Jump to content

Silane

Membres
  • Content Count

    176
  • Joined

  • Last visited

About Silane

  • Rank
    Membre actif
  • Birthday 07/26/1972

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    38
  • club, association:
    Eybens
  • ville:
    Seyssinet-Pariset
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Arc Chasse Monobloc Long Curve Marque : GreatPlains 60" 50# - Rio Bravo Flèches Alu 30g

Contact Methods

  • Website URL
    http://draakans.com

Recent Profile Visitors

659 profile views
  1. Je confirme c'est bien du hêtre, merci à tous ;)
  2. J'ai fais hier après-midi quelques photos des arbres qu'il y a par la haut chez moi. Je pense savoir ce que c'est comme arbre, mais je préfère avoir d'autres avis avant de me prononcer. Merci bien. Voici les photos j'espère qu'elles vous permettront de me renseigner. http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0912.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0913.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0914.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0915.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0918.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0919.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0920.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0921.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0922.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0925.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0926.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0928.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0929.jpg http://i45.servimg.com/u/f45/11/25/08/74/img_0932.jpg
  3. Magnifique je suis en admiration
  4. Sylvain, tu pourrais nous présenter quelques photos et les mensurations de ton nouvel ami stp ? :)
  5. Merci les gars. Seul inconvénient, si je prend un arc chez Philippe (je verrai le 15 mars), faudra que j'attend début 2009 pour l'avoir car j'aurai pas les moyens financiers, d'autant plus qu'il nous en faut 2. Donc 2008 se ferra sans arc
  6. Tu sais j'ai 36 ans, monté sur élastique (hyperlaxe) et peu de muscles coté bras. 1.65m pour 63kilos. Je vais surement rester sur du 40# maxi.
  7. Samedi 15 on a rdv chez Philippe pour discuter dans un premier temps, j'espère qu'il y aura de l'arc à tester par contre. Sinon je part sur un Great Plains.
  8. Ok merci c'est tout ce que je voulais savoir :)
  9. Bonjour, Je voudrais juste avoir des retours sur les arcs de Philippe Baumann si quelqu'un en a un svp. J'hésite entre un Great Plains et un Baumann, voilà tout :) Merci.
  10. J'adorerai le rencontrer, mais les stages pour le moment je ne peux me permettre de me les offrir, surtout que nous on est deux avec ma femme donc ça fait déjà trop cher hélas. Merci pour l'invitation tout de même, sniff :pfff:
  11. 50# depuis peu, donc pas envie de me faire une tendinite à trop en faire. Je sens que je ne force plus beaucoup pour armer, mais on sait jamais. Et puis trop en faire c'est pas bon ;)
  12. Vi :) Je pourrai tirer tous les jours je le ferrai, mais c'est mes bras qui peuvent pas
  13. Par contre, il est vrai que j'utilise aussi des conseils de JM Coche, ayant lu aussi son livre, comme bon nombres de personnes ayant de l'expérience, il y a du bon a prendre dans chacun. Perso, je fais encore le tour, afin de trouver ma propre technique de tir qui serra la plus efficace pour moi. Mais pour le moment j'utilise plus les conseils de Mamy.
  14. j'aurai trop peur de tomber, c'est pas pour moi ;)
  15. Un gars m'a dit : Ah Mamy Rahaga, c'est un MYSTIQUE lui ! Franchement, je voudrais simplement dire : Ceux qui n'ont jamais fait d'arts martiaux, ne dites pas cela, par pitié. Je suis en grand nerveux, je l'ai toujours été, et je pense que même si depuis une 10aines d'années je me suis beaucoup calmé je resterai un temps soit peu speed dans tous les cas. Mamy oriente vers un tir réfléchis et répété. Il propose de mimer les gestes du tir, pour que le cerveau se refasse à une bonne gestuelle. La réspiration, très importante, il en parle aussi. Il n'y a rien de bizarre dans tous ses propos je trouve. Il parle d'être naturel, de prendre les problèmes par un autre chemin, vu d'une manière positive. Il propose d'accompagner ce qui nous fait obstacle au lieu de se battre contre un mur de défauts. Franchement, j'ai testé sa méthode. Je la testerai encore dans les années à venir car moi, elle me convient et je le sais. Quand j'arrive à me concentrer correctement et que je fais comme il dit, je touche sans problèmes, ou au moins, je suis à 2 cm de mon but. C'est une méthode que je trouve très naturel, qui fait appelle à une harmonie du corps et de l'esprit, comme pour les arts martiaux. De plus, en tirant, on atteint une gestuelle que je qualifierai de