Jump to content

bigfoot

Membres
  • Content Count

    3526
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    37

Posts posted by bigfoot


  1. Le 07/09/2019 à 21:08, LS69 a dit :

    Oui je comprends ce que tu veux dire. Mais l’énergie de la flèche n'est pas perdue. C'est juste que l'effort de l'archer est démesurée comparé à la faible quantité d'énergie supplémentaire obtenue. Il faut effectivement miser sur un arc plus souple. 

    La courbe rouge, on dirait celle de mon samick qui barre a mort passé .... 28" 

    j'arrive comme les carabiniers d'Offenbach,  mais cette conversation m'intéresse beaucoup.

    J'aimerai avoir l'avis de corbeau sur la réponse de LS69 (ci-dessus), perso je pense que quand l'arc "barre" c'est avant tout une sensation de l'archer (liée à l'angle existant entre la direction de déplacement de la poupée de l'arc et celle de corde. et si l'effort semble démesuré (et il l'est réellement) ça ne veut pas dire que l'arc est forcément en limite de flexion. J'imagine aussi que même si on parvient à supporter et augmenter la traction le rendement de l'arc pour cette partie de la courbe sera mauvais pour les même question d'angles qui vont induire un mauvais rendu (tout çà c'est en grande partie de la géométrie me semble-t'il).

    J'aurais tendance à dire que la proposition de l'arc plus souple n'est pas une "solution complète" car un arc plus souple de la même longueur va "barrer" lui aussi. 

    je dirai donc un arc plus souple à condition qu'il soit plus long  (ce qui limitera l'angle corde branche à plein armement) ou un arc muni de siyak ou avec des extrémité de branches recurve (ce qui permet de limiter (ou de retarder) l'apparition d'un angle corde/branche d'arc excessif. 

    je ne pense pas me tromper en disant que la solution de l'arc recurve était en application sur les arbalètes chinoises.

     


  2. Le 06/09/2019 à 22:39, PatriceB a dit :

    Ben à l'article 3 il est mentionné que l'on peut avoir un arc de réserve mais de même caractéristique que l'équipement principal 😉

    Mais bof, je ne crois pas que quelqu'un s'y oppose ... 

    bon ben voilà j'arrive comme les carabiniers d'Offenbach mais je confirme les avis de Pedro et de Patrice ... je ne sais pas si le cas s'est déjà présenté mais je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas .... je sais qu'il y a déjà eu des cas d'arc cassé en cours de manche et des prêts d'arcs dans le peloton ... donc non pas de pblm


  3.  

    Organisation:

    Commune de Zonhoven avec le concours du camping Holsteenbron.

    Tél.: + 32 11 81 04 80 - Fax: + 32 11 52 34 42

    E-mail: toerisme@zonhoven.be

     

    Nom:                                      Prénom:                                  Date de naissance:

     

    Adresse:                                                                    E-mail:

     

    Tél.:                                                                                       Nationalité:

     

    Je m’inscris aux épreuves suivantes:

    Tir sur cible à l’arc (€ 4)       Tir sur cible au propulseur (€ 4)           

    Tir de précision au propulseur (gratuit)   

     

    Je participe aux concours en costume préhistorique : oui / non (rayer ce qui n’est pas correcte)

     

    J’ai pris connaissance du règlement et m’engage à le respecter:

     

    Repas payants:     - samedi soir:  gratuit pour participants                                                     

                                                          nombre d’accompagnateurs (€ 14)                                  ­___

                                   - dimanche matin (petit déjeuner): € 7                                                      

                                   - dimanche midi (€ 14)                                                                              

     

    J’ai pris connaissance du règlement et je m’engage de le respecter.  Je décharge les organisateurs des concours de toute responsabilité en cas d’accident dans le cadre du 29e Championnat Européen du tir à l’arc et du lancer du javelot, organisé par le Toerisme Zonhoven le 14 et le 15 septembre 2019.

     

    Date: A                                                          , le

     

    Signature:

    (parent tuteur de mineur)

     

    Renvoyer à Toerisme Zonhoven, Heuvenstraat 4, 3520 Zonhoven, Belgique

     


  4. Monsieur, Madame,

     

    Nous sommes heureux de vous inviter à la 28e manche du Championnat européen de tir à l’arc et au propulseur préhistoriques. Le concours aura lieu les 14 et 15 septembre 2019 au camping “ Hol­steenbron”, Hengelhoefseweg 9 à Zonhoven.

     

    Voici le programme:

     

    Le samedi 14 septembre:

    -   de 14 à 17 heures: épreuve de tir à l’arc

    -   19 heures : souper

    -   20.30 uur : remise des diplômes

     

    Le dimanche 15 septembre

    -   de 9h30 à 12h30:  épreuve de tir au propulseur

    -   13 heures : repas du midi

    -   14 heures : remise des diplômes

    -   de 14h30 à 15h30:     épreuve de tir de précision au propulseur (ISAC)

    -   de 14h  à 17h : Animations préhistorique

     

    Le trajet, sur lequel les épreuves seront organisées, parcourt un paysage varié de prés, de dunes couvertes de bruyère, de champs, de champs de bruyère. Ainsi l’organisation offre aux partici­pants une diversité aussi bien dans le parcours que dans les positions de tir. Un vrai défi donc pour les chasseurs! 10 Cibles seront installées sur un parcours de 1,5 km que les participants doivent faire 3 fois.

     

    Les vêtements préhistoriques sont souvent un point de discussion.  Pourtant cela nous intéresse d’expérimenter aussi dans ce domaine.  Le point de départ pour nous est que les vêtements habillent de manière sérieuse.  Nous apprécierons que les participants aux concours soient habillés en costume préhistorique.  En échange, nous offrons avec plaisir une surprise aux participants en costume préhistorique.

