nono189

Membres
  • Content count

    4075
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by nono189

  1. il est beau!
  2. Bon ok ça me va comme ça. Patientez pour la suite j'ai peu de temps en ce moment.
  3. Bon ça fait un moment que j'ai rien posté concernant la fabrication d'arc. Alors je me relance. Le projet: un arc inspiration arc court des indiens des plaines renforcé tendons. Je n'étais pas complètement satisfait du premier que j'avais fait. Après échange sur ce forum il apparaissait que j'avais mis trop de colle avec les tendons, confirmé par la relecture des TBB. Voici l'ébauche: de l'orme avec des belles cernes de 3 ou 4mm d'épaisseurs. Longueur 44", largeur 1 1/4". C'est du court, bin normal pour un arc des plaines. J'ai pris de l'orme, c'est pour moi la meilleur essence disponible par ici, et quand on tombe sur un bon morceau il peut supporter des flexions assez importantes. C'est pas pour rien que dans le TBB4 ils considèrent que c'est un des meilleur bois, voir le meilleur.
  4. merci Dieu!1/4 seulement?Ca passer trop vite!
  5. ha ouais pas simple celui là!
  6. Monsieur Pedro sachez que Old Owl est pour moi un basique que je range à coté du bouquin de J Hamm et des TBB.
  7. Oui pardon, c'est bien le sanguin, le femelle qu'il y a par chez nous. Et celui préconisé c'est la mâle Donc, sanguin ou mâle même caractéristiques mécaniques?
  8. Yes! Mais je vais lui filer des petites courbures, c'est pas de l'hickory certe, mais j'ai envie de lui en donner un peu. Le précédent le suporte bien. Mais pas trop on est d'accord.
  9. Voilà, la suite au prochain épisode. On va finir de dégrossir tout ça, équilibrage grossier et un bon coup de vapeur pour y donner les courbes qui vont bien.
  10. Le cornouiller sanguin se trouve plutôt dans la partie grand sud de la France, par chez nous c'est l'autre, le "femelle". C'est celui que j'utilise pour faire des flèches. Pensez vous qu'il y ait une différence significative en terme de qualité entre les 2 bois? Par ce que moi, honnêtement, quand je vois les 2, au niveau dureté ou densité j'ai pas constaté grand chose.
  11. Le même gars quelques années plus tard: https://www.youtube.com/watch?v=zHDPg9RXUm0#t=26.956937
  12. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu ce film sur Webarch'. EN lien un petit film qui montre la fabrication d'un arc en cornes de mouflons américains de façon quasi primitivo-compatible: https://www.youtube.com/watch?v=D_J9c6fnKMs
  13. un peu de poire ça requinque
  14. Thèse récente en anglais. Elle semble très complète mais je l'ai pas encore lu. Pas mal de tableaux qui synthétisent les connaissances entre autre sur les longueurs des arcs préhistoriques, etc. Pour les courageux. http://www.tara.tcd.ie/bitstream/handle/2262/77397/Stuart Gorman Thesis.pdf?sequence=1
  15. Pô de doute pour moi.
  16. un arc indien original en champètre c'est pas trop possible il n'est pas originaire d'Amérique
  17. Les collections ne sont présentés nulle part? Dommage!
  18. EN tout cas bel ensemble (l'arc, le carquois et l'étui)...
  19. Je suis en train de lire le livre "L'empire Comanche " de Pekka Hämäläinen. Ce livre, s'appuyant, entre autres, sur les archives Espagnoles de l'époque, montre comment les Comanches ont créé un véritable empire politique et économique entre 1750 et 1850 détruisant pratiquement le nouveau Mexique et le Texas des Espagnols. Ce bouquin a le mérite de remettre en cause notre vision, un peu naïve parfois, des tribus subissant l'arrivée des méchant colons blancs. On peut comparer ce qu'il décrit aux relations que les Iroquois ont su créer entre avec les Français et les Anglais. Bref très bien documenté et très bien expliqué. Après, on est d'accord ou pas, mais il a le mérite de susciter la réflexion et de donner d'autres points de vue moins "anglo-américain centré". A un moment, Hämäläinen cite Bernardo de Galvez, vice-roi de la nouvelle Espagne vers 1786, et donne les éléments suivants: La vente d'armes à feu était autorisée aux indiens sous prétexte que ces armes affaibliraient la combativité des indiens puisque le fusil qu'il faut charger par le canon est moins efficace que l'arc "toujours prêt à l'usage". Les instructions de Galvez, très détaillées, précisent que "les culasses doivent être fragiles dans un acier moins bien trempé, avoir de longs canons pour qu'ils soient moins maniables dans les longues chevauchées, ce qui