bigfoot

Membres
  • Content count

    3154
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    25

About bigfoot

Previous Fields

  • ville:
    Rochefort
  • Matériels (arc, flêches etc...)
    traditionnel

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

1749 profile views
  1. oui si je traduis bien : entre les parties filées, on donne une torsade à l'écheveau de fils. le nombre de tour peut varier pour plusieurs raisons : 1. il faut tenir compte de la longueur de la corde plutôt que de dire il faut x ou y torsade 2 selon le type de fibres la torsade communiquée à l'écheveau devra être plus ou moins importante. Les fils de fibres synthétiques étant continus la torsion est moins nécessaire. pour les fils de fibres naturelles (qui ont une longueur finie (quelques dm) la torsion des fils et des fibres est indispensable pour assurer la solidité du fil 3 on l'a tous fait : outre le nombre de torsade recommandé par le fabricant on rajoute quelques torsion pour l'adaptation fine du band .... et puis pour moi plus important que le nombre de torsade sur une corde flamande : leur sens !!!! je suppose ne pas être le seul à avoir vu des archers défaire leur corde flamande en leur voulant augmenter leur band ... et en se trompant de sens de rotation
  2. quand je parlais de problème dans les termes utilisés en voici un classique : "entre les deux tresses de boucle" dans une corde flamande les boucle ne sont pas tressées (même si c'est écrit comme cela dans la majorité des pages qu'on peut trouver sur le net. Je sais qu'on va dire que je pinaille mais c'est complètement différent !!! confondre tressage de fibre et filage de fibre c'est comme en construction métallique confondre un assemblage boulon-écrous avec un assemblage par rivetage. tresser c'est çà filer c'est cà : origine : http://paleosite.free.fr/mesact/corde/CORDES.htm dans une tresse les fibres se croisent comme dans certains noeud ou dans une vanerie : dessus-dessous, dessus-dessous filer des fibres c'est les assembler en mèches parallèles et donner des torsions (opposées) qui vont assembler ces fibres en hélices. Il n'y a pas croisement des fibres. Outre que le filage est plus facile à faire il donne un produit qui réparti mieux les efforts qu'une tresse.
  3. effectivement le problème vient souvent des termes que l'on utilise parfois sans discernement. avant de clouer le noeud d'archer au pilori je pense : - qu'il faut aussi voir de quoi on parle : quel noeud d'archer (combien de passages de l'extrémité de la corde dans la boucle ? - qu'il faut voir quelle est l'allure de la poupée, car sur une poupée fort fine un noeud d'archer fera une boucle tellement étroite que les fils la constituant subiront des contraintes (tensions-extension) telles que la rupture éventuelle ne sera pas causée par le noeud uniquement * * pour faire en deux mots au sujet des noeuds : la résistance d'un noeud dépend en partie du rayon de courbure des flexions qu'il subit dans le noeud. pour ceux qui ont fait de la montagne ou de la spéléo c'est pour cela que le noeud en 8 est meilleur que le noeud de vache (et aussi parce qu'il est plus facile à défaire mais ça s'est le coté pratique) et que le noeud en 9 est meilleur que le noeud en 8. Quand on parle de noeuds il faut aussi prendre en compte une distinction rarement faite : le noeud glisse t'il avant de casser ou casse t'il avant de glisser ... ça paraît con mais ça fait beaucoup de différence dans certains cas
  4. pour moi il y a là un peu de confusion de genre. Il n'y a que les archers qui utilisent des cordes avec des fils faiblement assemblés (en fait ce que nous appelons corde s’appellerait sans doute dans d'autres domaines un "écheveau". ton appellation 3 toron merlin est imprécise. Cela pourrais soit être une corde consitutée de 3 torons d'un fil de cart (du merlin) ou une corde de 3 torons constituée chacun d'un merlin l'appellation 3 torons flamande recouvre je suppose une corde (d'arc) à la flamande (c'est à dire avec des brins filés aux extrémités, tandis que le centre est laissé en écheveau faiblement tordu). Les fils constituant cette corde étant séparés en 3 torons pour constitués les boucles. ais-je bien compris ?
