Jump to content

Patrick C

Professionnel WA
  • Content Count

    2377
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8

About Patrick C

  • Rank
    Maître Posteur
  • Birthday 06/21/1959

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    56
  • club, association:
    de nombreux
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    plusieurs lamellés-collés et arcs simples de ma fabrication
  • N° SIREN
    539 177 923

Contact Methods

  • Website URL
    https://www.archerie-ria.com/

Recent Profile Visitors

3277 profile views
  1. ça a l'air super bien ? perso j'aurais réduit en épaisseur les bouts des branches pour que ça soit plus rapide et surtout que ça vibre moins vu le modèle mais je suppose que tu as du le faire depuis ... j'aurais peut être évité de tailler au droit le noeud en bas en le laissant en entier dépasser sur le côté mais bon c'est assez bas sur la branche donc faut voir ?
  2. Bonjour, il faut juste éviter de laisser l'arc stocké dans une pièce surchauffée ou derrière des baies vitrées, ça fait travailler les bois et en même temps les plans de collages ce qui n'est pas bon pour un arc lamellé collé . Au dessus de 45 degrés les colles époxy commencent vraiment à ramollir et les bois peuvent mal se comporter et se tordrent . J'aurais tendance à dire aussi qu'à plat c'est bien mais pas au dessus d'une armoire sous plafond par exemple , ce sont des zones où la chaleur se concentre. Sinon dans sa housse c'est parfait mais ce sont des arcs de fabrication moderne donc assez résistant aux variations de température quand même. Il faut aussi éviter les grand froids qui rend les matériaux également cassants mais chez nous ce n'est pas la Sibérie , les température sont douces ... Perso quand je n'ai pas envie de voir chauffé certaines parties de mes arcs dans l'étuve, je les enroule dans du film alimentaire aluminium , ça diminue la température d'au moins de moitié, si tu ne t'en sers pas pendant un moment , tu peux peut être aussi ajouter ça pour être plus tranquille. A part ça je ne vois autre chose, peut être d'autres archers ont d'autres idées ??
  3. Salut le fan club, je poursuis le R&D en me mettant à la stabilisation. Je voudrais pouvoir encore créer des poignées mais avec un matériau qui a encore l'aspect du bois naturel. Si je veux utiliser également des bois " d'ici ", on a pas vraiment le choix, il faut le saturer de résine, d'une part pour les solidifier et aussi les densifier ... Et puis il y a aussi des essences exotiques comme le wengé par exemple ou le padouk qui sont des bois à port ouverts et qui posent des problèmes au vernissage? En fait regardez bien les poignées de certains arcs avec du wengé , il y a des " trous " , et bien ne cherchez pas plus loin , c'est le défaut du wengé en plus d'être un " poids mi lourd " Du coup je me suis finalement équipé d'une petite installation de stabilisation pour matériaux poreux donc à moi les poignées bien lourdes et bien stables maintenant ... et puis j'ai mis du hêtre à échauffé ( un champignon qui " pourri " le bois ) , ça va passé à la stablisation bientôt car il est déjà assez avancé ... affaire à suivre et en cours donc ...
  4. oops !! tous mes ifs cassés avaient des cernes larges, j'avais récupéré pas mal de branches sur un if isolé auprès d'un cimetière et le bois était vraiment très cassant comme du verre une fois sec. Le duramen était de couleur clair et ils cassaient aussi en plusieurs morceaux comme le tien, aucune des branches n'a bien fonctionné pour faire un arc , rien à voir avec l'autre récupéré en sous bois , aubier clair et duramen rouge foncé ...En espérant que ça t'aide ?? Sinon bonne année 2020 à toutes et à tous !!
  5. - désolé pour cette casse, ... - Perso je ne crois pas que ça soit la poignée non travaillante qui a entrainée cette casse, celui ci que j'avais fait il y a au moins 2 ans est toujours en une seule pièce et il n'est pas très grand, 1m56 m, je l'arme à 28 pouces sans problème. Il fait 45 livres avec une poignée par contre très réduite ?? !! - J'en ai cassé aussi à l'équilibrage ou peu après comme vous alors que sur d'autres avec des troncs provenant tous du même secteur de collectage , je n'en ai pas cassé un seul ( mais que des grands longbows, minimum 1m80). Perso, je crois que c'est beaucoup la qualité du bois qui a une grande importance sur le taux de réussite. A mon humble avis, il n'y a pas plusieurs qualité qui fonctionne, je pense qu'il n'y en a qu'une ?? Et tous mes arcs réussis avaient à peu prêt autant d'aubier que de duramen. Ils ont poussés à l'ombre sous d'autres arbres plus grands, dans une terre de bruyère acide, ils avaient tous des cernes très serrés ...
  6. Tu as aussi de très bons facteurs d'arcs en France qui construisent de beaux objets performants ... 😊