     

     

     

    Pour des raisons pratiques, nous vous prions de vous inscrire, en remplissant la fiche d’inscription ci-jointe, avant le 9 septembre 2019.

     

    Dans l’attente de votre réponse, veuillez accepter, Monsieur, Madame, l’expression de nos salutations distinguées,

     

     

    Johny De Raeve

    Maire

     

    Pour tous renseignements s’adresser à monsieur Guido Pirotte,

    ( + 32 11 81 40 80

    Mail : toerisme@zonhoven.be

     


  5. Bonjour à toutes et tous,

     

    Claude et moi avons le plaisir de vous inviter au Championnat d’Europe de Tir à l’Arc et au Propulseur Préhistorique qui aura lieu les 7 et 8 septembre à Samara.

     

    Les épreuves se dérouleront dans le parc de Samara, magnifique parc de 30 hectares du Conseil général de la Somme qui se situe à 15mn d’Amiens. Au programme :

     

    Samedi 7 septembre :

    • A partir de 10h00 accueil et inscriptions des compétiteurs

    • 14h : compétition de tir à l’arc préhistorique

    • 19h : apéritif offert par Samara et remise des diplômes du championnat de tir à l’arc

    • 20h : repas (sur réservation) au restaurant « le Camp César »

     

    Dimanche 8 septembre :

    • 8h30 : petit déjeuner (sur réservation)

    • 10h à 13h  : compétition de tir au propulseur

    • 15h30 : remise des diplômes du Championnat de tir au propulseur

     

    Pour vous loger :

     

    Aire de camping car : gratuite sur le parking de Samara

    Vous pouvez aussi planter votre tente sur le site

     

    Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter, 

     

    A très bientôt,

    Patricia

     
    -- 
     
    Patricia MARCHAND
    Chef de Projet SAMARA
    Courriel : p.marchand@somme.fr
    Nouveau site web : www.samara.fr
    Téléphone : 03.22.71.83.83.
     
    Samara fête ses 30 ans !

  6. BULLETIN D’INSCRIPTION

     

    A renvoyer avant le 24 septembre 2019

     

    Nom : ……………………………………………………………………………...............

    Prénom : ………………………………………………………………………...............

    Adresse : ………………………………………………………………………...............

    ……………………………………………………………………………………..................

    C.P. : /__/__/__/__/__/                   Ville : ……………………………………...

    Pays : …..................................................................................................

     

    Tél : /__/__/__/__/__/__/__/__/__/__/

    Âge : ……………                   Nationalité : …………………

     

     

    Nombre d’accompagnants :

     

    Je m’inscris pour les épreuves suivantes (droit d’inscription par épreuve : 4,50€)

     

    Tir à l’arc                                          Tir au propulseur 

    Repas :

    Samedi :

    Nombre de personnes pour le repas du samedi soir : Repas partagé dans la cafétéria du musée, chacun emmène un plat à partager, apéritif, pain, vin et café offert par le musée.

    ü  Adulte :

    ü  Enfant :

    Dimanche formule crêperie à la cafétéria :

    Galettes complète à partir de 6,50 € / Crêpes sucrées à partir de 2,50 €

    Sauf mention contraire, j'autorise le Musée des Tumulus de Bougon à diffuser une photographie, sur laquelle j'apparais, réalisée lors du championnat.

    J’ai pris connaissance du règlement et je m’engage à le respecter.

    Date et signature :


  7. CHAMPIONNAT D'EUROPE

    TIR A L'ARC ET PROPULSEUR PREHISTORIQUES

     

     

    SAMEDI 5 OCTOBRE

     

     

    A partir de        13 h 00 :         Accueil des compétiteurs, inscriptions

                                                  

               

                De 13 h 30 à 18 h          Visite de l'exposition temporaire " Au temps des mammouths "

                                                   Visite libre du site

     

       14 h 00 :         Compétition de tir à l’arc

     

           

       19 h 00:          Repas partagé dans la cafétéria du musée, chacun emmène un plat à partager, apéritif, pain, vin et café offert par le musée.

                             

     

                                                   Proclamation des résultats du tir à l’arc

     

     

    DIMANCHE 6 OCTOBRE

     

    A partir de        9 h 30             Accueil des compétiteurs

     

                           10 h 00            Compétition de tir au propulseur

     

                           12 h 00            Possibilité de repas dans la cafétéria du musée                                                                           formule crêperie (voir fiche d'inscription pour menu et tarif).

     

                           13 h 30            Proclamation des résultats et remise des prix

     

               De 14 h à 17 h :             Visite de l'exposition temporaire " Au temps des mammouths "

                                                   Visite libre du site

                        

     

     

     

     

    HÉBERGEMENT

     

     

    HÔTELS – RESTAURANTS

     

     

    -   L’orangerie

    RN 11

    79800 SOUDAN

     : 05.49.06.56.56

     

     

         GÎTES

     

    -   Le Loup Garou

    La Mauvetière

                           79120 LEZAY

     : 05.49.29.04.04

     

     

    -        Les Dolmens

    79800 BOUGON

    : 05.49.05.19.87 ou 05.49.06.07.50

     

     

    CAMPINGS

     

    -          Camping Municipal

    Mairie

    79370 CELLE / BELLE

    M. Chaigneau 05.49.32.95.57 (H.R.)

    mairie : 05.49.79.80.17

     

    -          Camping Municipal « Le Fouilloux »

    Mairie

    79800 LA MOTHE SAINT-HÉRAY

    M. Boutin : 05.49.05.03.32

    mairie : 05.49.05.01.41

     

    -          Camping Municipal

    Mairie

    79500 MELLE

    : 05.49.29.18.04

     

