Jump to content

ishi78

Membres
  • Content Count

    4856
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

1 Follower

About ishi78

  • Rank
    Grand Mètre Quatre Vingt Deux
  • Birthday 11/15/1953

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    78
  • club, association:
    Les Archers du Mesnil Saint Denis
  • ville:
    Le Mesnil Saint Denis
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Oneida Eagle 65#@31" Home made primitif en thuya, 42#@31" Home made primitif en sureau.... cassé Homemade rotin... vite fait. Pedrolithique wampanoag

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

1905 profile views
  1. ishi78

    Déces d'Ishi78

    Bonjour les amis, Francine, Edouard, Aymeric, Hubert et Cécile, épouse et enfants de Gilles PROFFIT ont été très touchés par la sympathie dont vous avez fait preuves à la suite de son décès et vous remercient très sincèrement de vos témoignages. Merci à tous ceux qui étaient là et à tous ceux qui étaient en pensées avec nous. Les fleurs étaient magnifiques et nous remercions tous ceux qui ont participé à cet hommage, celà nous as beaucoup touché. Amicalement et toxophilement, Famille PROFFIT.
  2. ishi78

    Déces d'Ishi78

    Correction : La messe aura lieu à 10h00, même endroit même jour. Doudou78
  3. ishi78

    Déces d'Ishi78

    J'utilise son compte une dernière fois, Merci à tous pour toutes ces années de bonheur et c'est très nombreuses et très heureuses rencontre. Merci pour votre hommage sincère. Ses obsèques auront lieu à l'église des Mesnuls (78490) à 10h30 ce vendredi 27 janvier. Toxophilement Edouard PROFFIT (aka Doudou78)
  4. Je confirme :37: Et je confirme également que c'est un bois d'arc parfaitement ...... médiocre. :107: Même si le troène et le thuya servent tous deux à faire des haies, leurs caractéristiques sont fatalement assez différentes, entre une oléacée et un résineux..... Et le troène partage avec l'if une propriété qui pourrait en faire un bon bois de flèches gauloises à la mode de France Inter :génial:
  5. Il parait même qu'on appelle ça des jarnières ! :107: :génial:
  6. Tout dépend de la façon dont on interprête cette définition : Si un arc est susceptible de constituer une arme dangereuse pour la sécurité publique, alors il est nécessairement classé en catégorie D-2°. Si un arc est un objet queconque qui n'est pas une arme, alors il n'y a strictement aucune contrainte ni exigence réglementaire. Donc ça dépend des circonstances dans lesquelles on se trouve en possession d'un arc, qu'il soit préhisto ou à roulettes.... peu importe ! Si on est sur une manche, il est à peu près évident que personne ne pensera à considérer que l'arc est susceptible de porter atteinte à la sécurité publique. Par contre si on est par hasard dans les rues d'une grande ville lors d'une manifestation politico-syndicale, alors il en sera évidemment tout autrement. Entre ces deux situations, il y a la place pour toutes les interprétations par les membres des forces de l'ordre en fonction de leur perception des circonstances. En cas d'interpellation, il y aura évidemment des poursuites, un juge sera appelé à trancher et ça créera de la jurisprudence. Mais la jurisprudence n'a jamais empêché un policier de considérer qu'il devait interpeller et saisir une arme s'il l'estime nécessaire... Si on a la possibilité de faire la preuve d'un transport légitime dans les termes de la réglementation en ayant une licence FFTA ou FTL sur soi, il faut évidemment le faire ; pas pour laver plus blanc que blanc, juste pour éviter d'être pris en défaut. La réglementation n'est pas faite spécialement pour embêter les gens honnêtes, elle est faite pour pouvoir pénaliser les gens qui font des bêtises.... Et si ça embête les gens honnêtes en plus, c'est juste un "effet collatéral" non voulu.
