Jump to content

FlècheVive

Membres
  • Content Count

    288
  • Joined

  • Last visited

About FlècheVive

  • Rank
    Grand habitué
  • Birthday 06/30/1993

Previous Fields

  • club, association:
    A' pas
  • ville:
    Linkebeek
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Longbow fûts bois (flèches primitives à venir). Frabrication de longbow en tête.

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

810 profile views
  1. Bonsoir ! Après quelques années de pause dans le tir à l'arc, je profite d'un congé pour me ré-essayer à la facture d'arc. J'ai quelques billettes d'if bien sèches qui ont sagement attendu et même si je sais qu'on conseille de s'entrainer sur bois moins "noble", je n'ai "que" ça sous la main pour le moment. J'ai donc sélectionné un billette pas trop belle mais qui semblait pas trop compliquée non plus (beaucoup sont vrillées) et ai décidé d'en faire un english longbow. C'est là que j'ai besoin de votre aide. J'ai commencé par écorcer et dessiner les cottes d'un longbow anglais puis je me suis approché du dessin gentillement à la plane pour voir un peu comment se présente l'épaisseur. Puis j'ai entrepris de diminuer l'épaisser d'aubier et de suivre un cerne unique. Voilà à quoi ressemble l'ébauche : Il y a deux gros noeuds, aux environs de chaque premiers tiers des branches. C'est ma première question : comment les gérer ? Pour le moment j'y ai laissé une épaisseur supplémentaire, mais jusqu'où dois-je descendre ? Pour la forme je comptais suivre le fil de part et d'autre comme j'ai pu le voir dans plein d'autres sujet. Voici les photos : Ma deuxième question pour l'instant concerne l'histoire de ce fameux "cerne unique". J'ai lu un peu de tout et il me semble que sur le forum les avis sont partagés, certains conseillent de suivre scrupuleusement un seul cerne, d'autres estiment que l'if pardonne assez bien. J'ai décidé de n'en suivre qu'un, vu qu'ils sont assez épais. Mais j'ai deux ou trois trous comme ici (zone rosâtre au milieu) : Ça me semble négligeable mais j'hésite à quand même descendre d'un cerne supplémentaire, car j'ai laissé un peu trop d'aubier, je crois. Qu'en pensez-vous ? Enfin, et à propos d'aubier, vu le caractère de la billette, est-ce que laisser plus d'aubier permet d'avoir moins de risque de casse en échange d'une perte de performance ? J'hésite quant à l'épaisseur finale, d'autant plus que l'épaisseur des cernes varie assez bien d'un endroit à l'autre. Merci d'avance , Benjamin
  2. Pas mieux... C'est pas évident du tout à trouver, en plus je trouve les tarifs chez Art et cuir un peu excessifs. Il te reste internet. :37:
  3. Salut loic, j'ai l'impression que tu confonds un peu repoussage et pyrogravure. La pyrogravure c'est brûler légèrement le cuir afin de faire des motifs, comme ici: Et le repoussage, c'est utiliser des matoirs pour enfoncer le cuir, ce qui donne un résultat en relief, comme dans le tutorial d'Avalon: Peut être que tu savais mais c'est juste pour être sur de parler de la même chose. Pour les boutons pressions, il te faut un outil pour faire un trou dans le cuir (quoi qu'avec un bouton pression, tu peux te permettre un trou moins propre qu'avec un outil spécialisé car le bouton sera au dessus et en masquera les bords, mais c'est quand même moins propre) et une pince à rivet avec embouts spéciaux pressions: http://www.discountcabrio.com/images/35603-max.jpg Il doit y avoir moyen de s'en passer mais je ne suis pas spécialiste des pressions. Bonne journée, -Benjamin
  4. :bhaoui..: Désolé Il se peut cependant que celà soit du tanné végétal, mais déjà traité et imperméabiliser, mais ça ne change rien à ton problème. Bonne continuation. -Benjamin
  5. Ben si on t'a dit que c'est du cuir tanné végétal oui, sinon c'est bien du cuir, mais comme le dit colbis du cuir pour ameublement impropre au repoussage :bhaoui..: Pour le repoussage il faut du cuir tanné végétal et plus épais. Pour être sur du tannage (généralement ça se voit, le cuir est plus "nature", pas brillant et pas teinté) tu peux humecté très légèrement un bout de la pièce de cuir avec un peu d'eau ou de salive (vraiment très très peu) et si c'est absorbé par le cuir, c'est qu'il est tanné végétal, si l'eau perle et reste en surface, c'est que c'est un autre tannage. :37:
  6. Salut lahulotte, je me suis inscrit sur ton site, il y a déjà pas mal de membres, y compris de webarcherie et le forum est instructif! Désolé pour ce qui t'est arrivé sur l'autre forum, ça arrive parfois et c'est dommage. Bienvenue sur webarcherie au passage! :37:
  7. Merci pour les réponses :) Je regarderai pour une petite forge, mais j'imagine que ça court pas les vide-greniers. Mais si j'en trouve je devrai mettre briques au dessus du foyer préfabriquer? Sinon je m'inspirerai du lien donné par bowman. Merci à vous, Benjamin :37:
  8. Personne n'aurait de conseils à me donner ou de réponse à mes questions? Pensez-vous que si je mélange de la paille sèche à mon mortier celà me permettrait de le couler au dessus en lui donnant une forme courbe, dans le style entonnoir? Merci
  9. FlècheVive

    c130

    Vraiment superbe! La lame est très jolie et l'ivoire de mammouth donne des couleurs étonnantes!
  10. En effet, mes briques s'effritent fort, j'imagine que ce doit être des "légères". Tu comptes faire venir la ventilation par où? L'arrière ou le bas?
  11. Bonjour! Je voudrais m'essayer à la forge et au travail des métaux et je compte donc me fabriquer un foyer. J'ai déjà du mortier et quelques briques réfractaires (pas tout à fait suffisament de briques, j'irai en acheter quelques unes) et je comptais fabriquer un cadre en bois. Il y a-t-il un choix particulier à faire pour le bois? Une essence qui a quelque propriété physique nécessaire? Est-il déjà possible de fabriquer sa forge avec un cadre en bois et des briques ? J'avais vu des photos de forges médiévales en bois + briques mais je ne sais pas quelle épaisseur de brique+mortier il y avait. J'ai en tête deux possibilité, soit une caisse de bois sans couvercle et ouverte sur un de ses grand côté, "tapissée" de mortier + briques + mortier. Soit un cadre plat, avec fond, "tapissé" de mortier + briques + mortier et je me débrouille pour donner une forme légèrement enfoncée à la couche réfractaire pour pas que le charbon se fasse la malle. Mais dans ce cas là, pas de mur, donc moins de chaleur... Mes briques font +- 2.5cm d'épaisseur, vous pensez que cela sera suffisant pour protéger le bois de la chaleur? Si ces deux idées ne sont pas bonnes, que me conseillez-vous? Merci d'avance, -Benjamin
  12. Il est vraiment très joli et soigné! Je vais donc retourner martyriser mes peaux de vaches avec mes sous-capacités encore plus limitées... :oups:
  13. FlècheVive

    Tuto vannerie

    J'arrive plus à voir les photos :bhaoui..: Quelqu'un a le même problème?
  14. FlècheVive

    Tuto vannerie

    Merci pour l'explication :07:
×
×
  • Create New...