Jump to content

Corbeau

Modérateur et Professionnel WA
  • Content count

    9163
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    41

Everything posted by Corbeau

  1. Branche d'if

    Dans le doute, regarde en "dynamique", en faisant plier l'arc du band jusqu'à l'allonge plusieurs fois. Tu verras si ça travaille bien des deux côtés.
  2. Sorbier des oiseleurs bon?

    Bois qui n'a pas d'utilisation commerciale, donc ignoré... Oui, fibres courtes possiblement. Il me semble que le hêtre est un horrible bois d'arc pour cette raison.
  3. Sorbier des oiseleurs bon?

    J'ai fait la même expérience avec du charme. Lors de l'équilibrage, pas de suivi notable, tu commences à y croire et puis... BAAM ! Ça pête sans prévenir.
  4. Sorbier des oiseleurs bon?

    C'est même certain. Vérifie la densité de ton bois et fais un essai de casse d'un échantillon sec : si ça casse facilement avant d'avoir pris une déformation significative, direction le barbecue. Si ça rechigne à casser, bois potentiellement arcable...
  5. avis sur flèches commandées sur aliexpress ?

    Je n'ai pas d'expérience des fûts carbones mais pour trouver le plan de flexion le plus dur d'un "blank" de canne à mouche en carbone (avant de monter les anneaux, pour avoir le plus de patate au lancer, ou pour vérifier qu'une canne est montée dans les règles), il suffit de le faire tourner dans ses doigts tout en le maintenant fléchi, ça se sent bien.
  6. Chasse à l'arbalète?

    Trop fort d'arriver à déceler le ton du mépris dans ce cas précis. Connaissant Pedro, tu es à côté de la plaque à 110% et sa remarque est justifiée sur un forum français, pour toi mais aussi pour tout autre lecteur du sujet. L'interprétation d'un propos par clavier interposé est souvent trompeuse et dépend pas mal de l'humeur du lecteur, je parle d'expérience. Pour le tutoiement on t'a expliqué. A mon avis des excuses seraient bienvenues, surtout que tu as l'air d'un expert toute catégories dans le domaine du savoir-vivre. Il s'agit du second message avec les "TU". +1. Zolix, compare les vitesses de sortie données par les fabricants. Tiens compte du nombre de grains par livre, une flèche légère sort plus vite mais n'est pas forcément efficace en terme de pénétration. Une flèche de chasse doit être lourde, typiquement plus de 700 grains. Excellents points. +1 Envisager de la laisser armée n'est pas raisonnable techniquement et irresponsable par ailleurs. Bon, si tu fais face à une invasion de zombies les règles peuvent être assouplies...
  7. Facture D'arcs De La Ria

    Curieusement, l'armée de l'empereur Qin Shi Huang en -200 (et quelques) utilisait des arbalètes (nombreux mécanismes retrouvés dans l'armée d'argile). Beaucoup plus facile de transformer un paysan en arbalétrier qu'en archer...
  8. Arc "de Bourgogne-Franche-Comté" (je n'ai pas dit Bourguignon ) à poignée travaillante, lamellé-collé bambou / ipé, environ 1,72 m x 28 mm. Premier encordage, c'est un poil trop raide à droite dans le premiers quart : Débandé, le reflex total ne doit pas être loin de 10 cm, ce qui promet une courbe poids / allonge bien trapue et sympathique.
  9. Facture D'arcs De La Ria

    Oui et non... Par rapport à un autre arc droit dont les branches se courbent sur 80% de leur longueur il y a bien un effet de levier qui donne de la souplesse à l'armement et stocke pas mal d'énergie - bon ok, moins qu'un siyah/recurve. L'affinement est certes un gros bon point car il permet de moins gaspiller ladite énergie - pour le coup beaucoup moins de gaspillage qu'un siyah/recurve qui nécessite pas mal de masse pour assurer la stabilité.
  10. avis sur flèches commandées sur aliexpress ?

