Jump to content

bigfoot

Membres
  • Content Count

    3505
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    37

Everything posted by bigfoot

  1. objection votre honneur : pour moi l'approche physique est la même entre l'arc et le propu : l'énergie du projectile dépend de la force qui lui est communiquée et de la distance pendant laquelle le projectile est poussé (en physique : W=f*e.) Ce qui nous donne : - pour l'arc que l'énergie du projectile dépend de la force de l'arc et de l'allonge : c'est à partir de cette donnée qu'il faut choisir le spine de le flèche (allonge et force de l'arc) - pour le propu l'énergie du projectile dépend de la force du tireur et de la distance pendant laquelle le propu la pousse... et comme pour l'arc c'est à partir de ces deux données qu'il faut (à mon sens) adapter le spine de la sagaie. pour lancer une sagaie (avec un léger raccourci dans la démonstration) on à donc le choix : 1. de choisir une distance de propulsion courte avec le bras, l'épaule et le buste ce qui conduit (à moins d'avoir de très gros bras) à choisir des sagaies légères 2. de choisir une distance de propulsion plus longue qui met en mouvement tout le corps ce qui permet de lancer des projectiles plus lourds (qui doivent impérativement être plus rigides, comme pour les flèches) Comme je l'ai dit dans un article publié il y a quelques années (disponible sur demande) je pense qu'on oppose trop souvent l'arc et le propulseur. Si les deux armes sont différentes il y a suffisamment de points communs entre les deux que pour en tirer une série de comparaisons et d'enseignements ... J'ai un autre papier en préparation sur le sujet mais il ne sera prêt au plus tôt que dans quelques mois
  2. je confirme ! beau travail !!!! pour le poids moi ça ne me gène mes sagaies sont en noisetier et pèsent de l'ordre de 160 g pour 2.1 m et ça vole pas mal !!!
  3. je vous compte sur vous pour me protéger ....................
  4. Ouais Nono a mis le doigt sur un des problèmes de cette étude ..... on ne teste que l'arc pour des pointes d'un modèle spécifique et donc puisqu'on à les traces comparables on en déduit que c'est l'arc qui a été utilisé .... on est pas loin du raisonnement circulaire "qui de l'œuf ou de la poule ...." Tangent a raison il faut se méfier des resuçées des pages scientifiques des journaux, ou plutôt les utiliser pour ce qu'elles valent : elles signalent un article auxquel il faut retourner pour ce faire un avis .... et se faire un avis sur ces articles commence par éplucher la biblio des dits articles ... j'ai survolé l'article d'Antiquity (la source du papier du figaro) et on en a discuté entre collègues ..... cette expé c'est pas l'œuf de Colomb. La méthodologie pose question et les preuves avancées ne sont pas forcément convaincantes ..... J'ajouterai d'un point de vue plus en accord avec le forum que les archéo qui publient sur l'archerie sont rarement des archers et souvent très peu au fait du sujet ...... cela suffit à se poser beaucoup de questions sur la valeurs de certaines études. A mon sens, un des écueils classiques de ces études est qu'on veut absolument prouver la grande ancienneté de l'homme moderne en Afrique du Sud et faute de fossile humain on cherche à prouver sa présence par un faisceau de présomption sur l'utilisation de technologie spécifique et la présence d'une "intelligence supérieure" ou comparable à la notre ...... les études ne cherchent ainsi qu'à légitimer un courant de pensée (pour certaines "écoles" (outre atlantique) on est encore dans la conception : néanderthal était un grosse brute le vrai homme c'est sapiens) ..... On n'est donc pas dans la recherche pure mais dans l'expérimentation destinée à valider une théorie plus "philosophique" qu'autre chose Il ne faut pas oublier que beaucoup d'auteurs d'articles scientifiques publient souvent très vite (peut-être trop vite ?) que bien souvent ils cherchent à avoir un max de publication pour gonfler leur CV, qu'il y a une surenchère à la publication dans le monde scientifique .... quoiqu'on en pense, la rigueur scientifique et les règles de base de la méthode scientifique ne sont pas maitrisées par de nombreux chercheurs ...... D'aucun jugeront ma critique facile et cruelle, mais travaillant dans un service de recherche J'ai l'occasion de voir passer beaucoup d'articles et de discuter expérimentation (ou de réaliser ces expérimentations) sur des sujets proches ..... Je devrait d'ailleurs pouvoir prochainement vous diffuser un papier en cours de parution sur un sujet intéressant .....
  5. ouais c'est un peu ça .... sauf qu'on a remplacé le carnix par une archère ..... aussi bruyant et encore plus terrifiant !!!
  6. je débarque avec une horde d'archers de mon club ............................... de vrais barbares ! ils ne savent même pas écrire j'ai dû les inscrire .... ils ne savent pas faire d'arc, alors ils utilisent des long bows modernes (sic) ... mais ils ont tellement apprécié la manche de l'année dernière qu'ils reviennent .. je pense qu'il leur sera beaucoup pardonné !!!!
  7. ben oui si on ajoute le foie gras, le monbazillac etc....