     

     

     

    CHAMBRES D’HÔTES

     

    -          FREMAUX Gérard et Françoise

    La Cure

    79800 AVON

    : 05.49.76.39.92

     

    -          BOISSERIE Vincent et Cécile

    Le château

    79120 CHENAY

    : 05.49.29.56.79

     

     

    HÉBERGEMENTS COLLECTIFS

     

    -          La Couarde, mairie de La Couarde, Nicole ARMILHAT

    79800 LA COUARDE

    : 05.49.32.85.54

     

    -          Centre protestant de l’Ouest

    Le vieux logis

    79370 CELLES-SUR-BELLE

    : 05.49.79.80.44

     

    -          C.A.R.A.E

          Exoudun

    : 05.49.05. 01.87

     


  8. Chères compétitrices, chers compétiteurs,

     

                C’est avec plaisir que toute l'équipe du Musée des Tumulus de Bougon vous convie à la 30ememanche du vingt-neuvième championnat d’Europe de tir à l’arc et au propulseur préhistoriques qui aura lieu les 5 et 6 octobre 2019 à Bougon.

     

    A cette occasion vous pourrez découvrir l'exposition temporaire "Au temps des mammouths", qui vous emmènera au temps des mammouths laineux, il y a 20 000 ans. Vous pourrez rencontrer Félix et son petit, reproduction grandeur nature de ces pachydermes disparus et découvrir la hutte de Mizyn, habitat préhistorique construit à partir d'ossements de mammouth et bien plus encore.......

     

    Je vous remercie de bien vouloir me retourner votre fiche d’inscription avant le 24 septembre 2019 et vous prie de croire, chères compétitrices, chers compétiteurs, en mes meilleures salutations.

     

    En comptant sur votre présence.

     

               

                                                               Le Conservateur du musée,

     

     

     

                                                                                                Elaine LACROIX

     

     

     

     

     

    NB : Vous trouverez en bas de la fiche d'inscription une mention relative à l'autorisation d'utilisation d'image. Ceci afin de nous permettre d'exploiter les photos réalisées lors du championnat dans le cadre de notre communication (documents, site internet, facebook...).

     


  9. et la lettre d'accompagnement :

    Chers compétitrices et compétiteurs,

     

    Cet été, la Chapelle aux Saints accueille le XXIXe Championnat européen de tir aux armes préhistoriques.

    Il se déroulera les 3 et 4 Août, et sera constitué comme l’an dernier d’un parcours de 30 cibles autour de la Bouffia Bonneval (site de la découverte) et dans le village même de la Chapelle aux Saints.

    Le musée reçoit cette année une exposition réalisée par nos collègues de CAP Sciences (le CCSTI de Bordeaux) : « Mission Archeo, les enquêteurs du temps », conçue pour les petits et les grands.

    Tout au long de ces deux jours, des visites du site archéologique et des ateliers autour de la vie à la préhistoire vous seront proposés.

    Pour la restauration du samedi midi, un repas à 8€ est prévu. Le samedi soir, des grillades/frites seront assurées pour ceux n’apportant pas de pique-nique ; le vin sera offert. Pas besoin de réserver à l’avance, et le petit déjeuner du dimanche est, lui aussi, offert !

    Dimanche midi, menu complet à 15€. Vin compris.

    Il y aura une épreuve de tir de nuit le samedi soir devant les Bouffias.

    Nouveautés 2019 :

    -        De 18h à 19h : « Vide ta caverne », espace de troc, marché aux matières premières. Amenez le matériel que vous avez à troquer, échanger (bois, silex, tendons, cuir, plumes…)

    -        De 19h30 à 20h : tir au jambon (pour savoir ce que c’est, venez !)

    Toute l’équipe du musée et les associations organisatrices sont impatientes de vous accueillir nombreux à l’occasion de cette manche du Championnat Européen à La Chapelle aux Saints.

     

    La responsable du musée

     

    Roselyne Mons


  10. et voici :

    BULLETIN D’INSCRIPTION

    A RETOURNER AVANT LE 25 JUILLET 2019 à  Musée de l’Homme de Neandertal

    19120 LA CHAPELLE AUX SAINTS
    E-mail :contact@neandertal-musee.org

     

     

    La Chapelle aux Saints : 3 ET 4 AOûT 2019

     

     

     

    Nom

     

    Prénom

     

    Homme

     

    Femme

     

     

    Enfant

    - 14 ans

     

    Arc

     

    Propulseur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Adresse : …………………………………………………………………………………….

    ……………………………………………………………………………………………….

    Adresse e-mail :

    Tél. :

    Nationalité :

    · Droits d’inscription par épreuve : 4 euros (à régler sur place)

     

     

    REPAS :

    Samedi midi : 8€ :……..X8€=………

    Samedi Soir : Pique nique tiré du sac avec possibilité de restauration rapide (saucisses, merguez, frites). Sans réservation. Vin offert.

    Dimanche matin : petit déjeuner offert :……..

    Dimanche Midi : 15€ (8€ enfants) : ……X15  et……X8€= ………….

                  

     

    Je soussigné(e)   ………………………………………….. ……………………. . déclare avoir pris connaissance du règlement 2019, m’engage à le respecter et décharge les organisateurs de toute responsabilité en cas d’accident survenant dans le cadre de la manche du XXIXème Championnat d’Europe de tir aux armes préhistoriques, organisée à la Chapelle aux Saints les 3 et 4 août 2019.

     

     

    A ……………………………………………………………..le …………………………….
    Signature (des parents pour les mineurs)

     


  11. il y a 20 minutes, chasseur fou 25 a dit :

    la meilleure colle, c'est la colle .... drome

    <

    <

    <

    <

    <

    parce que drome adhère.............

    ll y a beaucoup mieux que la Drom : la colle éoptère !!!! mais c'est plus cher....