    D'après mes essais non. En arc simple ça casse. En lamellé avec un dos bambou, ça se déforme beaucoup. Ça brûle bien sinon...
  11. avis sur flèches commandées sur aliexpress ?

    C'est possible mais est-ce si utile ? Ici c'est Webarcherie où un peu de digression teintée d'humour est disons... traditionnelle.
  12. Facture D'arcs De La Ria

    Bravo Patrick, trèèèèès bel arc. Ça fait longtemps que je me disais que ce design était à adapter aux matériaux modernes qui permettent une flexion locale très prononcée.
  13. L'arc entre en finition et a reçu des poupées en corne, ici grossièrement ébauchées : Récemment vous avez peut-être remarqué que je n'étais pas très actif. La foi du facteur était en berne entre la météo pourrie, un peu trop de solitude et 2 arcs ratés à l'équilibrage qui m'ont donné l'envie passagère de passer à une autre activité (tricot, macramé, n'importe...) - et cela alors que la liste des commandes s'allongeait... La facture d'arcs tout-bois est une activité où il faut "y croire" et "y être" au moment où on la pratique. Mais on dirait que ça va mieux, pour preuve ce nouveau D-bow bambou/ipé qui s'annonce bien. Tout au jugé, rien mesuré avant collage. Mais après mise en forme basique, le premier essai avec corde lâche montre un arc qui ploie déjà de quelques pouces à 50 lbs, avec une allure satisfaisante et une symétrie parfaite (vérifiée en traçant sur un panneau).
  14. La limite en compression du robinier est de 70 MPa, à comparer avec d'autres essences comme le chêne (58 MPa) : Essais Chêne Chataignier Frêne Hêtre Mélèze Merisier Noyer Peuplier Masse volumique moyenne à 12 % (kg/m3) : 710 620 720 680 600 610 660 460 Stabilité en service : moyennement stable moyennement stable moyennement stable peu stable moyennement stable moyennement stable très stable moyennement stable Retrait linéaire total tangentiel : (%) 9,3 6,9 9,6 12,3 9,2 8,4 8,1 8,4 Retrait linéaire total radial : (%) 6 4,2 5,7 6 4,8 5,1 6 4,5 Retrait volumique : (%) 15,3 11,1 15,3 18,3 14 13,5 14,1 12,9 Contrainte de rupture de compression axiale (MPa) : 58 46 51 58 53 49 63 33 Contrainte de rupture de traction axiale (MPa) : 100 128 145 117 101 98 97 72 Contrainte de rupture de flexion parallèle (MPa) : 97 71 113 107 93 96 117 65 Module d'élasticité longitudinal en flexion (MPa) : 12500 8500 12900 14300 12500 12750 11900 8800 Résistance aux chocs (Nm/cm2) : 6,2 5,7 7,7 10 6,2 nd 9 4,3 Dureté Brinell parallèle aux fibres (N/mm2) : 57 34 64 71 49 54 59 29 Dureté Brinell perpendiculaire aux fibres (N/mm2) : 32 19 34 28 22 29 26 12 Dureté Monnin (mm-1) : 3,5 2,9 5,3 3,9 2,7 4,3 3,2 1,2
  15. C'est amusant car tu pars sur du robinier en dos et moi sur du robinier en ventre. Je reconnais une logique car le robinier a tendance à plisser, cependant le combo robinier/if ne me convainc pas même s'il peut marcher. Je prônerais plutôt l’inverse. L'if a un faible module d'élasticité mais est très élastique, donc il me semble excellent pour ne pas faire souffrir un ventre en robinier. Dans l'absolu le robinier n'est pas faible en compression mais il manque d'élasticité : il se compresse peu avant de garder une déformation. Il faut donc que le dos travaille davantage que le ventre pour compenser - c'est d'ailleurs la raison des section trapézos. Frêne / robinier pourrait être intéressant aussi. Bef, beaucoup de suppositions sans essais pour étayer... Avrock, à toi de jouer !
