nono189

Membres
  • Content count

    4058
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by nono189

  1. Les collections ne sont présentés nulle part? Dommage!
  2. EN tout cas bel ensemble (l'arc, le carquois et l'étui)...
  3. Je suis en train de lire le livre "L'empire Comanche " de Pekka Hämäläinen. Ce livre, s'appuyant, entre autres, sur les archives Espagnoles de l'époque, montre comment les Comanches ont créé un véritable empire politique et économique entre 1750 et 1850 détruisant pratiquement le nouveau Mexique et le Texas des Espagnols. Ce bouquin a le mérite de remettre en cause notre vision, un peu naïve parfois, des tribus subissant l'arrivée des méchant colons blancs. On peut comparer ce qu'il décrit aux relations que les Iroquois ont su créer entre avec les Français et les Anglais. Bref très bien documenté et très bien expliqué. Après, on est d'accord ou pas, mais il a le mérite de susciter la réflexion et de donner d'autres points de vue moins "anglo-américain centré". A un moment, Hämäläinen cite Bernardo de Galvez, vice-roi de la nouvelle Espagne vers 1786, et donne les éléments suivants: La vente d'armes à feu était autorisée aux indiens sous prétexte que ces armes affaibliraient la combativité des indiens puisque le fusil qu'il faut charger par le canon est moins efficace que l'arc "toujours prêt à l'usage". Les instructions de Galvez, très détaillées, précisent que "les culasses doivent être fragiles dans un acier moins bien trempé, avoir de longs canons pour qu'ils soient moins maniables dans les longues chevauchées, ce qui entrainera des besoins de réparations et de remplacement, rendant les indiens dépendant de notre amitié et notre aide".. D'après Hämäläinen, Galvez affirmait aussi que "les indiens commenceraient ainsi à perdre l'habileté à l'arc" donc une partie de leur valeur militaire et "en cas de conflit il suffirait de suspendre les approvisionnement en arme à feu". Bon, c'était sans compter sur la science du commerce des Comanches avec les Français et les Anglo américains mais cela montre bien, si il le fallait, que l'aspect militaire de l'indien armé d'un arc à cheval était pris en compte et redouté dans certains cas. Surtout à l'époque du bon vieux fusil à silex. En tout cas on en a ici une trace historique sérieuse. Voilà, je retourne à mes lectures , les Américains arrivent à grand pas.....
  4. Yes, comme déjà évoqué par ailleurs, en été, après chaque sortie pêche ou rando, examen de tous les coins et recoins de ma personne pour débusquer la bête. Une fois, je me suis raté. Après quelques jours, apparition de cercles concentriques autour de la piqure, sur la peau. Donc go chez le doc qui m'a filé X jours d'antibiotiques. Voilà.
  5. Bin vouais j'suis d'accord; ou méga coup de pot on tombe sur le seul gars du canton qui a chopé la maladie ou y'en a tellement que c'était couru d'avance. Mais quand même, tomber dessus le seul gars comme ça au hasard, le doute m'habite. Du coup je me dis que ça devait être assez courant. Mais effectivement aucune certitude.
  6. Arf, énorme! Ça date de quand ça? Années 50?
  7. Effectivement j’avais vu cette info sur Otzi et la maladie de Lyme. Maladie dont on discute beaucoup en ce moment. Et je me suis dit que tomber sur un mec comme ça au hasard, et qu'il ait la maladie de Lyme, me laisse penser qu'elle devait être sacrément courante pour que le seul gars de l'époque qu'on trouve en soit atteint. Si le taux de gens malade de Lyme était le même que nous aujourd'hui il y aurait peu de chance de tomber sur un gars atteint. Vous voyez qu'est ce que je veux dire?
  8. @Redbow: Bin pas convaincu hélas. Ce que nous dit Miss Randall c'est qu'il y a la petite vérole à Fort Pitt et que cela rend le plan de la refiler aux indiens possible. Et Trent confirme que la variole a éclaté au sein du Fort (donc affaiblissant les blancs du Fort) et que cela rend possible de refiler des trucs infectés. Alors là, ça devient passionnant, remettons nous dans le contexte pendant la guerre dite "de Pontiac", entre ce grand chef Indien et les English. En Juin et Juillet 1763, siège de Fort Pitt, pendant ce siège que les Anglais ont l'idée d'utiliser la vérole contre les indiens. Passons en 1764: les Anglais veulent pendre pour espionnage un certain Gershom Hicks, car ils apprennent que ce blanc effectue des raids avec les Indiens. Et voilà que ce Mr Hicks, se rend à Fort Pitt en disant qu'il s'est échappé. Au cours de son interrogatoire (voir les dépositions dans le lien à la fin de mon écrit), Mr Hicks déclare, entre autre, qu'il y a 50 ou 60 prisonniers blancs avec les Delawares et les Shawnnes et que la vérole fait rage parmi les indiens depuis le Printemps dernier donc depuis le siège de Fort Pitt environ. ET c'est de là qu'on en déduis un lien entre les couvertures de fort Pitt et la vérole. Voilà, tout part de là. Alors lien ou pas. Difficile à dire. On voit que les indiens se trimballent des chiées de prisonniers blancs, cela ne suffisait il pas? Le raccourcis vers le bouquin qui retranscris, en plus complet, ce que je viens d'écrire. Lire à partir de la page 19 jusqu'à 23: https://books.google.fr/books?id=91ptGE9tiVIC&lpg=PA19&ots=gaVoGzTBed&dq=Gershom Hicks%2C fort pitt&hl=fr&pg=PA19#v=onepage&q=Gershom Hicks, fort pitt&f=false Rien de plus pour l'instant mais peut être un jour je changerai de point de vue car le propre de l'histoire c'est de savoir se remettre en cause en permanence. Mais pour l'instant les différents textes que j'ai vu ne sont que moult recopies des mêmes histoires: celles de Armhest et de Fort Pitt qui sont quand même limité en terme de faits qu'elles peuvent apporter. Elles nous disent que des gars sont près à tout pour massacrer du peau rouge: ça c'est pas nouveau, je dirais même que ce n'est que le début, qu'il y a eu la vérole à Fort Pitt, qu'on a pensé à s'en servir pour la refiler aux indiens, et c'est tout. Après ce ne sont que déductions et interprétations. Pour l'instant. Enquête passionnante...