     

    bon blague à part, même si j'arrive un peu en retard façon carabinier d'Offenbach; si tu veux travailler avec des colles d'origines végétale c'est possible et il y en a un bon paquet dans la nature ..... mais comme Pedro j'ai beaucoup de doute sur leur efficacité pour renforcer un arc.

    pour les renforts d'arc on n'a pas trouvé mieux que les colles de protéines animales (colle de peau, de tendon (aussi appelée de nerf), ou d'os  voire de sabot, et bien sûr la colle de poisson). La colle de caséine de Pedro est aussi une colle réalisée à partir de protéines du lait comme les colles à base de sang des inuits, donc ce sont des colles animales.

    au niveau des colles végétales il y a la résine de conifère, les gommes que l'on retrouve sur certains arbres fruitiers, ou celle qu'on retrouve sur les accacias en Afrique dont la fameuse gomme arabique qui sert en patisserie ou dans le passé pour le collage des enveloppes ....

    attention chimiquement, les gommes d'arbres fruitiers et d'accacia sont des polysacharides (de la famille des sucres) elles sont solubles dans l'eau mais deviennent très cassante à l'usage .....

    il est également possible de faire des colles à partir d'amidon. les plus connues étant les colles de farine de blé et de riz (http://www.habitat-ecologique.net/index.php/faire-sa-colle-maison/). Maintenant le backing d'un arc n'a rien à voir avec la technique de collage du papier peint .... et personnellement je n'y crois pas mais bon courage quand même.

    tu peux aussi réaliser des colles en faisant chauffer gentiment un sirop de sucre ..... tu obtiendras un caramel plus ou moins dur mais collant ... tiens tant qu'à faire pourquoi ne pas utiliser des chocotoffs (demande aux dentistes ....c'est tellement collant que ca fait pêter des plombages ....)

    image.png.b31e542f7fbcb41b88b3d27eab63d395.png

    la bétuline qui est un peu le sacré Graal (version Monthy Pithon) des archers préhistoriques tiens pour moi du croisement entre le monstre du loch Ness et la sardine du port de Marseille (tiens je vais me faire des amis sur ce coup là) car si j'en ai déjà fait et si j'ai déjà rencontré des gens qui en ont fait, je n'ai encore jamais rencontré quelqu'un qui ait pu me dire quel rendement il obtenait (càd le rapport entre la quantité d'écorce et la masse de brai obtenu ....) ....

    Pour en avoir discuté il y a 2 ou 3 ans avec M Regert (une archéo-chimiste spécialisée dans les analyses d'adhésif) tout ce qui est noir n'est pas du brai et les mastics préhisto analysés sont beaucoup plus rares que ce que l'on affirme régulièrement. L'analyse et l'identification de ces produits est encore rendue plus complexe par le fait que les traitements thermiques subit par ces mastics ont pu modifier sensiblement leur composition et qu'on ne peut pas exclure que les conditions dans lesquelles ces mastics ont été conservés (tourbe, marécage ou fond de lac) aient pu les modifier tant d'un point de vue coloration aspects ou consistance ....

    De mémoire on a retrouvé dans un lac Suisse (Zurich je pense) un objet en bois recouvert d'écorce de merisier. Une analyse effectuée sur un prélèvement entre le bois est l'écorce a révélé la présence de colle de protéine animale. De memoire l'objet est daté de - 4000 avt JC ce qi en fait la plus ancienne trace de colle de protéine en Europe occidentale


  12. Il y a 11 heures, Le Paresseux a dit :

    Très belle discipline :original: !

    Ça me semble moins traumatisant sur le plan physique et beaucoup plus subtil que le lancer classique de javelot du type JO (pour lequel on a l'impression que seuls les plus balaizes peuvent l'emporter).

    Ici il faut être vraiment très adroit et la cible n'est pas bien grande !

    Merci pour le partage :57: !

     

    pour les moins balaises il y a une variante :

     

    ratafia.jpg

    • Haha 1

  13. Championnat de tir aux armes de jet préhistoriques

     

    15 et 16 juin  2019 – LA CHAIZE LE VICOMTE.  VENDEE

    PROGRAMME du week-end     15 et 16 juin 2019

    La Chaize le Vicomte - Vendée  

    Logis de Bel Air – rue du terrier

    Vendredi : au campement sur le site : accueil des compétiteurs.

    -                Possibilité de partager notre pique-nique.     

     

     

     


       Samedi 15 juin: Épreuve de tir à l’arc primitif :

                   
           
      
    A partir de 13h00 : Inscriptions


       -     14h00 : Début des épreuves – ouverture du parcours.  (3 fois 10)

                                             

        -     Entre 17 et 19 h00 - Visite  du centre historique médiéval de La Chaize le Vicomte.     

     

    -          19h30 : Vin d’honneur et résultats des épreuves de tir à l’arc.

     

    -          20h30 : Repas préparée par l’association Otrestyle. (participation financière de 10€)

     

             En nocturne : Tir de précision ISAC.

     

     

     

     

     

    Dimanche 16 juin: Epreuve de tir au propulseur.

     

     

       A partir de 9h00 : Inscriptions.


       -       9h30 : Début des épreuves pour le propulseur.

                        

       -   Vers 12h30 : Fin de l’épreuve et pause déjeuner en partageant nos paniers.


       -      14h00 : Annonce des résultats des tirs au propulseur.

     

     Après-midi :ISAC                                                                                                         

     

     

     

     

    Lieu du site : Logis de Bel Air – rue du terrier de l’Herault

     

     

     

     

     

     

     

    INFORMATIONS PRATIQUES

     

    La Chaize le Vicomte, petite commune située au centre du département de la Vendée.