  8. ben il reste la béarnaise et les frites alors ........................
  9. çà se discute je rappelle le règlement : 4. Organisation et déroulement des épreuves : Les cibles seront implantées tout au long d’un “ parcours de chasse ” comportant soit 10 postes de tir à parcourir 3 fois, soit 30 postes de tir distincts à parcourir une fois. Chaque participant devra effectuer le parcours 1 ou 3 fois (selon la configuration choisie) et aura droit à 1 projectile par cible et par parcours de manière à effectuer 30 tirs. L’organisateur de chaque manche est libre de créer le parcours de son choix. Il est simplement tenu de respecter le nombre de postes de tir, ainsi que les cibles et les distances des tirs y afférentes. 4A. L’emplacement du pas de tir sera matérialisé par 1 ou 3 piquets (si l’organisateur désire faire varier l’angle de tir en cas de parcours à trois passages) situés à la même distance de la cible avec une tolérance de 50 cm. par rapport aux valeurs indiquées ci-dessous. Les piquets indiquant le pas de tir ne dépasseront pas une hauteur, hors sol, de 25 cm afin de ne pas gêner les tireurs lors de leur mouvement (surtout au propulseur). L’organisateur veillera que le pas de tir soit placé de manière à ne gêner aucun tireur (gaucher ou droitier). Afin que chaque tireur ait l’aisance nécessaire pour exécuter son lancer (particulièrement au propulseur) un espace libre de 1.5 m en arrière du pas de tir devra être ménagé. Lors du tir, les participants veilleront à avoir un pied en contact avec le pas de tir (jamais en avant de celui-ci) le reste du corps étant en retrait. Il n'est nulle part précisé que la cible doit être perpendiculaire à la trajectoire de tir. Cette disposition du règlement n'est pas nouvelle (elle date de l'origine des parcours sur le championnat soit 1994 ou 1995). Ce qui est tombé en désuétude c'est l'habitude de placer 3 pas de tir différents (cette pratique avait été instaurée à l'époque pour que même sur un circuit de 10 cibles les situations soient différentes à chaque passage). Jean Paul (de l'association des amis du musée de Crépy) qui a conçu le parcours m'en a parlé (comme de ta remarque) et je lui ai dit que si les cibles désaxées étaient inhabituelles, elles n'étaient nullement interdites par le règlement. Je me rends compte que lorsqu'un compétiteur "réoriente" une cible en cours de manche c'est effectivement parce qu'il pense qu'elle à bougé lors du retrait des projectiles précédents par un tireur indélicat mais je ne pense pas que ce soit une pratique à encourager .... quand à l'intérêt de mettre les cibles de travers on peut en discuter mais une fois le parcours établi il me semble que le mieux est de le conserver en l'état initial afin que tous les compétiteurs soient dans une situation identique.
  10. çà ressemble effectivement, je n'en ai pas parlé avec Xavier mais je sais qu'il aime encore bien le frêne et qu'il à des arcs de cette essence qui sont vraiment très nerveux ... je lui demanderai à St Hubert
  11. bof ! pas tant que çà ..... enfin personnellement çà ne m'a pas trop gêné à par au 3e tour propu ou j'e l'ai raté mais les 5 autres projectiles ont été bons ...
  12. juste la photo .... il était bien perpendiculaire à la ligne de trajectoire théorique (même si ce n'est pas obligatoire ...) la gène venait de l'altitude et de la configuration de la lèvre rocheuse ....
  13. A ce propos admirez le nouveau motif de tenue camouflée d'un club du nord : après le realtree (motif ci-dessous) le camouflage "real amanite Tue mouche" : Il paraît qu'il y a une bonne raison .....
  14. une éternité qu'on ne me dit plus çà (je ne le demande pas non plus) ................ je suis curieux de voir ce que cela va me coûter
  15. la contribution française de Macron c'est sa volonté de rapprochement avec l'église ................. il est bien connu que les ornements sacerdotaux je sors
  16. J'avais bien compris .... mais je profitai de l'occasion pour un brin de pourrissage .... Parmi les versets controversés de la bible il y en a un qui gagne a être connu : "heureux les loufoques leur paradis sera assuré" (Matthieu (5, 3-12 bis)) Bienheureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes, ils n’ont pas fini de s’amuser.
  17. merci pour la loufoquerie !!!!! (au passage je t'impose par punition une dissertation de 4 pages sur le sujet :"pourquoi tirer à l'arc avec un recurve à antenne ou un arc à roulette est moins loufoque que de tirer avec un arc en bois ou de courir derrière un ballon de foot" ). ceci dit je partage tout à fait ton point de vue. Perso je tire avec un arc en if muni d'une corde en lin (comme la majorité des tireurs du championnat) mes flèches sont en noisetier mes plumes viennent du commerce mais sont ligaturées avec un fil de lin et collées comme mes pointes avec de la colle de peau .....je pourrais mettre des pointes en silex mais je ne le fait pas pour des questions de déontologie (ri qui veut ... mais je peux justifier mon point de vue) ... Ayant suffisamment d'expérience de taille je pense que je pourrais facilement réaliser tout mon