magnifique, souple, et plutôt conseillé pour ne pas se blesser. Bref, pour moi que du bon chez Mamy. Pour ceux que ça intéresse, son association : http://www.kaeshi.org/ Et dessous une technique de tir. ------------------------------------------------- TIR INSTINCTIF : Séquence de tir Note : le tir instinctif n’est ni une affaire de muscle et de volonté et encore moins une affaire de crispation et de hargne. C’est une affaire de sensibilité, de finesse et de relâchement. Tenue de corde Avec un arc de chasse en général plus puissant qu’un arc de cible la corde est tenu dans le pli de la première articulation des doigts. La paume est plate et non creusée par l’effort musculaire, le poignet est relâché. Doigts, main, poignet et avant-bras sont parfaitement alignés sur le même plan que la pointe du coude. Tenue d’arc Avec un arc de chasse la tenue haute (fourche de l’index et du pouce) n’est pas assez fiable. L’arc s’appuie directement sur le poignet dans l’axe des os de l’avant-bras. Le pouce est puissant et il pointe sur la cible comme pour y coller un timbre. Les doigts tombent de leur propre poids sur la poignée d’arc et le tranchant de la main n’a aucun contact avec l’arc. Cette tonalité de la tenue doit être vérifiée et rectifiée à la pleine allonge avant toute décoche. Armement L’arc monte à la pleine allonge pour venir se placer sur le plan vertical de la cible. Il vaut mieux penser à monter la flèche sur sa trajectoire que penser à monter l’arc. La trajectoire de la flèche sera la crête du plan vertical. Le plan vertical c’est le plan dans lequel s’inscrit la cible. Armer consiste à superposer le plan vertical de la flèche et celui de la cible (imaginer que la flèche est une hampe horizontale à laquelle pend un drapeau). Le premier résultat recherché est un groupage vertical des flèches. Quand la pointe du coude de corde est alignée sur la trajectoire, la pleine allonge est atteinte. Un point du visage, différent selon les personnes est alors touché de l’index ou du majeur. Ce point une fois identifié doit rester le même tout le temps. C’est le point d’ancrage. Une image qui pourrait inspirer le geste d’armement et éliminer la volonté inconsciente de décocher prématurément serait l’image d’enfiler une veste. Ce simple geste mérite 2 ou 3 semaines d’entraînement spécifique. L’armement est un geste souple, fluide, enlevé, puissant et dynamique comme pour un tir rapide. Ensuite, pour tenir à pleine allonge, la tension continue grâce un surcroît de relâchement et on se met à gagner un demi pouce d’allonge et parfois plus. Tenue de la pleine allonge La main d’arc qui se crispe toujours un peu lors de l’armement se relâche et active une sensation de poussée (ou d’extension) sur la cible. Le point de contact avec la poignée d’arc est identifié comme l’a été le point d’ancrage et il sera toujours le même. Cette poussée est lente et patiente. La pleine allonge est un état paradoxal de paix et de tension. Il convient de porter son attention sur la douce montée en puissance, c’est ce qui va stabiliser le bras de corde et déclencher la décoche, une décoche en ligne. Décoche Elle se déclenche lors de la poussée dans la poignée d’arc avec un coude de corde aligné et lui aussi en poussée, mais vers l’arrière. Bien faite, la décoche donne une sensation de production d’énergie et non de soulagement (on ne se débarrasse pas de la flèche). A l’entraînement on voit la flèche voler dans la fenêtre d’arc même sans la regarder. A la chasse on ne voit que le gibier et le point qu’on veut atteindre. Armement et décoche sont presque inconscients. Avant d’arriver à ce niveau il faut tout faire consciemment. - La décoche s’exécute au sommet du relâchement. - La décoche n’est pas déclenchée par la pulsion mais par la patience. La moindre crispation nuit à la précision sans qu’on puisse rien y faire. Ce qui est vraiment difficile quand on est habitué à forcer, c’est d’accepter le relâchement et d’y croire L’après-tir Si le travail d’extension dû au relâchement et l’exécution des micro gestes par la sensation et l’imagination ont été bien effectués, l’archer met du temps à quitter le tir. Il tient naturellement la posture de tir après le départ de la flèche. Avant que cet acquit ne devienne naturel il faut le reproduire artificiellement et en exagérer la durée. Il faut aussi profiter de l’après-tir pour rectifier la posture et l’attitude : ramener la main d’arc sur la cible si elle l’a quittée, relâcher le poignet et les doigts de corde, baisser les épaules, rentrer la poitrine, tonifier le bas-ventre, relâcher les genoux (il y a beaucoup de choses à vérifier, ça prend forcément du temps). Fin du tir Quitter la cible des yeux et tomber les bras nettement mais sans hâte ni hésitation. -------------------------------------------------
×
×
  • Create New...