d 'arc opérer les ajustements requis par la trajectoire . Comme votre bras et votre flèche forment une entités , vous ne faites que pointer le bras .L'un des plus importants aspects du tir instinctif , c'est de concentrer votre objectif et votre oeil sur un point , que vous choisirez le plus petit possible .

cette méthode me parai très proche de celle décrite par J.M coche ,

la différence c'est que la méthode coche prend en compte consciemment la vision périphérique ,

le risque serai de faire un va et viens de la cible vers sa flèche ,

il ne faut surtout pas quitter a aucun moment sont point ,

mais on peu très bien intégré sa vision périphérique , elle permet à mon sens de surtout corriger le latéral .

Share this post


Link to post
Share on other sites

par curiositée j ai regardé en 2010 conbien d 'archer senior homme arc chasse avait atteind 600 points , 12 sur 600 archers

un petit rapelle des scores du championnat de france senior homme arc droit 501

senior homme arc chasse 536

c 'est la normandie on pose les cibles assez loin chez nous , et on leur donne pas a manger :109:

tu fait donc parti du gratin :clapping: . peu etre une reincarnation d 'howard Hill :115:

c 'est dommage tu a certainement des meilleurs conseil a donner que (tirez sur la corde sans vous poser de question et lachez tout !!

C'est pourtant la déscription pure du tir instintif que yan euh! pardon Nockset te donne !!

en pur instinctif ou intuitif il n'y a pas de parcours dur ou facile !!!

Tu est en forme ou pas !!

Aprés il y a des jours ou la concentration est moins intense que d'autre voila tout

Edited by charc33

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...