Jump to content

jicef

Membres
  • Content Count

    527
  • Joined

  • Last visited

About jicef

  • Rank
    Pilier de forum

Previous Fields

  • Département (ex: 01):
    86
  • ville:
    Poitiers
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    Arbalètes.

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

660 profile views
  1. Bonjour à tous, Et pourquoi pas recycler un vieil arc? En tout cas, ça a l'air vraiment fonctionnel et surtout simple à réaliser... Qui n'a pas pensé un jour mettre un arc (dédié à l'archerie) sur un arbrier? Le principal obstacle étant l'envergure de l'engin en général. Mais avec ces systèmes compound ultra-courts, c'est devenu réalisable. Je vous joins le lien qui va bien : http://www.gun-forum.de/19159-selbstbau-armbrust-auf-basis-eines-alten-compound.html Pendant que vous y serez, jetez un oeil sur les vidéos annexes du monsieur, ça vaut le coup d'oeil!
  2. Aucun soucis pour les conseils, ce sera avec grand plaisir! Bonne journée.
  3. Bonsoir, Et bien ça y est, on est arrivés au bout du chemin! Et comme le dit si bien Flèche peinte, « le premier carreau tiré sonnera le glas de cette belle aventure ». Je trouve vraiment dommage que ça s’arrête, c’était vraiment une sacrée aventure ! Trois ans passés ensemble à suivre l’évolution de ce projet, ça crée des liens. Vous tous qui par vos multiples messages techniques, de sympathie ou d’encouragement m’avez soutenu et également les anonymes qui ont visité ce post ; vous avez grandement contribué à mener ce projet à terme et je vous en remercie. Je tiens également à souligner l’excellent état d’esprit qui règne sur ce forum. Les échanges sont toujours courtois et constructifs. Bravo et merci à vous. A bientôt. Jicef.
  4. Impressions. Au niveau de l'arbalète, après une trentaine de tirs, tout fonctionne parfaitement bien. L'ensemble des poulies et système de fixation n'a pas bougé d'un poil. Tout reste aligné. Rien à dire non plus au niveau du mécanisme de détente. Le seul petit problème pour un utilisateur non averti, se situe au départ du coup. Quand on appuie sur la queue de détente, il y a une course assez importante et il faut une certaine habitude pour ne pas donner "un coup de doigt". En fait, il faut d'abord presser suffisament jusqu'à trouver le moment ultime où ça va décrocher. C'est dû au fait que j'avais privilégié la sécurité en dimensionnant généreusement mes pièces détente/crochet pour éviter une usure rapide et un départ inopportun du coup. Si j'avais fait cémenter ces pièces (où bien employé de l'inox), j'aurais pu réduire ces dimensions et je n'aurai pas eu ce petit problème. Le système d'armement par ficelle et poulies permet un armement relativement facile et est très efficace. En somme, il n'y a rien à retoucher et j'en suis le premier surpris! Il est très agréable d'avoir cette arme en main et j'avoue que j'ai pris beaucoup de plaisir à tirer avec cet après-midi.
  5. Résultat de la perforation : 5,5 cm
  6. Bien sûr, j'ai également procédé à des tests de perforation de bottin, à 15 mètres. Deux bottins pour une épaisseur de 6,5 cm.
  7. Après plusieurs tirs de réglage, on arrive à ce genre de groupement. Je précise que pour faire ces tirs, j'ai utilisé des carreaux du commerce, pas payés très chers (une trentaine d'euros les 5), mais évidemment pas de miracle, on en a pour son argent... Le carreau pèse 30 grammes, mesure 53 cm et fait 9 mm de diamètre. Pour les essais, c'était suffisant. Les inserts de pointe sont en plastique et ne résistent pas à des chocs répétés dans la cible et les encoches également en plastique se brisent.... déjà un trait sur le carreau :109: Il est clair qu'il va falloir remédier à ce problème. Je pense acheter le matériel et les confectionner moi-même.
  8. Vue du pas de tir. La cible est à 35 mètres et j'ai utilisé une table pour épauler avec appui afin de pouvoir faire des réglages.
  9. La poudre a parlé !!! Le 1er tir : Prudent, j'ai armé l'arbalète et l'ai coincée dans l'étau après avoir mis en place un vieux carreau sur l'arbrier et de vieux bottins dans l'axe de tir, placés à 3 mètres. J'ai tiré à l'aide d'une grande ficelle accrochée à la queue de détente et je n'ai pas osé regardé. Le coup est bien parti. Au résultat, j'ai constaté que le carreau s'était bien fiché dans les annuaires - ouf !!! et que l'arbalète était toujours intacte... rien n'avait bougé sur cette mécanique tout de même assez compliquée. Le carreau s'est fiché de 7 cm. Il pèse 20 grammes, mesure 37 cm pour un diamètre de 8 mm avec une pointe ogivale de 8,5 mm. J'ai encore effectué quelques tirs dans les mêmes conditions de sécurité et complètement rassuré par le comportement de l'arbalète, je suis passé à l'étape suivante : le tir sur cible.
  10. Bonjour Jihaif, Et bien oui, une certaine inquiétude a pris le pas sur une apparente sérénité, ça doit s'appeler de la fébrilité... Cet après-midi, on sera fixé sur le fonctionnement de cet engin.
  11. Merci pour ton sympathique message Flèche peinte. C'est vrai, avec l'achèvement de la construction de cette arbalète se termine une belle aventure. Maintenant, comment va-t-elle se comporter au tir? - angoisse : Réponse dans quelques heures.
  12. Demain, moment ultime : les essais :hmmm:
×
×
  • Create New...