  16. Jamais fait ni vu non plus, mais ça peut être intéressant. Le robinier a cependant tendance a plisser en compression donc il faudra un design pas trop stressé et un bois de dos pas trop méchant (pas du bambou). Le débit sur dosse n'est pas toujours facile à "lire" du point de vue des violations de fibres. L'ipé non plus d'ailleurs. Quand on voit des lignes bien visibles c'est souvent du contrefil & du bois de piètre qualité. Ça devrait, mais voir remarque au-dessus...
  17. Tes mœurs ne nous regardent pas En ventre avec des bois très résistants en compression comme l'ipé ou l'osage, les fibres n'ont pas à être absolument respectées - sinon il serait quasi impossible d'utiliser de l'osage. Je préfère les lattes sur faux quartier ///////////// mais c'est certainement plus un feeling perso que des raisons techniques indiscutables. Que les lignes suivent grosso modo la latte mais la perfection n'est pas nécessaire. En revanche évite les lames qui vrillent. Même si le débit ne respecte pas vraiment les fibres, au moins que la lame soit droite et stable. Il est d'ailleurs possible de rattraper un certain vrillage en taillant dans l'épaisseur et a priori ça ne pose pas de problème sur l'arc.
  18. La lame avec les lignes les plus droites et parallèles = lame de DOS
  19. Avec de la fibre, c'est essentiellement l'épaisseur totale qui compte. En tout-bois, c'est le bois qui décide quelle épaisseur est nécessaire... Comment diable veux-tu que quelqu'un sache sans avoir travaillé d'érable dur avant ? Supertiller (lien plus haut) pourrait sans doute te le dire mais bon courage pour l'apprentissage et l'adaptation à ton projet. Si tu as le bois à disposition, essaie de faire fléchir une latte de 13 mm d'épaisseur, ça donnera déjà une idée. Le mieux serait encore de tenter un arc simple, après équilibrage tu sauras ce que le bois demande comme épaisseur.
  20. C'est un arc avec fibre de verre. Et en l'appelant faux-acacia, voire black locust ?
  21. En principe on n'en trouve pas, américains ou non. Des programmes de conception existent, utilisant les caractéristiques des différents bois, mais bon courage et rien de garanti. http://www.buildyourownbow.com/build-alongs/how-to-use-supertiller-build-along/ Jamais essayé mais certains font de très bons arcs simples avec, donc a priori tout à fait valable. Oui pourquoi pas. Il faut que le collage soit soigné donc ne pas trop raccourcir est une précaution. A ta place je prévoirais l'arc plus long et large au départ, style 68" de long et au moins 2" de large. Il sera temps de réduire si l'arc refuse de prendre le moindre suivi de corde.
  22. J'ai fait pas mal d'arcs en lamellé tout bois mais aucun en érable. Pour savoir si l'épaisseur totale est correcte, peut-être devrais-tu te référer à des arcs simples réalisés dans cette essence (américaine). Poignée longue (" 12 cm par fondus et 11 cm pour la poignée " = 35 cm) et arc court (162 cm) ne laissent pas beaucoup de longueur travaillante. Le bois n'est pas comme la fibre. Bon, l'allonge est courte et il semble possible de tabler sur 40-45 lbs @ 24" mais 55 lbs je n'y crois pas. Pour l'échantillonnage, je te conseille d'opter pour une lame de ventre plus épaisse (5 mm) qui donnera un peu plus de marge pour gratter lors de l'équilibrage, quitte à réduire d'autant l'âme. Pour les débits je ne vois pas vraiment d'intérêt aux débits sur dosse en dos et ventre, et perso je taillerais tout sur quartier ou faux quartier en alternant les orientations de cernes entre les couches, du genre : dos /////////// âme \\\\\\\\ ventre ///////////
  23. pour faire le portrait d'un oiseau...

    Effectivement ! Je ne crois pas que j'aurais entrepris autant de chauffes mais le résultat final semble très convaincant.
  24. If à siyahs trop small...

    Du point d'appui de la corde à la poupée.
×