Jump to content

Lyvelinois

Membres
  • Content Count

    2855
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

About Lyvelinois

  • Rank
    Maître Posteur
  • Birthday 04/03/1945

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    78
  • club, association:
    CIE D'ARCHERS DU PAYS HOUDANAIS
  • ville:
    Bazainville
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Arc droit : Modèle Blackfeet (Phoebus Archerie) Arc droit : Modèle Viper (Phoebus Archerie) Arc Zol + mes fabrications

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

1922 profile views
  1. Quel est ton but : faire TON acier ou forger des ustensiles (couteaux, limes, marteaux, etc. Si c'est faire TON acier, il faut t'attendre à beaucoup de temps passé pour redécouvrir ce que des générations de métallurgistes ont découvert. Tu peux chercher sur le Net des renseignements, mais tu ne trouveras pas une recette toute faite, car il y a beaucoup de paramètres, qualiré du minerai, température de chauffe, environnement.. Si c'est forger des ustensiles ou outils, achète de l'acier tout prêt, car les nuances ne sont pas les mêmes pour un petit couteau de poche ou un grand couteau de camp, elles seront différente pour un marteau ou une lime. Il faudra que tu apprenne les technologies qui vont avec ce travail. Il y a aussi de bons sites pour cela. Celui de Gérard est très bien fait www.coustil.fr Bon courage, mais essaie de faire les choses dans l'ordre.
  2. C'est un bon bois d'arc, ça ? 😁 Pour Pat21 et corbeau : c'est sûr que faire un arc performant demande du temps et des essais (faire un selfbow aussi d'ailleurs), mais on peut faire un arc qui ne casse pas avant d'avoir tiré une seule flèche (j'ai explosé pas mal de selfbow) assez rapidement, sans beaucoup de matos, en étant juste un peu soigneux et méthodique (les selfbow exigent peut-être plus encore, ne serait-ce que dans le choix du bois).
  3. Certes, mais n'oublions pas que les hommes ne se sont pas satisfaits de cette simplicité et ont, avec souvent peu de moyens techniques, allié d'autres matériaux à leur arc : corne, bois de cervidés fanons de baleine etc. Tout cela pour plein de raisons : que l'arc dure plus longtemps, qu'il tire plus loin et plus fort (il y a l'AUTRE et ce put.... de cerf qui ne ne laisse pas approcher assez près, etc. Pour avoir fait les deux selbow et lamellé, je trouve même que les lamellés sont plus faciles à "réussir". C'est un choix de chacun et dépend des goûts et buts poursuivis. Je ne lance aucune polémique, hein, je donne juste mon avis.
  4. Beau bazar, bien rangé cependant.
  5. C'est sûr, c'est marrant et ça fait les muscles car il faut frapper fort et longtemps. J'ai souvenir de potes qui ont essayé, passé beaucoup de temps et d'énergie et pour finir avoir un magnifique presse-papier. Pour finir, ils ont passé commande d'acier bien défini xc75 donné comme exemple et il y en a d'autres. Peut-être que Gérard dont le site est donné plus haut, te donnera d'autres indications..
  6. Bonjour L'acier doux est déjà au carbone (très petit pourcentage). Je ne sait pas ce que tu veux faire avec l'acier que tu veux fabriquer, mais tu vas avoir beaucoup d'impuretés difficiles à éliminer. Nos anciens forgerons savaient le faire avec des années d'expérience derrière eux. Tu vas obtenir un acier dont tu ne vas pas connaître le taux de carbone. Or, ce n'est pas la même utilisation un acier hautement carboné qu'un acier moyennement carboné. Maintenant, tout est possible avec du temps et des essais.
  7. Je me permets d'insister car, si les perroquets ou pistolets de traçage te permettent bien de tracer toutes courbes et volutes, ils ne te tiennent pas compte de la résistance des matériaux et ne donnent pas toujours la courbe qui ira bien. Il vaut mieux, sur une planche quelconque, tracer le rectangle capable de ta poignée (longueur largeur), puis placer 2 clous sur ton dessin : un clou au départ du fondu et un clou à la fin du fondu. Ensuite, en prenant appui sur ces deux clous, placer une lamination et essayer de la courber au maximum de ton souhait ; ça te donnera la courbe que ton matériau accepte sans casser. C'est une bonne façon de vérifier si ton projet sera correct au moment du collage
  8. ça fait un moment que je regarde les photos, mais, sur la dernière, agrandie, j'ai l'impression que les courbures de la poignée ne sont pas régulières et que tu as trop creusé au départ de la poignée, pas aux fondus sauf peut-être un peu à gauche. As-tu fait un gabarit ? Pour la courbure des fondus, une lame de scie,ou un réglet bien rigide que tu cintres entre 2 points te donne une courbure très régulière, sans bosse ni creux. Tes lames de bois te donnent elles, par contre, une belle courbure. C'est pour ça que je me demande si tes soucis ne proviennent pas des courbures de la poignée et non de ton moule.
  9. C'est un peu tard maintenant que la lame est montée. Tu aurais pu faire un traitement thermique qui se fait après la trempe pour, justement éviter la cassure d'une lame sur une torsion un peu sévère, par exemple. Tu fais ça dans un four de cuisine : une heure/une heure et demie à 210/230° et tu laisse refroidir. Ta lame est alors moins sensible à la cassure. Je fais ça sur des limes travaillées à froid que j'utilise pour faire des outils de tour à bois. Aucune, à ce jour, a cassé alors que les effets de levier d'un tour sont conséquents.
  10. Pour moi, je les faisais à la défonceuse, en utilisant un gabarit construit par moi (d'après le bouquin Arc4), avec du CTP de 18 mm ; ça ne bouge pas et c'est très précis même avec une défonceuse à pas cher.
  11. Certes, mais c'est moins beau et moins vendeur que du bois un peu plus noble.
  12. +1, je tire avec un arc échantillonné comme ça et il dure depuis un moment. FDV en dos et ventre.
×
×
  • Create New...