Jump to content
Lalouve

Mouiller le cuir

Recommended Posts

Petites questions peut-être idiotes d'une débutante : j'aimerais en savoir un peu plus sur la façon de mouiller les cuirs. :oups:

Quand le faire (pour quel travail) ? Je crois avoir compris qu'en repoussage c'est systématique ?!

Comment (immergé complètement, vaporisé, à l'éponge...) ?

Eau chaude ou froide ?

Si quelqu'un accepte de m'éclairer la lanterne c'est avec plaisir que j'attends toutes les explications possibles et imaginables ! :whistling:

Merki ! :109:

Share this post


Link to post
Share on other sites

en fait, je dirais, ça dépend, moi, pour repousser; je ne me géne pas j'immerge le cuir et je l'observe , dès qu'il change de couleur le cuir est assez imbibé, je le ressort et je commence à repousser après 2 à 3 mns , mais tous les cuirs ne sont pas à mouiller.

en effet , certains cuirs se prétent naturellement au repoussage.

et ensuite, tout dépend se que tu veux en faire, si tu dois faire un moulage, il vaut mieux le mouillé mais pas le détremper.

enfin , si tu as besoin , envoie moi un mp.

amitié patrice.

Share this post


Link to post
Share on other sites
en fait, je dirais, ça dépend, moi, pour repousser; je ne me géne pas j'immerge le cuir et je l'observe , dès qu'il change de couleur le cuir est assez imbibé, je le ressort et je commence à repousser après 2 à 3 mns , mais tous les cuirs ne sont pas à mouiller.

en effet , certains cuirs se prétent naturellement au repoussage.

et ensuite, tout dépend se que tu veux en faire, si tu dois faire un moulage, il vaut mieux le mouillé mais pas le détremper.

enfin , si tu as besoin , envoie moi un mp.

amitié patrice.

Patrice, enfin... Archer 62, t'a tout dit.

En effet, tous les cuirs ne nécessitent pas d'être mouillés, notamment les cuirs "gras" au toucher. Malgré leur épaisseur, une grande souplesse les caractérise et, du reste, l'eau les pénètre, souvent, moins facilement. Ce sont, cependant, les meilleurs mais, bien entendu, leur prix est moins attrayant.

En tous cas, si tu veux mouiller ton cuir, il faut impérativement que ce soit un cuir tanné végétal. C'est un matériau qui, une fois travaillé et sec, gardera la forme ou le motif désiré.

Ne pas détremper le cuir car trop d'eau contribue à empêcher sa déformation, en le réimbibant par capillarité.

Je mouille assez peu mon ouvrage et, dès que je constate des signes de sèchage, c'est-à-dire lorsqu'il tend à reprendre sa couleur d'origine, je repasse une éponge mouillée sur l'envers du cuir pour ne pas le faire regonfler du côté travaillé. et, lorsque je dois l'abandonner pour la nuit, par exemple, je le place dans un sac plastique fermé.

L'eau chaude est à proscrire dans le cadre d'un travail ordinaire.

Voilà tout !

A.

Edited by Avalon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup à vous deux pour vos précieux conseils. :07:

Je ferais des expériences sur des chutes. Rien ne vaut la pratique !!! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...