    A 10 minutes à l’est de la Roche sur Yon sur la D948.

    Notre manche de championnat se déroule, au logis de Bel Air, dans le centre historique entre les remparts et l’église médiévale du XI ième.   

     

     

     

     

    Hébergement :

     

     

    Sur le site :

    -       possibilité de camper, un point d’eau, toilettes sèches. Camping-cars légers.

    -       pour camping-cars lourds, aire de stationnement à 200 m.         

     

     

    A 10 Klm :

     

    Camping municipal « Les Humeaux » route de St Martin de Noyers 85480 Bournezeau.

    Tél camping : 02 51 40 01 31 – ou mairie : 02 51 40 71 29

     

    Camping « La Ferme de la Maison Neuve » 85280 La Ferrière. Camping, Gite, Chambres.

    Tél : 02 51 98 47 94.  E. mail : mariehelene.tanguy@wanadoo.fr

     

     

     

     

    Chambres d’hôtes :

    -       L’Aumônerie, tél : 02 51 35 98 58, 06 77 35 98 58.

    -       Demeure du Marillet : 02 51 07 24 79.

    -       Gîte Salsa : 02 51 05 76 50.

     

     

     

    Hotels : voir La Roche sur Yon.

     

     

     

     

    Office du tourisme La Roche sur Yon :  02 51 36 00 85.

     

    Championnat de tir aux armes de jet préhistoriques

     

    15 et 16 juin  2019 – LA CHAIZE LE VICOMTE.  VENDEE

     

    Lieu du site : Logis de Bel Air – rue du terrier de l’Herault

     

     

     

     

     

     

     

     

    2019-La Chaize Inscription _Excel.xls


  14. il y a 36 minutes, Picpic45 a dit :

    Pour ce qui est du matériel d'alpinisme et un peu de spéléologie, j'ai une certaine connaissance ainsi que de la pratique, donc je suis au courant pour tes explications. Cela fait un petit moment que je ne grimpe plus (ou plutôt que je ne peux plus grimper).

    Pour ma part, j'ai eu l'occasion d'avoir à assurer mes compagnons de cordée en tête comme en second et de devoir faire face à quelques dévissages. L'assurage dynamique, je connaît. Dans le cadre d'une formation, un exercice consistait à assurer un objet du poids d'un grimpeur qui chutait de 5 m au dessus de la dernière dégaine et cela sans être averti du moment précis de la chute. (un compagnon de cordée qui chute prévient en général). On était solidement assuré nous même avec plusieurs dispositifs.

    Si, je suis encore de ce monde, je le dois à l'efficacité d'une corde d'alpinisme. J'ai fait une chute en second, qui normalement n'aurais pas du avoir de conséquence, sauf que la personne qui devait m'assurer ne l'a pas fait correctement et a lâcher la corde. J'étais plutôt un grimpeur très sûr, mon binôme a pêcher par excès de confiance en mes capacités en plus de grosses fautes techniques. Chute de 15 m, rebonds sur la parois (le temps semble très long) et finalement arrêt en bout de corde dans le vide (il y avait un léger devers). Luxation ouverte de la cheville gauche, rupture d'artère et de tendons, amputation évitée de peu et pour arranger encore les choses, infection par un staphylocoque  doré à l'hôpital. Donc, fini, les courses en montagne pour moi.

    Pour la corde en image, ce n'est ni une corde d'alpinisme, ,ni une corde de spéléo. Je n'ai pas détoronné quoi que ce soit. et c'est la première fois que je vois ce type de contenu à l'intérieur de la gaine. Ce n'est pas simplement ironique si je me suis demandé si ce n'était pas un simple garnissage de la gaine avec des éléments disparates sans véritable raison (du recyclage en quelque sorte).

     

    ben mon gars t'as eu de la chance !!!!

     

    pour la photo de la corde je suis aussi surpris que toi mais on trouve tellement de chose dans le commerce ....

    il y a 34 minutes, MarcoP0l0 a dit :

    .......

    ..... la corde a pété assez vite au dessus du tranche-fil et je me demande si ce n'est pas le fait de la torsader pour régler le band qui l'a fragilisée. ......

    C'est d'autant plus possible que si tu as encore torsadé ta corde après la pose du tranchefil tu as créé une tension différentielle (la partie sous le tranchefil n'a pas changé d'indice de torsion mais les autres parties (supérieure et inférieure) si .....)


  15. Il y a 5 heures, Picpic45 a dit :

    Il me semble; qu'à l'occasion d'un sujet précédent, ayant donné lieu lui aussi à la confrontation de points de vue différents, il avait été précisé que vouloir comparer la fabrication de cordes à partir de fibres naturelles dont la longueur individuelle est bien inférieure à celle de la corde que l'on veut obtenir avec la fabrication avec des fibres synthétiques (polymères) dont la longueur est pratiquement infinie n'était pas très judicieux.

    Ai-je raison de rappeler cela dans le cadre du sujet actuel ?

    ........

    N'existe t'il qu'un mode de fabrication permettant d'atteindre tous ces objectifs. Je ne le pense pas et pour tout dire je suis plutôt convaincu du contraire.

    ........

    Attend-t'on les mêmes qualités de toutes les cordes d'arc ? Ne peut-il pas y avoir différentes fabrications possibles correspondant à des usages et des attentes différentes ?

    Pour ce qui est de la corde montrée en photo. Moi, il me manque les extrémités pour avoir un avis sur le bien fondé ou non de cette façon de faire.
    J'aurais tendance à penser que la corde est en fait une corde torsadée à 2 torons (partie centrale) qui assure l'essentiel de la résistance. La partie en fibre noire, se comportant un peu comme une "gaine" ou un "tranche fil" avec des tours très espacés. Outre l'aspect esthétique particulier, ne peut t'elle pas renforcer la solidité de la partie centrale, en réduire l'élasticité, en maintenant les deux torons dans un contact plus étroit l'un avec l'autre ?

