Jump to content
Laurent L.

Partage

Recommended Posts

Houla, j'ai raté un épisode... (heureusement WA l'avait enregistré)

Dommage que tu ne puisses tourner, là, tu aurais pu en faire autant que Mr. C.

Mais ne nous fais pas trop languir pour la suite, SVP!

Merci Michel et Gallus, cela ma va droit au cœur ! :21:

Mais de là à en faire autant que Monsieur C. ... heu, non, pas encore, vraiment... Car il a une telle régularité, une telle précision dans son travail, de supers idées... c'est un pro, quoi ! :)

En essayant ces assemblages, j'ai compris pourquoi sur certaines de ses réalisations comme sur la série "Afrique" d'Opinel, il y a parfois un léger décalage dans l'alignement des filets courbes : leur épaisseur, bien sûr, qui est plus importante que la quantité de bois enlevée par la scie... Cela doit pourvoir s'arranger, mais à la main, enlever un demi millimètre sur une longueur ondulée... 'faut pas se rater ! ;)

Mais je ne dis pas que je n'essaierai pas ! :28:

Je continue ce soir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors que le vernis d'un autre couteau m'a bien secoué les neurones et taquiné les nerfs, j'ai pris un peu de temps pour commencer à préparer le manche à la réception des plaquettes.

Il n'y aura pas de "dos couvrant" sur ce manche.

Pour garder un maximum des plaquettes avec filets courbes, je choisis de laisser le dos avec une plaquette insérée entre celles des côtés (comme ici et là )

Le talon sera donc rouge avec, comme le dos, une âme noire...

Presque "Péponne" je vous dis : Républicain rouge et anticlérical : un homme de convictions Mario !

Voici le premier collage, tout bête, mais il faut bien commencer...

img-004717btv9j.jpg

(Note : j'ai coupé le manche plus court que la lame pour des raisons esthétiques : il faudra refaire sa saignée)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fait attention à ne pas grossir car "chi no lavora non mangerà" , et comme tu " lavora " plutôt pas mal, ton dâbe va te payer forces repas ;

E VIVA LA LIBERTA.

Edited by wendat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, l'habillage central du dos et du talon est posé et mis à niveau. Il est plus simple de le poser avant de mettre le couteau à plat, mais on perd un peu plus de bois. Et comme j'ai très très peu d'ébène...

img-16434341z0m.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'autres collages sont faits dans la foulée : le talon du manche en padouk (même filets que les côtés + filet d'Ipé). Cela signifie aussi qu'il a fallu choisir quel côté serait "devant". La forme et la hauteur des courbes m'ont indiqué le choix à faire.

Pour avoir exactement les mêmes plaquettes après leur découpe et mise à plat, je les aies ré-assemblées. Il faudra donc que je découpe les nouveaux collages pour les séparer...

img-164945yaoqu.jpg

Prochaine étape, assembler les plaquettes sur le manche.

Edited by Lagroht

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà, c'est sous presse.

img-2205279eag6.jpg

On remarque que bien que dégraissé deux fois, le padouk (et dans une moindre mesure l'acajou des filets que j'ai utilisé pour le montage de ces plaquettes) colore la colle en jaune ! Et parfois, rarement, de fait, les bois contre lesquels il est collé. Ainsi, il faut toujours passer une première couche de vernis uniquement sur ce bois, sinon, des alto-cirrus rouges peuvent apparaître sur les bois clairs adjacents à ce beau mais... :mad2: bois rouge.

J'ai utilisé une lamelle de laiton dans la rainure pour éviter que la saignée de la lame ne se déforme ou ne casse sous la pression, ce qui compromettrait le collage, voire tout le travail.

Je préfère insérer un bout rapporté qu'utiliser la lame : si de la colle coule sur l'entretoise, je peux utiliser des outils pour la sortir sans craindre de la rayer, de la marquer.

Enfin, je protège toujours la lame avec du cuir. Ce n'est pas pour elle, c'est pour moi (et ceux qui vivent avec moi) !

Demain, normalement, on commence à arrondir tout ça !

Edited by Lagroht

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourrais-tu mettre une photo vue de dessous ou de dessus?

:)

Demain Ce soir tard, donc, je mets d'abord tout en forme de parallélépipède rectangle le plus régulier possible. Cela aide, avant de travailler les formes,, à réussir ses symétries. Tu pourras alors avoir une visualisation en place des filets et des plaquettes.

post-2623-1201992617.jpg

Edited by Lagroht

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc, ami Wendat :

img-235213cwe3o.jpg

img-235250p2kf8.jpg

img-235310zutsx.jpg

Sur la vue de dessous, on voit le différentiel de hauteur important entre le bas des plaquettes et celui du manche sur presque toute la longueur de celui-ci. Mais pas au niveau du talon ! Cela est fonction de la forme qui sera donnée au manche et dnécessite de penser l'emplacement des motifs (je fais des plaquettes moins hautes sur un manche plus rectiligne comme "ici" ). Pour éviter une partie la perte de bois, on peut aussi tailler des plaquettes dont la forme se rapproche de celle qu'aura le manche terminé. Mais l'économie de matière n'est pas vraiment importante.

img-235336p2950.jpg

Il faut faire attention lors du travail du bois, en particulier sur ces débords à éliminer, au sens du mouvement de l'outil et à celui des fibres afin d'éviter les arrachements qui pourraient aller jusque sur une partie qui serait dans le manche.