matériel au silex avec des reproductions d'outils représentatifs des périodes préhistoriques concernées (justifiées par bibliographie fouillée) et pas de simples éclats plus ou moins efficace .... Je ne pense toutefois pas pouvoir revendiquer le titre "d'extrémiste archer/propulseur en Burqa" parce qu'il s'agit d'une démarche personnelle que je ne désire imposer à personne (même si je suis tout à fait ouvert au partage d'infos et de tour de main). Je pense que depuis ses débuts le championnat s'est voulu ouvert à tous les archers et que les tendances au recentrage ne risquent que de marginaliser une communauté qui est déjà très faible numériquement et géographiquement étalée .... Le compromis dont tu parles existes depuis maintenant une dizaine d'années : on accepte les tireurs n'ayant pas un matériel casher, il sont classés sur la manche (dans une catégorie spécifique) mais pas au classement général du championnat. Personnellement je ne sens pas la dérive vers la modernité souvent annoncée par les "prêches-carême" et les intégristes. Par contre en tant qu'organisateur c'est le même boulot de mettre 30 cibles pour 70 préhisto que pour 70 préhisto et 15 modernes. la différence c'est que le niveau sonore du bar et plus élevé avec 85 personnes ... les recettes aussi et çà je suis désolé de le rappeler ça aide .... je ne sais pas de combien est le droit d'inscription sur une manche fita ou 2 D ou 3 D en France pour le préhisto il est de 4 euros .... Accepter les tireurs d'autres tradition est une question d'ouverture d'esprit, (je serai d'ailleurs curieux de savoir combien de pratiquants habituels du championnat sont venu au championnat par passion pour la préhistoire et l'archéo et combien sont venu de la pratique sportive du tir à l'arc). Il ne faut pas non plus être aveugle ça permet aussi d'équilibrer les comptes .... désolé de vous arracher au monde des bisounours pour vous ramener au triste monde ou nous vivons
  18. j'ai trouvé un doc super intéressant : il explique beaucoup de choses !
  19. ..... euh je ne suis pas trop d'accord là on en peut pas inverser le retors de la 2e boucle et si on fait la 2e boucle sans prétorsade ca marche (j'ai essayé des cordes en réalisant la 2e boucle avec prétorsade ou sans) si on bloque la première boucle réalisée soit avec un pince (comme le fait PHILB) ou avec une petite surliure (ma préférence) la 1ere boucle est parfaitement maintenue et ne se déferra pas. Même sans bloquage elle ne se déferra pas mais le travail sera moins facile plu stressant et on peut s'emmêler les pinceaux (je pense également que dans ce cas le rendu est un peu moins esthétique) dans tous les cas les retors pour les deux boucles doivent être fait dans la même direction : si la torsion des brin est anti-horlogique la torsion des torons doit être horlogique J'utilises les termes "horlogique et anti horlogique à dessein car ils sont plus sûr que gauche ou droite puisqu'on travaille dans un volume et pas dans un plan. Bon maintenant on est parfois moins familier de ce terme Pour ceux qui on des doutes faites le test avec un écrou et un boulon : que la tête du boulons soit à votre gauche ou à votre droite le serrage se fait toujours en sens horlogique et les desserrage en inverse .... Une corde torsadée comme un filet n'est jamais q'une hélice géométrique. maintenant le mieux c'est de voir faire et de faire .... au pire si il y en a qui sont à Crépy on pourra en discuter et essayer de vive voix je peux prendre le matériel ...
  20. si tu pars de fil de lin ce n'est pas nécessaire si tu pars de fibres de lin brut c'est indispensable
  21. à ma connaissance que la corde finie soit en torsion horaire ou antihoraire ne joue aucunement ni sur sa solidité ni sur les effets de torsion qui pourraient se manifester lors de la traction de la corde (ou alors j'ai mal compris ta question) ... Pour moi les deux choses les plus importantes au niveau des torsions sont : 1. que les deux niveaux de torsions (torsion des brins formant les torons et torsion des torons) soient opposés (c'est ce qui assure la tenue de la corde) 2. que les tours de torsions que tu donnes à la corde terminée soient dans la même direction que la torsion des torons. concernant ta remarque sur la torsion des 2 paquets de fibres ou la pratique des facteurs qui ne tordent q'un paquet à la fois il faudrait voir comment tu fais car il y a plusieurs techniques possibles : soit travailler les deux paquets de fibres en même temps (et on croise les deux torons en même temps) soit travailler un paquet de fils à la fois avant de la croiser sur l'autre .... personnellement je pratique la 2e technique par facilité (je suis du genre paresseux) et parce que cela me permet de faire des cordes à 3 torons (la première technique me semble plus problématique à 3 torons). pour la corde en lin le procédé est le même je te conseille juste d'avoir une idée de la charge de rupture de tes fils de départ .... histoire de pouvoir calculer le nombre de brins nécessaire (un petit test préalable avec un échantillon de fil et un peson d'arc devrait te renseigner)
×
×
  • Create New...