entrainera des besoins de réparations et de remplacement, rendant les indiens dépendant de notre amitié et notre aide".. D'après Hämäläinen, Galvez affirmait aussi que "les indiens commenceraient ainsi à perdre l'habileté à l'arc" donc une partie de leur valeur militaire et "en cas de conflit il suffirait de suspendre les approvisionnement en arme à feu". Bon, c'était sans compter sur la science du commerce des Comanches avec les Français et les Anglo américains mais cela montre bien, si il le fallait, que l'aspect militaire de l'indien armé d'un arc à cheval était pris en compte et redouté dans certains cas. Surtout à l'époque du bon vieux fusil à silex. En tout cas on en a ici une trace historique sérieuse. Voilà, je retourne à mes lectures , les Américains arrivent à grand pas.....
  20. Yes, comme déjà évoqué par ailleurs, en été, après chaque sortie pêche ou rando, examen de tous les coins et recoins de ma personne pour débusquer la bête. Une fois, je me suis raté. Après quelques jours, apparition de cercles concentriques autour de la piqure, sur la peau. Donc go chez le doc qui m'a filé X jours d'antibiotiques. Voilà.
  21. Bin vouais j'suis d'accord; ou méga coup de pot on tombe sur le seul gars du canton qui a chopé la maladie ou y'en a tellement que c'était couru d'avance. Mais quand même, tomber dessus le seul gars comme ça au hasard, le doute m'habite. Du coup je me dis que ça devait être assez courant. Mais effectivement aucune certitude.
  22. Arf, énorme! Ça date de quand ça? Années 50?
  23. Effectivement j’avais vu cette info sur Otzi et la maladie de Lyme. Maladie dont on discute beaucoup en ce moment. Et je me suis dit que tomber sur un mec comme ça au hasard, et qu'il ait la maladie de Lyme, me laisse penser qu'elle devait être sacrément courante pour que le seul gars de l'époque qu'on trouve en soit atteint. Si le taux de gens malade de Lyme était le même que nous aujourd'hui il y aurait peu de chance de tomber sur un gars atteint. Vous voyez qu'est ce que je veux dire?
  24. @Redbow: Bin pas convaincu hélas. Ce que nous dit Miss Randall c'est qu'il y a la petite vérole à Fort Pitt et que cela rend le plan de la refiler aux indiens possible. Et Trent confirme que la variole a éclaté au sein du Fort (donc affaiblissant les blancs du Fort) et que cela rend possible de refiler des trucs infectés. Alors là, ça devient passionnant, remettons nous dans le contexte pendant la guerre dite "de Pontiac", entre ce grand chef Indien et les English. En Juin et Juillet 1763, siège de Fort Pitt, pendant ce siège que les Anglais ont l'idée d'utiliser la vérole contre les indiens. Passons en 1764: les Anglais veulent pendre pour espionnage un certain Gershom Hicks, car ils apprennent que ce blanc effectue des raids avec les Indiens. Et voilà que ce Mr Hicks, se rend à Fort Pitt en disant qu'il s'est échappé. Au cours de son interrogatoire (voir les dépositions dans le lien à la fin de mon écrit), Mr Hicks déclare, entre autre, qu'il y a 50 ou 60 prisonniers blancs avec les Delawares et les Shawnnes et que la vérole fait rage parmi les indiens depuis le Printemps dernier donc depuis le siège de Fort Pitt environ. ET c'est de là qu'on en déduis un lien entre les couvertures de fort Pitt et la vérole. Voilà, tout part de là. Alors lien ou pas. Difficile à dire. On voit que les indiens se trimballent des chiées de prisonniers blancs, cela ne suffisait il pas? Le raccourcis vers le bouquin qui retranscris, en plus complet, ce que je viens d'écrire. Lire à partir de la page 19 jusqu'à 23: https://books.google.fr/books?id=91ptGE9tiVIC&lpg=PA19&ots=gaVoGzTBed&dq=Gershom Hicks%2C fort pitt&hl=fr&pg=PA19#v=onepage&q=Gershom Hicks, fort pitt&f=false Rien de plus pour l'instant mais peut être un jour je changerai de point de vue car le propre de l'histoire c'est de savoir se remettre en cause en permanence. Mais pour l'instant les différents textes que j'ai vu ne sont que moult recopies des mêmes histoires: celles de Armhest et de Fort Pitt qui sont quand même limité en terme de faits qu'elles peuvent apporter. Elles nous disent que des gars sont près à tout pour massacrer du peau rouge: ça c'est pas nouveau, je dirais même que ce n'est que le début, qu'il y a eu la vérole à Fort Pitt, qu'on a pensé à s'en servir pour la refiler aux indiens, et c'est tout. Après ce ne sont que déductions et interprétations. Pour l'instant. Enquête passionnante...