Jump to content
Corbeau

Votre premier arc en bois -

Recommended Posts

Voici ma traduction d'un article de Tim Baker, article qui est (à mon avis) le meilleur condensé d'informations pratiques qu'il m'ait été donné de lire pour réussir un arc simple. Thank you Tim !

Edition du message du 01/06/2015 : L'article sur Paleoplanet.

Edition du message du 30/06/2013 : J'ai réalisé ce PDF pour mettre ça en application à partir d'un tronc d'arbuste et avec peu d'outils.

VOTRE PREMIER ARC EN BOIS
par Tim BAKER

Ce qui suit est la description de la réalisation d’un arc de 40-50lb, facile et rapide à équilibrer. Il est durable, précis et rapide et coûte environ six dollars à fabriquer.

La longueur de cet arc sera celle qui sépare les extrémités de vos doigts lorsque vous écartez les bras. Sa forme de profil est celle d'un arc de type longbow anglais. La poignée est travaillante, rendant cet arc facile à dessiner et à réaliser. Il stocke plus d'énergie que des arcs plus courts, s’arme sans « barrer » et s’avère plus stable et précis que la plupart des autres arcs. Il semble disposer de plus d’atouts que les autres designs. Ces instructions permettent l’utilisation d’un chevron de bois dur du commerce. Avec un tel matériau, il est possible de lire ceci le matin et de tirer avec votre arc l’après-midi du même jour. Pas probable, mais possible.

Si vous n'avez pas accès à une telle pièce de bois, faites ceci : coupez un arbre de bois dur bien droit, refendez-le en billettes de quatre pouces de largeur, écorcez-les sans endommager la surface du bois. Avec une scie ou une hache, réduisez la billette à la longueur de votre envergure plus quelques pouces. Réduisez la largeur à deux pouces de bout en bout, 1" d’épaisseur à la poignée, 3/4" à mi-branches et 5/8"aux poupées. Entreposez-la horizontalement dans la pièce la plus chaude et la plus sèche de votre maison, et attendez un mois. Permettez à l'air de circuler librement tout autour.

La sélection d'un chevron : utilisez n'importe quel bois dur de densité moyenne à élevée : frêne, érable dur, hickory, noyer pécan, mûrier, chêne rouge ou blanc, bouleau jaune ou blanc, noyer noir, etc. Choisissez une planche dont la face montre des lignes de cernes de croissance presque parfaitement droites, sans méandres, sans îles et sans noeuds. Ne prêtez aucune attention à l’orientation des lignes de cernes sur le côté de la planche ; elles peuvent induire en erreur ; il n’est pas nécessaire qu’elles soient droites. Cependant sur les rares planches parfaites, les lignes de cernes sont droites à la fois sur les côtés et le dos. Vu du bout, les cernes peuvent être à plat ou inclinés. Les débutants devraient éviter les planches ayant des cernes verticaux. Vous devrez probablement examiner 50 planches ou davantage avant de trouver une pièce de bois au fil suffisamment droit.

Outils : une hachette et une râpe sont tout ce qui est absolument nécessaire.
Mais un wastringue et des râpes à grain gros et moyen rendent le travail plus rapide et facile. Un rabot est utile si on l’utilise avec soin. Une scie à ruban épargne environ deux heures de travail d'ébauche.

Dessin de l’arc vu de face : avec un crayon affûté et une rêgle droite, tracez l'arc avec une largeur de 1"3/8 de mi-branche à mi-branche. A partir de là, tracez en biseau rectiligne jusqu’à des poupées de largeur 1/2". Réduisez le chevron à ces dimensions. Restez en dehors du tracé. Créez des arêtes droites, carrées. Adoucissez le léger angle créé à mi-branches à l’endroit ou la largeur commence à se réduire en direction des pointes.

Dessin de l’arc vu de profil : les six pouces au centre de l’arc auront une épaisseur constante de 3/4". En allant vers les pointes, réduisez l’épaisseur à 5/8" (sur une longueur de 2") puis à 9/16" à mi-branches, et enfin 1/2" aux poupées.