  9. Qu'il y ait eu des intentions d'utiliser ce moyen, je ne le remet pas en cause. Que cette utilisation, ait menée à des épidémies de masse, rien n'est prouvé. Armhest ne fait qu'écrire une recommandation rien ne prouve qu'elle a été appliquée. Fort Pitt: si des couvertures ont été distribuées, rien ne prouve qu'on a eu épidémie majeur liée à cette distribution. De toute façon pas besoin de moyens particulier, le simple contact avec marchands et autre trappeurs est suffisant. Une des pires épidémie, dans les année 1780, va mettre à genoux la plupart des tribus des plaines, en particuliers les sédentaires, en remontant le long des voies commerciales du Missouri et du Mississippi depuis le golf du Mexique jusqu'aux frontières du Canada. Quand aux 2 m désolé, erreur de frappe, on frôle la mesquinerie non?
  10. Meilleurs voeux.
  11. Bin les fameuses couvertures infestées volontairement, je dit bien volontairement, elles n'auraient pas existé. Là aussi, y'aurait une légende urbaine très répandue, mais qui ne serait pas fondée. En fait, difficile, voir impossible, avec les technologies de l'époque, de maitriser un virus et ses effets. Aujourd'hui encore, c'est une technologie difficile à maitriser. Ces exemples reviennent souvent dans l'histoire amérindienne mais rien n'est avéré historiquement.On retrouve des exemples "avérés" qui seraient intervenues pendant la guerre anglo-française par les anglais, par les Français contre les natchez, par les américains pendant la guerre d'indépendance et dans les années 1860, mais factuellement, rien, pas de trace historique. Des intentions peut être (voir Jeffrey Amherst) mais des épidémies réelles liées à ces actions, aucune certitude. Alors, info ou intox....? Pour l'instant moi je dit intox. PS: des documents comme celui ci cliquez ont peut être contribué à répandre cette info??? Mais là c'est pour soigner en fait.
  12. J'ai fait un arc au tout début avec de l'érable. Bois dense, assez dur. Fait de bons arcs en théorie. Il me semble qu'on a échangé à l'époque sur ce forum avec le corback qui disait que cette essence possède des fibres toutes mélangées, nouées sans vraiment de bois d'été et de bois d'hiver ce qui lui donne de bonnes qualités de densité. SI il lit se post peut être se souviendra t il mieux que moi.
  13. Ingénieux comme système! Création pure ou copie d’existant?
  14. Oui ce flat est tout sauf plat
  15. Bon bin c'est tjrs aussi beau. Et comme d'habitude la curiosité m'apporte des tas de questions. Arc en orme? Puissance? Avec quoi as tu fixé l'arc? On dirait de la chambre à air!! Je me plante surement! Peut on la raccrocher à une époque?
  16. L'est beau!
  17. Encore une belle photo! Quelle type de cordelette utilise tu sur l'arme de gauche pour fixer l'arc?
  18. HOula j'avions point vu ça. Bonn anniv à Dieu et à son acolyte!
  19. Une reproduction? Quelle époque l'arbalète? Et sur la dernière photo, sont ce des boucles de ceinture?
  20. Tien mais c'est mon copain Lode. Il travaille avec de l'écorce de Châtaigné là, pas du bouleau. SI besoin il traine du coté de Paleobox.
  21. Et dans la réalité si je puis dire, ou plutôt à l'époque de cette arme on pouvait être autour de quelle puissance?
  22. Superbe! On tourne autour de quelle puissance?
  23. Déterrage de 5 ans d'age, pas mal.
  24. La porté peut être? En obligeant à rester à distance? Lançait elle uniquement des carreaux? Carreaux enflammés capable de mettre le feu à des tours d'assauts? A des tentes. On peut peut être faire le parallèle avec le boulet de canon qui au début n'était pas explosif. Il continuait sa course un certain temps en traversant joyeusement les lignes ennemis. Pendant un assaut les hommes se regroupaient peut être derrières les quelques échelles, ou la tour d'assaut. A ce moment là il devenait peut être intéressant de tirer "dans le tas". Lors d'un assaut on se regroupait plutôt en un seul endroit, il était rare d'avoir assez de péquins pour attaquer de façon efficace sur tous les fronts à la fois...Encore fallait il que l'engin soit au bon moment au bon endroit. Effet symbolique? Comme le donjon finalement. Plus pour de la com' destiné à montrer sa puissance que pour un réel effet militaire? Effectivement il serait intéressant de connaitre les doctrines d'utilisations comme disent les militaires.
  25. Haaa mais je connais. J'ai visité ce chateau. Superbe avec de magnifiques armes. Vers quelle époque on utilisait ce monstre? Uniquement en position fixe?