  7. Il n'est pas possible de plaquer le modèle sociétal français à propos des armes sur le comportement des américains vis-à-vis des armes sans tomber dans des caricatures absurdes. Pour ce qui concerne la réglementation qui vient de changer avec une entrée en vigueur au 6 septembre dernier, elle ne mentionne plus l'arbalète dans la liste des armes "nommément désignées" comme c'était le cas depuis 1995. Ce qui était autrefois dans la 6ème catégorie est dorénavant dans la catégorie D-2°-a, avec la définition suivante : a) Tous objets susceptibles de constituer une arme dangereuse pour la sécurité publique dont : ― les armes non à feu camouflées ; ― les poignards, les couteaux-poignards, les matraques, les projecteurs hypodermiques et les autres armes figurant sur un arrêté du ministre de l'intérieur ; Comme il n'y a pas (encore) d'arrêté du ministère de l'intérieur à ce sujet, on est limité à la liste ci-dessus qui est une liste d'exemples, le mot "dont" permettant d'y ajouter ce qu'on veut (pavé, pic à glace, tapette à mouches etc...) à la discrétion du juge dès lors qu'il y a atteinte (ou menace d'atteinte) à la sécurité publique. Pour ceux qui veulent en savoir plus pour ce qui concerne les armes à feu, je ne peux que vous recommander la lecture de cette analyse (particulièrement pertinente :06: ) des nouveaux textes en vigueur : http://www.unpact.net/?COMMUNICATION:Nouvelle_l-egislation Pour les armes blanches, ce qui est important, ce sont les règles d’acquisition, de détention, de transport et de port. Pour l’acquisition et la détention, elles figurent aux articles 7 et 8 du décret 2013-700 du 30 juillet 2013 : Article 7 Est interdite aux mineurs la vente des armes, des munitions et de leurs éléments des catégories B, C et D. L'acquisition est faite par la personne qui exerce l'autorité parentale, sauf si celle-ci est inscrite au fichier national des personnes interdites d'acquisition et de détention : 1° Sur présentation du permis de chasser délivré en France ou à l'étranger au nom du mineur, ou de toute autre pièce tenant lieu de permis de chasser étranger, accompagné d'un titre de validation de l'année en cours ou de l'année précédente ; 2° Ou d'une licence au nom du mineur en cours de validité d'une fédération sportive ayant reçu, au titre de l'article L. 131-14 du code du sport, délégation du ministre chargé des sports pour la pratique du tir ou du ball-trap. Article 8 Les armes, munitions et leurs éléments des catégories C et D ne peuvent être détenus par des mineurs que s'ils ont plus de seize ans, y sont autorisés par la personne exerçant l'autorité parentale, sauf si celle-ci est inscrite au fichier national des personnes interdites d'acquisition et de détention, et satisfont à la condition du 1° de l'article 7. (détention d’un permis de chasser au nom du mineur) Les armes, munitions et leurs éléments de catégories C et D ne peuvent être détenus par des mineurs que s'ils ont plus de douze ans, y sont autorisés par la personne exerçant l'autorité parentale, sauf si celle-ci est inscrite au fichier national des personnes interdites d'acquisition et de détention, et satisfont à la condition du 2° de l'article 7. (détention d’une licence sportive au nom du mineur) …/… Pour les personnes majeures, l’acquisition des armes de catégorie D est LIBRE. Pour le port et le transport elles figurent au 3° de l'article 121 du décret 2013-700 du 30 juillet 2013 : Article 121 I. ― Sont interdits : .../... 3° Le port et le transport sans motif légitime des armes, éléments d'arme et munitions des catégories C et D. .../... II. ― En matière de chasse et de tir sportif : 1° Le permis de chasser délivré en France ou à l'étranger ou toute autre pièce tenant lieu de permis de chasser étranger, accompagné d'un titre de validation de l'année en cours ou de l'année précédente vaut titre de port légitime pour les armes, éléments d'arme et munitions de la catégorie C et du 1° de la catégorie D ainsi que pour les armes du a du 2° de la catégorie D pour leur utilisation en action de chasse ou pour toute activité qui y est liée ; .../... 