Jump to content

Redbow

Membres
  • Content count

    1240
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

About Redbow

  • Rank
    Préhisto-compatible
  • Birthday 06/20/1967

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    92
  • club, association:
    Compagnie d' Arc des Bleus de Sèvres
  • ville:
    Clamart
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Arcs en :frêne,osage,érable,robinier,if,orme,cytise.Thunderstick (arc hybride US)Wakatanka Le grand Gallois.

Contact Methods

  • Website URL
    http://webarcherie.com/forum/index.php?showtopic=4073

Recent Profile Visitors

1776 profile views
  1. Redbow

    Sagaie en sureau

    Salut Seregon 105 gm ça va mais 40 gm de pointe ça te fait un GROS FOC .... donc sur les longues distances ça va être chaud ... Et comme tu as une pointe lourde il te faut la bonne rigidité derrière sinon ça va vite casser ...
  2. Pedro Il ne s'agit pas de Jean Paul R mais celui-ci était bien présent et va bien.
  3. Moi quand je tombe sur une cible de travers je la remet perpendiculaire à l'axe de tir (le loup par exemple) et je suis pas le seul à réagir comme ça. Comment savoir si la cible est volontairement de travers ou a été déplacée ou mal placée ? Mettre les cibles de travers ça n'a aucun intérêt , ça réduit le diamètre apparent et ça peut faire des cordons qui n'auraient pas eu lieu si la cible était bien droite. J'ai dit à celui qui a conçu le parcours de ne plus mettre les cibles de travers.
  4. Je ne sais pas répondre Link je dirais que c'est ethno si ton arc reprend un design amérindien avéré en osage, mais ce que je trouve aussi intéressant c'est de ramener un intérêt à mieux observer le matériel qu'utilisent les uns et les autres et à en discuter, c'est toujours intéressant, on a tendance à être souvent distrait ou trop centré sur soi au moment de la compétition ... ?
  5. Pour te répondre Fabrice : Extrait du bulletin d'inscription de Limousis (avec un s) : * L’OPTION PRIMITIF existe depuis l’origine du Championnat, mais il y a eu un peu d’érosion suite à une recherche de compétitivité qui n’est pas négative. Par contre le simple respect du règlement revient parfois à tirer hors capacités préhistoriques que ce soit à l’arc ou au propulseur. Les matériaux autorisés engendrent une dérive moderniste non préhistocompatible. L’idée c’est de ne rien changer au règlement, mais de souligner les compétiteurs qui font l’effort de représenter la discipline en faisant un travail proche de l’expérimentation, en utilisant des matériaux préhistoriques : OPTION PRIMITIF. C’est la même chose pour l’OPTION ETHNO. Les compétiteurs qui auront fait l’effort de fabriquer et tirer en option PRIMITIF ou ETHNO seront récompensés de leurs efforts. Je trouve que c'est une excellente initiative de l'organisateur !
  6. Sur un parcours 10 cibles suffisamment espacées on peut fonctionner avec plus de dix pelotons de 5 tireurs. Il y a parfois des pelotons de 8 à 10 qui se forment sans que ce soit justifié et qui ralentissent la majorité des pelotons de 5 à 6 ... "et que les dits bouchons génère énervement et retard qui nuisent à tous" Il ne faut pas s'étonner ensuite des pelotons raisonnables de 5 à 6 qui doublent et tirent les cibles dans le désordre.
  7. Philroussillon, ne t'inquiète pas, si tu vas voir l'organisateur et que tu expliques que vous êtes un groupe de 6 amis je pense qu'il acceptera. Je le répète, il y a eu des incidents précédemment et l'organisateur ne veut pas que ça se reproduise, on peut le comprendre. De là à penser que vous ne pourrez pas vous amuser pour autant ...
  8. Je constate dans ce règlement quelques différences avec le règlement officiel : - pelotons de 5 personnes maximum (j'y suis favorable depuis des années) - le respect de l'ordre des cibles (ça se discute mais ça peut être justifié pour des raisons pratiques d'organisation et de sécurité) - des règles de comportement qu'il est regrettable de devoir préciser ... Si on lit ce règlement "à l'envers" on comprend ce qui est reproché à certains compétiteurs. (la liste est longue apparemment) L'organisateur a ses raisons, les compétiteurs concernés aussi, il serait préférable qu'il y ait une franche explication entre les personnes concernées, plutôt que des polémiques publiques sur les forums.
  9. Bonjour, Je recherche le livre " Encyclopedia of the native american bows and arrows" vol 2 chez bois d'arc press. Jérôme
  10. Redbow

