Jump to content
Avalon

Tuto: repoussage "BASKET"

Recommended Posts

Pour ceux d'entre vous qui auraient des doutes sur la façon de s'y prendre......... Les autres camarades "cuiristes" trouveront sûrement ce sujet fastidieux mais il est vrai que, lorsque on ne connaît pas le "truc", au demeurant bien simple, on peut avoir certaines difficultés à exécuter un bon "basket".

Pour commencer, sur la pièce de cuir, on trace, à l'aide d'un compas, d'un maître-à-danser, d'une fourchette, un trait parallèle au bord du cuir...

p1010418w.jpg

On peut, également se servir de cet outil règlable et gradué, à gauche, qui s'adapte sur le couteau à pivot, permettant de conserver un intervalle régulier, et qui offre donc, de surcroît, l'avantage de pouvoir fendre le cuir proprement.

p1010419w.jpg

Après avoir, comme il se doit, mouillé le cuir, en se guidant à l'aide de ce trait, on découpe donc, pour la délimiter, la zône à repousser.

p1010422k.jpg

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il convient donc, ensuite, d'abaisser les contours intérieurs de ladîte zône et, pour ce faire, si ces contours sont relativement droits, le beveller B970 est parfaitement adapté.

p1010425k.jpg

Mêm si c'est une évidence, je vous montre ce que cela donne, une fois cette partie du travail terminée...

p1010428l.jpg

Une petite pause...(Tout cela est, bien sûr, en différé, mais...)

p1010432w.jpg

... le temps de vous montrer mon petit domaine. Si le coeur vous en dit, suivez-moi !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon "atelier" avec, sur la droite, le plan de découpe, un tantinet encombré.

p1010437u.jpg

Le plan de frappe, issu d'une dalle de marbre.

p1010431s.jpg

Pour les p'tits curieux, il conviendra d'agrandir l'image.

p1010434z.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors, je reviens au sujet qui nous préoccupe...

Il existe de nombreux modèles de matoirs. Pour info, les plus petits sont, bien entendu, les moins aisés à utiliser car ils multiplient les erreurs de placement, de frappe, etc...

p1010438zht.jpg

A partir de là, je vais changer mon fusil d'épaule, abandonner provisoirement l'ouvrage en cours et le basket prévu. Prendre un matoir conséquent (X534) facilitera la compréhension de la manoeuvre.

Ne soyez donc pas étonnés que la pièce de cuir ne soit pas identique à la première.

Donc, sur ce second morceau de cuir, on trace un trait souvent oblique, de préférence, pour ne pas s'encombrer d'un problème de parallèlisme avec le bord. Ce que, dans ce cas, je n'ai pas fait, vas savoir pourquoi ! :rolleyes:

p1010446d.jpg

On pose le bas du matoir sur ce trait.......

p1010451r.jpg

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

....... et on frappe !... en prenant bien soin de tenir le matoir vertical...

p1010452o.jpg

Cette phase effectuée, on retoune la pièce de cuir, tête en bas, ainsi que le matoir car, souvent, ces outils, bien que sous licence américaine, sont fabriqués en Extrème-Orient et manquent un peu de régularité et de symètrie.

Donc, on retourne et on superpose le matoir avec la précédente empreinte, comme indiqué sur la photo.

p1010456s.jpg

Résultat !

p1010458d.jpg

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

La troisième empreinte, en toute logique...

Vous remarquerz que mon cuir est, à présent, à peine mouillé. Cela, pour que l'eau, chassée par le coup de maillet, ne vienne pas faire regonfler la partie travaillée, si elle était en surplus.

p1010463r.jpg

... et ainsi de suite !

La théorie veut que, pour un droitier, on repousse de droite à gauche.

p1010464a.jpg

En arrivant au bord de la zône à repousser, il faut incliner le matoir pour créer l'illusion que l'empreinte s'estompe... Evidemment, la frappe est à nuancer en conséquence.

p1010468.jpg

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'effet désiré...

p1010469p.jpg

Il ne reste plus qu'à "tartiner" (avec noblesse :P ) la surface à repousser, en prenant soin de garder une frappe régulière et un bon alignement.

Si cela est observé, les empreintes doivent s'imbriquer les unes dans les autres.......... sans gros problème !

p1010472f.jpg

Passons, maintenant, à la phase finale, qui consiste à "arrêter" la tresse.

Il faut, pour cela, utiliser un matoir à feston. La relative difficulté est de faire le bon choix, en tenant compte de l'esthètique et des proportions.

p1010473y.jpg

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là encore, savoir quelle inclinaison donner à l'outil est primordial car il faut donner l'impression que la tresse passe sous la ligne festonnée.

p1010479m.jpg

Ce n'est pas toujours parfaitement réussi ! <_<

p1010482v.jpg

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà ! J'espère avoir pu aider certains d'entre nous à comprendre le mode d'emploi de ce repoussage plus "viril" que bien des floraux.

En définitive, c'est surtout le soin apporté, lors du positionnement du matoir et la régularité de frappe (je m'répète...), qui fera un "basket" réussi.

Ce "brouillon" comporte, certes, quelques anomalies mais, rappelez-vous, cependant, que c'est un décor d'ensemble et que tout le monde ne va pas venir détailler chaque coup de maillet composant votre ouvrage.

Je posterai bientôt une ou deux photos de l'ouvrage entrepris au début de ce sujet.