    Ne peut t'on pas voir dans ce troisième composant, un élément positif, plutôt qu'un élément forcément négatif, ne pouvant qu'affaiblir la corde car de nature différente des 2 autres éléments ?  Je n'ai pas la réponse pour ma part, juste des interrogations.

    Sans vouloir faire une comparaison très étroite, un peu comme les tiges de fer qui renforce le béton dans le cas du "béton armé" ou encore les alliages de métaux, le carbone et le fer dans l'acier, la paille et la terre du torchis, ...

    quelques réponses par paragraphe car ton intervention me semble intéressante (pour la clarté je mets les parties de ton intervention entre ""et souligné)

    "Il me semble; qu'à l'occasion d'un sujet précédent, ayant donné lieu lui aussi à la confrontation de points de vue différents, il avait été précisé que vouloir comparer la fabrication de cordes à partir de fibres naturelles dont la longueur individuelle est bien inférieure à celle de la corde que l'on veut obtenir avec la fabrication avec des fibres synthétiques (polymères) dont la longueur est pratiquement infinie n'était pas très judicieux.

    Ai-je raison de rappeler cela dans le cadre du sujet actuel ?"

    la comparaison entre fibres naturelles et fibres synthétique me semble être pertinente même si elle a ses limites. et cela pour plusieurs raisons :

    1. les modes d'assemblage des fibres qu'elles soient naturelles ou synthétiques restent grosso-modo les mêmes : elles sont en général assemblées par torsions de fibres simples (si tu regarde attentivement la gaine tressée de la corde que tu as photographiée tu verras que la tresse circulaire est composée d'un nombre pair de fils double et que ceux-ci sont assemblés par torsion de fibres brutes. Le fait de remplacer les fibres naturelles par des fibres synthétiques n'a pas changer fondamentalement les techniques textiles il suffit de regarder une paire de chaussette ou n'importe quel tissu pour s'en convaincre.

    2. la notion de fibres synthétiques continue ne veut pas dire molécules infinies ! dans ton fil brut de fibres synthétiques les molécules (même très longues se succèdent  s'acrochent l'une l'autre comme dans un fil de lin ou de chanvre. la différence principale est que le fil brut de fibre synthtétique peut-être extrudé sur des longueurs infinies. Après la résistance de ta fibre synthétique et son élasticité sera fonction de la réticulation des molécules et des liaisons que les différentes molécules qui la constituent entretiennent ensemble.

    un exemple pour expliquer cela : une veste en polar, une bouteille de coca et une corde de fastflight sont composée de la même molécules : du polyethylène, mais dans le cas de la bouteille on se fout de la longueur des molécules finales on veut un max de liaisons entre les molécules pour pourvoir produite une nappe de poly-yéthylène dont on pourra faire des plaque des  bouteilles etc .... En fin de vie ta bouteille de coca pourra être recyclées pour faire de la fibres polaire : dans ce cas on se moque le solidité de la fibre, mais le grand nombre de liaison intermoléculaire permettra d'extruder des fils avec un pouvoir gonflant emprisonnant beaucoup d'air et donc isolant. Dans le cas du fast flight, on va conduire la polymérisation du polyethylène jusqu'à faire des très très longues molécules avec un degré d'orientation très poussé (ce dont on se moque pour la polaire et la bouteille de coca) et de nombreuses liaison intermoléculaire ce qui donnera des fibres excessivement solides avec un faible coefficient d'allongement. Dans le cas du dacron (qui est aussi une fibre de polyéthylène) l'oreintation des molécules est intermédiaire entre la fibre polaire et le fastflight .... il en résulte une fibre qi présente une solidité importante mais avec une élasticité également importante.

    Ceci dit l'élasticité de ta corde n'est pas conditionnée uniquement par la nature des fibres mais aussi par leur agencement. Plus les fibres sont vrillées plus elles bénéficient d'une grande cohésion plus la corde à une résistance importante ... mais plus elle est fragile au chocs violents (cas de cables métallique qui se rompent en cas de mise en charge brusque par ex). Selon la destination de la corde et la nature des fibres on travaillerai de la même manière mais avec des contraintes différentes.

    "N'existe t'il qu'un mode de fabrication permettant d'atteindre tous ces objectifs. Je ne le pense pas et pour tout dire je suis plutôt convaincu du contraire."

    ben non on ne peut pas atteindre tous ces objectifs dans une seule corde.... C'est pourquoi une corde quel que soit sont mode de fabrication et les fibres utilisées est un compromis... C'est la même chose avec les voitures : il y a de modèles différents pour draguer et des utilitaires pour les autres usages de la vie 😁

    "Attend-t'on les mêmes qualités de toutes les cordes d'arc ? Ne peut-il pas y avoir différentes fabrications possibles correspondant à des usages et des attentes différentes ?"

    Tous les archers n'attendent visiblement pas les mêmes qualités d'une corde d'arc effectivement il y a des régions du globe ou en fait de corde on utilise une éclisse de bambou ... ca nous paraît grossier et barbare mais ca permet de se passer d'encoche sur les flèches ... ca leur convient sans doute .. il semblerait que de tout temps pour les arbalètes en Europe on a préféré les cordes en écheveau ... je ne connais pas la raison mais je suppose qu'il y en a une. là je me borne à constater.