    ARC PARTHE

    Zol a raison : "quelle curieuse idée de représenter un archer dans cette situation sur une pièce de monnaie... Là, je ne comprends pas bien..." Il y a un sens figuré, symbolique, qui se déduit peut-être du sens littéral. Peut-on savoir où sera publié votre article ? Merci
  11. Redbow

    Puissance d'un arc

    J'ai trouvé ça : http://dans-le-mille.fr/calculer-efficacite-de-son-arc-compound.html
  12. Redbow

    Cours particuliers

    Bonjour Bob, je fais partie de la Compagnie d'Arc des Bleus de Sèvres. Regarde tes MP stp.
  13. Redbow

    Déces d'Ishi78

    Mes sincères condoléances Archer, je te salue ...
  14. Redbow

    Comanches, arcs et fusils à silex.

    Paresseux dit que : "de toutes façons, les couvertures infestées de variole ont certainement fait autant de mal aux populations autochtones que les décès par arme à feu... " Je pense qu'on est tous d'accord pour dire que les couvertures infestées de variole et délibérément distribuées aux indiens n'ont pas fait autant de mal que les décès par arme à feu. Ca c'est la légende... Il y a eu au moins un cas documenté de contamination volontaire qui a bien été exécuté selon les documents cités par Vernellia R. Randall. Les conséquences en terme de victime de cet acte restent en effet assez floues. Mais il est avéré comme le dit Nono189 que les maladies apportées par les européens se sont transmises naturellement aux indiens décimant parfois des tribus entières. Quant à savoir quelle est la proportion de ces victimes par maladie par rapport aux victimes par mort violente (combats massacres) ou par les famines : je laisse la réponse aux historiens : (75 à 90 % des morts causés par maladie selon Alfred Crosby). The most lethal of the pathogens introduced by the Europeans was smallpox, which sometimes incapacitated so many adults at once that deaths from hunger and starvation ran as high as deaths from disease; in several cases, entire tribes were rendered extinct. Other killers included measles, influenza, whooping cough, diphtheria, typhus, bubonic plague, cholera, and scarlet fever. Although syphilis was apparently native to parts of the Western hemisphere, it, too, was probably introduced into North America by Europeans. About all this there is no essential disagreement. The most hideous enemy of native Americans was not the white man and his weaponry, concludes Alfred Crosby,"but the invisible killers which those men brought in their blood and breath." It is thought that between 75 to 90 percent of all Indian deaths resulted from these killers. - See more at: http://historynewsnetwork.org/article/7302#sthash.1AVJ86cX.dpuf En revanche les cas isolés de contamination volontaire par des couvertures et autres objets contaminés ne sont pas un légende. Nono189 tu dis : "Qu'il y ait eu des intentions d'utiliser ce moyen, je ne le remet pas en cause. Que cette utilisation, ait menée à des épidémies de masse, rien n'est prouvé. Armhest ne fait qu'écrire une recommandation rien ne prouve qu'elle a été appliquée. Fort Pitt: si des couvertures ont été distribuées, rien ne prouve qu'on a eu épidémie majeur liée à cette distribution." Oui cette "recommandation" de Amhest a été appliquée, je me réfère aux travaux de Vernellia R. Randall professeur émérite de l'Université de Dayton qui conclut ainsi : Conclusion All in all, the letters provided here remove all doubt about the validity of the stories about Lord Jeff and germ warfare. The General's own letters sustain the stories. As to whether the plans actually were carried out, Parkman has this to say: ... in the following spring, Gershom Hicks, who had been among the Indians, reported at Fort Pitt that the small-pox had been raging for some time among them.... An additional source of information on the matter is the Journal of William Trent, commander of the local militia of the townspeople of Pittsburgh during Pontiac's seige of the fort. This Journal has been described as "... the most detailed contemporary account of the anxious days and nights in the beleaguered stronghold." [Pen Pictures of Early Western Pennsylvania, John W. Harpster, ed. (University of Pittsburgh Press, 1938).] Trent's entry for May 