Jump to content

Jihaif

Les modérateurs
  • Content count

    3393
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

About Jihaif

  • Rank
    Maître Posteur
  • Birthday 05/01/49

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    17
  • club, association:
    Sans pour l'instant
  • ville:
    La Rochelle
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Black Widow MA II, Merlin SMBTribut, Lost Creek et long bow Black Swan

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

2310 profile views
  1. cuisine...

    J'adore aussi le mariage if/buis! Tu as laissé un léger bossage en guise de pommeau? La décroissance des facettes pour faire le pommeau ça ce n'est pas évident. Il ne t'en reste plus que 11 à faire pour finir ta ménagère!
  2. Fumage à froid

    Absolument et même si cette histoire sent le soufre au premier abord, il ne chercherait pas à nous enfumer quand même.
  3. Fumage à froid

    Pour un pigeon.......fumé? C'est super astucieux ton montage et voilà qui me donne des envies de tenter le truc. Le système n'extrait pas trop les odeurs de colle à carton?
  4. cran forcé cade

    Lame forgée à partir d'une bille??? Alors là c'est moi qui en ouvre des grandes de billes! Je ne savais pas que c'était possible. ça doit être un peu Rock'n Roll non? Joli ce couteau.
  5. Oui l'instant doit être assez magique pour les découvreurs. Je sais bien qu'il ne s'agit pas d'une scène de crime mais je suis surpris de voir l'archéologue extraire les restes du fut et l'armature à mains nues. Il dépose son ADN sur ces objets et quid d'une recherche d'un ADN "indigène" dans ce cas humain ou animal.....A moins que cette recherche ne soit pas du tout dans le protocole et que je sois "déformé" par ma vision de biologiste?
  6. couteau de table

    Comme disent les d'jeuns, je kif à donf! Beau défi que de fabriquer un par un des couteaux ayant la même forme et surtout la même cote....et au final la même grâce. J'adore la courbure de l'émouture au départ de la lame.
  7. 2 petit skinners

    Alors ces deux là que je les aime....Mais c'est vrai que j'adore les skinners...J'ai une préférence pour le deuxième tu te doutes pourquoi. Ben oui, la mitre en bois (lequel ?) parfaitement ajustée sur le bois de cerf voila qui me parle. Bravo !
  8. Et un camp!

    Petit mais robuste et cette cassure de ligne à la jonction lame/manche lui donne une bouille apaisée et pas du tout guerrière. J'aime bien cette douceur sur un objet à la connotation martiale, voire belliqueuse. Ton amandier te semble fadasse? Mais tu as vu aussi sur quel fond tu le poses pour la photo? Il fallait faire l'inverse alors.....
  9. N° 38....La fièvre monte!

    Oh que non hélas! Faire voler cet avion demanderait un investissement financier colossal : en plus du matériel avion, imaginez les contrôles pour les autorisations de vol et les assurances! Beaucoup d'éléments du tableau de bord sont factices avec seulement cadran et verre, il manque les admissions moteur Hispano coté Gauche etc... En revanche, nous avons refait les commandes à neuf.....c'est plus joli et on peut actionner les gouvernes ce qui plait beaucoup aux visiteurs.
  10. N° 38....La fièvre monte!

    J'oubliai : le lien de présentation du musée : https://www.anaman.fr/ Allez voir dans "notre actu" il y a 2 photos du D520. Comme modérateur patenté, je m'autorise à polluer mon propre post...
  11. N° 38....La fièvre monte!

    Personne ne sait ce que cette lame faisait là. Nous pensons qu'elle a du servir à couper où tenter de couper des éléments dans le fuselage et qu'une fois cassée, l'indélicat bricoleur cannibale l'aura laissée sur place. En France il ne reste que 3 D520 préservés dont celui-ci. La Marine les a utilisés de 40 à 44 dans les escadrilles AC1 et AC2 Celui en chantier chez nous est un ex biplace D520 DC (pour Double Commande).Quatorze 520 DC furent fabriqués. Ils portaient les numéros de série 243 pour le prototype et 41, 167, 186, 310, 404, 447, 507, 558, 567, 603, 650, 700, 791 pour les appareils de "série". Leur carrière fut brève, deux semblant être encore présents à Chateauroux en 1948, le dernier, le 447, effectua son dernier vol le 3 Septembre 1953. Pourquoi évoquer cette version qui ne fut destinée et utilisée que par l'Armée de l'Air alors que nous sommes dans un musée de l'aéronavale? Parce que par un juste pied de nez à l'histoire, c'est un D-520 DC qui est restauré au musée de l'Aéronautique Navale de Rochefort... retransformé par mes potes en monoplace. Pour ma part, j'ai refait l'entoilage en toile de lin de toutes les gouvernes, ailerons, flaps, gouvernail et profondeur. Quelques photos pour patienter mais vous en aurez d'autres mardi prochain...Je n'ai pas les autres photos chez moi.....
  12. Déjà 38 couteaux de fabriqués et je ne m'en lasse pas. Celui-ci possède quelque chose de particulier : l'origine de sa lame. Un matin au musée, un copain qui travaille sur la restauration du Dewoitine 520 vient me voir dans mon antre et me colle sous le nez une lame de scie rouillée à un point tel que ses dents avaient presque disparues.Il venait de la trouver en rampant dans les débris et la poussière au fond du fuselage. - "Comme tu fais des couteaux avec des lames de scie, en voilà une de plus." me dit-il sans rire.... Après avoir bien dérouillé la lame et l'avoir traitée à l'acide phosphorique, j'en fis donc le couteau N°38. Il va faire le bonheur d'une voisine américaine à qui j'avais raconté l'histoire de cette lame trouvée dans un avion d'avant guerre. Comme un bonheur ne vient jamais seul dit le proverbe, mon voisin dont le papa travaillait à la confection des objets en cuir chez Hermes me donna des chutes de cuirs de toutes les couleurs. Ce sont des cuirs très fins utilisés pour les portefeuilles, les porte-chéquiers, les agendas etc... Trop fin pour un étui, ce cuir convient en revanche très bien pour recouvrir et habiller un étui en champlat. En combinant 2 cuirs dont le fameux "rouge Hermès", je lui fis ses initiales JL
  13. Numéro 37

    Pour l'amie Rosy, qui désirait je cite : "un couteau de table léger pour déjeuner tous les jours avec un bel objet agréable à toucher et qui coupe bien" Lame taillée dans un fer jetable de raboteuse Made in Germany Zesta de chez Schneid System. C'est aussi fin que les lames inox des couteaux bon marché mais ça coupe beaucoup mieux! J'ai longtemps hésité pour choisir les bois car je ne voulais plus utiliser l'os ou le bois de cerf : j'ai pris du buis et du prunier avec intercalaires bakélite, garde en laiton.
  14. ça faisait longtemps...

    Je partage cet avis aussi. Bravo pour ce premier damas! J'ai aussi été déçu par le rendu du teck. Pourtant, c'est un bois très agréable à travailler.
  15. Pour les "gamers"...

    C'est rigolo quelques minutes mais le pire, c'est la douleur dans l'index qui actionne la souris, pire que s'il s'agissait d'une véritable action sur la corde d'un vrai arc !
×