    "Pour ce qui est de la corde montrée en photo. Moi, il me manque les extrémités pour avoir un avis sur le bien fondé ou non de cette façon de faire.
    J'aurais tendance à penser que la corde est en fait une corde torsadée à 2 torons (partie centrale) qui assure l'essentiel de la résistance. La partie en fibre noire, se comportant un peu comme une "gaine" ou un "tranche fil" avec des tours très espacés. Outre l'aspect esthétique particulier, ne peut t'elle pas renforcer la solidité de la partie centrale, en réduire l'élasticité, en maintenant les deux torons dans un contact plus étroit l'un avec l'autre ?

    Ne peut t'on pas voir dans ce troisième composant, un élément positif, plutôt qu'un élément forcément négatif, ne pouvant qu'affaiblir la corde car de nature différente des 2 autres éléments ?"

    comme je l'ai dit (mais peut-être pas assez clairement) ce genre de corde peut fonctionner, mais les différences de tension entre les niveaux de cette corde (qui sautent au yeux) me font penser que ces éléments ne vont pas travailler ensemble. Je pense qu'une telle corde pourra fonctionner en augmentant la quantité de fil de manière à ce que chaque niveau de torsion atteigne la solidité requise pour la corde.

    Tu peux faire le test simplement en faisant 2 cordes d'arcs de 12 fils : la première avec deux torons de 6 fils, la seconde avec deux torons de 5 fils et un niveau extérieur composé de 2 fils torsadé en sens inverse. Dès la fabrication si les tensions des différents niveaux ne sont pas équivalente (ce que je suspecte) tu te rendras compte que le dernier niveau de torsion nécessitera des fils plus long (puisqu'il doit entourer les 2 torons du niveau inférieur). une fois tes cordes terminées il suffit de les tester en utilisant les 2 cordes pour tirer le même nombre de flèches à chaque séance (de façon à avoir toujours les cordes dans les même conditions physique (t° humidité) et en mesurant le band de chaque corde au début  et à la fin de chaque demi séance de tir. En procédant ainsi il ne faudra sans doute pas aller jusqu'à la rupture des cordes ....

     

    "Sans vouloir faire une comparaison très étroite, un peu comme les tiges de fer qui renforce le béton dans le cas du "béton armé" ou encore les alliages de métaux, le carbone et le fer dans l'acier, la paille et la terre du torchis, ..." 

    je vois ce que tu veux dire,  et on peut faire la même comparaison avec les arcs : jusque dans les années 50 ils étaient en bois ensuite on a ajouté des fibres de verres et puis de carbone à l'âme de bois ... au final on a créé un matériau composite (puisque l'assemblage bois fibre de verre et/ou de carbone donne un matériau sans équivalent naturel) , mais dans ce cas je ne pense pas qu'on puisse parler de corde composite ... car pour cela il faudrait prouver que l'assemblage en question permet d'obtenir des caractéristiques que les fibres seules ne peuvent fournir (ce qui me semble s'approcher de la quadrature du cercle....)


  16. il y a 26 minutes, PhilB a dit :

    .....

    @ bigfoot : sur une corde Flamande il n'y a qu'aux poupées qu'on peut parler de torons, n'est-il pas ? Tous les fils des x nappes sont ensuite bien parallèles avant d'être vrillés de quelques tours ( 1 vrille par pouce étant conseillé pour les fils synthétiques) pour obtenir le band correct. Je n'ai jamais vu une corde casser au niveau toronné après les poupées, Veux tu dire que le fait d'avoir 3 torons aux poupées puisse renforcer la corde ?

    ....

     

     

    sur une corde flamande je parle de torons en référence à la technique d'assemblage des fils/fibres (torsion et commettage ou contre-torsion), le fait qu'elle soit filées sur toute la longueur de la corde ou pas n'est pas pour moi un critère de distinction technique (même si cela peut jouer sur la solidité finale de la corde). dans ma réponse à picpic45 je parle de fils toronnés sous la gaine parce que c'est la technique d'assemblage utilisée.

    au niveau technique je vois deux techniques principales de fabrication de cordes :

    1. les cordes en écheveau dite s endless (constituées d'un faisceau de fils parallèles dans la cohésion est assurée par les surliures au niveau des poupées et du tranchefil (+ la torsion appliquées mais elle est normalement faibles)

    2. les cordes filées pour lesquelles la cohésion des fils et de torons est obtenues en pratiquant au minimum 2 torsions opposée (torsion des fils constituant les torons en S ou Z), et torsion des torons constituant la corde en Z ou en S). Pour moi le fait que l'on fasse une corde flamande (dite aussi flemish) ou seules les extrémités sont filées, ou une corde filée sur toute sa longueur ne sont que des variantes d'une même technique de fabrication (on pourrait appeler la flemish type 2a et la filées complètement type 2b par ex)

    L'endroit ou tu refermes la boucle d'une corde filée en réunissant les 10 derniers cm (on va pas mégotter sur la longueur) avec les fils qui formeront le reste de la corde est le point clé de la boucle (ce que l'on appelle couramment mais de manière erronée une épissure (techniquement c'est plutôt ce que les marins appelaient une "queue de rat")) si la tension entre les fils est bien réglée il n'y a pas de point de faiblesse mécanique et quand ta corde se rompra se sera de vieillesse au niveau d'un point faible quelconque d'un fil. sur des cordes flemish à boucle simples (qui semblent les cordes historiquement les plus traditionnelles et celle qui est décrite dans TAM n° 45 (voir plus haut)) j'ai déjà constaté des ruptures de vieillesse (après plusieurs milliers de tir au niveau du noeud.