Réduisez l’ébauche à ces dimensions. Ne déviez pas du tracé. Rendez les variations d'épaisseur régulières et progressives. Enlevez le bois d'un côté du ventre à la fois, avec l'outil à un angle léger, ce qui fait que quand les deux côtés sont taillés une légère « couronne » aura été créée tout le long du centre du ventre. Enlevez alors cette couronne. Il est important de réduire l'épaisseur du ventre de cette façon. Autrement vous risquez à un certain point de descendre au-dessous de la ligne sur le côté opposé et de ruiner l’arc. Cette méthode permet aussi d’atténuer n'importe quelles erreurs de réduction d’épaisseur. Et c'est aussi plus facile que d'essayer d'enlever le bois sur largeur entière.

Alors que vous enlevez du bois en suivant les traits de crayon, observez fréquemment les branches sur leur longueur selon un angle rasant pour vous assurer que votre travail est régulier et uniforme, sans creux ni bosses ni ondulations. C'EST L’UN DES ASPECTS LES PLUS IMPORTANTS EN FACTURE D’ARC - si la réduction d'épaisseur est régulière et progressive, il est difficile de casser un arc.
Rétrécissez la largeur du ventre au niveau de la poignée juste assez pour diminuer l’angle que fera la flèche. Faites-le des deux côtés de la poignée. Arrondissez toutes les arêtes au niveau de la poignée.

Equilibrage : taillez des encoches pour la corde avec une lime queue-de-rat ou assimilé, et encordez l’arc avec une corde légèrement lâche. Placez au centre de la poignée l’extrémité d’une barre d’équilibrage (un tasseau de 30" de longueur et de section 1" x 3" environ – et placer la corde dans l’une des encoches taillées dans cette barre, afin de courber l’arc d’environ 5". Posez l’ensemble contre un mur et reculez afin d’observer la courbure de votre nouvel arc.

La forme que vous recherchez ne devrait pas être un arc de cercle, mais plutôt la silhouette d'une antenne parabolique – avec une poignée qui fléchit seulement légèrement, et chaque portion de branche de plus en plus courbée depuis la poignée jusqu’au milieu de branche. Équilibrage elliptique. Les derniers 10", grosso modo, devraient être un peu rigides, avec moins de courbure qu’en milieu de branche.

Il serait bon de tracer cette forme sur papier afin de pouvoir s’y référer pendant l’équilibrage.

Si votre arc ne prend pas cette forme, ou si les branches ne se courbent pas de manière symétrique, faites des marques de crayon sur le ventre à l’endroit où les branches sont trop rigides. Enlevez du bois au niveau de ces secteurs rigides, d'abord sur un côté du ventre, puis sur l'autre, et enfin enlevez la légère couronne créée. Faites-le avec des gestes amples, ne créant aucun creux, ni bosses ni ondulations ; observer fréquemment l’uniformité de votre travail, comme précédemment. C'EST L’UN DES ASPECTS LES PLUS IMPORTANTS EN FACTURE D’ARC.

Quand finalement la courbe vous convient, bander l’arc à environ cinq pouces avec une corde de longueur appropriée, et inspectez-la à nouveau. Marquez chaque partie rigide et réduisez-la comme ci-dessus. Quand la courbure vous satisfait, armez à l'arc à la moitié du poids prévu, poids estimé par vos soins ou mesuré. Placez l’arc sur la barre d’équilibrage à cette allonge, puis marquez chaque partie rigide et enlevez du bois comme ci-dessus. Revérifiez l’équilibrage, marquez à nouveau, enlevez du bois, etc. jusqu'à ce que la courbure parfaite soit atteinte.
(Notes du traducteur :

- A chaque fois qu’on a retiré du bois et avant de vérifier les courbures, ne pas oublier de faire travailler l’arc une douzaine de fois à l’allonge atteinte, afin « d’apprendre » au bois à travailler.

- Un bon moyen de vérifier que les branches se courbent symétriquement est de placer l'arc sur la barre d'équilibrage, de tracer le profil d'une branche sur un carton, puis de retourner l'arc pour visualiser les différences ; marquer alors sur les branches les endroits où il conviendra de gratter. Ceci peut être fait aussi AVANT de bander l'arc, avec la corde longue d'équilibrage).

