Jump to content

tirassec

Membres
  • Content Count

    2
  • Joined

  • Last visited

About tirassec

  • Rank
    Visiteur
  • Birthday 02/28/1958

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    71
  • club, association:
    Archers Bressans
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Darton 3800, Victory, CBE + Viper...

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.archersbressans.org

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je pense avoir, enfin, réussi à relativement bien contrôler mon Target panic et ai finalement repris goût au tir à l'arc. Hier, j'ai fait un concours ou je me suis réellement fait plaisir, c'est ce qui m'a décidé à écrire ce post pour vous informer de ma solution. Celle-ci ne vous conviendra sûrement pas, mais elle peut être un point de départ à des essais ou vous donnera des idées... J'ai attrapé cette "maladie" en Janvier 2012 lors du concours en salle de Nimes (alors que je tire très peu en salle). Impossible de placer le pin dans une cible sans que cela décoche, un genre de réflexe qui s'est inscrit dans le cerveau. Pour ma part cette maladie s'est installé très rapidement (c'est arrivé en moins de 100 flèches) mais a été difficile et longue à guérir (beaucoup disent que l'on n'en guéri pas, que l'on vit avec et on la "contrôle"... plus ou moins). C'est réellement très frustrant et seul un archer qui l'a eu ou l'a peut réellement comprendre la fatigue engendrée par cette saloperie. Les symptomes : Dès que j'approchais du 10 en 3D ou de la zone en nature, le doigt se mettait à vibrer et décochait tout seul. Ensuite, la "maladie" a un peu évolué et il m'était impossible de monter le point dans la zone 10, le bras bloquait, on aurait dit que quelqu'un posait sa main sur mon bras pour l'empècher de monter (le cerveau avait-il peur de la décoche réflexe ?). Ayant, bien sur, essayé d'armer au dessus et descendre, à gauche, à droite, dans le centre... La décoche partait toute seule dès que point s'approchait du spot. Et progressivement de plus en plus loin du spot. Je ne vous parle pas du nombre de pailles et du budget des flèches cassées. Donc, après quelques mois de bagarre, j'en étais réduit à essayer de m'approcher le plus possible de zone, puis donner un grand coup de bras en décochant, en espèrant que la flèche arrive au bon endroit. Je ne vous explique pas les supers scores réalisés et la fatigue mentale à la fin des concours. 80 flèches à se battre contre cette main fantôme qui vous bloque le bras d'arc, ça épuise. Ma solution : Pendant plusieurs mois j'ai fait des recherches sur internet, les forums, j'ai essayé des solutions. J'ai donc acheté : - Un back tension à rotation. J'ai eu beaucoup de mal à utiliser ce décocheur, le réflexe de décoche semblait se transformer en réflexe de "rotation" : Un grand coup de main pour faire tourner le décocheur et partir la flèche. Plus 2 ou 3 coup de poing dans la figure car je n'avais pas la bonne position de main lors de l'armement, j'ai laissé tomber cette solution assez rapidement, pas pour moi, trop dûr à contrôler. (mais cette solution fonctionne j'ai un ami qui s'en est sorti avec un rotation) - Un back tension (à tension, qui décoche à une certaine pression) Celui-ci a bien amélioré le target panic, mais il réapparaissait d'une manière très pernicieuse. Le cerveau déclanchait un "grand coup de bras en arrière" qui faisait partir la flèche lorsque je m'approchais de la zone. Complètement désolé, ne sachant plus quoi faire pour m'en sortir, je n'avais plus du tout envie de tirer. Je n'ai donc rien fait... Pas touché l'arc pendant tout l'hiver ! Puis après plusieurs discussions avec des amis, une idée m'est venue en Février/Mars de cette année, et, au point ou j'en étais, je pouvais toujours essayer. J'ai reglé le back tension à la pression minimum, ce qui fait qu'il déclenchait dès relachement du doigt sur la gachette de sécurité (un peu comme un CASCADE, pour ceux qui connaissent). Les problèmes existants avec le décocheur à pouce étaient bien sûr toujours la, mais le satané réflexe qui forcait le pouce à décocher ne provoquait plus rien avec ce décocheur. Le pouce appuyait comme un fou sur la gachette, la main se mettait à vibrer, remuer, tout le haut du corps vibrait, secouait et... rien ne se passait, pas de paille. Une grande respiration et je recommencais ma séquence de tir ou j'en étais. Les premiers concours, le phénomène apparaissait sur une flèche sur 3 ou 4, puis petit à petit 10 flèches par concours, 8, 5, 3 ou 4 fois au France Nature, puis 2, 1... Hier, j'ai tiré 80 flèches sans que cela se produise, un vrai régal, je pouvais passer le point sur le 11, monter, descendre, revenir sur le 11, un régal je vous dis. L'avantage de cette solution c'est que l'on contrôle encore le départ de flèche, bien utile par rapport au back tension (à tension) pur qui est, pour moi, difficile à utiliser sur des pas de tir compliqués, instables ou avec forte pente, en tout cas pas pour moi car je ne suis pas à ce niveau technique. Bien persuadé qu'il faille absolument surveiller cela de près et que ce n'est peut-être qu'un répit, je ne m'emballe surtout pas, mais je tenais à mettre cela en ligne car cela pourra, peut-être, aider quelqu'un. Bonne chance et bon tirs à tous
  2. Salut à tous, tous les blasons Nature 2010-2011, classés par catégorie, peuvent être téléchargés en PDF sur le site des Archers Bressans : http://www.archersbressans.org/blasons-nature-2010-2011.html Il y a 4 blasons par page : Birdies (19 pages) Reclassés en Birdies (9 pages) Petits Gibiers (15 pages) Reclassés en Petits Gibiers (7 pages) Moyens Gibiers (16 pages) Reclassés en Moyen Gibiers (5 pages) Grands Gibiers (6 pages) Certains, ceux dont on est sûr de la zone, sont rezonés en rouge. Y'a plus qu'à les imprimer et... les apprendre ! Si vous voyez des gagattes merci de nous informer.
×