3° La licence de tir en cours de validité délivrée par une fédération sportive ayant reçu délégation du ministre chargé des sports au titre de l'article L. 131-14 du code des sports pour la pratique du tir vaut titre de transport légitime des armes, éléments d'arme et munitions des catégories B, C et du 1° de la catégorie D ainsi que des armes, éléments d'arme et munitions du 2° de la catégorie D utilisés dans la pratique du sport relevant de ladite fédération. III. ― La justification de la participation à une reconstitution historique constitue le motif légitime de port pour les armes, éléments d'arme des a, d, e, f, g et k du 2° de la catégorie D, dans le strict cadre du déroulement de cette manifestation. Cette justification constitue un des motifs légitimes de transport pour les armes, éléments d'arme des a, d, e, f, g et k du 2° de la catégorie D, dans le strict cadre du déroulement de cette manifestation. IV. ― Les armes à feu mentionnées aux 2° et 3° du I sont transportées de manière à ne pas être immédiatement utilisables, soit en recourant à un dispositif technique répondant à cet objectif soit par démontage d'une de leurs pièces de sécurité. Il est donc important d'avoir sa licence FFTA ou son permis de chasser sur soi quand on transporte son (ses) arc(s) ; il est évident par aileurs qu'on doit avoir son permis de chasser (et son attestation de formation à la chasse à l'arc) en action de chasse. Les manifestations historiques sont également prises en compte au paragraphe IIII, il faut noter qu'un justificatif de participation est désormais obligatoire, les organisateurs de fêtes médiévales par exemple seraient bien avisés de s'en préoccuper. Le paragraphe IV s'applique également aux arcs et arbalètes, le simple débandage de l'arc et/ou le placement sous housse ou dans une mallette répondent tout à fait aux exigences de la réglementation.
  8. La maréchaussée n'a pas à être compréhensive, elle doit appliquer la réglementation. En la matière, elle n'a pas de motif de constater une infraction pour le seul port d'un couteau, que ce soit dans la poche ou dans un sac. Par contre en présence d'un comportement délictueux, le port d'un couteau, quel que soit le type, devient instantanément une circonstance aggravante. Donc tant que vous "faites pas les c...s", il est inutile de psychoter ou de suer à grosses gouttes sur le simple fait que vous avez un couteau dans la poche (voire à la ceinture) alors que des pandores s'annoncent à l'horizon. Le port d'un canif en soi n'est aucunement une atteinte à la sécurité, mais une atteinte à la sécurité qui met en jeu un canif est plus gravement punissable que la même atteinte à mains nues. Les définitions précisent une sous-catégorie d'armes de 6ème catégorie : les "armes nommément désignées" dont le PORT EST INTERDIT. Sinon toutes les armes blanches sont bien des armes de 6ème catégorie. Tu vois, la réponse est plus compréhensible que tu l'imagines, mais bienvenue au club de ceux qui essaient de comprendre la réglementation sur les armes, blanches ou autres. Le plus compliqué c'est de comprendre les textes qui vont sortir prochainement pour en anticiper les risques et les faire corriger AVANT qu'ils sortent.
  9. Moi aussi Ben tu sais : c'est ce que j'ai écrit plus haut. Il y a des tutos pour la fabrication des cordes, le fait que le fil soit du lin ou du dacron ne change rien à la méthode.
  10. Il faut d'abord évaluer approximativement la résistance à la rupture d'un brin avec un peson ou un pèse personne. En général ça doit avoisiner les 7 à 10 kg suivant le diamètre. Ensuite il faut que la corde ait une résistance de l'ordre de 4 fois la puissance de l'arc, donc pour un arc de 50# il faut une corde qui tienne 200#, si le brin tient 10Kg, ça fait environ 20# par brin et il en faut donc 10, soit 5 tours pour une corde sans fin ou 10 brins pour une flamande.
  11. Pourquoi défaire ? un fil de lin de 1mm de diamètre environ (ou un peu moins) est tout à fait adapté pour la fabrication d'une corde. Par contre il y a de la ficelle alimentaire en vente dans les grandes surfaces mais ce n'est pas du lin et ça ne convient pas du tout.
  12. ishi78