Armez à présent l'arc au poids final prévu. Si ce poids est atteint à - par exemple - douze pouces d’allonge, enlevez des épaisseurs moyennes de bois sur toute la longueur de l’arc. Faites-le en suivant la méthode décrite ci-dessus, vérifiez que la courbure soit correcte avec la barre d’équilibrage. Corrigez là où c’est nécessaire.

Armez de nouveau au poids final, maintenant peut-être à quinze pouces d’allonge. A partir de ce point, n’enlevez à chaque fois que des copeaux aussi minces que du papier journal. Armez au poids maximum après que chaque contrôle de courbure, plaçant la corde dans des encoches toujours plus éloignées sur le bâton d’équilibrage, à mesure que l’allonge augmente. Mais seulement pendant quelques secondes à chaque fois. Une fois arrivé à moins de cinq pouces de la pleine allonge, le temps d'inspection devrait se limiter à seulement une seconde ou deux.

Cette méthode d’armement au poids maximum après chaque contrôle d’équilibrage – la méthode d’équilibrage de Jim Hamm – vous assure de ne pas vous retrouver avec un arc de poids inférieur à celui prévu, la cause d'échec la plus commune chez les débutants.

Continuez ce processus jusqu'à environ un pouce de l’allonge finale. Lissez toutes les surfaces à votre goût, arrondissez légèrement les arêtes et vous y êtes. L’arc se trouvera directement au poids prévu.

En utilisant de l’hickory, du noyer de pécan ou de l'érable dur, 50lbs est un poids sûr. Le chêne rouge, le frêne ou l'orme seront sûrs à 45lbs. Avec du bouleau ou du cerisier noir, limitez-vous à 40lbs. Avec l’amélioration de vos compétences en équilibrage, ces poids pourront être majorés de plusieurs livres.

Quand l’équilibrage est presque terminé et si les bouts sont droits - faisant passer la corde bien au centre de la poignée – réduisez la largeur des dix derniers pouces de branche pour atteindre 3/8" aux poupées. Cela amortit les secousses (handshock) et augmente la vitesse de sortie de flèche. Si la corde est légèrement décentrée, rétrécissez les extrémités de branches seulement du côté concerné. Cela contribuera à recentrer la corde.
(Note du traducteur : la corde peut aussi être décentrée si l’épaisseur du ventre n’a pas été réduite de manière uniforme, la branche pivotant alors du côté faible).

Encochez la flèche juste au-dessus du centre de l’arc. La flèche volera plus précisément avec l’une ou l'autre des branches choisie comme branche supérieure, mais cela peut changer au cours de la vie du arc.

Edited by Corbeau

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je préfère ARC1 de chez Emotion Primitive................. :bhaoui..:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je préfère ARC1 de chez Emotion Primitive................. :bhaoui..:

ARC 1, c'est plus complet, naturellement.

Là c'est plus concentré et très "pratique". Et pas inutile, je pense.

Merci pour ta considération pour mon travail, cela dit :(

Le schéma ci-dessous, pas à l'échelle naturellement...

post-2638-1154798944.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
ARC 1, c'est plus complet, naturellement.

Là c'est plus concentré et très "pratique". Et pas inutile, je pense.

Merci pour ta considération pour mon travail, cela dit :(

Mais si qu on est content ,pour une fois qu un anglophone prend la peine de traduire des textes interressant au lieu de simplement metre un lien vers la page :24: :24:

de toute facon tout

Edited by napoleon68

Share this post


Link to post
Share on other sites
ARC 1, c'est plus complet, naturellement.

Là c'est plus concentré et très "pratique". Et pas inutile, je pense.

Merci pour ta considération pour mon travail, cela dit :(

Le schéma ci-dessous, pas à l'échelle naturellement...

Désolé, je ne savais pas que tu avais tout traduit, et je ne pensais mettre ton travail en doute. En fait je pensais que tu avais posté un texte traduit trouvé sur le net.

Cela n'enlève rien à son intérêt pour des débutants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Désolé, je ne savais pas que tu avais tout traduit, et je ne pensais mettre ton travail en doute. En fait je pensais que tu avais posté un texte traduit trouvé sur le net.

Cela n'enlève rien à son intérêt pour des débutants.

D'accord, je comprends mieux. :)

Un aspect important dans cet article, c'est qu'il insiste sur la nécessité d'un équilibrage donnant un profil elliptique.