A bientôt ! :37:

A.

p1010488.jpg

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un très grand merci pour ce nouveau tuto je n'ai pas pour le moment de matoir basket mais sa viendra et je serais alors heureux de pouvoir suivre tes explications.

Le jour ou j'en achète il y a t'il des références a privilégier pour une utilisation sur étuis de couteau ?

car vu le choix disponible surtout au niveau des tailles je suis un peu perdu

http://www.tandyleatherfactory.co.uk/c-404-basketweave.aspx

Share this post


Link to post
Share on other sites

un bon basket réalisé, bravo alain.

mais je rajouterais un dernière chose qui parait tellement normal que l'on aurait tendance à l'oublier parfois, c'est de passer au lavabo chaque fois que l'on va attaqué un ouvrage en cuir,et ce quel qu'il soit, sous peine de voir apparaître de belles empreintes que l'on n'arrivera malheureusement pas à enlever.

pour ma part, j'essaie de ne jamais l'oublier, pour une qualité de travail parfaite.

j'espère alain, ne pas avoir perturber ton post, qui démistifie le travail de repoussage.

amitié alain.

patrice.

Share this post


Link to post
Share on other sites

et bien merci pour ce superbe tuto,a le voir cela a l'air simple mais la précision est de rigueur ,passer une commande pour un seul outil ne vaut pas le coup,maintenant que je sais a quoi il ressemble je vais essayer de m'en fabriquer un.

encore merci de partager ton savoir faire. :37:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce tuto supplémentaire.

Tu es intarrissable pour notre plus grand plaisir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
icon_super.gif Merci pour toutes ces précisions et de nous avoir invité dans ton atelier. Simple clair et précis worthy.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous, très sincèrement !

David, voici les taiiles et les références:

p1010438x.jpg

En partant de la gauche, le premier, X534, mesure 12mm/6mm, le second, X500S, 8mm/3,5mm, le troisième, X510, 13mm/-mm, le quatrième, X501, 13mm/4mm, le cinquième, X514, 14mm pour la longueur, 5,5mm dans sa grande largeur et comme il est resserré au niveau du jonc, 4,5mm dans sa petite largeur. Le dernier, X503S, possède un diamètre de 12,5mm.

Pour le reste, je n'ai pas eu trop le temps, ces jours-ci mais, lorsque j'aurai terminé l'ouvrage du début, je ferai remonter le sujet.

Merci, encore à vous tous !

A.

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci surtout à toi : tes tutos sont toujours très clairs et pertinents : c'est bien simple, à les lires on a l'impression qu'on pourrait faire comme toi : il faut juste ne pas oublier que ça demande beaucoup de temps pour arriver à ce niveau de précision, et aussi beaucoup de talent.

Tu devrais sérieusement penser à faire un livre sur le travail du cuir : je serai le premier à te l'acheter !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une fois merci pour ton tutoriel Avalon.

J'ai hâte de voir ton exemple fini. J'ai aucune idée de ce que cela pourrai être.

encore une fois merci

Richard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un grand merci pour vos derniers commentaires, les copains !

Phil, de grosse pointures ont déjà largement écrit sur le sujet et je ne me vois pas moi-même en train de les plagier.

J'ai longtemps hésité à poster certains de mes tutos, et ce n'est que parce que je les remixe à ma sauce,avec maintes explications très détaillées et de bonnes photos, et que ces mêmes tutos ont connu, auprès de vous, ce succès et ces demandes, que je me suis décidé......

..... mais de là à écrire un bouquin... je te remercie, malgré tout, pour cette confiance !

Il est bien facile de complèter un tuto, d'y apporter des améliorations mais ouvrir la voie est bien le principal et cela est déjà fait !

Richard, tu vas bientôt comprendre et pouvoir en faire autant !

Reprenons...

... la pièce de cuir du début. Je me suis donc servi de mon plus petit "basket", le X500 S. Vous pourrez très certainement noter quelques imperfections cer ce matoir est assez difficile à gérer lors de son enfoncement et il chasse assez vite si l'on n'y prend pas garde.

p1010502r.jpg

Une lumière rasante, c'est son rôle, rajoute au relief, bien évidemment !

p1010504o.jpg

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le feston de contour, j'ai utilisé le matoir D485, de proportions approchantes au "basket"............ mais j'ai oublié de photographier le travail avant le montage, alors.... Le résultat final:

p1010505z.jpg

Un porte-monnaie et.......................... un porte-plume ! :104:

p1010511gwh.jpg

Voilà ! J'avais besoin de remplacer mon vieux porte-monnaie, àgé d'une grosse vingtaine d'années.......... alors, j'en ai profité pour joindre l'utile à l'agréable.

A bientôt et........... Bonnes vacances à toi également, Benjamin ! :37:

A.

P.S. Je n'ai, bien sûr, rien inventé. C'est un modèle de porte-monnaie dont on trouve le patron dans les bouquins Tandy.

p1010513n.jpg

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les deux modèles sont magnifique encore merci de nous avoir fais profité de ton expérience

:24:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un porte monnaie! Je me demandais depuis le début ce que la finalité serait, et c'est un porte monnaie. Très belle réalisation, j'ai quand même une préférence pour le floral. :)

Bonne soirée,

-Benjamin

Share this post


Link to post
Share on other sites

très très beau porte monnaie ,c'est toujours un plaisir de voir tes ouvrages qui sont a mon avis sans reproches,n'hésite pas pour les tutos ils sont d'un grand intérêt et ont beaucoup de succès, merci et bravo. :29:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...