    La rupture au niveau d'un noeud est classique, car un noeud créée des tensions dans la corde (une partie des fibres composant la corde au niveau du noeud sont étirées tandis que d'autres sont comprimées) un noeud est toujours un point de faiblesse. Toujours par comparaison avec la montagne et la speléo, G Marbach avait mis en évidence par des test dans les années 70-80 qu'un noeud de chaise ne laissait à la corde qu'une résistance résiduelle de 52 % un double noeud de 8 ne laissait qu'une résistance résiduelle de 55 % de la résistance initiale de la corde (source : Techniques de la speleo Alpine G Marbach, J-L Rocourt). C'est en partie pour cela que les marins des siècles passés avaient mis au point les épissures, car en plus d'être permanentes elles affaiblissaient moins la corde (de l'ordre de 20 % quand  même). Ceci dit j'imagine que même une boucle en queue de rat comme on fait pour les cordes d'arcs créée des tensions entre les fibres et un certain affaiblissement de la corde.

    quand je plaide pour les cordes à trois torons c'est parce qu'elle permettent une meilleure répartition des efforts entre tous les torons  tout au long de la partie filée qu'il s'agisse d'une corde filée 2a ou 2 b. Il y a donc statistiquement moins de risque d'avoir des faiblesses à certains endroit de la corde; faiblesse qui peuvent être dues à des irrégularités dans les fils par exemple.

    Autre cause de rupture que j'ai déjà constaté même sur des cordes en écheveau (endless) en dacron : au niveau du tranchefil si celui-ci est trop serré. Je suppose que c'est dû à une compression excessive de certains fils qui ne travaillant pas comme les autres causent une surcharge sur les autres fils .... la corde en question a fait quelques centaines de tir avant de casser dans le tranchefil (le problème doit être connus des fabricants de tranchefileuse puisqu'ils intègrent un système de tension réglable de la bobine)

     


  17. Il y a 3 heures, Picpic45 a dit :

    Ce n'est pas une corde d'arc mais une paracorde.

    Pourquoi cette complexité de fabrication ?

    paracorde.jpg.932b06a6102096f7ccd26628b1c7be11.jpg

    Une gaine tubulaire tressée avec à l'intérieur : une "corde" à 3 torons (à droite de l'image), 7 petites "cordes" fils de retors à 2 brins (au milieu de l'image) et 12 "cordes" non toronnées écheveaux(à gauche de l'image).

    Complémentarité pour aboutir à une corde plus performante ou assemblage inutile et nuisible à la performance ?

    Est-ce que l'on a pris tout ce que l'on avait à disposition sous la main à l'instant t pour remplir l'intérieur de la gaine ou est-ce le fruit d'un raisonnement scientifique ?

    C'est bien sûr du mm  synthétique et non pas des fibres naturelles (lin, chanvre, ...)

    NB : J'ai mis le mot "corde" entre "" dans ma description pour les différents éléments à l'intérieur de la gaine de la corde (mais en est-ce bien une ?) Je n'utilise probablement pas le bon vocabulaire.

    Les cordes torsadées qui étaient utilisées en montagne en speleo et en voile on été remplacée par des cordes à gaine tressée comme sur ta photo parce que celle-ci conviennent mieux à l'utilisation d'équipements qui sont né dans les années 70 du siècles dernier. En fait l'utilisation de descendeurs métallique (petzl ou autre,)de frein et poignée d'ascension (jumar ou petzl de nouveau (mais il y a d'autres marques) sont plus compatibles avec ce genre corde qu'avec des cordes torsadées plus classiques.

    quelques petites remarques :

    les cordes d'alpinismes sont dites dynamiques parce qu'elles présente une élasticité importante, mais on ne compte pas uniquement sur celle-ci pour arrêter une chute du premier de cordée. Un bon second de cordée pratique une assurance dynamique en organisant lors de la chute un freinage progressif en laissant glisser (en la freinant) une certaine longueur de corde d'assurance avant de la bloquer pour amortir la chute en douceur. Si tu ne procède pas de cette manière corde de montagne dynamique ou pas tu obtiens un mauvais résultat : soit ton premier de cordée est tout cassé dans son cuissard soit tes relais et/ou ton point d'assurance (en tant que second de cordée) ne résisté pas. J'ai personnellement testé le truc il y a 3 ans en formation école de neige et de glace avec des guides. une assurance bloquée sans freinage dynamique avait entraîné l'arrachage du piolet d'ancrage et la glissade des 2 protagonistes hilares jusqu'au bas du névé d'école (c'est parce que c'était sans danger que le guide nous avait conseiller de le tester ....) et pourtant c'était de la corde dynamique...

    Les cordes speleo sont dites statiques parce qu'elles n'ont qu'un allongement de quelques % (je ne me souviens plus des chiffres il y a longtemps que je ne joue plus à çà) sous une charge de 100 kg mais à charge de rupture elles présentent un allongement qui peut dépasser les 40 % (comme les cordes de montagne)

    en alpinisme et en speléo les cordelettes en fastflight kevlar (ou autres équivalent commerciaux) ne sont utilisées que pour du matériel, coinceurs par ex et jamais en assurance directe. Dans le cas des dégaines utilisées en relais d'assurance l'élasticité en cas de choc est obtenue par rupture des coutures (qui sont multiples et bien différenciées pour pouvoir juger le matériel.

    sur la corde que tu montres as-tu détoronnés des fils ou sont-ils en nappes sous la gaine ? s'agit-il d'une corde homologuée pour la montagne ou la spéléo et pour l'assurance (de mémoire diamètre 9 mm minimum ? Si oui le code couleur de ton repère d'usure est indicatifs de l'année de production de la corde ce qui te permet de savoir quand il faut la contrôler ou la déclasser (chute ou pas chute). On trouve actuellement des cordes tressées dans toutes les grandes surface de bricolage et ce n'est pas parce qu'elles ont le même aspect qu'elle sont homologuée (label CE anciennement UIAA)

×
×
  • Create New...