Jump to content

Corbeau

Modérateur et Professionnel WA
  • Content count

    9248
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    42

4 Followers

About Corbeau

  • Rank
    Oiseau d'assez bon augure
  • Birthday 09/04/1965

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    58
  • N° SIREN
    812 633 170

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.lesarcsducorbeau.fr/

Recent Profile Visitors

5135 profile views
  1. Je fais dans les armes de destruction massive
  2. Piémontais d'archer

    C'est pas faux... Un manche ipé/bambou plaquette pourrait être sympa. Mais le top pour moi ce serait qu'on voit les nœuds bruts comme sur le dos des arcs... Du coup un manche symétrique, ce n'est pas si mal...
  3. nouveau

    Oui ! J'ai passé la formation aux 1ers secours 2 fois à 20 ans d'intervalle puis plus rien depuis 15 ans et là si soudain je devais faire face à une urgence... Sans doute que je serais plus capable que quelqu'un qui n'a aucune notion, mais guère plus...
  4. nouveau

    En effet
  5. nouveau

    Le gars, tu veux qu'il bosse pendant ses loisirs ? Sympa ! Mais c'est vrai qu'en cas d'accident un urgentiste qui passe par là est toujours bienvenu...
  6. nouveau

    Bienvenue à toi !
  7. Piémontais d'archer

    J'y pense... mais le bambou avec ses nœuds est difficile à intégrer... L'ipé seul ne rend pas trop c'est vrai, mais avec de l'if par exemple ça améliore (petit camp de 40 cm commis il y a quelques années) :
  8. Sacré rotin !

    L'écorce pourrait aussi avoir pour effet d'éviter le fendage que tu as subi, et être responsable de la réputation "d'incassabilité" du rotin... Simple hypothèse.
  9. Sacré rotin !

    On dirait que le dos est plat et sans écorce (?).
  10. L'ipé a sensiblement la même densité que le massa, donc dans ce cas la masse n'est pas vraiment un problème. Je pense aussi que la lame de cœur peut apporter de la méca selon sa nature mais aussi parce que les différentes lames sont relativement épaisses par rapport à l'épaisseur de la branche, ce qui fait que le reflex induit au collage permet de faire travailler l'intérieur de l'arc au niveau des joints de colle. Tu prends plus de suivi avec le massa en général (mais il y a tellement de variations d'un bout de bois à l'autre même au sein de la même essence...). Mais effectivement, le massa est plus agréable à travailler (même avec un rabot à main, alors que l'ipé...), sans contrefil, et s'il est plus facile à trouver il ne faut pas hésiter. Au sujet des échantillonnages je pense qu'il faut éviter un dos bambou trop épais (50% de l'épaisseur totale, ça passe encore bien) et une lame de ventre trop mince - sauf aux extrémités où l'épaisseur peut finir à zéro sans problème.
  11. Piémontais d'archer

    Beau travail ! Le guillochage est original en effet. Dommage que l'osage ait un grain aussi régulier (pour une fois ). Si je trouve quelques chutes au grain tourmenté je penserai à toi (si ça t'intéresse).
  12. R.A.S.

    C'est beau, très expressif ! Quelles sont les dimensions du portrait ?
  13. Arbre à equilibrer

    Moi je ne fixe pas sauf si risque d'instabilité (très gros reflex) mais je garde une base stable et assez large (8 cm ?). Ça peut être intéressant en effet, et ça semble te réussir. Certains adoptent un appui convexe, ainsi l'arc peut osciller un peu lors de la traction, ce qui peut être riche d'enseignement...
  14. Premier arc Flatbow robinier

    Surtout pas à mon avis. Il s'agit a priori de la rupture en compression (Fk) qui intervient plus tôt. +1 Pas idiot du tout même. Le problème qu'on a en facture d'arcs c'est que le traitement thermique est assez empirique, même si apparemment les facteurs d'arcs qui en ont une grosse expérience - pas mon cas ! - obtiennent de bons résultats (voir TBB volume 4).
  15. Premier arc Flatbow robinier

    L'industrie du bois rétifié (ton document) CUIT en profondeur, et produit du bois stable et qui serait CASSANT ("réduction contrainte à la rupture") s'il devait travailler en flexion. Le facteur d'arcs fait un traitement thermique du ventre. Sans doute qu'on ne devrait pas parler de cuisson. La masse volumique ne change pas sensiblement, les cellules du bois ne sont modifiées que sur une faible épaisseur côté ventre et si on obtient une contrainte à la rupture moins élevée on s'est raté quelque part...
×