Jump to content

Cécile

Membres
  • Content Count

    5668
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Everything posted by Cécile

  1. Y-a-t-il beaucoup de ces tirs "médiévaux" ? Quels sont les plus beaux et quand ? Si j'en ai l'occasion, cela m'intéresserait d'en voir un.
  2. Sans stress, on a du mal à dépasser ses limites. Un peu de stress et l'adrénaline nous booste pour bien faire. Trop de stress, et on fait n'importe quoi... :05: pas facile de gérer çà ! Bref, pour moi aussi la respiration est capitale dans la gestion du stress pour l'amener à un niveau optimal lors du tir : inspiration profonde par le nez (abdominale) au préarmement, expiration lente par le nez à l'armement et tir avant que les poumons ne soient compètement vides. Bien sûr, le stress ne se gère pas qu'au moment de tirer la flèche. Avant : avoir des pensées positives, saluer les copains,
  3. Je tire avec un viseur et quelques fois sans. J'aime bien les deux type de tir qui demandent des qualités différentes bien que ce qui s'apprend en tir instinctif soit tout à fait applicable pour le tir avec viseur (travail sur les sensations et la concentration).
  4. Cécile

    Kyudo

    J'ai mis oui, mais en fait, le Kyudo est une discipline Zen avant d'être une pratique de tir à l'arc traditionnelle. Il ne s'agit que d'un outil pour atteindre la sagesse. Le résultat, la flèche en cible, n'est qu'une projection de la réussite de l'esprit si l'acte est accompli avec pureté. Le cérémonial, très vieux, a toute une signification qui permet de mettre l'archer dans les dispositions mentales nécessaires à l'exécution parfaite du geste, "avec l'esprit" et non avec le bras...
  5. Ces remarques sont intéressantes. Depuis que j'ai fait le post, j'ai mes ACE et ce que je peux dire, c'est Waou ! :20: J'adore ces flèches. Pour ce qui est du tir à 70 m, j'applique déjà les principes suivants : tir très dynamique toujours en continuité, bras d'arc maintenu après la décoche au moins jusqu'à ce que la flèche arrive en cible, pas de coup d'oeil sur le résultat avant que je ne baisse l'arc. Pour ce qui est de la zone de réussite, je garde mon viseur dans la zone de 10 à 7 points sans titiller trop le jaune à moins d'être en grande forme et que le geste ne me semble particuliè
  6. Ce n'est pas encore une collection, mais enfin, çà ressemble à un début... ma page sur les ecussons
  7. Pour plus de souplesse (et de créativité), j'ai séparé la partie technique sur le tir à l'arc du site que j'ai créé pour mon club et je l'ai mise dans un nouveau et très personnel site à ceciletoxo.free.fr. J'en ai profité pour y mettre mes créations personnelles en matière de cartes décorées. J'espère que tout cela vous plaira !! :37:
  8. Il y a en effet le "bon" stress et le "mauvais" stress. Tout est une question de dose, de prédisposition personnelle, et d'environnement. Le bon stress permet de se surpasser : la bonne décharge d'adrénaline qui donne le "gnak" ! Le mauvais stress arrive lorsqu'une certaine dose est dépassée, on devient anxieux, on doute, et on fait n'importe quoi sans trop bien comprendre ce qui se passe. Personnellement, un peu de stress me fait du bien. Si je vais en concours "cool", "en touriste", les résultats sont généralement médiocres. Avec un petit pincement de stress, le "gnak" vient et généralem
  9. Personnellement, je trouve en difficulté croissante : 30 m, 18 m, 50 m, 70 m (je ne tire pas aux autres distances). C'est en effet à 30 m que je me sens la mieux côté position. Le viseur arrive naturellement à la bonne hauteur (effectivement, cela revient à moins de visée). A 18 et 50 m, la visée prend beaucoup d'importance. A 70 m, ce sont surtout la stabilité de ma posture et la mise en jeu des bon muscles pour réaliser le meilleur tir.
  10. Ci cela peut aider un peu à décrypter les arcs classiques : AGVS :23:
  11. Merci pour ces réponses. En fait, je conserve une bonne précision jusqu'à 50 m, 30 m étant, semble-t-il, la distance où je me sens le mieux. A 70 m, du fait, je pense, de la modification importante de ma position (bras d'arc beaucoup plus relevé qu'aux autres distances), j'ai du mal à conserver une bonne stabilité dans les épaules et le bras d'arc. D'ailleurs, j'ai souvent tendance à me "chatouiller" le bras avec la corde... Depuis que je fais du renforcement musculaire, c'est un problème que je rencontre moins. Mais le manque de stabilité persiste et avec un peu de vent, çà devient presau
  12. Je souhaite améliorer substantiellement mes groupements à 70 m sans augmenter ma puissance d'arc <_< (Hoyt Elan 32 lbs - branches XP10 evolution). Donc je mise sur les flèches (je vais bientôt avoir 12 ACE flambantes neuves) et sur la technique de tir. Auriez-vous connaissance d'exercices spécifiques à pratiquer pour progresser en tir à longue distance ? Merci d'avance pour vos conseils.
  13. Certains ont un oeil directeur franchement défini. Pour d'autres, ce n'est pas le cas. Si la vision est dirigée par un oeil, puis par l'autre, bonjour le latéral en cible ! (j'en ai fait l'expérience). Dans ces cas là, il vaut mieux fermer un oeil :blink: . Il est aussi tout à fait possible de tirer en gaucher avec un oeil directeur droit (ou l'inverse). Il faut alors que l'archer ferme l'oeil droit (dans notre exemple) et vise effectivement avec le gauche. S'il ne le fait pas, il va avoir une vision perturbée à cause de son oeil droit et aura certainement un viseur très sorti et/ou une pos
  14. 3 arcs : Pour la compet. :wub: : Hoyt Elan, branches Border XP 10 Evolution (32 lbs, 68"), stab. arc system, viseur arc system, berger arc system, repose-flèche magnétique arc system (ch'ui pas sponsorisée... mais c'est du solide et du facile à règler), flèches ACC 3X04 (et bientôt ACE ;) ). Pour changer les idées ;) : Martin X200 (arc nu 35 lbs), repose-flèche plastique Beiter, flèches alu 17/16. Pour s'amuser :lol: : mini-compound Cartel Doo Sung, flèches rikiki à renouveler.
  15. ^_^ Mon club de tir à l'arc est une Compagnie qui s'appelle les Archers du Grand Veneur de Soisy-sur-Seine. Elle se situe dans l'Essone (91) et possède une superbe jardin sur les bords de la Seine. Nous pratiquons le tir sur cible : 18 m en salle, 30 à 90m en extérieur (Fédéral, tir FITA, tir Beursault). Dans une ambiance sympa, nous ne sommes pas très nombreux (37 adhérents, si j'ai bonne mémoire, dont 3 tireurs arcs à poulie, le reste tire classique), et d'orientation plutot loisir. Cela n'empêche pas certains participants d'être d'assidus compétiteurs aux cous chargés de médailles. Et vo
×
×
  • Create New...