A partir de maintenant, le droit à l'erreur est très limité ! On peut enlever, remplacer, refaire un collage (même si c'est long et, pour tout dire, enquiquinant...), mais pas remettre à l'identique de la matière passée à la râpe !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Michel ! :) Je n'étais pas certain que cela plaise :bhaoui..: mais vos réactions font plaisir.

Je ne te voyais plus et pensais te l'envoyer par mail !

J'espère que tout va bien ! :37:

Donc voilà : dernière image avant "mutation". Le parallélépipède a été dégrossi. Maintenant, "y'a plus qu'à" terminer la mise en forme (en n'utilisant la râpe que de bas en haut) !

img-154504g56w0.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

superbe...

sympa l'âme en noir au centre du couteau...

du coup ça donne des idées pour futures réalisations, ton tuto refile plein de bons tuyaux...

Share this post


Link to post
Share on other sites
sympa l'âme en noir au centre du couteau...

J'avais pensé un moment faire un assemblage d'ébène et de padouk (Le Rouge et le Noir... :108: ) mais finalement j'ai opté pour la beauté sobre du bois sans ajouts supplémentaires.

du coup ça donne des idées pour futures réalisations, ton tuto refile plein de bons tuyaux...

Là, là tu me fais plaisir, c'est humblement fait pour ça : Partager ! :23:

Edited by Lagroht

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, voilà réellement l'apparence de l'établi lorsque j'ai terminé la mise en forme...

Wouahhhh, c'est super bien rangé ! :20:

La technique est vraiment super intéressante. Tes explications sont bien claires, ne t'aurait-on jamais dit que tu avais un certain talent pédagogique ? :23:

La plus grande difficulté pour moi c'est de visualiser le résultat final à l'intérieur du parallélépipède d'origine. :o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, mon ami, la sciure ! Même avec la porte du garage ouverte sur la rue (aglagla...), un ventilateur qui repousse la poussière de bois vers l'extérieur et la porte d'accès à la maison fermée, j'ai de la poudre marron/rouge dans toute la maison !

Il faut VÉRITABLEMENT que je trouve un remède à cela ! :( Mettre et enlever la combi de travail dans le garage serai déjà une bonne chose si j'y pensais...

Aspirer (avec un vieil appareil qui ne craint plus la mort) et ensuite souffler au compresseur toutes les poussières vers la rue peut se faire, mais j'ai déjà lavé la voiture du voisin une fois... :107:

Avoir une maison à moi, en Auvergne, avec un atelier dans le jardin, voilà ce qui me conviendrait ! :108:

Mais.. bon, ce ne sera pas demain.

En attendant, je vous propose les premières images prises il y a quelques instants, au flash, de ce couteau poncé au plus fin, bois encore "nature".

img-220323cc3ct.jpg

Le manche est un chouia petit pour moi (en fait de la même taille que l'origine), mais Monique n'a pas des mains de trappeur. La prise en main est bonne et sera polyvalente en cuisine.

Ce travail a été, pour moi, riche en enseignements : prévisionnel des découpes, découpe, taille et placement des plaquettes, maîtrise des serrages en fonction du dessin des courbes, découverte d'un autre "style" et recherche de son exploitation lors de la mise en forme (et ça, cela sera toujours le cas !), des questionnements, des remises en question et encore tellement à apprendre... J'espère que vous aurez pris plaisir à le suivre.

Prochaine et ultime étape : le vernissage qui peut lui aussi révéler encore des surprises (que l'on souhaite bonnes).

Edited by Lagroht

Share this post


Link to post
Share on other sites
Wouahhhh, c'est super bien rangé ! :20:

Là, j'ai déjà sorti la sciure et balayé 4 fois le garage depuis le début du travail ! Sans compter la poussière que j'ai faite dans le jardin lors de la préparation des plaquettes avec la ponceuse à bande ! :wacko:

La plus grande difficulté pour moi c'est de visualiser le résultat final à l'intérieur du parallélépipède d'origine. :o

Cela vient avec l'habitude de mettre en volume et la pratique de certaines formes plus ou moins récurrentes.

Mais souvent, ce n'est pas complètement fixé, loin de là ! Les formes, le bois, les dessins qui apparaissent influent parfois sur ton travail : le bois parle, la râpe et la lime lui répondent, tes mains ne sont qu'un outil...

Ici, je savais que le couteau serait moins "courbé" que dans mes habitudes car la découverte et la recherche sur ces courbes nouvelles pour moi dirigeaient aussi mon regard.

Et merci pour ton clin d'œil, il réchauffe en ce moment ! :37:

Edited by Lagroht

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est quand tu veux que tu viens en auvergne!!! c'est pas les maisons à vendre qui manque!! c'est le reste :whistling:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et ben! Voilà un exposé fort bien "renseignant" sur cette technique. De plus, le résultat est fort convainquant.

Tu sais que tu me donnes là des idées pour habiller une lame singularis vulgarum débitée à la meule dans une lame de scie à métaux, lame provenant d'une scie électrique. La lame, mince, attend un manche depuis un moment sur ma table-établi-plan de travail de la chambre d'ami transformée en salle de bricolage....Je la destinais, elle fait 30 cm de long dont 9cm de soie, à un couteau à jambon à offrir à un ami qui aime le jambon mais n'a toujours pas de couteau pour le débiter. Je me tâte, je me tâte....Un tel manche, fait selon cette méthode, devrait donner un résultat assez sympa pour ce couteau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...