Jump to content

igrec

Membres
  • Content Count

    6
  • Joined

  • Last visited

About igrec

  • Rank
    Visiteur

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    81
  • ville:
    cadix

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

283 profile views
  1. j'ai utilise la toupie pour calibrer le moule en m'appuyant sur un gabarit en demi vue de coté, ce qui me garantit une parfaite symétrie de la forme , mais pour la poignée, j'ai utilisé la scie à ruban, une bonne rape et un rifloir (rape en forme de cuiller). Je n'allais pas me priver de ce plaisir, d'autant plus que sortir une poignée à la toupie peut être dangereux. Pour réaliser la mienne, j'ai collé 16 lamelles de 3 mm d'epaisseur en forme sur le moule en les collant en même temps sur les deux premieres laminations; je n'ai plus eu qu'a travailler les fondus à la rape coté ventre. J'aurais pu le faire au rouleau ponceur, mais quand je bosse pour le plaisir, j'évite au moins de faire trop de poussiere ! J'ai donné sa forme à la poignée après l'equilibrage des branches.
  2. j'ai utilisé de l'epoxy special bois de sicomin (sr 5550), chargée avec de la silice. Et la même pour les stratifs, mais teintée en noir. J'avais tout d'abord stratifié le ventre, mais à l'equilibrage, même apres avoir enlevé de la largeur aux branches, l'arc barrait à 27 pouces, et au delà un pli de compression est apparu sur la fibre, très net et d'un bord à l'autre de la branche sur la branche haute. J'ai refait la stratif en enlevant une epaisseur de tissu : même punition. j'ai alors replaqué le ventre en ipe pour remplacer la fibre et récuperer un peu de puissance. Mes branches étaient un peu épaisses pour ce type d'arc et le tissu unidirectionel est trop resistant en compression et absorbe moins bien la contrainte que le bois, moins dense. Mais il me semble que les arcs martins ont un ventre bois. je me trompe ? Le suivi de corde serait certainement moindre avec du composites sur les deux faces, mais à condition de réduire l'epaisseur des bois, quitte à conserver de la largeur en milieu de branche.
  3. Merci pour votre approbation. Pour moi la facture d'un arc est une tâche ardue tellement les contraintes mécaniques appliquées au bois sont pointues. Ce ne sont pas les mêmes que dans le mobilier, et il me semble, à voir tout ce qui est produit par les web-archers que seule la passion est indispensable pour finir un jour par réaliser un bon arc. Rentrer à boulle demande une bon niveau et de la chance, mais c'est loin de suffire pour être un bon ébéniste. Il existe en ailleurs de bonnes écoles pour se former, du coté de revel (haute garonne) notemment. Mais la France regorge de bons artisans qui sont autant de sources d'apprentissage. Tous les usinages necessaires à réaliser un arc comme celui ci peuvent être fait à la main. La machine est un gain de temps et de précision uniquement si elle est bien utilisée. On apprend à l'utiliser en travaillant à la main. Un moteur de frigo et de la bache tubulaire de chez sicomin (1€ ht le ml) suffisent pour faire du collage sous-vide si on utilise la bonne technique. Maintenant, j'ai bien envie d'ameliorer mon modele notemment en le racourcissant, mais je ne sais pas jusque où je peux aller sachant que je tire à 31 pouces d'allonge. Il faudrait aussi faire une lamination plus fine et des branches plus larges pour limiter les effets de la compression en conservant la puissance. Merci le fichier exel du k et du e pour prevoir les cotes des laminations. Vive les ingenieurs !
  4. en position armé Voici un lien pour telecharger le tracé illustrator échelle 1 : http://perso.club-internet.fr/cathyann/trace_arc.zip les lamelles proviennent de chute de plinthes et de lame de parquet bambou qui me restaient d'un chantier et que j'ai refendues et rabottées avec ma raboteuse. Pour aller vite, je fait le sifflet de mes lames degressives au rabot electrique et au pied à coulisse.
  5. Désolé pour les erreurs de vocabulaire, dos ventre, je suis un peu paumé de temps en temps, même si le principe est clair dans ma tête. Je dois vous preciser que je suis artisan ébéniste diplomé de boulle, donc j'ai des techniques et du materiel pointu à ma disposition. C'est mon metier, quoi...
  6. Bonjour à tous. C'est mon premier message posté sur le forum de webarcherie, mais cela fait pourtant un certain temps que je rôde sur vos posts. J'y ai appris énormément, et comme tout ce qui nait de ce forum finit par y retourner, voici l'arc que j'ai terminé récement et que je suis heureux de vous présenter. Il mesure 1m 68 et pese 42 livres à 28. C'est encore un peu leger, mais je connais maintenant les cotes du prochain. :) Il est fabriqué en fibre teinté noire et frêne pour le ventre, ame en bambou, dos en robinier + placage degressif 1,5 à 0,5 en ipe pour remplacer le tissu de verre qui n'a jamais résisté à la compression. La poignée est en bambou lamellé collé moulé sur le moule, et les poupées en ébène du gabon. J'ai utilisé la technique du collage sous vide pour toute la réalisation. Vos critiques seront très binvenues, d'autant plus que j'observe un suivi de corde auquel je ne m'attendais pas. Sinon le tir est efficace et confortable. http://webarcherie.com/forum/style_images/...e_types/gif.gif
×
×
  • Create New...