  5. 1. ben oui il me semble que c'est logique si la 3 torons est deux fois plus résistante que la 2 torons on peut s'attendre à ce que la 2 torons soit deux fois moins résistante que la 3 torons .... à te lire tu aurais de la curiosité et les autres pinailleraient .... mais bon restons en là !!! plus pratiquement je ne comprend pas ta question .... peux-tu préciser ou reformuler ?
  6. ben oui bitord et merlin étaient des produits générique : les cordages les plus simples mais leur structure est la même que pour les autres cordages plus gros
  7. un bitord à l'origine est une cordelette obtenue en retordant 2 fils de caret (le fil de base en corderie traditionnelle) le merlin est une cordelette à peine plus grosse obtenue en retordant 3 fils de caret (et je vous fait grâce des angles et de l'importance de la retorsion)
  8. Il me semble qu'une plus grande robustesse dans le cas d'une corde d'arc est une qualité suffisante pour justifier la démarche .... mais je peux me tromper (dans ce cas là n'hésite pas à m'expliquer ça servira à tout le monde, moi en premier) C'est pour obtenir une plus grande robustesse des fibres et donc des cordes qu'on a développé le dyneema le fast fligth et toute une série d'autres fibres .... Quand tu fais une corde tu as trois possibilités pour améliorer sa solidité : jouer sur la nature des fibres jouer sur l'assemblage des fibres jouer sur la nature et l'assemblage des fibres bon après si ta corde possède 3 torons sa section s'approche plus du cercle tandis qu'une corde à 2 torons présente une section ressemblant à un 8. théoriquement la corde à 3 torons est un peu plus fine parce que le torons sont plus fins et qu'ils occupent mieux l'entièreté de la section de la corde (mais là on frise l'E....... de M.....) elle n'est pas forcément plus souple. Je ne sais pas si elle est plus rapide mais pour moi la longévité et la solidité suffisent comme argument ps j'ai oublié de dire que selon les tests de Duhamel une corde à 3 torons de x fils est presque 2 fois plus solide qu'une corde comprenant le même nombre de fils répartis en 2 torons.... mais je ne l'ai pas encore vérifier moi même. pour prendre un exemple pratique : une corde de 3 torons de 4 fils serait presque deux fois plus solide qu'une corde de 2 torons de 6 fils.... et sil il y a encore des irréductibles non convaincu je dirai qu'effectivement les cordes à deux torons fonctionnent mais qu'à part dans le milieu de l'archerie ou de la ficelle on en trouve quasi pas ... Dès qu'on cherche une peu de solidité la corde de base à 3 torons (voyez les GSB ou les cordages de marine
  9. il y a bien longtemps je faisais comme tu as fait : une corde à 2 torons avant d'y insérer un 3e puis parfois un 4e toron. (c'était pour d'autres types de corde que des cordes d'arc). Je me suis rendu compte que le travail en 2 étapes demandait plus d'attention pour que les 3 torons aient la même tension dans la corde, ce qui entraînait parfois des ruptures d'un toron ou de la corde .... et puis je suis devenu fainéant, je me suis assis, j'ai réfléchi et j'ai essayé les cordes à 3 torons en une seule étape .... Je tors alternativement les fils de chaque torons avec la main droite je croise le torons tordu en le déplaçant vers la gauche. Je maintiens la torsion et la séparation de chaque toron entre les doigts dans la main gauche, il suffit après chaque torsion d'un toron d'opérer une conversion entre les doigts de la main gauche pour attraper le toron qu'on vient de tordre et pour libérer celui qu'on va tordre .... Les fils s'emmêlent moins et avec un peut d'habitude on travaille plus vite
  10. ce n'est pas parce que tu n'en vois pas l'intérêt qu'il n'y en a pas .... cherche petit scarabée et tu trouveras les premiers hominidés ne voyaient pas non plus l'intérêt de marcher sur deux pieds ... "on tombe de plus haut, on est moins stables disaient-ils" "oui mais on court plus vite" leur répondait le progressiste .....