24, 1763, includes the following statement: ... we gave them two Blankets and an Handkerchief out of the Small Pox Hospital. I hope it will have the desired effect. Trent's Journal confirms that smallpox had broken out in Fort Pitt prior to the correspondence between Bouquet and Amherst, thus making their plans feasible. It also indicates that intentional infection of the Indians with smallpox had been already approved by at least Captain Ecuyer at the fort, who some commentators have suggested was in direct correspondence with General Amherst on this tactic (though I have not yet found such letters). Additional Sources of Information @Jihaif : Some readers question whether smallpox can be spread by such methods as infected blankets. There is a smallpox virus Variola minor that is transmitted by inhalation, communicable for 3-7 days. There is a smallpox virus Variola major that is transmitted by inhalation and by contamination; it is communicable by the former method for 9-14 days and by the latter method for several years in a dried state. See Ann F. Ramenofsky, Vectors of Death: The Archaeology of European Contact (Albuquerque, NM: University of New Mexico Press, 1987): Among Class I agents, Variola major holds a unique position. Although the virus is most frequently transmitted through droplet infection, it can survive for a number of years outside human hosts in a dried state (Downie 1967; Upham 1986). As a consequence, Variola major can be transmitted through contaminated articles such as clothing or blankets (Dixon 1962). In the nineteenth century, the U.S. Army sent contaminated blankets to Native Americans, especially Plains groups, to control the Indian problem (Stearn and Stearn 1945). [p. 148] See also Robert L. O'Connell, Of Arms and Men: A History of War, Weapons, and Aggression (NY and Oxford: Oxford University Press, 1989): Marking a milestone of sorts, certain colonists during the French and Indian Wars resorted to trading smallpox-contaminated blankets to local tribes with immediate and devastating results. @ PhilB tu dis : " il me semble qu'au moyen âge et même avant lors de certains sièges on s'est allègrement catapulté des cadavres "pestiférés" " c'est exact. Nul besoin des explications scientifiques du XIX ème siècle (Bigfoot) pour comprendre comment contaminer les ennemis : While infected carcasses had long been catapulted into besieged cities, this seems to be the first time a known weakness in the immunity structure of an adversary population was deliberately exploited with a weapons response. [p. 171] Enfin je vous suggère la lecture de cet excellent article de Gwenter Lewy, professeur émérite de sciences politiques à l'Université du Massachusetts à Amherst (!) que j'avais déjà indiqué sur ce forum : http://historynewsnetwork.org/article/7302 Dont, à la suite, un commentaire de "Penitent Man" qui résume assez bien la présente polémique : Sorry but because it predates germ theory doesn't make it untrue. The Huns and other barbarian nomads used biological warfare over a thousand years ago. It was well known that a diseased carcass or things that came in contact with it (like water, clothing, blankets, food, etc.) would taint (poison) said article. Mention of it in a letter is pretty good historical evidence. It means it was tried at least once. Taking that and making it into the myth we have today is another story entirely. Now people make it seem like every native tribe was met with a wagon full of diseased blankets which we know is bullshit.
  15. Redbow

    Comanches, arcs et fusils à silex.

    Légende urbaine : "You will do well to try to inoculate the Indians, by means of blankets, as well as to try every other method that can serve to extirpate this execrable race." — Jeffery Amherst "Out of our regard to them we gave them two Blankets and an Handkerchief out of the Small Pox Hospital. I hope it will have the desired effect." William Trent, William Trent's Journal at Fort Pitt https://academic.udayton.edu/health/syllabi/Bioterrorism/00intro02.htm https://udayton.edu/directory/law/randall_vernellia.php https://en.wikipedia.org/wiki/Native_American_disease_and_epidemics Comanche avec un seul m....
×