    arc et jdr?

    Vous avez sonné ?... Les bronzes au béryllium (CuBe1,9) et au phosphore (CuSn9P) sont deux exemples de bronzes qui peuvent être traités thermiquement à l'état ressort. Le traitement est assez simple : un étuvage long à 600°C environ (variable selon les alliages, je n'ai plus les chiffres exacts en tête, ma pôv'tête...) dans un outillage qui maintient la forme pendant le traitement. C'est ainsi que sont faites les membranes élastiques qui constituaient les capsules anéroïdes qui sont installées dans les anémomètres, altimètres, machmètres et variomètres, sans parler des simples baromètres. J'ai réalisé des ressorts à lame équivalents à leurs homologues en acier à dimensions similaires, avec l'avantage de la très grande résistance à la corrosion des bronzes. Il n'y a aucun doute à avoir sur la faisabilité d'un arc à branches de bronze (ou d'airain), les proportions de phosphore P à ajouter dans le bronze simple (CuSn9) sont assez faibles et peuvent avoir été trouvées par hasard à l'âge du bronze ou un peu plus tard, pour le béryllium c'est un peu plus douteux. Mais la maîtrise des traitements thermiques est très ancienne, presque simultanée avec celle de la métallurgie elle-même. :37:
  13. ça va évoluer, mais il faut s'en occuper. Rejoignez l'UNPACT :37: Pour ce qui concerne les armes blanches, le risque n'est pas négligeables, en raison de la volonté affichée par le gouvernement et les parlementaires de supprimer la mention "à feu" dans la proposition de loi en cours d'adoption (et déjà adoptée en première lecture à l'assemblée nationale), au prétexte de traiter le problème des armes à impulsion électrique... et des pavés Une des problématiques principales de ces textes, c'est qu'on veut traiter simultanément des sujets totalements différents comme la sécurité publique, l'import-export d'armement, les pratiques sportives et de loisir. Ce mélange de genres produit des textes incompréhensibles et inapplicables à force de complexité. Vouloir traiter dans le même texte le sujet depuis les porte-avions jusqu'aux opinels, juste en mettant ça dans des catégories différentes est un casse-tête épouvantable.
  14. Ce n'est pas plus dur de tirer sur une fausse corde que sur une vraie...:bhaoui..: Et la fausse corde doit avoir des boucles suffisamment grandes pour pouvoir y passer facilement celles de la vraie. Donc on arme l'arbalète avec la fausse corde qu'on amène dans l'encoche de la noix, on installe la vraie corde en passant à l'intérieur des boucles de la fausse, on désarme l'arbalète en retenant la fausse corde avec le système d'armement et c'est terminé. Pour une arbalète plus puissante que 200 # c'est probablement un peu plus compliqué mais avec un moufle tu ne devrais avoir aucun mal à installer une corde. ça dépend de tellement de choses quon ne peut le déterminer qu'en expérimentant beaucoup, chaque arbalète se comporte différemment.
  15. Comment fais-tu pour installer une corde ? As-tu une fausse corde ? Normalement une arbalète DOIT être fournie avec la fausse corde qui permet de remplacer une corde. Et si ton vendeur te dit que tu dois repasser chez lui pour changer une corde dès qu'elle s'use, c'est que ses méthodes commerciales ont encore empiré. S'il te dit que ses cordes ne s'usent pas, c'est que sa capacité à déformer la vérité a aussi empiré. Plus les carreaux seront lourds, plus la vitesse sera faible et plus la flèche de la trajectoire sera importante. :bhaoui..:
×
×
  • Create New...