  11. 2 ou 3 torons ce n'est pas la même chose si ce n'est en apparence. D'après Duhamel Dumonceau (qui avait réformé la corderie dans les arsenaux maritime de Louis 14) une corde à 3 torons de 4 brins par exemple est plus solide qu'une corde à 2 torons de 6 brins. il l'avait testé et démontré sur des cordes de chanvres. l'explication vient de la répartition des efforts et des frictions. Dans une corde à deux torons chacun des torons n'est en contact avec l'autre que par une zone limitée, d'oû un travail en commun plus limité que dans une corde à 3 torons ou chaque torons est en contact avec les 2 autres. Cela donne une meilleure répartitions des efforts entre les torons. l'autre avantage est que les torons étant plus fin la répartition en hélice des brins constituants chaque torons se fait plus homogènement (tous les brins ont des indices de torsions plus proche) que si le torons comporte un grand nombre de brins (car dans ce cas les brins qui se trouve au centre du torons ont une torsion moindre de ceux placé à l'extérieur)
  12. euh ouais ... tiens moi au courant des réusltats lors de l'utilisation de cette corde
  13. et riche comme un dieu je suppose ...
  14. c'est vrai que c'est assez désolant, mais ca me rappelle un cours de psycho péda ou le prof expliquait qu'il n'y a pas de vérité définitive il n'y a que des modèles de représentation opératifs. tant que le modèle de représentation n'est pas battu en brêche par des évidences que le propriétaire du modèle de représentation ne peux pas considérer comme fausse il ne change pas de point de vue ... donc il n'évolue pas. petit exemple perso je me souviens très clairement qu'étant enfant (7-8 ans) j'avais vu à la tv un reportage sur du parachutisme. A la fin du reportage on a repassé le film de l'atterrissage à l'envers et on voyait les braves gugusse qui remontaient tout seul avec leur pépin qui se regonflait je ne sais pas trop comment..... comme personne ne m'a expliqué sur le moment que c'était un effet à des fins humoristiques et que je n'avais sans doute pas vu que les parachutiste sautaient d'un avion j'ai cru pendant quelques temps que c'est comme cela qu'ils faisaient ..... j'ai cru de bonne fois ce que j'ai vu et j'en ai fait un modèle de représentation qui me semblait correct puisqu'il répondait à une question : comment les parachutistes montent avant de redescendre en parachute ??? Quand on m'a expliqué quelques mois plus tard que ça ne marchait pas comme çà, je l'ai cru parce que je venais d'en voir sauter d'un avion mais je me souviens avoir été déçu ou m'être senti roulé ... je ne sais pas trop mais le souvenir m'est resté très vivace .... les mythes de la terre plate sont aberrant mais tant qu'ils sont opérant pour certains il n'y a pas de raison qu'ils en changent ... après bien sûr il y a la question du nombre de neurones de leur connection ou pas et de la manipulation que ces gens acceptent plus ou moins volontairement d'autres personnes ...... mais pour rejoindre Pedro il y a des parallèles avec des associations qui font çà en ayant pignon sur rue .... et qui en font des partis politiques................
  15. je ne dis pas que tout est mauvais mais que souvent ce genre de films permet difficilement au public de faire le tri .... par le peu d'info fournies (et naturellement celles-ci doivent ensuite être interprétées par le public ce qui est encore un autre débat) la semaine dernière un étudiant me montrait un petit film à la con sur youtube ou lors d'une prétendue expérimentation les utilisateurs réduisaient la questions de l'énergie transférée à une flèche ou un carreau à l'allonge sans tenir compte de la force de l'arc ou du système mécanique (arc compoud) de celui-ci ..... le petit gars de bonne volonté mais pas forcément très doué en physique flairait l'arnaque mais ne savait l'expliquer .... d'où ma réticence et ma méfiance à l'égard de ce genre de média