  7. ça signifie qu'il est très souple à armé et c'est tout bon ça . La prochaine fois, fais toi des lames moins épaisses et tu tomberas dans les bonnes puissances sans souci ... Perso à chaque fois que je réalise un arc , je n'oublie pas de noter tous les détails ( épaisseur de chaque lame ).... Je t'encourage en te disant que mes " Waroc'h " chasse ont du être réalisés au moins au nombre d'une dizaine pour arriver à tout maitriser , puissances y comprises !! et je ne parle pas des trois moules différents PS pour Patrice : je reçu mon petit laser ( chinois à 2 balles ) , il marche super bien et est très pratique pour trouver l'axe central d'un recurve , ce qui n'est pas toujours évident
  8. J'ai réfléchi à ceci mais hélas les conceptions en tout carbone ou carbone imprégné avec âmes en mousse ou autres ne sont plus de mon domaine . Il faudrait sauter le pas vers l'industriel avec investissement de ouf ........... ça ne m'intéresse pas ( encore ) ...
  9. En fait je suis sur un projet qui mélange du carbone avec du balsa et du lin stratifiés pour les branches mais je n'en dis pas plus pour l'instant car copyright oblige édit : et puis mes poignées resteront en bois/ à base de bois , jamais complétement du métal par exemple ou complétement du micarta ... j'aime trop le bois pour l'abandonner , d'ailleurs de temps en temps je me fais un monoxyle pour me détendre bon pas aussi réussi que les tiens hein car c'est un véritable savoir faire ...
  10. Bientôt un Erispoöe et un Horus avec du carbone sur les faces externes des branches ( bon rien à voir quand même avec un compound ) mais je n'abandonnerai jamais la part du bois dans mes constructions .... Egalement la stratification de mes poignée avec le matos que j'ai acheté, ce qui va me permettre d'utiliser aussi certains " jolis bois " européens J'ai remis en étude le " projet Mollegabet " également + les commandes et quelques petites retouches commerciales donc tu vois plein de R et D en ce moment, il y en assez dans la " brouette " ....
  11. oops oui tu as raison, j'en connais des plus " déformés " ... Il y a aussi un moment on est obligé d'arrêter la course à la performance et au confort pour que ça garde l'allure d'un arc , faut rester raisonnable aussi ...........
  12. un arc comme celui là , à l'archerie de la Ria vaut 860€ toutes options comprises , arc made in France donc tarif raisonnable du made in France
  13. j'ai vu qu'il ya eu un championnat de tire au lance pierre il y a peu , ça revient à la mode cette histoire , décidemment tout est cyclique ? Et dire que quand j'étais gosse , on en fabriquait avec de vieux bouts de chambre à air ( y'en a plus maintenant , ce sont des pneus sans chambre ) .... C'est le facteur d'arcs harold Jenking qui en fabrique des sympas : PS: désolé pour la pub , les modos peuvent virer la photos si ça dérange ??
  14. bonjour à tous, voici 2 jumeaux que je viens de terminer, Je copie ici le texte que j'ai déjà mis sur Face Book et en dessous toutes les photos ..... " Hello, un petit " up " sur ma production du moment, deux jumeaux Erispoë aux couleurs de la Bretagne, un pour un client et un autre pour moi qui sera gardé pour la démonstration . Ces 2 " Gwenn ha Du " font 65 pouces de hauteur et 45 livres de puissance chacun. Ils sont souples et rapides : pour les connaisseurs, 191,2 fps tirés au décocheur pour des flèches de 8 grains par livres ( chiffres issus du banc d'essai de Tir à l'arc magazine ), c'est une belle moyenne. Leurs poignées respectives sont ergonomiques avec repose pouce et leurs fenêtres de tir sont " center shot " à - 1 mm de l'axe géométrique avec l'épaisseur du protège repose pouce, ça vous donne donc une très belle sortie de flèche bien rectiligne ... L'essence des poignées c'est de l'ébène du Gabon renforcée par des filets de micarta blanc. Les branches , c'est du bambou renforcé par de la fibre de verre noire et du carbone tressé biaxial. J'ai fait un effort " artistique " sur l'overlay ( l'avant la poignée ) en créant une forme relativement originale et ça m'a donc bien motivé ce travail. Les renforts de poupées sont en carbone monolithique et en micarta blanc. Les cordes sont en BCY 8125 équipées de silencieux blanc en pure laine de mouton . Les 2 arcs sont protégés par 3 couches de vernis époxy de haute qualité. Ils pourront affronter tous les aléas des parcours dans la nature sans sourciller.... J'ai aussi créé un carquois de hanche en écorce de bouleau entièrement relié avec des liens de cuir, l'écorse de boulot est un matériau aussi solide que du cuir. A l'heure ou il y a un retour vers la nature, ce carquois s'inscrit parfaitement dans l'air du temps, il est également en photos , je vous laisse apprécier le travail 🙂 . A bientôt . Patrick de l'Archerie de la Ria " Oui je sais le texte fait très commercial mais en même c'est fait aussi pour ça .... Sur face book , tout est plus anonyme et ici évidemment, ça fait un peu bizarre parce qu'on se connait bien , nous sommes une grande famille !! .... les photos :
×
×
  • Create New...