Sur Paleoplanet, Tim Baker semble revenu sur la notion de longueur idéale pour un arc, qui était définie autour de 66-67" : en dessous, l'arc est sensé être trop court pour stocker beaucoup d'énergie, il barre à pleine allonge (sensation de durcissement dû à l'angle trop ouvert entre bouts de branche et corde ; au dessus, l'arc est doux à armer et stocke plus d'énergie (angle branche-corde faible) mais elle est dépensée en grande partie pour mouvoir des branches trop lourdes.

Le leitmotiv actuel de Baker, c'est qu'on gagne à faire des arcs nettement plus longs (72"), si l'équilibrage est de plus en plus elliptique à mesure que la longueur augmente. Un arc court s'équilibre plutôt en arc de cercle, mais un très long aura une partie centrale (autour de la poignée) non travaillante, puis une portion d'ellipse, et enfin des bouts droits comme précisé dans l'article.

Plus la longueur augmente, plus l'ellipse doit être aplatie, et moins il y aura de masses en mouvement éloignées de la poignée, et moins on gaspillera d'énergie pour mouvoir les branches.

post-2638-1154839725.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vos remarques sur le message précédent sont les bienvenues ! C'est un sujet passionnant, je trouve.

Pour compléter la besace du débutant, je replace ici mon illustration de la méthode de réduction d'épaisseur décrite dans le texte traduit : le profil est tracé sur les flancs qu'on attaque successivement en biseau avant de faire sauter la crête. C'est facile et précis, ça va sans dire peut-être pour les vieux "chibanis" de la facture d'arcs, mais ça va mieux en le disant... :108:

post-2638-1154841260.gif

Edited by Corbeau

Share this post


Link to post
Share on other sites

bravo pour tes traductions, c'est du travail !!!

ce que dit Tim Baker est toujours intéressant. Surtout de voir son évolution par rapport à l'époque de rédaction de "TBB."

une toute petite critique: pourquoi ne pas avoir aussi traduit les unités, d'autant plus que cela s'adresse à priori à des débutants!

@@@

Share this post


Link to post
Share on other sites
bravo pour tes traductions, c'est du travail !!!

ce que dit Tim Baker est toujours intéressant. Surtout de voir son évolution par rapport à l'époque de rédaction de "TBB."

une toute petite critique: pourquoi ne pas avoir aussi traduit les unités, d'autant plus que cela s'adresse à priori à des débutants!

@@@

Merci Acer pour cette appréciation. Les conversions d'unités : c'est vrai que ça serait plus pratique en mm et en kg, mais le poids de la tradition... Pas envie d'être excommunié, moi :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour cette traduction, et pour les schémas, sans lesquels les explications sont parfois un peu hermétiques pour un néophyte :unsure: !

C'est vrai que les mesures en pouces et en inches posent des problèmes un peu répétitifs… :mad2:

Tiens, une idée : on pourrait pas faire un forum hérétique :109: juste pour traduire définitivement ces s… de mesures brittonnes, avec une sorte de tableau d'exemples, pour, dans le doute, pouvoir se faire une idée très rapidement ? :21:

J'avoue que je ne suis pas spécialiste du calcul mental et que l'euro est pour moi une source constante d'étonnement. Alors les pouces… :05:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Corbeau, ta traduction serta très utile à tous ceux qui ont envie de faire un premier (et pourquoi pas?) un second arc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ARC 1, c'est plus complet, naturellement.

Là c'est plus concentré et très "pratique". Et pas inutile, je pense.

Merci pour ta considération pour mon travail, cela dit :(

Le schéma ci-dessous, pas à l'échelle naturellement...

Pour cette facture faut il absolument un chevron avec de l’aubier ou bien n’importe qu’el chevron peut faire l’affaire :unsure::wacko:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour cette facture faut il absolument un chevron avec de l’aubier ou bien n’importe qu’el chevron peut faire l’affaire :unsure::wacko:

Il faut un chevron qui respecte les fibres du bois, voir l'article du même Tim Baker :

Sélection d'une planche

Edited by Corbeau

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Corbeau pour ton travail, c'est sûr que lorsque l'on commence, c'est très utile d'avoir des conseils très pratiques, pour après s'attaquer à des études plus théoriques !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...